Les jeux joués en Janvier et Février 2024

La liste est courte puisqu’on a rogné sur le temps de parties à cause de la grippe, de la migration de BoardGame et d’un début d’année au boulot très intense.

Avant de commencer, je voudrai indiquer que tous les jeux  dont je parle ici (sauf AI 100% Human, prototype) sont des jeux achetés. Et je n’ai pas été payée pour donner ces avis.

 

En Janvier 2024

Peu de jeux mais quelques parties de ceux là, signe qu’ils nous plaisent beaucoup.

Faraway (4 parties en Janvier et 2 en Février)

2–6 Joueurs, 10 ans et +, 15–30 Min
Complexité BGG : 1.92 / 5
Auteurs: Johannes Goupy, Corentin Lebrat
Illustrateur: Maxime Morin
Editeur: Catch Up Games
Boite achetée, non offerte / Avis et contenu non rémunéré
17,90 € chez Ludum (moins si vous êtes abonnés), 17,90 € chez Philibert18 € chez Esprit Jeu

Je suis certaine que j’ai oublié de noter des parties sur BGGStats car nous y jouons très souvent à Faraway. En plus d’être très efficace, il est rapide et addictif. Le tour de force reste quand même le côté surprenant de chaque partie qui est toujours différente de la précédente, grâce à un équilibre parfait des cartes. La mécanique simple permet de mettre tout le monde d’accord (casu et gamer). A chaque tour, vous disposez d’une main de 3 cartes, 1 carte va être déposée face cachée par chacun des joueurs. On révèle tous en même temps notre carte. Si votre carte posée est plus grande que la précédente, vous allez gagner une carte « bonus ». Et de la carte posée la plus petite à la plus grande, les joueurs pourront choisir une carte dans la rivière pour refaire leur main à 3. J’abrège mais en fin de partie la magie opère : vous scorez chacune de vos cartes de la dernière carte posée (la 8ème) jusqu’à la première. C’est à dire que les cartes  1 à 7 ne comptent pas pour la carte 8 (et ainsi de suite). Du coup, si votre carte 8 demandent 2 ananas pour scorer et que vos cartes bonus ne les ont pas, vous ne scorez pas. Je n’explique pas que ce jeu soit si tendu, si addictif, si excellent ! En tous les cas, je redemande à jouer sans cesse, et dans mon entourage, TOUS l’ont acheté après nos parties.

As d’Or Initié tellement mérité !

Discordia avec extension Magna (3 parties) 

1–4 joueurs, 12 ans et +, 60–90 Min
Complexité BGG: 2.83 / 5
Auteur: Bernd Eisenstein
Illustrateur: Lukas Siegmon
Editeur: Irongames (Sylex pour la VF)
49,50 € chez Ludum (moins si vous êtes abonnés), 48,90 € chez Philibert (Extension Magna chez Philibert), 51,90 € chez Esprit Jeu

Un jeu auquel j’ai gagné une seule fois. Mon cerveau n’est pas taillé pour lui. Il faut occuper (éliminer) ses ouvriers et celui qui réussit à se débarrasser de tout le monde gagne la partie. Et je dois être la seule à finir la partie avec plus d’ouvriers qu’en début de partie. Oui, oui… je sais pas, je n’y arrive pas. Mais comme si ça suffisait pas, j’en redemande ! Et avec l’extension, je me suis dit « top, peut-être que les plateaux asymétriques et les bâtiments partagés m’aideront » => pas du tout. L’essence du jeu est la même et si t’es nul au jeu de base, tu seras nul avec l’extension. On a bien ri.

Je trouve que ce jeu ne ressemble à aucun autre, son originalité est telle que c’est un must have dans toute ludothèque digne de ce nom. Discordia n’est peut-être pas beau mais mécaniquement, il est épuré et soigné donc parfait.  Et pourtant, c’est du draft de dé mais il ne se limite pas à ça car les actions liées au dé permettent de faire de nombreuses choses mais on ne pourra en choisir qu’une à son tour. Torture !!!

Plus de détails ici

Wild Tiled West (2 parties)

1–5 joueurs, 13 ans et +, 45–90 Min
Complexité BGG : 2.67 / 5
Auteur: Paul Dennen (auteur de l’excellent Dune Imperium)
Illustrateurs: Clay Brooks, Anika Burrell, Raul Ramos, Nate Storm
Editeur: Dire Wolf (Lucky Duck Games pour la VF, pas encore disponible)

 

Marrant, encore du draft de dé. Plus familial celui-ci. On est rendu à une dizaine de parties donc c’est dire s’il plait, c’est rare chez nous ce nombre de parties pour un jeu aussi récent. Il est sorti en anglais à la période de Essen et la VF ne devrait pas tarder à venir.

Ce jeu me fait la même sensation que Rats of Wistar, au bout de quelques parties, on voudrait tellement plus de contenu. Tellement plus de choses à faire. Oui, enchainer les parties n’est pas une bonne idée. Pour profiter pleinement du jeu il faudra espacer les parties en attendant les extensions (si cela est prévu?).

Ce jeu de placement de tuiles avec plateau personnel asymétrique est tout simplement excellent. Déjà il claque sur la table et le draft de dés fait tellement couiner que ça deviendrait presque agressif ! Il faut savoir que toutes les tuiles ne sont pas disponibles. On va lancer des dés (le nombre dépend du nombre du joueurs), et seules les tuiles placées à côté des dés seront disponibles (exception pour les dés bleus : on peut éventuellement sauter la tuile liée au dé et payer une pépite pour prendre la tuile suivante et encore celle d’après pour plus cher…).

Rien qu’avec le lancer de dés, on se crêpe le chignon  (si vous en avez un) et on rit parce que ça tombe jamais sur la tuile qu’on voudrait (surtout quand on est premier joueur à choisir).

Ce jeu fonctionne de 2 à 5, dans TOUTES les configurations.

Pour plus de détails c’est par ici

Skyjo (1 partie en Janvier et 1 en Février)

2–8 joueurs, 8 ans et +, 15–45 Min
Complexité BGG : 1.07 / 5
Auteur: Alexander Bernhardt
Illustrateur: Alexander Bernhardt
Editeurs: Magilano, Spelialisten
14,90 € chez Ludum  (moins si vous êtes abonnés), 14,90 € chez Philibert, 15,50 € chez Esprit Jeu

On ne le présente plus, c’est un must have des jeux familiaux rapides et efficaces. Même les petits comprennent très vite le concept.

J’ai presque arrêté de compter les parties d’ailleurs. On doit être à une bonne cinquantaine car il sort à chaque fois qu’on a des non joueurs autour de la table, ce qui arrive trop souvent d’ailleurs…

En Février 2024 

AI 100% Human (4 parties à 2 joueurs)

2–6 joueurs, 14 ans et +, 30–45 Min
Auteurs: Pierrick Libralesso, Renaud Libralesso
Illustrateur: Vidu
Editeur: Explor8
bientôt sur KS (30 Avril 2024 à 18h)

(prototype envoyé par l’éditeur).

Alors que tout le monde était à Cannes et que mon week-end a été annulé, je errai souvent entre les lives de Un Monde de Jeux et les posts Facebook des joueurs ou professionnels. Et s’il y a bien quelque chose qui a adoucit ce sentiment de solitude immense (alors que je suis à Cannes presque chaque année depuis 2014), c’est la réception du prototype de AI 100% Human, offert par Explor8. Je crois que c’est la première fois dans ma vie ludique que je suis reconnaissante. En plus, Explor8 a besoin des boites de AI, il faut le faire tourner le plus possible jusqu’à ce que la campagne KS soit terminée et moi j’en ai une. Merci. Vraiment.

Alors, c’est pas pour autant que je serai gentille avec le jeu ! Ouai enfin, ça va, je me mouille pas trop, on a aimé !

Autant commencer par les choses qui fâchent, enfin le seul élément qui peut rebuter certains joueurs, c’est qu’on joue dans son coin. Comme de très nombreux jeux, vous me direz. Oui, effectivement. Pour certains c’est un défaut et pas pour d’autres.

Et malgré ce très gros défaut (pour nous), le challenge cérébral est tellement gratifiant que l’on souhaite toujours faire mieux que la partie précédente. Donc on a tendance à enchainer. Alors je dis « enchainer » mais il faut faire attention car votre cerveau n’acceptera pas de jouer 3 fois d’affilée ! surtout à vos premières parties lol

Je retrouve les mêmes sensations de jeu que dans Earth, qui a eu un succès colossal que je souhaite à AI. Alors qu’on prône la thématique et l’interaction, on se retrouve à aimer ce « petit » jeu brillant, aux règles extrêmement simples mais qui va briser vos neurones un à un. Un petit effort sera demandé pour l’iconographie, et encore, tout est bien rappelé dans les aides de jeu. Pour être honnête, j’ai commencé à apprécier ce jeu à ma 4ème partie. Je suis dans une période où je veux de l’interaction, du sang, de la violence, je veux qu’on crie autour de la table. AI n’offre pas ça, du coup il m’a fallu abandonner mes envies pour apprécier ce jeu qui propose de construire un tableau sur une mécanique de draft originale. Oui, AI a quelque chose. Et je peux même vous dire qu’à la 4ème partie, je commençais à observer l’adversaire (on a joué qu’à 2) et à virer les cartes qui pouvaient l’intéresser. Peut-être que l’interaction est là.

En parlant d’originalité, AI n’est pas en reste :

  • Vous posez une carte, vous scorez immédiatement selon les conditions de la carte et selon tout ou partie de votre tableau de cartes
  • Il y a du draft de cartes, oui, mais il y a aussi des cartes que l’on garde en réserve avant le draft. Et cette réserve, je la comprenais pas quand on m’en parlait. En fait, les joueurs vont piocher et garder certaines cartes (2 ou + selon vos pouvoirs de cartes). Et ensuite la phase de draft arrive avec de nouvelles cartes piochées. Quand vous draftez, vous en gardez une parmi 7 reçues. Du coup, vous choisirez de jouer UNE carte parmi vos 3 cartes (2 de réserve + 1 gardée). J’aime beaucoup la réserve, car il va falloir « parier » sur l’avenir : essayer d’honorer les conditions de ces cartes et les poser quand elles feront un max de points.
  • A 2 joueurs on a adoré la variante (obligatoire), sur les 7 cartes : j’en choisis une, j’en jette une autre que je remplace par une carte que je ne regarde pas. Ca fait tourner les cartes et surtout, surtout, il faut jeter LA carte qui intéressera l’adversaire. J’aime beaucoup cette variante à 2. Vraiment beaucoup. Et jeter une carte qui intéresse l’adversaire est jouissif !

Pest (2 parties à 2 joueurs)

1–5 joueurs, 13 ans et +, 60–150 Min
Complexité BGG : 3.09 / 5
Auteurs: Thomas Nielsen, Kai Starck
Illustrateurs: Daniel Cunha, Sara Stanoeska
Editeur: Archona Games
xx

Pour vous simplifier la lecture, je l’ai acheté, je l’ai revendu.

  • Je joue beaucoup en couple, et à 2 joueurs, il y a peu de tension sur le plateau et les cartes techno ne tournent pas assez
  • L’édition deluxe dessert le jeu (sauf les plateaux double couche, indispensables) : la ville en 3D est mal foutue et gâche la vue et les pions deluxe sont trop gros sur votre plateau perso.
  • La manche 1 n’est pas intéressante: le démarrage est donc très mou
  • La mécanique principale est de poser un ouvrier sur une grille d’actions, on fera l’action de la colonne et de la ligne (actions thématiques mais pas la grille lol). La mécanique est vraiment chouette.
  • Le jeu prend trop de place, il faut avoir une table avec au moins de 110cm x 180cm
  • On a bien aimé nos parties, mais pas assez pour le garder. Et je pense qu’à 3 ou 4, il est encore mieux. C’est bien dommage de pas avoir creuser certains aspects du jeu pour corriger les défauts qui se voient dès la première partie.

Les châteaux de Bourgogne – Edition spéciale (2 parties à 2 joueurs)

1–4 joueurs, 12 ans et +, 70–120 Min
Complexité BGG : 2.86 / 5
Auteur: Stefan Feld
Illustrateurs: Jakub Dzikowski, Patryk Jędraszek
Editeurs: Alea, Ravensburger
139,95 € chez Philibert, 135,90 € chez Ludum, (122,31 € si vous êtes abonnés)

J’avais oublié le plaisir que procure ce jeu. Il n’est pas expert et pourtant il a tout d’un grand. Les nombreuses années passées ne lui ont pas trop donné de rides. J’ai très envie de découvrir les modules proposés dans la boite pour augmenter la difficulté et la variabilité.

Un tour de jeu est très rapide, vous lancez vos deux dés en début de manche, et à votre tour vous allez faire l’action liée à un dé. Récupérer une tuile, la placer, vendre des marchandises,… Simple et efficace, il n’en reste pas moins profond. Un très bon jeu d’une durée raisonnable ce qui le rend addictif. On enchaine facilement les parties.

L’édition spéciale n’est pas un must have mais peut-être envisagée par ceux qui y jouent très souvent et qui voudraient avoir tous les modules.

 

Trio (2 parties en Février)

3–6 joueurs, 6 ans et +, 15 Min
Complexité BGG : 1.02 / 5
Auteur: 宮野 華也 (Kaya Miyano)
Illustrateurs : Laura Michaud, 別府さい (Sai Beppu)
Editeur: Cocktail Games, Mob+ (Mob Plus)
11,90 € chez Philibert, 11,90 € chez Ludum (moins si vous êtes abonnés), 12 € chez Esprit Jeu

Trio n’a pas volé son As d’Or Jeu de l’année. Dès qu’on a l’occasion de le sortir, on le joue. Et on enchaine 2 ou 3 parties, car c’est vraiment hilarant de confondre les parties. Même si ça fait couiner.

Sur la base des règles, on pense à un OK Games, le type de jeux qu’on aime bien mais qui fera pas long feu. Et pourtant, il se passe quelque chose autour de la table. A chaque fois qu’on joue, le twist ou la surprise est différent. Ca me fait vraiment plaisir quand un jeu de cette catégorie (familial / party game) propose une vraie originalité dans une si petite boite et une rejouabilité incroyable ! Je ne le trouve pas répétitif, il produit toujours des rires autour de la table. Et je dois dire qu’il m’a réconcilié avec les jeux de type memory (moi qui déteste ça).

Tout le monde est d’accord pour dire que c’est brillant et malin, et cerise sur le très beau gâteau : il est facile à apprendre.

Je recommande ce jeu à tous mes proches qui sont en demande et jamais il n’a déçu !

D’ailleurs, ce jeu, on l’a découvert au TGS Springbreak de Labege (près de Toulouse). On leur a acheté du coup.

Beyond the sun (1 partie à 2 joueurs)

2–4 joueurs, 14 ans et +, 60–120 Min
Auteur: Dennis K. Chan
Illustrateur: Franz Vohwinkel
Editeur: Rio Grande Games (Matagot pour la VF)
77,95 € chez Philibert et 77,50 € chez Ludum (moins si vous êtes abonnés),81 € chez Esprit Jeu

Quel plaisir de ressortir ce jeu après tant de mois passés sans lui. Il est moche, très moche. Mais la mécanique efface totalement ce défaut visuel.

C’est de la pose d’ouvriers classiques sauf que plus vous avancez, plus vous avez des technologies à découvrir POUR pouvoir placer vos ouvriers dessus. Et vos adversaires peuvent avoir des technologies que vous, vous n’avez pas encore découvertes. Mais elles sont à disposition. Les actions, sous leurs airs classiques (construction de vaisseaux, déplacement de vaisseau, découverte de technologies….), vont former un tout qu’il faudra optimiser mieux que les autres 🙂

Oui, c’est vrai, le thème est un peu absent, mais ce jeu parle à mon côté euro gamer. Faut croire qu’il y a toujours des exceptions pour confirmer la règle.

Level 8 Master (2 parties)

2–6 joueurs, 10 ans et +, 60 Min
Complexité BGG : 1.75 / 5
Illustrateur: Arthur Wagner
Editeur: Ravensburger
9,95 € chez Philibert, 9,95 € chez Ludum (moins si vous êtes abonnés), 11 € chez Esprit Jeu

Sorti en 2016, ce jeu nous a été proposé par des amis. Et on l’a de suite adopté!

Chaque joueur dispose d’une carte avec 8 niveaux. Les joueurs sélectionnent le niveau 1 (avec une réglette).

Vous disposez de 10 cartes chacun. Avec ces 10 cartes, vous devez obtenir les combinaisons du niveau 1. A votre tour,

  • vous pouvez soit piocher soit prendre la carte qu’a défaussé un adversaire, et ensuite vous devez défaussez votre carte (défausse personnelle car la carte pourra être prise par un adversaire lors de son tour
  • une fois que vous avez la combinaison nécessaire dans vos 10 cartes, vous posez devant vous les cartes nécessaires. Avec les cartes qu’il vous reste, vous pouvez compléter les combinaisons que vous avez devant vous (une suite de 5 cartes par exemple, vous pouvez ajouter une 6ème) et vous pouvez compléter autant que possible les autres combinaisons des autres joueurs.

Celui qui a défaussé TOUTES ces cartes en premier et qui a mis fin à la manche 1, avance de 2 sur ces niveaux. Il passe donc au niveau 3. Ceux qui ont réussi à déposer devant eux leurs combinaisons, gagnent un niveau. Et ceux qui n’ont pas réussi restent au niveau 1.

Et on refait une manche. Les joueurs coincés au niveau 1 doivent essayer de refaire les combinaisons de cartes annoncées par leur carte Niveau. Les autres auront un nouveau défi, de plus en plus difficile.

Le premier arrivé au niveau 8 a gagné. C’est excellent. Y a pas d’autres mots. On a beaucoup aimé. Il ne faut pas défausser une carte qui peut compléter la combinaison dévoilée de qqn sinon il va la prendre, la poser et défausser l’une de ces cartes en main (ce qui l’approche de la victoire).

C’est très malin. Et j’y pense assez souvent quand je suis en famille. J’ai envie d’y jouer (quand on peut pas faire de gros jeu).

Les jeux qui m’attirent en ce moment

The old king’s crown

1–4 joueurs, 12 ans et +, 60–90 Min
Complexité BGG : 3.16 / 5
Auteur: Pablo Clark
Illustrateur: Pablo Clark
Editeur: Eerie Idol Games
Précommande disponible pour le jeu en VF (attention aux frais de livraison) / Sortie Octobre 2024

Ne me regardez pas comme ça, j’ai craqué… c’est très rare que je pledge (oui j’ai arrêté) mais la beauté du jeu et sa mécanique (jeu de plis pour conquête de territoires sur plateau) m’ont rendu dingue… je tournais autour de la précommande / late pledge depuis des jours et j’ai fini par acheter.

Je me dis que j’aurai ça en moins à payer en Octobre (le mois de tous les pêchés… avec Essen).

Pour en savoir plus rendez vous dans mes attentes 2024.

La Famiglia

4 joueurs, 16 ans et +, 120–180 Min
Complexité BGG : 3.89 / 5
Auteur: Maximilian Maria Thiel
Illustrateur: Weberson Santiago
Editeur: Feuerland Spiele (Super Meeple pour la VF)
76,95 € chez Philibert, 76,50 € chez Ludum (moins si vous êtes abonnés), 76,50 € chez Esprit Jeu

Je n’ai pas encore pu le sortir à 4 et je ne rêve que de ça ! J’y pense très très souvent à ce jeu car je lui trouve des similitudes avec Le Trône de fer (joué ce we mais j’en parlerai dans les jeux de Mars). Par contre, La Famiglia semble un peu plus euro game, ce qui devrait plaire à mon groupe. Du coup, forcément ça fait envie et son As d’Or Expert confirme déjà tout le bien que j’en pense (alors oui sur la base des règles, des vidéos de règles, des vidéos de parties, j’en regarde beaucoup sur ce jeu).

Je suis hypée à fond, j’ai ma boite (achetée) ! Il n’y a plus qu’à !!!

Wyrmspan

1–5 joueurs, 14 ans et +, 90 Min
Complexité BGG : 2.67 / 5
Auteur: Connie Vogelmann
Illustrateur: Clémentine Campardou
Editeur: Stonemaier Games (Matagot pour la VF en Juin 2024)
Chez Philibert, Chez Ludum, chez Esprit Jeu

Hypée depuis que Stonemaier Games en a parlé. Hypée encore plus quand j’ai vu les différences entre Wingspan et Wyrmspan dans une vidéo de Matagot.

Très envie d’y jouer parce que c’est une version de Wingspan plus experte et j’aime les dragonsssss (fortement bien dessinés ici) donc je l’ai précommandé. Les voituriers ludiques ont aussi validé d’ailleurs. Je suis soulagée j’avoue car ils ont pas la langue dans leur poche quand il s’agit de tailler un jeu.

 

Vos parties à vous de ce début d’année ont été à la hauteur ?

A propos de GeekLette 726 Articles
Pipelette & Geek à temps plein

8 Comments

  1. merci pour le partage de toutes ces découvertes/parties/sentiments

    des infos quelque part concernant Wild Tiled West en VF ? j’ai vu qu’à priori ce serait chez Lucky Duck, c’est officiel ?

    • Hello Oursonmaniac
      Je l’attends aussi, mais ils n’ont pas cité WTW sur les prochaines sorties, donc peut-être dernier semestre ? je continue de regarder

  2. Merci pour ces recherches 😉
    Pour le moment les annonces de chez LDG s’arrêtent au mois de juin donc tout est possible pour la fin d’année
    C’est simplement que s’il ne sort jamais en VF autant garder la VO, mais dans le cas contraire, avoir les quelques éléments avec le texte en français serait un plus pour ceux qui sont rebutés par l’anglais

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*