Essen Spiel 23 : Journée 1 à la maison (Le château blanc, Wild Tiled West, Rats of Wistar)

Une première journée avec la team Sud, exceptionnelle.

On a le temps de lire les règles, le temps de jouer, le temps d’échanger sur les jeux. Faut dire, la sélection avait été drastique (même si elle se basait sur un ressenti après lecture de règles).

Sans plus attendre, car on voudrait aller se coucher (il est 1h du matin), voici nos avis. Et des avis surprenant vous verrez…….

The white castle / Le château blanc

1–4 joueurs, 12 Ans et +, 80 Min
Complexité BGG : 3.00 / 5
Auteurs: Isra C., Shei S.
Illustrateur: Joan Guardiet
Editeur: Devir (Iello pour la VF)
En VF le 10 nov:  30,90 € chez Ludum , 31,95 € chez Philibert

Le thème : le japon, le 18éme siècle, vous êtes un chef de clan mineur, votre objectif étant d’obtenir une position majeure à la cour du Héron Blanc.

A votre tour, vous choisissez un dé sur une des extrémité d’un pont. Et vous placez ce dé sur le plateau central (ou votre plateau perso) pour y jouer la ou les actions correspondantes. En plus, vous gagnez des sous si le dé est supérieur à la valeur initiale ou perdez des sous si le dé est inférieur.

Avis de El Stefano (1 partie)

Un jeu parfait pour les amateurs de combo, sans vraiment se préocuper du thème. Classique pose d’ouvriers, dont l’objectif sera de déclencher le maximum d’enchainements, d’autant plus que le jeu se joue en 9 tours et ça, c’est sacrément rapide… Pression assurée. C’est très calculatoire avec une interaction se limitant au blocage d’emplacements.

Perso, ce n’est pas du tout mon type de jeu et je ne me suis pas super amusé… Mais pour les fans de combo, Château Blanc sera une réussite.
Ultra mauvais point : le matos du jeu n’est pas listé avec visuel dans la règle et du coup la première installation est une vraie galère.

Envie de rejouer : 0/5

Avis de Suz (1 partie)

Mécanique avec de très bonnes idées (extrémité de ponts, jardinier qui s’activent si des dés restent en fin de manche, les cartes actions qu’on ajoute à notre plateau). Par contre, on a passé notre partie à chercher les actions sur le plateau selon ce que nous voulions jouer et même quand on a réussi quelques combos, la satisfaction était gâchée par le manque d’immersion. Trop de calculs à prévoir pour chercher l’optimisation.

Envie de rejouer : 0/5

Avis de Jo (2 parties)

Une première partie difficile à installer à cause de l’absence de la liste de matériel dans la règle. 2nde partie avec plus d’optimisation, meilleur score, mais le fun n’y est pas du tout. Aucune histoire n’est racontée dans le jeu.

Et attention, il y a 5 règles et tout ne tient pas dans la boite…. un peu rageant.

Envie de rejouer : 0/5

Avis de GeekLette (1 partie)

Malgré une explication rapide et claire par Jo qui connaissait du coup déjà le jeu, je ne suis pas du tout rentrée dans la partie. Et quand je dis pas du tout, je me suis ennuyée et j’avais envie d’arrêter à la fin de la manche 1. Le but c’est quoi ? optimiser ? pourquoi ? la satisfaction ? Je n’ai pas envie de comparer les cerveaux de joueurs. Je suis là pour jouer, pour vivre quelque chose, pour parler de la partie 10 jours plus tard, pour repenser toute la nuit à un événement qui m’a couté des points / qui m’a frustrée. Là, les mécaniques sont extraordinaires et brillantes (dés, cartes actions, jardiniers), avouons le, les idées sont là, mais ça prend pas. Et pas du tout. Et la cause est principalement parce que c’est un jeu de combo et rien d’autre.

Alors pour ceux qui veulent calculer et optimiser, allez y, foncez. Franchement, 9 tours par partie, vous allez être servis, car vous pouvez enchainer les actions lors d’un tour si vous avez bien comboter.

Et franchement, le plus sincèrement possible, Discordia joue dans la même cours : Optimisation. Et je m’amuse 1000 fois plus à Discordia car il y a un côté satisfaction / frustration / envie de faire mieux qui font de ce jeu un défi surprenant et rageant, souvent lol. On y vit quelque chose, malgré tout le calcul que ça engendre. Et là on ne vit rien.

Le ressenti d’un jeu est vraiment personnel, vraiment. On va adorer un jeu d’optimisation (Discordia) et rejeter un autre (Le chateau blanc). Pourquoi ? J’avoue être dépassée par la question mais je pense que la principale raison est dans le fait que le thème est absent et surtout l’aventure y est matheuse plus que amusante.

Envie de rejouer : 0/5

Wild Tiled West

1–5 joueurs, 13 ans et +, 45–90 Min
Complexité BGG: 2.71 / 5
Auteur: Paul Dennen (l’auteur de Dune Imperium)
Illustrateur: Clay Brooks, Anika Burrell, Raul Ramos, Nate Storm
Editeur: Dire Wolf

J’en ai beaucoup parlé dans la sélection des jeux Essen.

Ce jeu compétitif propose aux joueurs un placement de tuiles grâce à un draft de dés somptueusement amené. Le premier joueur (qui tourne après chaque tour!) lance autant de dés qu’il y a de joueurs + 1. Il place ces dés autour des plateaux. Et ces dés pointent une tuile. Ensuite en commençant par le 1er joueur, les joueurs vont choisir à leur tour un dé. Si on choisit un dé vert, on n’a pas le choix de prendre la tuile pointée le dé. Si on choisit un dé bleu, on peut choisir une tuile dans la colonne à condition de payer de l’or pour chaque tuile intermédiaire.

Et sur les tuiles il y a plein d’options :

  • les bandits et les sheriffs
  • les bâtiments qui donne des pouvoirs immédiats, permanents selon condition ou non
  • les collections d’As
  • les vaches à mettre dans un pré et à un moment donné vous pourrez décider de scorer le pâturage selon le nombre de vaches
  • il faut couvrir les terrains qui font perdre des points mais faut couvrir aussi les terrains ville pour scorer
  •  etc

Plein de possibilités très amusantes.

Avis de Suz (1 partie)

Super jeu de placement de tuiles dans une ambiance très sympa grâce au thème western et à la mécanique de choix de tuiles en fonction des dés.

Envie d’y rejouer : 5/5

Avis de Vir (1 partie)

Waouh, encore!!! Quelle partie pour poursuivre cette première journée, le jeu renouvelle la pose de polyominos et sous ses airs de jeu à thème facile et petit jeu tranquille, on se retrouve vite à suer sous son Stetson pour placer ses tuiles, pouvoir les payer et accomplir ses objectifs.
J’adooore l idée des balles qui se transforment en pierres tombales quand le sheriff bute un bandit. Je n’ai pas vu les 2 heures passer. Je veux rejouer rapidement, yeah ah!! Matériel de qualité qui ne gâche pas le plaisir.

Envie de rejouer : 5/5

Avis de GeekLette (1 partie)

Ecoutez, on a tellement ri que je ne saurai par quoi commencer car en plus, TOUT est bon dans le jeu :

  • la mécanique : le choix de la tuile en fonction du lancer de dé, merdique, de vos adversaires ou de vous même est à tomber. En plus sur certains dés (les bleus, ceux de la rivière), vous pouvez choisir les tuiles un peu plus loin si vous payez)
  • le thème : créer son paysage western en posant des tuiles, contenant des bandits à butter par les sheriffs qui ont besoin de balles pour ça avec plein de possibilités de bâtiments.
  • l’amusement : interaction forte sur le choix des tuiles / draft de dés puis les fins de manches où celui qui a le plus de bandits se prend des PV en moins, c’est à mourir de rire quand c’est vous qui les perdez… à chacune des manches… Et puis, comment c’esrt possible d’avoir fait des tuiles qui sont jamais parfaites pour nos plateaux ? et c’est là que le jeu devient plus expert et donc les gamers y trouvent leur compte.  En plus avec les plateaux asymétriques où je dois détruire les ovnis… j’en rigole encore car j’en ai buté aucun lol

C’est simple, je n’ai rien à reprocher au jeu. RIEN. Vous pouvez me dire qu’il est moins expert que les jeux auxquels je joue : oui, mais ce n’est pas un défaut.

Et franchement il est pas si simple. C’est justement un jeu de pose de tuiles un peu expert que je cherchais et il remplit toutes les cases dans une édition magnifiquement illustrée et fabriquée.

Envie de rejouer : 5/5 (on a failli rejouer immédiatement tellement c’était bien)

 

Evenfall

1–4 joueurs, 14 ans et +, 60–120 Min
Complexité BGG : 2.67 / 5
Auteur: Stefano Di Silvio
Illustrateur: Martin Mottet
Editeur: dlp games, Nanox Games
Règles / vidéo ; le tout en anglais (Matagot a annoncé la VF en 2024)
54,95 € en anglais chez Philibert

Partie complètement faussée par une erreur de règle, ce qui nous empêche de réellement qualifier le jeu qui nous plait bien assez pour recommencer une partie durant nos journées Spiel à la maison et vous faire un retour adéquat. We’ll be back.

Petite information cependant: peu d’interactions, tout le sel du jeu est dans vos cartes à jouer sur votre propre « plateau ». Du coup, oui bon, j’admets, parfois jouer dans son coin, c’est bien… Donc Ancient Knowledge aurait du être dans la sélection du Spiel. Je vais donc certainement y jouer ^^

Rats of Wistar

Les rats sont sortis du labo. Quel sera leur nouveau lieu de vie ? Quelle famille sera la plus puissante ? Pour cela, il vous faudra explorer la ferme pour y découvrir et réaliser des quêtes, y rencontrer des guests et peut-être mettre la main sur la mega pyramide de fromage. Activez la roue principale des actions avec votre chef Rat et surtout selon le nombre de travailleurs souris que vous aurez mis en relation avec les actions, augmentez les gains !!! Tout le sel du jeu est là car si en fin de tour vous récupérez vos chefs rats, les travailleurs eux restent sur place. Il faudra donc pour optimiser vos actions, déplacer les travailleurs avec des jetons déplacements qu’il vous faudra gagner. Galère !!! Fabriquez des inventions qui vous donneront des revenus ou des pouvoirs spéciaux.

Avis de El Stefano (1 partie)

Dans Rats il y a peu d’interactions et honnêtement rien de bien nouveau, mais toutes les mécaniques sont très bien imbriquées et servent avec grand plaisir la thématique. L’interaction est d’ailleurs plutôt froide mais dans la partie quelques blocages d’actions nous ont sacrément fait mal.
Un jeu sympathique que je rejouerai avec plaisir. Pas un coup de cœur non plus.

Envie de rejouer : 3/5

Avis de Vir (1 partie)

Premier jeu pour ouvrir ce week-end Essen et première bonne pioche de GeekLette, déjà un thème bien travaillé. Certes, on l’oublie un peu dan le feu de l’action et dans le jeu mais c’est joli. Beaucoup de frustration également car on ne peut pas tout faire et il faut vite sortir ses rats du lit pour augmenter la puissance de ses actions principales. Attention, nous avons joué à 2 et je pense que les blocages sont encore plus galère à plusieurs. Pas un grand oui ni un énorme coup de cœur mais j’ai envie d’en refaire d’autres et surtout à plusieurs joueurs.

Envie de rejouer : 4/5

Voici les autres articles Essen que vous pouvez trouver sur le blog (si vous cherchez des informations sur un jeu en particulier)

A propos de GeekLette 726 Articles
Pipelette & Geek à temps plein

1 Comment

2 Trackbacks / Pingbacks

  1. Essen Spiel 23 : journée 4, dernière journée à la maison (Wild Tiled West, Zhanguo et Barcelona) – GeekLette
  2. Essen Spiel 23 : Journée 2 à la maison (Hegemony, Kutna Hora, Planta Nubo, Expeditions) – GeekLette

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*