Coups de coeur du mois de Janvier 2019

Fin 2018, on était tous affairé aux événements comme Essen et Noël, mais ne perdons pas les bonnes vieilles habitudes car les coups de cœur plaisent à tout le monde 🙂

Alors c’est parti !

Coup de coeur de GeekLette : Magnastorm

2–4 joueurs, 12 ans et +, 70 à 100 minutes
Auteurs: Bauldric & Friends
Illustrateurs: Michael Menzel
Editeurs: Feuerland Spiele (VF en cours chez Super Meeple)
54,90 € chez Philibert (en VO pour l’instant)

Les jeux du mois de Janvier ont été très bons (notamment Anachrony, mais j’en ai trop parlé de celui-ci, donc je vais parler de mon deuxième coup de cœur : Magnastorm).

Magnastorm est un jeu de déplacement d’ouvriers (localisés en salle de contrôle) qui entraîne du placement et déplacement d’équipements sur le plateau principal. Une mécanique double donc. Les règles sont très simples à appréhender, on n’est loin d’un jeu de la trempe de Gaia Project, les joueurs casuals pourront y jouer sans grand mal. Ceci dit, si vous voulez exploser les compteurs de score va falloir se creuser un peu les méninges sur les majorités et les pistes de techno, donc le jeu est aussi très bon pour les gamers. Vous avez quelques détails supplémentaires sur l’article d’Essen.

Ce que j’aime dans Magnastorm c’est le look, les mécaniques de placement/déplacement, la bataille pour avoir les meilleurs commandants, le coût des choses. Ah parlons du coût car l’interaction est aussi là. Chaque joueur a des ressources à sa couleur et par exemple pour avoir le commandant que contrôle l’adversaire, vous devrez d’abord récupérer un cube de sa couleur. Et pour le récupérer, faut le piocher ou faire en sorte d’aller le choisir ! Un très très bon jeu dont j’ai hâte d’avoir la VF de chez Super Meeple (même si sur le matériel il n’y a pas grand chose en anglais c’est toujours un plaisir de voir les très bons jeux localisés, donc merciii à Super Meeple !).

Coup de coeur de TruffeAuVent : Les basses terres

2–4 joueurs, 12 ans et +, 50 à 100 Minutes
Auteurs: Claudia Partenheimer, Ralf Partenheimer
Illustrateur: Andrea Boekhoff
Editeur: Feuerland Spiele
62,90 € chez Philibert
Grande fan du jeu Agricola, j’ai eu envie d’en jeu dans le même univers, mais différent… je me suis arrêtée sur ce jeu : « les basses terres« . 1er jeu d’un couple jusqu’ici inconnu pour moi, Claudia et Ralf Partenheimer. Particularité intéressante : Uwe Rosenberg a accompagné le couple dans la création de ce jeu.
Alors, finalement, c’est un Agricola bis ? ben non !! très bonne pioche me concernant.
Chaque joueur est à la tête d’une exploitation agricole (représentée sur un plateau individuel) où il va falloir élever du mouton, rien que du mouton. Comme dans Agricola, vous pourrez améliorer votre ferme avec des bâtiments ou des installations. Chacun jouera à tour de rôle, sachant que pour une manche, chaque joueur aura droit à 3 actions (les actions principales étant construire un bâtiment, récupérer des ressources, acheter ou vendre des moutons, clôturer, et une dernière… que vous allez découvrir juste après)
Le twist alors ? et bien, nous sommes des fermiers sur un littoral… et menacés par la montée des eaux… il va falloir jouer pour son domaine agricole certes, mais aussi ensemble pour construire une digue sous peine de se recevoir des gros malus !! il s’agit de la 5ème option dans les actions possibles 🙂
Le truc intéressant aussi est que le prix des moutons et les points que rapportent la construction de la digue dépend du fait que la digue contienne ou pas la montée de la mer…
Il va donc falloir jongler entre le développement de votre ferme, l’hébergement des moutons (car c’est par défaut un mouton par case, et lors des phases de reproduction, c’est un bébé pour un couple de moutons présents, et vous allez vite manquer de place), la participation à la construction de la digue… un vrai bonheur de se triturer les méninges !

Coup de cœur de JDS_67100 : Pandemic : la chute de Rome

Un jeu de Matt Leacock et Paolo Mori, illustré par Atha Kanaani, Olly Lawson et Antonio Maínez, publié par Z-Man Games en 2018.

Pour 1-5 joueur(s), à partir de 8 ans, parties de 45-60 minutes.

44,95 € chez Philibert

Le dernier jeu de la « gamme survival » dérivée de pandémie nous propose cette fois-ci de protéger Rome des attaques de 5 tribus barbares.

On y retrouve les grands classiques : les cartes rôle avec actions/bonus spéciaux, les 4 actions par tour, les cartes de villes de 5 couleurs différentes, les cartes événement, les 4 actions par tour, la phase d’invasion et les cartes Révolte qui font revenir les cartes Barbare déjà piochées.

Au niveau des nouveautés :

  • comme dans Montée des eaux, on sort de la thématique des maladies et ce coup-ci ce sont des cubes de barbares qu’on essaie de retirer du plateau,
  • contrairement aux autres boîte de base et stand-alones, on a 5 couleurs de cube,
  • on a également une grande asymétrie avec des nombres de cartes qui varient d’une couleur à l’autre et de 3 à 5 cartes d’une même couleur nécessaire pour forger une alliance avec une tribu,
  • les villes peuvent être bi- voire tri-colores,
  • les événements ont 2 effets : le normal et l’amélioré qui coûte un point de déclin,
  • les cubes ne sont pas retirés automatiquement retirés quand on fait une action mais via un combat à base de dés.

Une autre différence de taille : les voies de migration ! Les cartes Barbare indiquent une ville, une couleur mais également une voie de migration ; quand on pioche cette carte on regarde s’il y a déjà un cube de cette couleur dans cette ville ou dans la précédente :

  • si c’est le cas, on place un cube dans la ville désignée par la carte,
  • dans le cas inverse, on remonte la voie de migration jusqu’à trouver une ville dans laquelle on peut placer le cube.

Comme au début de la partie on place toujours les cubes dans les mêmes 9 points de départ des voies de migration, au fil de la pioche, on verra effectivement une progression des barbares de leur zone de départ vers leur destination. On commence également avec 5 cartes Rome (une de chaque couleur) dans la défausse et au fil des Révoltes, ces cartes seront piochées encore et encore et créeront une impression de marche des barbares sur Rome.

On retrouve dans cet opus les éléments qui ont fait le succès de la franchise. Mais les nouveautés apportent un gros plus, le jeu donne notamment l’impression de devoir envisager plus sérieusement ses déplacements et à surveiller toutes les villes avec des cubes, pas uniquement celles qui en contiennent 3. Les voies de migration, les 9 cartes de départ qui reviennent plus fréquemment et les règles de défense des légions et des forts donnent une vraie sensation de frontière à défendre.

La thématique est également bien présentée : noms de villes et de rôles en latin, proverbes latins (avec traductions) comme noms Evènement, tribus barbares nommées mais également style graphique (et la variante qui interdit le positionnement d’armées dans Rome). Moins, par contre, dans l’idée d’une marche simultanée de ces 5 tribus et dans les parcours représentés sur le plateau.

A noter que ce jeu propose plusieurs variantes (un mode solo et l’impossibilité de poser des légions dans Rome) mais la version basique est suffisamment riche pour que je ne m’en sois pas encore soucié après 8 parties.

Pour moi c’est un choix solide pour qui aime le genre Pandémie et veut avoir un jeu riche et très rejouable en une seule boîte.

Coup de coeur MrNeiL : Forum Trajanum

2–4 joueurs, 12 ans et +, 60 à 120 Minutes
Auteur: Stefan Feld
Illustrateur: Michael Menzel
Editeur: HUCH!
44,90 € chez Philibert

Comment résumer un jeu de Mr Feld en quelques lignes ????? Ça ne va pas être simple mais on va essayer. La partie se déroule en 12 tours, 3 époques de 4 manches ; à chaque manche nous allons tirer 2 cartes qui vont nous indiquer dans quelles colonnes/lignes nous allons aller choisir nos 2 citoyens, derrière ceux-là il y a un gain : ouvrier, argent, évolution, points de victoire … Nous allons en garder 1 et en donner 1 à notre voisin, ou défausser 2 tribuns pour utiliser les 2 tuiles. Une fois choisi nous pouvons aller construire au forum de Trajan un bâtiment en payant un ouvrier de la couleur. Au bout de ces 4 manches, nous vérifions si chaque joueur a réalisé l’objectif de l’époque en cours.
photo prise sur BGG.

Enfin !!!!!! Enfin un Feld qui me (re)parle, en effet j’avais plutôt été déçu par Merlin et Oracles de Delphe. J’adore Feld, que ce soit les Châteaux de Bourgogne, Bora-Bora, Trajan et même Aquasphere, et avec Forum Trajanum je retrouve tout ce que j’aime, grande rejouabilité, des choix cornéliens, un système de jeu plutôt simple à expliquer, bref j’adore et quel plaisir de retrouver Feld. Encore !!!!

Coup de cœur de Gégé : Les charlatans de belcastel

2–4 joueurs, 10 ans et +, 45 minutes
Auteur: Wolfgang Warsch
Illustrateurs: Dennis Lohausen, Wolfgang Warsch
Editeur: Schmidt Spiele
34,90 € chez Philibert

On se demandait ce qu’il foutait dans la liste des nominés au Spiel. Et bien je peux vous dire qu’il n’a pas volé sa place du tout ! Un jeu de gestion et de stop ou encore qui allie ces deux types avec ingéniosité.

Dans les charlatans de belcastel, vous allez piocher des ingrédients de votre sac mais attention à ne pas faire exploser le chaudron car au bout de quelques mauvais ingrédients, il explose et cela vous empêche de jouer avec vos ingrédients aussi bien que s’il n’avait pas explosé. Il y a des ingrédients qui donnent des petits pouvoirs : certains annulent les mauvais ingrédients, d’autres vous permettent de piocher et prendre celui que vous préférez etc… Et justement une fois que tout le monde a fini l’exercice de remplissage du chaudron, on va pouvoir donner des pv aux uns, offrir des choses aux autres, et puis surtout avec votre nouvelle formule vous pourrez acquérir d’autres ingrédients qui donnent des petits pouvoirs.

Ce jeu est un vrai plaisir à jouer, marrant d’une part avec le stop ou encore et un peu plus sérieux quand il s’agit de battre les adversaires sur des majorités d’ingrédients par exemple.

C’est ce type de jeu qu’il manque dans nos ludothèques : marrant et sérieux à la fois. On a souvent l’un sans l’autre et les charlatans de Belcastel permettront ainsi de réunir les casuals et les gamers autour de la table et puis les enfants s’éclatent avec le chaudron !

A propos de GeekLette 557 Articles
Pipelette & Geek à temps plein

2 Comments

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*