Retours d’Essen 2017 : 2ème article

Retrouvez ici le 1er article avec Azul, Konja, Imaginarium et Pioneers

Je continue sur ma lancée avec 4 jeux joués à Essen.

Architects of the West Kingdom (2 à 5 joueurs, 60 à 90 minutes, 12 ans et +)

Auteurs: Shem Phillips (explorers/raiders/shipwrights of the north sea), S J Macdonald
Illustrateur: Mihajlo Dimitrievski (claim, explorers/raiders/shpwrights of the north sea)
Editeur: Garphill Games

Jouer à Architects est déjà un beau cadeau de la part de Pixie mais en plus avec Shem, ça tient du souvenir surtout que le monsieur est d’une gentillesse et d’un calme incroyables.

Alors Architects ! C’est quoi ? Ce jeu s’inspire du même univers que Raiders / Pillards (nommé jeu de l’année 2016 par le blog). En tant qu’architectes, les joueurs rivalisent pour impressionner leur roi en construisant divers bâtiments. Les joueurs peuvent collecter des matières premières, embaucher des apprentis et surveiller leur main-d’œuvre.

On reste sur du placement d’ouvriers comme Raiders (l’iconographie bien connue n’en perdra pas en chemin).

Il y a deux particularités qu’on a adoré :

  • plus vous avez d’honneur, moins vous pourrez aller au marché noir (pour accélérer la récolte de ressources) et à trop vouloir utiliser le marché noir, votre honneur sera sali et vous fera perdre des points bien précieux. Il faut donc trouver le bon moment pour exploser sur la piste d’honneur et ainsi récolter des points de victoire.
  • il sera possible de récupérer vos meeples via trois biais :
    • soit les joueurs vont vous prendre tout ou partie de vos meeples et les mettre en prison (en 2 tours) contre des $ ma foi forts bien venus (vous pourrez ainsi les récupérez en prison lol)
    • soit vous rappelez vos meeples qu’un ou plusieurs joueurs n’ont pas encore mis en prison (contre $5) et vous éviter d’enrichir vos adversaires.
    • soit vous récupérez vos meeples qui se trouvent sur un emplacement (sans passer par la prison ni le gain d’argent)

Les règles sont simples, comme raiders, et le jeu est exigeant à souhait. Les fans de la première heure ne seront pas déçus car l’interaction sera plus riche encore. Notamment sur la prison. En plus, tout est fait pour que les adversaires viennent vous chaparder vos meeples car plus vous vous attroupez, plus vous multipliez la récolte. Le jeu est très très malin. Et il y a une sorte de taxe qu’on paye à chaque fois, en plus de la banque, et même la taxe peut être récupérée par un adversaire. Bref, l’interaction est au centre de ce jeu de gestion et ça nous a séduit ! Le porte monnaie est prêt pour le KS, pour février / mars 2018 (ho presque en plein FIJ de Cannes).

Brugle Bros (1 à 4 joueurs, 90 minutes, 12 ans et +)

Auteur: Tim Fowers (fugitive, paper back)
Illustrateurs: Virginia Critchfield, Ryan Goldsberry, Heiko Günther
Editeurs: (Self-Published), Fowers Games

Burgle Bros est un jeu coopératif pour 1-4 joueurs. Les joueurs sont les membres d’une équipe qui tente de cambrioler un bâtiment hautement sécurisé – sans se faire prendre. Le bâtiment a trois étages, chacun avec un coffre-fort à décoder. Les joueurs commencent au premier étage et doivent atteindre leur hélicoptère.

Les joueurs ont chacun trois jetons furtifs. Chaque fois qu’ils sont sur la même tuile qu’un gardien, ils en perdent un. Si un joueur est pris sans un jeton furtif, le jeu est terminé et les joueurs ont perdu. S’ils peuvent ouvrir les trois coffres-forts et s’échapper par les escaliers jusqu’au toit, ils gagnent.

Votre tour de jeu est facile :

  • vous vous déplacez (en explorant les tuiles de l’étage …)
  • vous déplacez le garde à l’étage ou vous avez attéri , le garde à une ronde habituelle (sauf quand une alarme se déclenche, il avancera plus vite vers l’alarme et reviendra ensuite sur sa ronde)

Evidemment, à Essen, on ne fait jamais les choses comme il faut, on a donc joué à 7 ou 8 avec chacun un personnage. On a tellement rigolé qu’on avait encore mal au ventre le lendemain : vous réfléchissez autant que vous riez. Les joueurs autour de la table y sont pour quelque chose évidemment, mais il faut admettre que l’auteur a pensé à tout ; même au chat qui sort du coffre et déclenche les alarmes !!! y a même un personnage qui a une dynamite mais on l’empêche de la jouer donc il reste en renfort au premier étage pendant que les autres jouent les malfrats à décoder les coffres (au lancer de dés), à hacker les caméras, à se cacher dans une salle secrète… Quelle partie !!!

Ce jeu est une tuerie pour peu que vous soyez bien accompagnés 🙂 Avec Ian, Dominique et Florian, la partie aura été unique. Ce que j’ai beaucoup aimé c’est le tirage aléatoire des rondes des gardiens qui à chaque fois mettent une pression de dingue et confirme qu’on est tous maffrés et que nos jetons de survies ne sont pas assez nombreux pour prendre certains risques. Derrière ce complot, se cachent en plus des fous rires interminables entre ceux qui veulent tout péter (team #dynamite) et ceux qui veulent se faire discret.

En plus, c’est le genre de petite boite dans laquelle il ne reste plus aucune place pour autre chose (ça change 🙂 ).

44,95 € chez Philibert en anglais (mais en rupture au moment où j’écris ces mots)

Dispo à $46 sur le site de l’éditeur (frais de port inclus) ; merci à Julien pour l’info (en commentaire)

Dice Age: The Hunt (2 à 4 joueurs, 30 minutes, 8 ans et +)

Auteur: Toshiki Sato
Illustrateur: Tori Hasegawa
Editeur: Hobby Japan

Vous connaissez Las Vegas ? Et bien c’est quasiment pareil. Sauf que là vous représentez des chasseurs qui chassent le gibiers et de quoi se nourrir. Vous disposez de 6 lieux (pour 6 valeurs de dés), vous lancez vos dés tour à tour et choisissez une face de dés, tous les dés de cette même face iront sur le lieu correspondant à cette face.

Plusieurs particularités si on le compare avec Las Vegas :

  • 8 bonus sont disponibles en fin de manche (positionnés en colonne de 2). Le premier à avoir placé son dernier dé choisira une colonne et ainsi de suite. Les bonus apportent : des dés supplémentaires, des remplacements de petits dés par des gros valant 1,5 (et non 2 comme dans Las Vegas), des jetons secrets cachant des points de victoire, des pouvoirs (relancer des dés, retirer le dé de quelqu’un…). Après  la 4ème et dernière manche, les bonus correspondent plutôt à améliorer votre jeu en apportant plus de points à ce que vous avez déjà récupéré. La 4ème manche sera donc une course à la pose de dés pour choisir en premier la colonne de bonus correspondant aux cartes et jetons récupérés.
  • les cartes récupérées sur les lieux sont à « collectionner« . Les joueurs étant majoritaires sur les 10,20,30 ou 40 remportent des points supplémentaires. Les joueurs ayant les 5 cartes différentes (10 à 50) remportent aussi quelques points supplémentaires.
  • il y a un 7eme lieu pour ceux qui ont perdu sur chacun des lieux : on transfère les dés des joueurs perdants sur ce nouveau lieu et celui qui a le plus de dés remporte la carte du 7eme lieu.
  • les égalités ne s’annulent pas, comme dans Las Vegas, au contraire, le joueur (étant à égalité) dont le dé a été posé en dernier remporte la carte du lieu.

Personnellement, j’y ai joué 2 fois avec plaisir (autant que pour Las Vegas finalement) Le concept ne change pas, seules quelques rajouts rappellent une variante de Las Vegas trop souvent sorti. En restant tout à fait honnête, le jeu fait clairement doublon avec Las Vegas, malgré qu’il soit sympa à jouer (boite qui fait piste à dés, les bonus de fin de manche..).

Las Vegas a donc encore de beaux jours devant lui.

25 € chez Philibert en anglais

Nomades (2 à 5 joueurs, 25 à 45 minutes,8 ans et +)

Auteur: Gary Kim (7 kingdoms, Abracada…quoi, Cannon Buster, Koryo, Choson,Rising 5)
Illustrateur: Clément Masson (5 tribes, Intrigue), Ian Parovel (Choson, Deus, Colt express, Gosu), Radja Sauperamaniane (oh capitaine), Andreï Tatarchenko, Swann Tolazzi
Editeur: Ludonaute

Nomades est le second jeu de l’univers de Luma. Univers, d’une richesse incroyable, développé par les Ludonautes.

Une fois échoués sur Luma (Oh Capitaine), vous rencontrez un camp de nomades. Vous les rejoignez autour du feu et partagez la potion que le grand Chaman fait circuler. Les histoires alors racontées semblent décousues, mais avec intelligence et perspicacité, vous saurez donner du sens aux légendes de Luma …

Les joueurs collectent des morceaux d’histoires (au travers le principe de l’awalé) : tous les joueurs se trouvant en haut des piles (après déplacement), auront la tuile correspondante. Lorsque vous rassemblez assez de tuile de la même l’histoire, vous pouvez les échanger contre une chanson ou une légende qui donne quelques points de victoire.

À la fin, le joueur avec le plus de points gagne!

Nomades est l’un de ces jeux familiaux interactifs qui sort régulièrement pour ses règles simples, sa durée, ses petits coups chafouins, sa beauté visuelle, et surtout parce que c’est un jeu familial qui convient aussi bien aux casuals qu’à ceux qui aiment réfléchir. Les familles aimeront l’awalé et le recouvrement des adversaires (pour ne pas leur faire gagner de tuile), les gamers eux vont essayer d’optimiser.

Je vous laisse avec un article en anglais de Anne Cécile (Ludonaute) qui détaille le chemin parcouru avec ce jeu.

PS : contrairement à ce qui se dit, la boite et le thermo sont parfaits, rassurez-vous 🙂

22,50€ chez Philibert en VF

A propos de GeekLette 532 Articles
Pipelette & Geek à temps plein

2 Comments

  1. Autant Oh Capitaine ne me donne aucune envie d’y jouer, autant je voulais esssayer Nomades. Après l’essai sur le salon, je confirme donc que c’est un jeu aux règles simples et familial. En tant que gamers, nous n’avons pas été plus emballés que ça (peut-être parce que joué à 5). Par contre, il a tous les avantages d’un bon jeu familial car tous les joueurs ont une chance d’être impliqués pendant le tour d’un autre par la récupération de tuiles.

    Bref, j’ai hésité à l’acheter pour jouer avec ma moitié ou des amis peu joueurs mais absolument pas pour mes soirées hebdomadaires « gamers ».

2 Trackbacks / Pingbacks

  1. Les derniers jeux financés de GeekLette - GeekLette
  2. Retours d’Essen 2017 : 4ème article - GeekLette

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*