Essen Spiel21 à la maison (Team Toulouse) : Jour 1

Après plusieurs jours de préparation :

  • des Welcome Bags pour les participants (dont on est particulières fières 🙂 on vous montrera vendredi
  • des lectures de règles et sélection de jeux
  • la boite mystère (copie de la boite mystère de Un monde De Jeux, sauf que ce sera l’un d’entre nous qui gagnera LOL) => à chaque partie, on décide qui mettra un cadeau dans la boite mystère => celui qui arrive second (double peine hahaha), le premier à dire un gros mot… etc et dimanche on tirera au sort le gagnant de la boite (parmi les participants). Je suis d’ailleurs arrivée seconde à Bitoku, ils m’ont rappelé 35 fois que je devais mettre un cadeau…. les vinains!
  • la logistique (repas, répartition des règles/jeux…)
  • le mur des victoires sur lequel les victorieux colleront le meeple à leur couleur

(remarquez Angé qui sait pas découper correctement un rond et qui a pourri mon tableau dès le premier collage…. d’ailleurs ça mérite bien un cadeau dans la boîte mystère ça :p )

Bref, après tous ces préparatifs bien éprouvants ! On démarre enfin le séjour tant attendu : notre Spiel21 à la maison et cette première journée s’est très, très, très bien passée. Les présents : El Stefano et Angé… puis l’invitée mystère de cette année, Rachel du Passe Temps (boutique Toulousaine connue aussi pour sa chaine Youtube).

On la remercie énormément d’être venue jouer avec nous, elle s’est levée tôt d’ailleurs aussi pour nous livrer quelques jeux … qu’on ne citera pas de suite 🙂 ) Elle revient vendrediiiiiii et on a passé un merveilleux moment à l’interviewer et c’est très agréable (voire même surprenant) d’avoir le point de vue des boutiques. L’article-interview sera certainement mis en ligne la semaine prochaine.

Alors ce jour, nous avons joué à Bitoku et Beyond The Sun. Une journée qui démarre sur les chapeaux de roues car ces jeux se classent très rapidement en haut de la pile d’intérêt de chaque joueur expert. Espérons que les autres jours soient aussi bons !

Bitoku

1–4 joueurs, 12 ans et +, 120 Min
Complexité : 3.00 / 5
Mecha: Collection, Placement d’ouvriers (dés)
Auteur: Germán P. Millán
Illustrateur: Edu Valls
Editeur: Devir (Stand 3F103)
Jeu offert par Devir

Comme expliqué dans notre sélection, Bitoku mélange habilement le placement de dés et le deck building puisqu’à votre tour, vous pouvez : soit jouer une carte de votre main sur votre plateau personnel et débloquer le dé correspondant à l’emplacement , soit poser un dé débloqué sur le plateau commun et ainsi faire des actions liées à sa valeur (valeur que vous pouvez modifier avec des tuiles que vous gagnez ici et là), soit un dé déjà posé sur le plateau traverse la rivière pour faire des bonus bien sympas (dont alimenter votre deck de carte), soit vous passez.

Avis de GeekLette

Le jeu, malgré un plateau très chargé, a tout pour plaire : il est beau, il marche très bien, on se gêne pas mal (pose d’ouvriers , dés), et le thème est bien représenté. Un tiers du plateau représente les tuiles disponibles, ce qui permet de calmer immédiatement les peurs de chacun.

L’optimisation ne sera pas aisé au début car vous vous direz forcément dans la partie et plusieurs fois que vous auriez pu gagner des tours / des ressources en jouant ça plutôt que ça. Et c’est ça que j’adore dans ce jeu car pour faire une chose qui vous intéresse il y a plusieurs actions que vous pouvez faire. Donc choisissez le chemin le plus court pour y parvenir et si en plus vous gagnez un bonus… ça sent le tour parfait !

Personnellement c’est ma seconde partie : une partie à 2 joueurs il y a quelques jours et une partie aujourd’hui à 4. Et ai je envie d’y rejouer ? OUI absolument et plutôt deux fois qu’une ! Par contre, la configuration à 4 est toujours pour moi un calvaire car j’attends trop mon tour donc préférez la conf 2, 3 (même si à 4 la pression est bien là !!!) mdr

(on a la preuve ici qu’Angé a mangé tous les petits cœurs en chocolat !!!!! le bol !!! le bollll ! rend le bollllll)

Avis de El Stefano

Un préalable nécessaire, le nom du jeu se prononce bitoKOU. En dépit de ce préalable, toute la partie aura été émaillée d’un nombre incroyable de blagues graveleuses. ET rien que pour ça le jeu vaut le détour. Plus subjectif, la beauté du jeu. Un petit coup de pression à la vue du plateau qui, de prime abord, semble incroyablement surchargé mais une fois le jeu lancé on s’aperçoit que tout a été très bien pensé, chaque chose à sa place, chaque place a sa chose. Le jeu est particulièrement exigeant et il faut savoir rebondir car si le jeu peut sembler être polaire en terme d’interaction, il s’avère que le choix des placements, l’acquisition des divers éléments créent une méchante bataille entre les joueurs. Pas d’affrontements directs mais beaucoup de «  je me pose là et ca va bien te faire ch…r !!!! AHAHAHAHAH (rire démoniaque) ».

Mettre en place une stratégie sur cette première partie fut peu évident pour moi (faut dire que j’ai fini dernier, mais étant entouré que de femelles de mon espèce ; par galanterie j’ai préféré les laisser gagner). La deuxième partie sera plus intéressante.

En résumé une bien belle journée de Bitoku. Désolé….

Avis d’Angé

Noon de nom !!! Rien que pour le buzz, le nom est juste parfait, trop drôle prononcé phonétiquement, il alimentera toutes les blagues et jeux de mots possibles tout au long du jeu et des parties (relativement longues qui plus est…) un vrai délice pour les amis de la poésie !

Les illustrations sont très chouettes même si le plateau est fourni et que la mise en place peut sembler de prime abord peu claire.

Ceci étant un jeu qui allie pose d’ouvriers, un peu de deck building et des dés même avec peu d’interactions avait tout pour attirer mon attention et aiguiser mon envie de découverte !

Nous avons fait une partie à 4 et il mérite d’y revenir et de s’y attarder un peu plus ! Toutes les conditions de pose, de scoring et d’actions malmènent un peu la lisibilité des points tout au long de la partie mais on passe un bon moment, et en toute honnêteté moi qui suis un peu diesel et qui aime la progression dans le jeu, je suis servie ! Il n’aurait pas fallu qu’il soit plus long cependant car à la fin on est un peu sur du calcul soupe de points à rentabiliser au maximum qui fait un peu fumer les neurones surtout qu’il est frustrant tellement on ne peut pas faire tout ce que l’on voudrait. bref, un très bon moment et l’envie d’y rejouer !

Avis de Rachel

Bitoku m’a beaucoup rappelé Praga et Newton pour leurs côtés plein de pistes mais chacune est rénumeratrice à sa manière. On a vraiment la sensation de se taper la bourre partout : être le premier à passer la rivière par ex. et que les jeux de placement c’est la vie !

Beyond the Sun

2–4 joueurs, 14 ans et +, 60–120 Min
Auteur: Dennis K. Chan
Illustrateur: Franz Vohwinkel
Editeur: Rio Grande Games
Jeu acheté
Bientôt disponible chez Philibert et 75,90 € chez Ludum (sortie prévue Q1 2022)

Beyond the Sun est sorti l’an dernier oui. Totalement. Il devait sortir en VF en cette fin d’année mais sa sortie a été reportée à Q1 2022. Sauf que je l’attendais tellement que je n’ai pas pu résister à l’acheter en VO. Et pour les allergiques à l’anglais, attendez la VF car il y a BEAUCOUP de texte (même s’il est partagé).

Beyond the Sun est un jeu de placement d’ouvriers avec l’arbre technologique de 4 niveaux, progressif et partagé, qui offre aux joueurs de plus en plus d’actions au fil de la partie. Et oui, les joueurs partagent ce même arbre technologique. Et pour qu’un joueur découvre une technologie (qu’il choisira parmi 2), il devra découvrir les technologies des niveaux inférieurs reliés par les lignes. 

On dirait un prototype, ne le cachons pas. Comment peut on encore sortir des jeux édités comme ça ? Et bien ils ont osé ! Parce qu’avant tout, on a beau dire qu’il n’est pas fini, il n’en reste pas moins fonctionnel et très lisible.

Avis de GeekLette

Avec un visuel aussi repoussant, on s’attarde forcément plus sur les mécaniques et croyez moi, elles ne déçoivent pas.

Les règles sont TRES simples et du coup on a tendance à prendre le jeu à la légère alors que vous vous ferez vite dépasser par le manque de ressources et il y a des tours à blanc insupportables qui font que la courbe d’apprentissage est bien réelle et ça donne envie d’y revenir pour faire mieux. L’arbre de technologie est super original dans le jeu de société et proposera certainement une belle rejouabilité !

Envie de rejouer ? OUI !

Avis de El Stefano

Ici ce sera un morceau d’avis car je n’ai pas pu finir la partie. La joie d’avoir des enfants…

En ce qui concerne son aspect esthétique on est à l’inverse de Bitoku. Ici on a plutôt l’impression de jouer sur un proto. Est-ce génant ? Non.

J’ai moyennement été emballé. J’ai trouvé le jeu assez monotone, plutôt répétitif et de facture classique. Augmenter dans son arbre de compétence pour débloquer des actions plus puissantes… Il manque du panache dans tout ça. Pas méga passionnant même si les évènements amènent un brin de mystère et que la course aux objectifs mettant fin à la partie crée une tension palpable autour de la table.

Néanmoins je compte y rejouer au plus vite.

Avis d’Angé

Partie malheureusement inachevée du coup un peu frustrante d’autant que le début m’a semblé un peu répétitif en terme d’actions… Pour autant, un bon moment également mais les convives y sont aussi pour beaucoup !

Esthétiquement le jeu a un côté « proto inachevé » avec ses plateaux individuels tout blancs et des cartes technologies à l’esthétique très sommaire. Pour autant et paradoxalement, le blanc immaculé du plateau individuel rend le jeu très lisible contrairement à l’espace « stellaire » très sombre et avec du texte (en anglais en plus) peu exploitable sans manipulation en fonction du côté où sont tournées les cartes… (bon je chipote mais quand même). A contrario l’iconographie des cartes technologies est très claire. A rejouer donc pour finir la partie et vérifier la sensation que les débuts de parties risques d’être forts redondants en terme de possibilité d’actions…

Avis de Rachel

Beyond The Sun m’attise énormément parce qu’il a réussi à retranscrire à la perfection la création d’un arbre technologique : là où Progress, Eclipse et bien d’autres avaient échoué. Et que j’y rejouerai plus que certainement pour savoir si la gestion des événements et la découverte des technologies peuvent proposer une expérience et des sensations différentes. Pour tester des stratégies assez opposées : plus de colonisation et moins d’étude des sciences par exemple.

A propos de GeekLette 656 Articles
Pipelette & Geek à temps plein

2 Trackbacks / Pingbacks

  1. Essen Spiel21 à la maison (Team Toulouse) : Jour 3 - GeekLette
  2. Essen Spiel21 à la maison (Team Toulouse) : Jour 4 et boite mystère - GeekLette

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*