Essen Spiel 2018 : jour 2

2ème journée à Essen ! De bien belles découvertes encore mieux que la première journée dont le compte rendu est à lire ici !

Underwater Cities

1–4 joueurs, 12 ans et +, 80–150 Min
Auteur: Vladimír Suchý
Illustrateur: Milan Vavroň
Editeur: Delicious Games
44,90 € chez Philibert, en anglais

Il était dans mon top du top du top du top celui-ci et je ne suis pas déçue !!! A peine acheté, à peine ouvert pour y jouer le soir.

Grosse lecture de règles où il y a des répétitions à gogo ; 25 fois ils diront les mêmes choses, quel dommage!!!!

Mais une fois passé la règle dont la lecture est trop lente, on passe un très bon moment.

Underwater cities vous propose de développer votre cité sous l’eau (comme son nom l’indique). Il s’agit ici d’un placement de cartes :

  • vous placez votre carte sur un emplacement du plateau central et vous faites l’action du plateau + l’action de la carte, uniquement si la couleur de la carte correspond à la couleur de l’emplacement choisi.
  • les emplacements utilisés ne sont plus disponibles pour les autres sauf à 4 joueurs, où un emplacement vous permet de payer pour faire l’action d’un emplacement bloqué (mais une seule fois par manche, donc 1 seul joueur y a accès)

Les emplacements vous propose :

  • de construire : des cités, des réseaux, des batiments
  • de récupérer plus de cartes
  • de récupérer quelques ressources
  • etc

Vos bâtiments ne produiront que 3 fois dans la partie. Entre les phases de production, nous avons trouvé cela très très long à 4.

Malgré donc quelques éléments qui font douter : ordre du tour complexe pour rien, règles avec trop de redites et surtout longueur de la partie, le jeu est excellent !!! Je me dis qu’à 2, il serait moins long et du coup peut-être plus adapté, donc à rejouer de toute urgence héhé

Ravie d’être revenue avec !!! et le petit goodies apporte un type de cité supplémentaire qui si vous êtes le 1er joueur, vous pouvez remplacer une de vos cités par le goodies et cette nouvelle cité s’auto alimente, pas besoin de la nourrir (ce qui est énorme mdr)

Western Legends

2–6 joueurs, 14 ans et +, 60–90 Min
Auteur: Hervé Lemaître
Illustrateur: Roland MacDonald
Editeur: Kolossal Games
Localisation: Matagot
54,90 € chez Philibert, en français

On avait dit pas de jeu français mais quand on voit la gamme de Matagot, on ne peut pas ignorer leurs dernières nouveautés. Avant de partir à Essen, j’ai reçu My Little Scythe (déjà joué 1 fois) et la troisième extension de Scythe. Matagot a une gamme qui me correspond beaucoup.

Western Legends vous propose d’incarner un personnage bien connu et de vous balader dans le western tout en choisissant la voie de la paix ou celle de la rébellion.

Déplacements d’ouvriers oblige, vous arrivez dans un lieu, vous faites l’action. C’est aussi simple que ça. Les actions sont diverses : acheter une monture (j’adore) ou tout autre objet sympa pour votre aventure, déterrer des pépites d’or, les revendre à la banque, attaquer la banque, attaquer un autre joueur si vous êtes sur la même case, voler le bétail et le revendre ou bien le livrer gentiment à un autre éleveur lol

Une mécanique pas originale du tout mais quelle immersion !!! Vraiment ! Il nous a pas fallu une partie entière pour nous convaincre qu’entre potes ou en famille c’était un must have. L’édition est en plus très très belle et de ce que j’ai pu voir des règles, c’est très explicite.

Magnastorm

2–4 joueurs, 12 ans et +, 70–100 Min
Auteurs: Bauldric & Friends
Illustrateur: Michael Menzel
Editeur: Feuerland Spiele

On connait Feuerland pour ses succès comme Terra Mystica et Project Gaia.

Son petit dernier Magnastorm propose de découvrir une planète sur laquelle nous allons envoyé nos ouvriers et nos véhicules.

Un système très ingénieux de pose d’ouvriers puisqu’on se partage tous des ouvriers neutres et que les ouvriers aux couleurs des autres ne sont jouables que si nous n’avons pas d’autre choix.

Les actions derrière les ouvriers sont diverses: récolter des ressources, placer des engins sur la planète (majorité oblige), monter sur des pistes scientifiques, recruter (ou voler) des experts pour avoir des bonus en partie, etc.

On a été frappé par tant de lisibilité du plateau, la fluidité des règles, la facilité d’apprentissage comparé à une profondeur de jeu très honnête. On n’est pas sur Project Gaia en terme de difficulté mais Magnastorm sortira forcément plus souvent car plus facile à mettre en place, plus facile à jouer et finalement aussi jouissif. Magnastorm propose en plus quelques combo bien sympa avec les experts recrutés qui donnent une réelle envie d’y revenir.

Très belle découverte, achat immédiat sur le stand (avec le tapis et l’artbook de Scythe d’ailleurs)

Zombie Bus

2–5 Joueurs, 10 ans et +, 20–30 Min
Auteur: Christophe Lauras
Illusstratrice: Mary Pumpkins
Editeur: Sweet Games
21,90 € chez Philibert (dispo en décembre 2018)

Belle découverte de ce petit jeu cooputatif (un peu coop mais si ça sent le roussi faut laisser perdre les autres, beau terme proposé par Philibert lol, merci Acariatre) !!!

A votre tour de jeu vous allez lancer les dés qui vous permettront de :

  • combattre la horde de zombies autour du bus (et de gagner des loots type ressources supplémentaires pour vaincre des zombies, ou autre),
  • d’attirer un zombie,
  • de sauver des cheerleaders prises au piège dans le bus
  • de partir et laisser les autres se démerder

Si les zombies ont réussi à attaquer le bus (ils doivent être 4 autour du bus pour ça), seuls les lâches partis avant la fin gagnent la partie sinon seuls les braves sont victorieux.

Rapide et fun, il saura trouver une place certaine sous le sapin cet hiver.

 

 

A propos de GeekLette 543 Articles
Pipelette & Geek à temps plein

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*