Essen Spiel 23 : journée 4, dernière journée à la maison (Wild Tiled West, Zhanguo et Barcelona)

La dernière journée touche à sa fin et les copains sont partis rejoindre famille et animaux lol

La soirée risque d’être triste mais on a clairement besoin de dormir 🙂

Wild Tiled West

Après en avoir parlé durant la journée 1, nous avions besoin de jouer à un jeu plus initié que expert. Et 3 nouveaux joueurs confirment tout le bien qu’ils pensent de ce jeu, pourtant on a joué à 5, les tuiles sont de moins en moins disponibles 🙂

Avis de Jo

Wild Tiled West a une bonne tête qui donne envie d’aller regarder de plus près. Et il ne déçoit pas : il est très sympa, facile à comprendre, malin à jouer et juste « trop complexe » pour être qualifié de familial. Le système de choix de tuiles par dés interposés est bien trouvé et provoque de petites anxiétés bienvenues au fur et à mesure que la partie avance. Une très agréable surprise.

Avis de Stef (je crois qu’il préfère El Stefano lol)

Y a un serpent dans ta botte cowboy !

C’est pas faux….

Mais il y a aussi des vaches dans mon pré et quelques malfrats sur mes collines.

Je finis Essen 2023 sur une note fun et rafraichissante en mode tétris-o-cow-boy.

A chaque tour, les tuiles à choisir sont très limitées et qui n’a pas d’or verra sa galère augmentée : tout le sel du jeu, qui nous demande de perpétuellement jongler entre la frustration de ne pas avoir la tuile souhaitée et les contraintes imposées par la tuile prise, la moins pire et qu’on ne souhaitait pas plus que ça…. Il faut donc optimiser son plateau dans des conditions extrêmes et se mettre en situation de pouvoir choisir la tuile de nos rêves (en gros : être blindé de pépites d’or ! Mais les pépites d’or ça se mérite).

Et bon sang qu’est-ce que c’est sympatoche. Parce qu’en dépit de ces contraintes majeures on parvient à développer son jeu.

Envie de rejouer : oui. Et j’aimerais une extension où on pourrait aller sur le plateau des autres joueurs pour déclencher des duels, voler leurs vaches ou même piller leurs mines.

Avis de Angé

Pour un jeu chacun dans son coin, il faut bien l’avouer, on s’est drôlement bien marrés autour de la table ! L’interaction entre les joueurs se limite au choix des tuiles…mais la thématique est fun et on ne peut s’empêcher de commenter les actions des uns et des autres en scénarisant les choix ou non-choix qui s’imposent à nous!

Bref, entre malchance et opportunité, chacun essaiera de tirer son épingle du jeu pour être le roi du far west! Je rejoins El Stefano (vous voyez il préfère), une petite extension permettant de pousser les interactions entre joueurs apporterait un peu plus de piquant.

Et voilà c’est fini 🙂 

On termine cet Essen sur ce jeu initié (Wild Tiled West) qui a fait forte impression à tous les joueurs et je vous fais part maintenant de nos parties jouées avant le Essen à la maison. Partie à 3 de Expeditions avec Stef et Angé qui viennent d’ajouter leur avis) et des parties jouées à deux avec Gégé :

Zhanguo

1–4 joueurs, 14 ans et +, 60–120 Min
Auteurs: Marco Canetta, Stefania Niccolini
Illustrateurs: Ulric Maes, David Sitbon
Editeur: Sorry We Are French
Jeu offert par l’éditeur.
Jeu en français
59,90 € chez Ludum59,90 € chez Philibert

J’avais déjà lu les règles pour la sélection Essen. Et d’ailleurs, j’ai moi-même fait la démarche de demander à l’éditeur s’il voulait bien m’envoyer une boite contre un article car ce jeu correspond à ce que nous aimons.

Et ce qui m’avait fait tilt lors de la lecture des règles c’était la bonification d’actions selon le numéro de carte comparé à celle placée précédemment (par un autre joueur ou vous). Rien que sur ce twist, j’étais intriguée. Et en plus, il faut admettre qu’à son tour de jeu, soit on pose une carte chez soi (pour la bonification) soit on joue une carte pour faire une des actions que propose le jeu. Attention, ça parait simple comme ça mais il n’en est rien. Le cerveau crame.

Avis de GeekLette (1 partie)

Règles limpides, mécanique originale (pour moi, mais en fait ça n’a pas vieilli, puisque c’est une réédition) et partie vraiment agréable. Ce que j’aime dans ce type de jeux, c’est la liberté d’actions et la synergie qu’il peut y avoir entre elles. Et SWAF arrive parfaitement à proposer un jeu épuré, propre, sans déchets et de toute beauté.

J’ai beaucoup réfléchi au thème suite à la discussion rapide sur Twitter avec Lapinesco. Je le pensais absent (le thème, pas Lapinesco 🙂 ). Durant ma partie, j’étais concentrée à optimiser / calculer / ordonner mes actions. Et quand je repense au thème, tout a un sens. Et je me suis rappelée avoir dit à Gégé : euh pour créer un temple, il faut l’architecte. C’est tellement logique. Car il y a des jeux où on dirait « pour construire ton bâtiment là, il te faut l’ouvrier gris, la ressource jaune, … ». Ca m’a fait plaisir car c’était la touche qui me manquait à cette 1ere partie. J’ai envieeeeee de le REdécouvrir avec son thème, dans son ensemble, maintenant qu’on maitrise les règles.

Il y a quelque chose de frappant aussi dans Zhanguo, c’est le choix de vos objectifs. J’étais persuadée que c’était assez nouveau, mais comme Zhanguo est une réédition, ça ne l’est pas. Il y a plusieurs stratégies, plusieurs façons de scorer :

  • Sans remplir de condition, vous pouvez construire une muraille en face d’une tuile objectif pour scorer un certain nombre de points en fin de partie. Si vous êtes prêts à payer le prix fort, le score sera encore plus élevé.
  • En remplissant une condition (celle de l’objectif), vous pouvez placer un soldat de terre cuite dessus (au préalable rendu disponible).

Je suis très fan de cette façon de scorer parce que ça prouve la richesse du jeu en terme de diversité de scoring. Et le jeu ne vous accompagne pas, il vous donne cette liberté de faire vos propres choix dans les actions et les objectifs. Du coup, l’interaction est partout pour notre plus grand plaisir. En plus, d’ailleurs, il y a un petit jeu de majorité en fin de manche qui donne des bonus et qui du coup modifie l’ordre du tour pour les prochaines manches est juste géniallissime !!!

Ma première partie en appelle donc une autre très rapidement. J’ai malheureusement pris trop de jeux pour cette session « Essen à la maison », du coup les jeux déjà joués n’ont pas pu sortir. Je regrette de pas l’avoir fait découvrir aux copains mais on a encore le week-end prochain pour se rattraper 🙂

Je prépare un article dédié à Zhanguo.

 

Avis de Gégé (1 partie)

En plus de tout ce qu’a déjà dit GeekLette, je trouve que les officiels, qu’on appelle spécialistes/ouvriers à la maison (architectes, généraux, alchimistes), sont particulièrement intéressants à jouer car « pré requis » pour optimiser voire faire des actions. Sauf qu’on ne veut pas perdre de temps à aller les chercher, j’entends par là perdre un tour. C’est là où la mécanique a été un vrai défi pour moi (ne pas perdre son temps) et quand on voit qu’il n’y a pas que dans les actions qu’on les trouve, on commence à entrevoir la puissance du jeu car ça s’applique à tout.

Et ce que j’ai préféré dans Zhanguo, c’est qu’il n’y avait pas d’éléments de surprise. Il n’y a donc aucun déséquilibre, ni cartes qui donnent 10 PV sans raison, piochées à la dernière manche. Et vraiment, ça, c’est ce que j’appelle du talent.

Zhanguo sort le 27 octobre en VF à 59,90 € chez Ludum59,90 € chez Philibert

Barcelona

1–4 joueurs, 14 ans et +, 60–90 Min
Complexité BGG : 3.31 / 5
Auteur: Dani Garcia
Illustrateur: Aleksander Zawada
Editeur: Board&Dice (Pixie Games pour la VF)
Jeu acheté
53,90 € en VF chez Ludum, 53,95 € chez Philibert

Ah Barcelona ! Que c’est original et thématique.

Vous piocherez en début de partie ET à la fin de chacun de vos tours, 2 ouvriers (rose, bleu, vert) [ obligée de les nommer comme ça sinon je vais vous perdre ], vu que je résume les règles.

Vous allez secrètement les regarde et les empiler. A votre tour, vous les placez à une intersection de rue sur le plateau central. Et vous pourrez effectuer les actions se trouvant dans la ligne et colonne de l’intersection choisie. Si en plus vous êtes dans une intersection reliée à l’action de diagonale, vous ferez aussi l’action de la diagonale. Et d’ailleurs parfois, les intersections sont payantes (donc il faut payer pour s’y poser) ou les intersections appartiennent à un joueur (vous aussi) et dans ce cas, le propriétaire de l’intersection est récompensé par des bonus.

Les actions sont particulièrement thématiques :

  • Gagner des ressources (attention, il faut pouvoir les stocker)
  • Placer un dallage (vous déplacez une tuile de votre plateau vers un tableau qui indique des bonus à gagner une fois qu’une case est recouverte). Ce dallage vous libère un emplacement de stockage et vous permet donc d’augmenter votre capacité de stockage de ressources
  • Aménager des chaussées pour mettre des rues et des boulevards entre les bâtiments et les croisements
  • Aménager une intersection (rond point) pour gagner des bonus
  • Améliorer une case de projet de modernisme (cela est un multiplicateur de PV)
  • Initier un projet de modernisme pour vos conditions de décompte de fin de partie
  • Construire un service public pour des bonus aussi (dont une action puissante)
  • Déplacer son tramway (récupérer un passager pour des bonus)

Une fois les actions de placement effectuées, vous DEVEZ si vous le pouvez construire un bâtiment sur le plateau (même si vos ouvriers posés ne servent pas là où vous construisez). Et ce bâtiment dépendra des ouvriers placés sur les intersections.

Il va se passer 3 manches (mais qui s’arrêtent selon condition) et on marquera des PV en fonction des objectifs récoltés.

Avis de Gégé (3 parties)

GeekLette a bien traduit les sensations de jeu (voir plus bas). Mais ce que je n’aime pas c’est le timing de fin de partie et le tempo général de chaque manche. Plus on construit, plus vite la partie se termine car les ouvriers qui ont permis la construction de bâtiment sont placés sur des pistes, qui, si elles atteignent des niveaux, déclenchent la fin de manche ou la fin de partie. Du coup, si on a envie de continuer à jouer, on développe plus qu’on ne construit. Mais l’adversaire profite alors les PV de construction et accélère la partie. Je suis vraiment partagée sur ce point. J’aime les jeux sans cet effet de course, j’aime développer mon jeu pendant des heures et Barcelona ne permet pas ça. Dommage car le thème, la mécanique et tout le reste me plaisent beaucoup.

Envie de rejouer : peut-être, mais pas de suite à cause du tempo.

Avis de GeekLette (3 parties)

A deux joueurs, il est parfois très difficile de bloquer l’adversaire. Et nous n’y avons joué qu’à deux, malheureusement. Mais je trouve l’idée tellement originale et thématique, que je trouve qu’il est assez complet mécaniquement. Et puis, visuellement, le plateau de Barcelone prend forme avec nos routes, intersections, tramways, passagers, bâtiments, citoyens (ouvriers)… Et ça combote… à mort… pour marquer de très nombreux PV durant la partie. C’en est presque trop (quoi que, très gratifiant). Du coup, ça risque de décourager certains. Mais quand les actions déclenchent d’autres actions qui elles-mêmes , …, vous m’aurez comprise, même sans PV, c’est satisfaisant. On ne parle cependant pas de Evenfall. Evenfall c’est jouissif, Barcelona est satisfaisant. Admettons le. Ils ne jouent pas dans la même cours. Ils sont même très différents mécaniquement d’ailleurs. Mais en combo, ce week-end, on a été servi 🙂

Je trouve que Barcelona donne trop d’avantages, trop de bonus, trop de PV. Trop quoi. Mais je l’aime beaucoup. Comme un jeu maladroit mais qui procure du plaisir et assez d’originalité pour le sortir de temps en temps. Je le trouve réussi. Les règles sont claires et précises. C’est bien fait, ça prend forme, ça monte en puissance. Et j’ai vraiment le sentiment de construire une ville. Je dirai pas que c’est un jeu expert, et pas besoin de ça pour l’aimer.

D’ailleurs, Barcelona propose aussi la prise de tuile qui sont des PV en fin de partie selon condition ! Comme Zhanguo ! Roh c’est bien ça 🙂

Barcelona est disponible en VF à 53,90 € chez Ludum, 53,95 € chez Philibert

A demain soir pour le bilan 🙂

Edit: bilan pas encore écrit lol

Voici les autres articles Essen que vous pouvez trouver sur le blog (si vous cherchez des informations sur un jeu en particulier)

A propos de GeekLette 720 Articles
Pipelette & Geek à temps plein

1 Comment

1 Trackback / Pingback

  1. Essen Spiel 23 : Journée 1 à la maison (Le château blanc, Wild Tiled West, Rats of Wistar) – GeekLette

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*