A quoi tu joues BDPhilou #1

Amie Lectrice, Ami Lecteur, ça ne t’aura pas échappé, nous sommes en octobre. Et qui octobre, dit « Essen » : « The place to be » pour tout pousseur de cubes en bois qui se respecte. Les heureux visiteurs de ce salon allemand verront une avalanche de nouveautés plus intrigantes et stimulantes les unes que les autres… Seulement voilà, tout le monde ne peut pas aller à Essen pour goûter en avant-première aux jeux qui vont rythmer une bonne partie de notre année ludique. Qu’à cela ne tienne, j’ai décidé de te présenter dans mon article les jeux auxquels j’ai joué ce mois-ci et que tu pourras retrouver sans plus attendre en VF chez ton revendeur préféré.

Civilization Une Aube Nouvelle

Un jeu de James Kniffen
90/120 minutes
2 à 4 joueurs
14 ans et plus
Edité par FFG
Illustrations tirées du jeu vidéo éponyme
44,95€ chez Philibert

 

Il y a 8 ans environ, sortait une adaptation vraiment passionnante du célèbre jeu vidéo Civilization. Cependant, cette version « Jeu de plateau » de la célèbre création vidéo ludique de Sid Meyer présentait deux défauts selon moi : Des parties très longues (4 bonnes heures) et un système de combat -certes mécaniquement très réussi- mais totalement dénué de fun et assez complexe. La 1ère information à retenir de « Civilization : Une Aube Nouvelle » cuvée 2018, c’est qu’il ne s’agit pas d’une refonte partielle du jeu précédemment cité. En effet, si le thème et l’univers sont à 100% identiques, toutes les mécaniques et le feeling global sont très différents.

« Une Aube Nouvelle » repose sur une idée simple mais terriblement ingénieuse : Le joueur prend l’une de ses 5 cartes Priorité qui sont alignées sous une barre numérotée de 1 à 5. Ensuite, il en applique l’effet :

  • Culture : Permet de placer de nouveaux jetons de contrôle. Ceux-ci sont indispensables pour visualiser le rayonnement de vos villes et permettront également de lancer des attaques.
  • Science : Permet de rendre vos cartes de Priorité plus puissantes en les faisant avancer dans les âges.
  • Economie : Permet d’envoyer vos caravanes à la rencontre d’autres villes afin d’y récupérer des petits bonus et des marchandises. Ces dernières sont précieuses car elles permettent de booster les effets de vos cartes Priorité.
  • Industrie : Permet de construire de nouvelles villes et des Merveilles uniques. Ceci est essentiel pour s’étendre sur le plateau de jeu.
  • Armée : Permet soit d’attaquer des positions adverse, neutres ou même des tribus barbares, soit de renforcer ses propres jetons de contrôle.

Plus la carte sélectionnée est à droite sur la barre des priorités, plus elle est forte. Une fois l’effet de la carte appliqué, celle-ci est déplacée en 1ère position, devenant ainsi la moins puissante de toutes. C’est tellement bien pensé que les tours sont réellement dynamiques.

 

Le 1er joueur à avoir réaliser 3 objectifs communs (parmi 6 possibles), remporte la partie. Ceci donne un côté « course » que certains joueurs n’apprécieront peut-être pas mais qui permet à ce Civilization de tenir sa promesse d’un jeu « relativement » court.

Quelques petits conseils pour votre 1ère partie :

  • Tout d’abord en visitant des villes neutres ou adverses ou en construisant des merveilles, on gagne des petits pouvoirs qui peuvent être très pratiques. Le problème, c’est qu’il est fréquent d’oublier de s’en servir car il y a déjà du texte à lire sur les cartes Priorité. Il faut y porter une vraie attention pour en profiter pleinement.
  • Envoyer nos caravanes visiter le plus de villes possibles. L’obtention de marchandises par ce biais permet vraiment d’avoir plus de souplesses sur l’utilisation de vos cartes.
  • J’ai été assez surpris par les jetons de contrôle symbolisant à la fois le rayonnement de la ville et une sorte de frontière militaire. C’est assez déstabilisant de ne pas voir de figurines d’armées à proprement parlé sur l’aire de jeu. Il est également assez étrange que ces pions soient très peu mobiles. Pour remédier à cela, la meilleure solution est de construire rapidement de nouvelles villes avec de nouveaux jetons de contrôle accolés ou en évoluant dans les âges. Ne négligez surtout pas cet aspect essentiel à votre expansion.

Mon avis : Ce Civilization cuvée 2018 a tout pour plaire : Beau, fidèle au jeu vidéo et relativement simple à prendre en main pour un jeu de ce type, il gomme tout ce qui m’avait déplu chez son grand frère. Le système de combat est devenu presque basique mais il ne casse pas le rythme des tours comme celui de son aîné. Si vous avez l’ancienne version du jeu, vous pouvez d’ailleurs la conserver et tout de même vous procurer la nouvelle sans faire doublon. A 2 joueurs le jeu est particulièrement fluide. S’il est facile pour un joueur de rester dans son coin, le combat est également une option intéressante pour atteindre ses objectifs plus rapidement. La mécanique de base est très fine et très maline. Attention cependant, il est probable que votre 1ère partie soit poussive. La faute au texte un peu trop présent et à une stratégie pas super claire dans un 1er temps. Dès la 2ème partie on prend un vrai plaisir. Un jeu à découvrir.

Les plus :

  • Une mécanique de base vraiment ingénieuse et simple,
  • Un système de combat très simple,
  • Une durée de partie plutôt courte pour un jeu de civilisation,
  • Un matériel de qualité,
  • Un vrai plaisir de jeu,
  • Une vraie envie d’y rejouer.

 Les moins :

  • Une mise en place un peu longuette (mais c’est propre à tous les jeux avec un plateau modulable),
  • Le même deck de cartes quelques soit la civilisation incarnée,
  • Difficile de se souvenir -et donc d’appliquer- tous les petits bonus qui s’ajoutent durant la partie (notamment ceux des Merveilles).
  • Pas d’aide de jeu dans la boite.

Chronicles Of Crimes (Enquêtes Criminelles)

Un jeu de David Cicurel
60/90 minutes
2 à 4 joueurs (optimum 2/3)
12 ans et plus
Edité par Lucky Duck Games
Illustré par Matijos Gebreselassie
26,90 € chez Philibert

Boite fournie par l’éditeur

La boite de Chronicles Of Crimes renferme un plateau central, des cartes Indices et personnages ainsi que des lieux et des experts.

La grande particularité de ce jeu d’enquête « 2.0 », c’est qu’il dépend directement d’une application et donc de votre mobile ou tablette. Vous êtes enquêteur à Londres et votre Boss vous demandera de résoudre plusieurs enquêtes à la difficulté croissante (1 tutoriel et 5 chapitres à la difficulté croissante sont inclus dans la boite de base). Poser les cartes demandées dans les lieux indiqués, scanner les QR Codes associés, et l’enquête commence ! La prise en main est immédiate. Par exemple, votre Boss, vous demande de vous rendre à Westminster pour y rencontrer un suspect et observer les lieux d’un crime. Vous vous emparez donc de la fiche du lieu en question et y ajouter la carte du suspect. Vous souhaitez vous rendre sur les lieux ? Pas de souci, scanner son QR Code avec l’application et vous y êtes ! Vous voulez interroger le suspect qui s’y trouve ? Scannez son QR Code. Vous souhaitez lui poser des questions sur une personne déjà rencontrée ou un objet particulier -oui, vous avez devinez quoi faire !- il faut scanner le QR Code en relation avec votre question. A cela s’ajoute une visite de certains lieux en 3D ! En effet, certains endroits (des scènes de crimes principalement) peuvent être vues à 360° et en 3D à l’aide d’une paire de lunettes vendue en option (ou sans avec une vision 2D et zoomable). Celui qui possède le téléphone décrit alors ce qu’il voit (ou transfert ce qu’il voit sur la télé, ça c’est terrible).

Les autres joueurs doivent fouiller dans les cartes objets pour les récupérer et faire avancer l’enquête. Mais attention à ne pas scanner tout et n’importe quoi ! Poser des questions, se déplacer, observer des lieux, … tout cela vous coûtera du temps et influencera votre score final. Il faut donc échanger avec ses partenaires afin de limiter au maximum toute perte de temps. Lorsque l’on pense avoir résolu l’affaire, on retourne au commissariat et l’on répond à une série de questions. Si vos réponses sont totalement ou partiellement fausses, il est possible de continuer l’enquête afin de la résoudre. Le jeu ne vous spoile pas ! C’est un détail mais ça m’a beaucoup plu.

Il est à noter que de nouveaux scénarii avec de nouvelles cartes paraîtront prochainement sous forme d’extension. D’autres, utilisant le matériel de la boite de base, sont d’ores et déjà disponibles via l’application et vendus 5,49 euros chacun.

Les plus :

  • Une prise en main immédiate,
  • Des scénarii à la difficulté progressive permettant de s’adapter à tout type de joueur,
  • L’envie de connaitre le fin mot de l’histoire bien réelle,
  • Les lunettes 3D (en option) un gadget qui devient vite indispensable pour l’immersion.
  • Un côté « Point & Click » qui plaira aux vieux fans du genre (comme moi 😉).
  • Peut être offert à des néophytes absolus (Bon, le thème reste à votre appréciation 😉 ).

Les moins :

  • Allergique aux portables et/ou aux QR Codes ? Passes ton chemin, il y a en a partout !
  • Tout le monde veut utiliser le portable 😉 😉 😉

Chronicles Of Crime m’a vraiment agréablement surpris par son accessibilité immédiate. Il réussit la prouesse de s’adresser aussi bien à des vieux brisquards du jeu de société qu’à des novices n’ayant connus que le Monopoly. Les enquêtes sont intéressantes et les objectifs sont toujours assez clairs. Certains regretteront l’hyper présence du téléphone portable et des QR Codes mais le gameplay repose quasi exclusivement sur ces procédés. S’ils ne vous plaisent pas, passez votre chemin, car ce jeu n’est pas pour vous… (si le téléphone vous rebute, vous pouvez toujours enquêter avec Sherlock Holmes Detective Conseil) MAIS si cette technologie ne vous gène pas, alors vous pouvez vous précipiter sur ce jeu fédérateur sans souci. D’autant plus qu’il sera un bon moyen de convertir des joueurs occasionnels qui n’ont connus que les mêmes jeux vendus en super marché depuis 50 ans. Un jeu d’enquête à découvrir d’urgence !

Clank ! Trésors Engloutis

Une extension pour Clank ! Les Aventuriers du Deck Building
Edités par Renegade et OriGames
Un jeu de Paul Dennen
Illustré par Raul Ramos
1 à 4 joueurs
45 minutes
12 ans et +
21,90 € l’extension chez Philibert
43,90 € le jeu de base chez Philibert

Clank ! Les Aventuriers du Deck Building était mon coup de cœur du mois de septembre à juste titre : Une fois la boite ouverte, j’en ai fait un grand nombre de parties, toutes plus sympas les unes que les autres. Sans compter qu’une excellente application gratuite permet de jouer seul tout en gardant un véritable aspect compétitif. Une belle prouesse ! Si vous ne connaissez pas le jeu de base, je vous invite à (re)lire ma présentation ici.

Dans ces conditions, il est très difficile de résister aux sirènes de nouvelles extensions. Et ça tombe bien car, justement, des sirènes, il en sera, entre autres, question dans « Clank ! Les Trésors Enfouis ».

Cette extension renferme de nouvelles cartes mais surtout un tout nouveau plateau recto verso (en fonction de la difficulté souhaitée). Celle-ci amène les nouveautés suivantes :

 

  1. En plus de l’habituel goblin souffre-douleur, il est désormais possible d’attaquer un poisson rouge (qui est d’ailleurs jaune sur l’illustration !?) exclusivement dans les salles inondées. Celui-ci vous rapportera 3 Pièces d’or à chaque attaque réussie.
  2. Certaines salles permettent de gagner immédiatement une pièce d’or. Il est même possible d’entrer plusieurs fois dans une même salle afin d’y récupérer à chaque fois ce bonus !
  3. Les salles inondées font leur apparition et imposent désormais que, durant votre tour, vous atteignez une salle oxygénée sinon vous perdez immédiatement un point de vie.
  4. Heureusement, un scaphandre est désormais disponible à la vente. En plus de vous rapporter 5 PV en fin de partie, il vous permettra surtout de vous déplacer plus facilement dans les salles inondées et donc d’augmenter vos chances de remonter des profondeurs l’artefact le plus intéressant pour la victoire.
  5. Mon ajout préféré est le symbole « Clank ! » que l’on trouve désormais sur certains embranchements du plateau de jeu. Ainsi, lorsque vous passez par un tel chemin, vous arrivez plus vite à destination MAIS vous placez également autant de vos Clanks ! dans l’espace prévu à cet effet. Ceci implique donc un nouveau dilemme : foncer et faire beaucoup de bruit ou être lent et silencieux mais risquer d’arriver trop tard pour récupérer les meilleurs artefacts ?

Alors cette extension est-elle indispensable ? Ma réponse est « Oui » ! Elle renouvelle le jeu sans le bouleverser. Les salles inondées ajoutent un peu de difficulté mais surtout de la prise de risque de la part des joueurs. Ça tombe bien, car c’est justement ce que j’aime le plus dans Clank ! : ce côté « prise de risque » : J’avance prudemment ou je tente le tout pour le tout au risque de me faire cramer l’arrière-train par le dragon ? Les parties sont donc toujours aussi trépidantes dans un format assez condensé pour enchaîner sur une revanche. Bref, Clank ! n’est pas prêt de baisser dans mon estime : Un véritable plaisir ludique communicatif !

Autre indice pour le concours en cours => sur internet, sur un site bien précis et une page bien précise, vous trouverez une photo de GeekLette emprisonnée.

A propos de GeekLette 543 Articles
Pipelette & Geek à temps plein

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*