Reload : interview de François Rouzé

RELOAD (Fight for Fame)
Un jeu de François Rouzé et Jean-Marc Tribet
Illustré par Jacqui Davis
Edité par Kolossal Games (VF assurée par Matagot)
12 ans et + / 30 à 60 minutes / 2 à 4 joueurs (et jusqu’à 6 joueurs avec extension).
Statut : sur Kickstarter pendant 3 semaines à compter du 26 janvier 2021

Chère lectrice, cher lecteur, aujourd’hui j’ai le plaisir de vous présenter l’entretien que nous a accordé François Rouzé. Vous le connaissez certainement à travers son jeu à succès ROOM 25 édité chez Matagot. Accompagné de son complice Jean-Marc Tribet, il nous parle de RELOAD dont la campagne Kickstarter démarre aujourd’hui.

Sur les traces des hits vidéoludiques comme Fortnite, Apex Legends ou Overwatch, ce nouveau jeu de plateau retranscrit toutes les sensations des fameux Battle Royal tout en gardant sa propre personnalité. Les maitres-mots de cette « adaptation » sont clairs : accessibilité, nervosité… et gestion de dés ! Les joueurs incarneront des combattants parachutés sur une île boisée et cherchant à maximiser leur popularité. Pour cela, il faudra se débarrasser de ses adversaires ou réaliser des actions remarquables… et attention au gaz toxique ! Et si vous mourrez ? Pas de souci, vous revenez indéfiniment dans la partie : le jeu ne s’intitule pas RELOAD pour rien ! 😉

Bonjour François et merci de répondre à nos questions !

  • Nos lecteurs te connaissent très probablement à travers ROOM 25. Ce jeu, inspiré du film CUBE, a donné lieu à plusieurs extensions et même à une édition Ultimate à paraitre très prochainement chez Matagot. Peux-tu nous présenter ce jeu pour ceux qui ne le connaitraient pas encore ?

ROOM 25 est quelque part le premier ESCAPE ROOM en jeu de plateau.

En effet, les joueurs tentent de s’enfuir d’un complexe rempli de pièges en cherchant à localiser et rejoindre tous ensemble la sortie. Même si certaines salles sont inspirées de films comme CUBE ou SAW, ce n’est pas un jeu horrifique mais plutôt un jeu familial qui se joue en moins d’une heure.

En plus du mode COOPERATIF idéal pour apprendre le jeu, ROOM 25 a surtout connu un succès international pour son mode SEMI COOPERATIF avec jusqu’à deux gardiens à l’identité secrète qui devront empêcher les prisonniers de s’échapper. ROOM 25 peut se jouer jusqu’à 8 joueurs sans s’ennuyer car tout le monde programme ses actions en même temps puis on résout une seule action entre chaque joueur.

ROOM 25 ULTIMATE est plus épuré au niveau des règles avec deux niveaux de difficulté.

Le mode COOPERATION ULTIMATE rend le jeu + difficile avec un évènement qui arrive entre chaque tour de jeu. Ce mode peut se jouer en solo, ce qui est pratique en période de confinement.

  • Aujourd’hui, avec ton complice Jean-Marc Tribet, tu reviens sur le devant de la scène ludique pour présenter RELOAD. Un jeu dont on ressent immédiatement la forte influence des jeux vidéo de type Battle Royale comme Fortnite ou Apex Legends. Peux-tu nous en expliquer les grands principes ? Sera-t-il possible d’y jouer en équipe ?

Absolument, RELOAD a été conçu autour du jeu par équipe pour favoriser l’interaction entre les joueurs et jouer sur la complémentarité des personnages car, comme pour APEX LEGENDS, chacun d’eux a une capacité spéciale qui va orienter la manière de jouer. Cela peut être de piéger le terrain ou de tirer sur les adversaires ou bien de les affronter au corps à corps. Comme dans le jeu vidéo OVERWATCH, certains personnages sont plutôt défensifs, d’autres clairement agressifs. Il y en aura pour tous les goûts grâce aux extensions qui permettront aussi de jouer jusqu’à 6 joueurs.

Dans RELOAD, le but du jeu est d’acquérir un maximum de popularité pour vous, ou pour l’équipe, selon le mode de jeu, grâce à des actions d’éclat. En effet, comme dans la série HUNGER GAMES, les personnages sont observés par un public nombreux dans ce show TV futuriste. C’est un des liens évidents de RELOAD avec ROOM 25, sauf que cette fois, vous êtes en plein air.

  • Avez-vous eu l’idée de la mécanique du jeu avant l’arrivée en force des Battle Royal sur les PC et consoles ou, au contraire, ce sont ces jeux vidéo qui vous ont inspirés ?

Les jeux de BATTLE ROYALE m’ont inspiré. Quand on l’a présenté à l’éditeur KOLOSSAL GAMES à ESSEN il y a plus de 2 ans, il nous a suggéré de renforcer la parenté avec les jeux vidéo car nos mécaniques permettaient un jeu nerveux et au plaisir immédiat et les parties test nous montraient cette direction.

  • Penses-tu que pour apprécier pleinement RELOAD, il faut avoir d’abord fait ses armes sur Fortnite ou Apex Legends ?

Absolument pas. Cela reste un jeu de plateau et les logiques de déplacement ou de tir sont très facilement compréhensibles car on n’est pas non plus dans un « wargame » ou un pur jeu d’affrontement de figurines. Imaginez plutôt l’île de CATANE avec beaucoup, beaucoup plus d’actions.

  • L’illustration de la boite ainsi que celle des différents éléments du jeu conserve cet esprit « jeux vidéo ». Elles sont signées de Jacqui Davis. Penses-tu que RELOAD pourrait faire sauter le pas vers le jeu de société à des joueurs exclusivement PC ou consoles ?

Je pense sincèrement que la frontière est ténue. J’ai d’ailleurs fait jouer des « gamers » qui m’ont indiqué retrouver l’esprit et les sensations des incontournables actuels en jouant à RELOAD. Les parties durent environ 45 minutes donc on reste dans quelque chose de rapide et en plus on ne se fatigue pas les yeux. A la différence des jeux vidéo ou de ROOM 25, le personnage revient en jeu dans RELOAD donc on n’est jamais vraiment éliminé.

  • Que ce soit ROOM 25 ou RELOAD, on te sent attiré par les thèmes futuristes dans les jeux que tu proposes. C’est voulu où est-ce une pure coïncidence ? Une thématique futuriste te permet-elle plus de liberté au niveau des mécaniques que tu développes ?

J’ai toujours une préférence pour la science-fiction et d’univers comme celui de PHILIP K. DICK. J’ai été un très jeune rôliste et je pense que le jeu est un loisir social qui doit nous permettre de sortir de notre quotidien et de nous raconter des histoires. Je recherche toujours des thèmes qui sont immersifs pour faire vivre une expérience et laisser une trace. Dans RELOAD, comme dans ROOM 25, on peut se raconter la partie à la fin et s’imaginer la situation en réel, enfin presque…

Mon prochain projet concerne JULES VERNE et sera très familial pour le coup mais je cherche encore un éditeur pour celui-là.

  • Tu as conçu ROOM 25 seul et RELOAD en duo avec Jean-Marc Tribet. Lequel des deux a eu l’idée de base du jeu en 1er ? Comment en êtes-vous arrivés à travailler ensemble ?

J’ai d’abord commencé RELOAD tout seul en utilisant les personnages de PUBG avec le principe de dés d’action et de valeur dégressives pour illustrer la fatigue. Quand j’ai fait jouer mon ami Jean-Marc TRIBET au prototype dans le plus vieux café ludique de Lyon dont il a été fondateur il y a 20 ans, il m’a partagé plusieurs idées très pertinentes et d’autres plus dingues. Je me suis dit qu’on allait bien s’amuser si on le faisait ensemble.

  • Comment avez-vous procédé pour soumettre votre jeu à Kolossal Games ? Beaucoup de joueurs ne connaissent pas l’envers du décor concernant la création d’un jeu. As-tu une idée du temps de développement qu’a demandé RELOAD à Jean-Marc et à toi ?

RELOAD est le jeu qui m’a pris le plus de temps et on parle en centaine d’heures étalées sur trois années. KOLOSSAL GAMES n’avait pas beaucoup de disponibilité la première année. Ils ont sorti une vingtaine de KICKSTARTER sur les trois dernières années dont le gros succès WESTERN LEGENDS puis la saga OMEN, un jeu passé inaperçu mais que j’aime beaucoup et les encourage à sortir en France. Comme beaucoup d’éditeurs, KOLOSSAL GAMES travaille en séquentiel et il faut donc se montrer patient en peaufinant le jeu puis prendre des décisions rapides lorsque les échéances se rapprochent. Même si les bases ont été posées très vite, le jeu a demandé beaucoup de développement des deux côtés de l’Atlantique afin de le rendre le plus fluide possible.

Par exemple, le système de combat a pas mal évolué afin de le rendre + semblable au corps à corps. Travailler à deux n’est pas forcément plus rapide mais permet de mélanger de l’intuition et du rationnel et différentes cultures ludiques.

L’autre aspect qui complique la création est la détermination de stretch goals et la nécessité d’évacuer la complexité donc une certaine richesse de matériels et de modes vers les extensions.

  • L’annulation des festivals les uns après les autres depuis un an a-t-il été problématique pour faire découvrir votre jeu ? Proposer des démonstrations de RELOAD sur Tabletopia a-t-il été un moyen de contourner ce souci ? As-tu trouvé d’autres moyens de faire découvrir le jeu au public ?

Il ne faut pas se voiler la face. Le jeu ne pourra pas connaître le même succès que s’il avait pu être présenté à des centaines de joueurs sur les salons car c’est un jeu de 45 minutes qui séduit à la première partie donc propice aux démos dans les festivals par exemple.

Son adaptation sur TABLETOPIA reste très récente et avant tout un outil pour le présenter à d’autres éditeurs pour sa localisation ou bien aux bloggers qui pourront le mieux en parler ensuite.

La bonne nouvelle, c’est que des auteurs célèbres comme James STEGMEIER ont beaucoup aimé le jeu et que plusieurs éditeurs comme MATAGOT en France ou CONCLAVE au Brésil ont déjà signé le jeu pour son adaptation linguistique.

  • RELOAD est actuellement en financement participatif sur la plateforme Kickstarter. En cas de succès, comme dans les Battle Royal vidéoludiques, peut-on imaginer de nouvelles « saisons » sous forme d’extensions dans le futur ? C’est quelque chose auquel ton co-auteur et toi pensez déjà ?

RELOAD est avant tout un système qui va nous permettre d’explorer bien plus que le TEAM ROYALE ou le BATTLE ROYALE. Nous avons déjà quelques idées et d’autres que nous avons écarté en chemin mais nous serons à l’écoute des « backers » et l’éditeur semble prêt à continuer si le succès est au rendez-vous.

  • Enfin, as-tu un conseil à donner à nos lecteurs pour leurs 1ères parties ? Et plus largement, qu’aimerais-tu leur dire à propos de RELOAD ?

Mon conseil c’est de foncer sur la page KICKSTARTER pour voir si le jeu est fait pour vous. Nous avons vu beaucoup de joueurs et joueuses prendre un réel plaisir à jouer à RELOAD et je peux garantir une forte re-jouabilité grâce au plateau modulaire et aux nombreux équipements. Le prix d’entrée est vraiment imbattable et j’espère que les « backers » débloqueront un maximum de stretch goals car nous nous sommes vraiment amusés à les faire. Bienvenue dans RELOAD !

LIEN KICKSTARTER

Merci beaucoup François d’avoir répondu à nos questions.

Le meeple reporter a publié une vidéo sur les règles du jeu 🙂

A propos de GeekLette 635 Articles
Pipelette & Geek à temps plein

7 Comments

  1. Un jeu qui me tente bien… Et de superbes illustrations en plus pour ne rien gâcher !!!
    Hélas… motivé je fonce voir la bête de plus près sur KS… trouve le lien vers les règles… Elles ne sont disponibles qu’en français…. Quel dommage 🙁 ! Avec des auteurs français en plus ! Alors que le jeu est annoncé en VF !
    Y’a-t-il moyen de pouvoir lire une VF des règles ?
    Sinon, tant pis, pour me faire une idée j’attendrai la sortie boutique, un possible festival, un copain qui la recevrait…

    • J’ai vu le lien : 2h34 de vidéo pour suivre une partie ? Juste pour comprendre la règle du jeu ? Insupportable, je passe 😀 !
      Mais POURQUOI n’ont-ils pas une règle VF de disponible ?
      Enfin si, ils l’ont… mais ils ne partagent pas (ou ont oublié ? La France est un si petit marché ? )

      • Il y aura bien une règle en français dans les prochains mois mais l’éditeur est Américain donc nous travaillons en anglais et une fois le jeu financé sur KICKSTARTER nous procéderons à la localisation. Il y a un vrai intérêt à passer par KICKSTARTER pour bénéficier de la primeur et avoir plus de matériel car certains STRETCH GOAL sont exclusifs. L’adaptation en français sera travaillée par l’équipe de Matagot que je connais bien.

        • Merci de ce retour,
          C’est quand même regrettable !
          comment entendre le commentaire « profitez du KS, y’a des bonus, c’est super bien »… quand on ne peut pas se faire un avis sur le jeu ? (alors OUI, il y a des vidéos (très loooogues), des reviews (mais les reviews je reste très méfiant, c’est toujours « super bien avec eux 😀 ).
          Bref, moi c’est avec une règle que je me fais une idée.
          Sinon, je connais aussi un peu l’équipe de Matagot, j’ai fait partie des relecteurs de Egizia par exemple 😉 (parce que je crois que j’avais un peu râlé sur une trad précédente… Du coup ils m’ont invité à participer à une relecture).
          Mais le KS sera fini depuis un moment 🙁
          En attendant, je vous souhaite beaucoup de succès !

          • Merci et je vous invite à regarder une vidéo courte des règles en français par NIXX qui explique vite et bien en s’aidant du module TABLETOPIA et qui montre une grande majorité de la boîte de base.

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*