Les jeux joués en Avril 2024 (Wonderland’s war, Zona, Firefly: misbehavin’…)

Un mois d’Avril avec quelques parties de qualité très appréciables. C’est le mois de la contradiction : des jeux fortement appréciés qui n’ont pas marché cette fois-ci et inversement. Ceci confirme que pour apprécier un jeu, il faut être dans les bonnes conditions.

Jeux d’Avril 2024

Wonderland’s War (2 parties)

Moi qui râlais sur le peu de sorties du moment, le marché me rappelle à l’ordre. Même ma belle-fille est attirée par le jeu et son ambiance générale. Elle a fini par suivre nos combats en rigolant tout autant que nous.

Avouons le de suite, la règle n’est pas totalement claire sur la phase de combat. Et j’ai regardé la VO sur quelques points, c’est pareil.

  • Le terme « abandonner » doit être remplacé par « passer » ou « s’arrêter » car abandonner fait penser au retrait des troupes, hors ce n’est pas le cas, vos points de force restent. (en anglais: Halting)
  • Les éléments importants de la phase ne sont pas mis en valeur (en gras, en note encadrée rouge lol…)
  • L’aide de jeu et la règle se contredisent sur la Forge, on a décidé de la jouer sympa (on peut forger si on a un jeton Forge et/ou notre force de combat est sur une case Forge).

J’ai quand même vu pire en terme de règles, il n’y a pas si longtemps. Après la première manche, tout va bien, je vous rassure !  En fait, je m’attendais à un jeu familial donc j’ai lu les règles en diagonale… grave erreur ! Les étapes de chaque phase ne sont pas fluides ni intuitives, il faut persévérer comme pour un jeu un peu plus velu. Et je pense pas être la seule à m’être fait avoir. Je t’ai grilléE toi là bas, je sais 🙂

Wonderland’s War peut être comparé aux Charlatans de Belcastel : non seulement sur sa mécanique principale (bag building et stop ou encore) mais aussi sur son ambiance. Par contre, Wonderland’s War est plus complexe à maitriser car il propose plus de règles, plus de profondeur, plus de possibilités et beaucoup plus d’interactions.

Et c’est pour ça que je l’ai beaucoup aimé. Ce n’est pas un jeu accessible et en fin de compte la profondeur m’a séduite. En plus, le jeu est fun. (bon… euh à deux… c’est bien pour apprendre les règles, découvrir les cartes / factions). Evidemment, il est plus efficace à 3 joueurs et +, mais déjà à 2, j’étais sous le charme de ses illustrations, de son gameplay et de son côté « joli mais pas facile ».

Dans Wonderland’s War, jeu compétitif de conquête de territoires, chaque joueur représente un chef tiré d’un personnage d’Alice au pays des merveilles. En 3 manches, vous allez :

  • vous réunir autour de la table et prendre les meilleurs chaises (qui proposent chacune de gagner une carte), c’est la phase de thé.
  • combattre dans les zones extérieures, c’est la phase de guerre

Les cartes récupérées sur la table permettent de poser des « ouvriers » (partisans) sur une zone, de gagner des jetons à mettre dans son sac, d’upgrader son plateau, …

Les combats se feront dans toutes les zones à chaque manche.

  • Pour chaque combat auquel vous ne participez pas, vous voterez (à vos risques et périls) ou pas pour le gagnant (vous ne votez pas quand vous jouez à 2, ça enlève un peu de son charme).
  • Pour chaque combat auquel vous participez, vous piocherez des jetons de votre sac (à la façon du stop ou encore de Charlatans : un par un simultanément, activation du pouvoir de jeton…)… jusqu’à ce que tout le monde ait passé (en gros, j’abrège), un vainqueur et un second sont alors désignés. Ils vont gagner des PV (la moitié pour le second) et  le gagnant pourra aussi construire un château dans la zone (qui donnera +2 en force dans la zone pour le prochain combat).

Evidemment, votre sac ne contient pas que des jetons sympas… c’est pour ça que vous devez être sage et passer au bon moment, ou pas… vous vous souvenez du chaudron qui pète dans les Charlatans 🙂

J’abrège volontairement mais le jeu est riche parce qu’il propose aux joueurs plein de pouvoirs dans tous les sens (sur le plateau personnel, sur les jetons, sur les habitants qu’on pourra « recruter »…), il faut penser à tout.

Vous allez, en plus, vous demander pendant le combat, si vous préférez remplir vos objectifs ou gagner le combat ou carrément espérer les deux mais il ne faut pas rêver ! Et puis, est-ce que vous n’allez pas arrêter de piocher des jetons de votre sac pour assurer le prochain combat dans la zone d’après ? J’aime bien ce questionnement perpétuel.

La phase de thé n’est pas en reste, de nombreux dilemmes vous attendent pour éviter les éclats de folie.

Je trouve ce jeu rafraichissant et il pourrait servir d’exemple : il est extrêmement bien travaillé tant sur l’édition, que la direction artistique et ses mécaniques. En plus, il illustre parfaitement mes attentes ludiques du moment : profondeur raisonnable et une belle dose de fun.  J’aime encore les euro-games mais ras le bol des tableaux Excel…

Très envie de rejouer. Mais pas à 2, par manque de tension.

Pour ceux qui se posent la question, à 2, le jeu est assez différent en gameplay (et très différent en ressenti) :

  • Les paris ne sont pas possibles.
  • Certains chefs n’ont pas le même pouvoir à deux qu’à + (notamment le chat)
  • Il y a une faction virtuelle qui a 3, 5, 7 points de combat sur les 3 manches. Cette faction compte dans l’ordre des vainqueurs.
  • Durant la phase de thé, les joueurs prendront chacun 5 cartes (et pas 4).
  • Quelques ajustements supplémentaires à 2 (notamment avec les jetons de départ).

 

Le jeu existe en deux éditions (deluxe ou non). Vous pouvez aussi trouver des cartes promo et une extension que je ne manquerai pas de découvrir. Et sur BGG, il y a 6 chefs alternatifs fan-made, à imprimer.

 

2–5 joueurs, 14 ans et +, 30 min/joueur

Complexité BGG : 3.03 / 5

Auteurs: Tim Eisner, Ben Eisner, Ian Moss

Illustrateur: Manny Trembley

Editeur: Druid City Games (Lucky Duck Games pour la VF)

Jeu disponible chez nos partenaires LudumPhilibertEsprit Jeu

Mission Planète Rouge (2 parties)

Si vous n’aimez pas le chaos, je vous propose d’aller voir le prochain jeu. Par contre, si cela ne vous dérange pas, vous allez vraiment vous amuser. Dans ce jeu de conquête de territoires (encore?!), chaque joueur va choisir 1 carte de sa main (tout le monde a les mêmes). Et on va résoudre les cartes dans l’ordre décroissant (si plusieurs joueurs ont joué la même carte, c’est l’ordre du tour qui détermine qui commence à jouer).

Le but est d’envoyer vos astronautes dans les navettes en partance pour des régions de Mars à conquérir. Sauf qu’il y a autant de navettes que de joueurs et que ben parfois, elles sont pleines quand c’est votre tour d’activer votre carte… Evidemment, plus votre carte est petite plus le pouvoir de la carte est fort mais plus difficile à jouer (s’il manque de la place).

Les cartes que vous avez vont vous permettre de mettre des astronautes sur ces navettes, de déplacer vos astronautes sur Mars, de faire du charme à d’autres astronautes…, de changer la destination des navettes… de faire péter des navettes en vol ou pas, de prendre des cartes missions (objectifs) / actions / découvertes (ces dernières seront placées sous une région extérieure de mars et auront un effet bénéfique … ou pas)…

Et il y a une carte qui vous fait reprendre en main toutes les cartes jouées. Il n’y a que 10 manches, 9 cartes… Ne ratez pas la 3ème manche… faudra « passer » pour récupérer vos cartes, mais à quel moment?!

On va scorer les majorités 3 fois sur un total 10 manches. Et chaque région rapporte 1 pion pour le scoring 1, 2 pions pour le scoring 2… sauf que les PV de ces pions dépendent de la région. Il y aura (face cachée) un jeton de ressource par région (jeton allant de 1 à 3). Jeton révélé dès qu’un astronaute arrive sur la zone. Du coup, les zones à 3 points sont très prisées (car à la fin de la partie ces zones rapportent 3 pions x 3 points donc 9 points…) mais finalement celui qui a le plus de jeton 1 (l’eau) remporte 9 points. Donc rien n’est joué, jusqu’à la fin.

Toutes les régions deviennent attractives selon vos objectifs, les PV, les adversaires qui s’y installent…

Ce jeu est d’une efficacité presque insolente (il y a 9 cartes!!!). On l’avait un peu boudé durant de longues années (de boulimie ludique) mais depuis quelques mois on y rejoue régulièrement avec un immense plaisir.

 

2–6 joueurs, 14 ans et +, 45–90 Min
Complexité BGG : 2.21 / 5
Auteurs: Bruno Cathala, Bruno Faidutti
Illustrateurs: Andrew Bosley, Samuel R. Shimota, Alyn Spiller
Editeur: Fantasy Flight Games
Boite achetée, avis et contenu non rémunérés
Jeu non disponible en boutique. Trouvable en occasion (j’ai la seconde édition, celle de 2015)

Il parait qu’il y aura une nouvelle édition selon Bruno Cathala, j’avoue être très curieuse sur les changements apportés.

Rats Of Wistar (2 parties)

Ca ne vous aura pas échappé, je suis très très fan de ce jeu. Il est plaisant, beau, addictif, et, plus vous y jouerez plus vous aimerez. C’est un jeu de pose d’ouvriers avec du blocage qui vous pousse à réfléchir à un plan B puis un plan C… pour optimiser du mieux possible. Il n’est pas si simple à maitriser et les règles sont, heureusement, faciles à apprendre. J’aime ce jeu. Vraiment. Et j’ai hâte que l’éditeur propose une extension, qui tarde à venir ^^ Le jeu sort en français en mai, foncez !

Article dédié publié

1–4 joueurs, 13 ans et +, 90 Min
Complexité BGG : 3.28 / 5
Auteurs: Simone Luciani, Danilo Sabia
Illustratrices: Candida Corsi, Sara Valentino
Editeur: Cranio Creations (en VF chez Intrafin pour Mai 2024)
53,90 € chez Ludum (48,51 € si vous êtes abonnés), 57,90 € chez Philibert , 54 € chez Esprit Jeux

Crystal Palace (1 partie)

Extrêmement heureuse d’avoir rejouer à ce jeu. Et j’ai gagné d’un point *rire de sorcière*

C’est un des meilleurs jeux de placement de dés car ici vous ne les lancez pas : vous choisissez leur valeur mais vous payez la somme de vos dés programmés à chaque manche.

Et en plus j’adore le thème : l’exposition universelle de 1851 (oui bon vous le saviez déjà vu le titre mais j’ai envie de le répéter). Je ne vous cache pas que le thème est un peu effacé ici sauf sur les cartes inventeurs / inventions. D’ailleurs, à propos de l’exposition universelle, je vous conseille Le Château des étoiles – L’univers en 1875 (artbook immersif dans l’univers de la BD).

Bref, Crystal Palace propose aux joueurs compétitifs de jouer une des nations participantes à l’expo. Ce que j’aime bien dans ce jeu, c’est que non seulement le placement de dés est tordu à 4, il n’y a pas de place pour tout le monde (et parfois même vous devrez payer plus cher si votre dé est trop bas lol) mais en plus, choisir la valeur du dé en fonction de ses finances propose tout un tas de dilemmes qu’on aime bien voir nous, euro-gamers (oui oui de temps en temps…)

Crystal Palace ne fait pas l’unanimité, on n’en entend pas parler, il est moche (ben oui, il donne pas envie!) mais mécaniquement il propose quelque chose de très sympa qui séduira des joueurs qui veulent optimiser les dépenses / gains.

Très chouette partie.

Un article complet a déjà été écrit.

2–5 joueurs, 14 ans et +, 90–150 Min
Auteur: Carsten Lauber
Illustrateur: Andrea Alemanno
Editeur: Feuerland Spiele (en VF grâce à Super Meeple / règles ici)
Jeu offert à la Team par Super Meeple, trouvable en occasion

Scarface 1920 (1 partie)

Je vais certainement vous choquer, mais c’est la pire partie du mois.

  • On s’est ennuyé (oui ce n’est pas la meilleure configuration à 2 joueurs et pourtant on avait passé de bonnes parties à 2)
  • Mes jobs n’étaient pas intéressants (faut croire qu’il y a trop de variations selon les situations et il y a des cartes qui peuvent faire extrêmement mal ou qui serviront à rien). Et rien ne s’enchainait correctement.
  • La partie était interminable

Rassurez vous je n’abandonne pas. Mais je ne le sortirai plus à 2 joueurs. C’était bien pour découvrir les règles, les clans, les cartes mais pas plus. Bizarrement, ça avait bien fonctionné les autres fois, mais là … J’espère que l’extension (que j’ai déjà précommandée / pledgée) améliorera les parties à 2 car c’est une configuration régulière chez nous.

Je lui ai dédié un article parce que ce jeu propose quelque chose de nouveau, thématique avec beaucoup d’interaction directe et de chaos. Si vous souhaitez en savoir plus et si vous jouez à + de 2, n’hésitez pas à jeter un œil 🙂

1–4 joueurs, 14 ans et +, 90–150 Min
Difficulté BGG: 3.71 / 5
Auteurs: Toni Serradesanferm, Daniel Simon
Illustrateurs: Antonio Stappaerts
Editeur: Redzen Games (Legion Distribution pour la VF)

107,90 € chez Ludum
109,95 € chez Philibert

Zone-A – Le secret de Tchernobyl (1 partie)

J’y avais joué à Cannes avant sa sortie et j’avais passé mon chemin lors de l’achat, à cause de sa longueur à 4 et mon amour trop exclusif pour les euro games à ce moment là.

Maintenant que j’accorde plus d’importance au thème, j’ai voulu réessayer. Et grand bien m’en a fait, car à deux, ça reste long (ça devrait être moins long au fil des parties), mais ça marche très bien ! J’ai beaucoup aimé. Mécaniquement simple, à votre tour vous choisissez de faire deux actions (déplacement, action du lieu…). Sauf que ce n’est pas si facile que ça. Car vous devrez aller chercher 2 secrets dans des planques (les réussir, à la façon d’un jeu de rôle, selon vos caractéristiques et lancers de dés) avant de vous rendre dans la zone de la centrale pour ouvrir le sarcophage et réussir une nouvelle mission. Evidemment, en chemin, vous ferez quelques rencontres … parfois dangereuses.

Ici on ne gère pas des ressources, mais on gère ses caractéristiques (Vigilance, Force, Intelligence et Volonté), que l’on peut perdre à force de rater des missions ou des combats, mais ces caractéristiques peuvent aussi être améliorées en fonction des objets / artéfacts reçus en cadeau lors d’une mission ou bien tout simplement achetés.

J’ai adoré cette partie ci, justement. On ne sait pas ce qui nous attend dans chacun des évènements individuels de fin de manche, on sait juste que plus on s’approche de la centrale, plus la mission sera difficile. Sauf que l’on ne peut pas tout porter. On a des limites évidemment. Du coup, on sait qu’on aura pas 15 dans chacune des caractéristiques et parfois on tente… parfois. Et souvent il ne vaut mieux pas hahahaha

C’était vraiment plaisant à jouer, j’avais l’impression d’avoir sur ma table un hybride jeu de rôle / jeu de plateau. J’ai très envie de refaire une partie.

1–4 joueurs, 18 ans et +, 120–180 Min
Complexité BGG : 2.78 / 5
Auteurs: Maciej Drewing, Krzysztof Głośnicki
Illustrateurs: Wojciech Bajor, Katarzyna Fiebiger, Tomek Zarucki
Editeur: Rebel Sp. z o.o. (Funforge pour la VF)
Jeu qui n’est plus disponible à la vente, je l’ai trouvé sur le marché de l’occasion. J’en suis navrée. Ma première impression était celle d’une euro gameuse :'(

Scythe (1 partie)

Scythe confirme sa suprématie ludique. Quel jeu mais que jeu!!! Et quand j’ai vu ma nièce de 15 ans y jouer et apprécier voire l’adorer, j’étais tellement fière !

Ma nièce joue à Skyjo et Charlatans principalement. Elle m’a dit en avoir marre des petits jeux et je lui ai donc proposé un week-end pour voir ce qui lui plaisait. Elle a adoré Scythe. Elle veut absolument y rejouer 🙂

Ca fait tellement plaisir. Surtout que je papillonnais, j’expliquais les enjeux du jeu, le début de l’histoire de la campagne Fenris et j’ai failli perdre car elle était à fond lol !

Scythe est un jeu asymétrique compétitif qui propose des plateaux personnels différents. A votre tour, vous choisissez une colonne d’actions et les activerez. Vous ne pouvez pas choisir une colonne déjà jouée au tour précédent (sauf si vous avez la faction qui vous le permet, je l’avais donné à ma nièce d’ailleurs).

Scythe vous demande ensuite de remplir des Hauts-Faits (mettre 1 étoile sur vos réussites : réussir une quête/mission, réussir un combat, avoir construit vos 4 bâtiments, avoir construit vos 4 super mécha trop beaux, …). Le premier à poser ses 6 étoiles met fin à la partie et on compte les points.

Ca m’a rappelée de très bons souvenirs lors de la campagne Fenris. Les sensations sont toujours aussi bonnes, même avec le jeu de base uniquement. On passe un excellent moment. Les rencontres apportent un brin de narration, suffisant pour s’y croire. Les illustrations sont toujours aussi belles, on ne s’en lasse pas. J’ai ressorti mon artbook pour l’occasion.

1–5 joueurs, 12 ans et +, 75–150 Min
Auteurs: Ryan Lopez DeVinaspre, Jamey Stegmaier
Illustrateur: Jakub Rozalski
Editeur: Stonemaier Games (Matagot pour la VF)
Le jeu de base et les extensions sont disponibles en VF chez Philibert et chez Ludum

Firefly : Misbehavin’ (1 partie)

J’ai découvert tardivement la série Firefly et je ne vous cache pas que j’ai fait une fixation sur elle pendant de longues semaines tellement j’ai aimé l’ambiance. Ne pouvant pas m’offrir la version 10ème anniversaire du jeu de plateau éponyme, je me suis rabattue sur le jeu de deck building dans le même univers.

Je l’ai trouvé très bon sur le papier. Un deck building expert et assez agressif. Malheureusement, notre première partie à 3 a démontré que celui qui s’approche de la victoire se fait démonter, démolir… il faut donc gagner discrètement. Mais il a été tellement difficile de faire face aux attaques que ça a fini par nous décourager. Comme si l’auteur avait rajouté de l’agressivité pour cacher les défauts d’un deck building pourtant bien parti. Les factions forcent à l’interaction directe et dans notre groupe on sait ce que ça donne : RIEN. On n’aime pas l’interaction directe, enfin plutôt l’attaque gratuite lol

J’ai fait une aide de jeu en français pour ceux qui veulent découvrir 🙂 Il doit rester qq coquilles car je n’ai fait qu’une partie mais ça pourra vous aider à savoir si mécaniquement vous êtes partant pour ce jeu.

Attention le jeu n’est qu’en anglais et il y a beaucoup de textes sur les cartes. Je vends d’ailleurs ma copie. Alors oui, là ça ne donne pas envie de l’acheter, mais si l’interaction directe ne vous dérange pas, ça devrait vous plaire.

Question pour les experts de Firefly : est ce que Star Wars Bordure Extérieure en français est meilleur que Firefly : the board game (anglais)?

2–4 joueurs, 14 ans et +, 60 Min
Complexité BGG : 3.00 / 5
Auteur: Jack Reda
Editeur: Gale Force Nine, LLC

Jeux en ligne

Je joue beaucoup, trop, à Dune Imperium sur smartphone. En mode facile, les doigts dans le nez, en mode normal, finalement aussi, en mode difficile… outch c’est dur. Je gagne 1 partie sur 3 contre l’IA. Je tente plein de choses, ça ne marche pas. Et bizarrement quand c’est mon tour révélation, les cartes disponibles dans la rivière sont bofs lol

Je trouve que le mode difficile contre l’IA n’est pas ou peu lié aux factions adverses. C’est surtout que j’ai l’impression que le jeu me donne des cartes peu intéressantes, ne me les sort EN PLUS jamais au bon moment pour un combo sympa, etc… c’est surtout ça le mode difficile. Il met vos nerfs à vifs. C’est super bien fait, du coup. Car au fil des parties, vous vous adaptez davantage aux cartes. Mais je m’énerve assez souvent quand même… alors, depuis 1 semaine je n’y ai joué que 1 fois par jour mdr (contre au moins 20 parties par semaine depuis sa sortie).

Après, il faut admettre que je préfère largement y jouer sur la table avec le jeu physique. Je ne suis pas très jeux sur smartphone, d’autant que mes yeux n’y arrivent plus… va falloir la tablette bientôt lol

Jeux que je convoite (Mars/Avril 2024)

En attente d’achat 

  • Evenfall (sortie fin Mai 2024) : je ne me pose pas la question, j’attends sa sortie. On y a joué suffisamment lors de notre Essen à la maison pour se dire que c’est un must have 🙂
  • Sankoré : (VF annoncée ce 1er mai sur la chaine Un Monde De Jeu par Super Meeple / Sortie fin 2024) Impossible à trouver en anglais car restock en Juillet mais là je vais attendre la VF patiemment 🙂
  • Let’s go to Japan : J’attends « patiemment » l’annonce de la VF pour ce jeu plutôt familial mais au thème que je chéris tant.

Précommandés ce mois-ci

  • Eat Zem All  (sortie 17 mai 2024) : j’ai craqué pour l’ambiance, je croise les doigts pour que ça n’échoue pas 🙂
  • Wyrmspan (sortie 21 Juin 2024) : j’ai craqué pour le coté plus expert que Wingspan et le thème des dragons me plait beaucoup plus
  • 365 Aventures – Le Donjon (sortie Septembre 2024) : très envie de découvrir ce qu’un calendrier jeu peut donner

 

Et en mai ?! L’Alchimie du Jeu bien sur !

Je serai présente à l’Alchimie du Jeu ce vendredi 3 Mai après-midi et peut-être le samedi et dimanche 🙂

J’ai noté Kanal chez Sylex , Rivages chez Catch’Up Games et je vais me laisser tentée par Evacuation et/ou Nucleum chez Intrafin. J’ai hâte de me faire expliquer les règles. ENFIN! Je serai au repos, toute ouïe, pleinement concentrée.

A Toulouse, nous sommes gâtés en festivals ce mois-ci : L’Alchimie, Echo & Merveilles et Space Festival. 3 week-ends sont donc pris pour profiter et se reposer des semaines bien tendues 🙂

 

Informations:

Tous les jeux ont été achetés (sauf Crystal Palace), l’article n’est donc pas rémunéré. Quelques euros me seront versés si vous achetez via les liens des boutiques de ce site 🙂

A propos de GeekLette 726 Articles
Pipelette & Geek à temps plein

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*