Vindication: quand les ordures réparent leurs fautes

2 – 5 joueurs, 14 ans et +, 45 minutes à 2h
Auteur: Marc Neidlinger
Illustrateurs: Noah Adelman , Brett Carville , Emiliano Cordoba , …
Editeurs: Orange Nebula, LLC
Jeu en anglais, règles VF en PDF (très bien écrites)
99,99 € en anglais chez Philibert

Le pitch donne presque envie de fuir… On doit racheter nos fautes… Nous ! Sacs à Merde… oui oui… Orange Nebula sait parler aux joueurs, n’est-ce pas ? Mais quand Lian’ dit avoir trouvé une perle ludique, on obéit au maître et on y joue !

Lian’ nous a vendu le jeu comme une expérience, une aventure avant même que cela soit un jeu compétitif. Et force est de constater que le monsieur a raison. Dans Vindication, vous choisissez de quelle manière vous allez vous racheter : combattre des monstres, collectionner les reliques, recruter des compagnons, dompter de magnifiques bêtes, améliorer vos traits de caractères… L’enthousiasme de Lian’ s’est rapidement répandu.

En effet, Vindication propose aux joueurs de parcourir une île en plusieurs manches (les conditions de victoire changent à chaque partie).

A votre tour, il n’y a rien de compliqué, vous avez 3 actions obligatoires à faire dans l’ordre de votre choix (et des actions gratuites facultatives):

  • Se déplacer : votre personnage se déplace sur la map et explore les lieux (en piochant des tuiles)
  • Activer un compagnon ou notre personnage (cela nous fait gagner des ressources et le pouvoir du compagnon ou personnage activé valable du coup uniquement pendant le tour ; les compagnons non activés n’apportent rien du coup)
  • Visiter un lieu (ou se reposer) : les lieux sont nombreux et permettent d’avoir des ressources complémentaires, des compagnons, des reliques, une monture, un animal familier, tout ça contre des ressources. (se reposer consiste à améliorer notre pouvoir, j’en parle juste après)

Vous me direz ; mais il n’y a rien d’original là dedans ???!!! Et bien oui, la mécanique n’apporte rien, mais le mélange est délicieux… et puis c’est ce que vous en ferez, VOUS, qui rendra le jeu épique (ou pas…) !

C’est très difficile de rendre justice à Vindication dans un article, tellement il y a de choses positives à dire

Je vais cependant essayer de traduire tout ce que j’aime dans ce jeu :

  • vous disposez de cubes de potentiel, d’influence et de conviction (ceci est votre pouvoir). Selon l’action effectuée (bonus ou non), vous allez utiliser les cubes adéquates. Exemple: pour contrôler un lieu, il vous faut de la conviction… Ces cubes représentent clairement le statut de votre rédemption. Plus vous avez de conviction et d’influence, plus vos actions participent à votre honneur (les points de victoire sont de l’honneur). Les cubes d’influence sont principalement placés sur le plateau principal (en tant que ressources) ou bien sur les compagnons. Les cubes de conviction (plus difficiles à obtenir) permettent de faire des actions plus puissantes : sauver un compagnon de la mort suite à un combat contre un monstre, avoir plus de choix quand on choisit un compagnon ou une autre carte… Les cubes de potentiel sont inutilisables tant qu’ils ne deviennent pas des cubes d’influence.
  • Les ressources sont au nombre de 6 : 3 ressources communes: Force (rouge), Inspiration (jaune), Connaissance (bleu) et 3 ressources secondaires : Courage (orange, en combinant gratuitement une ressource rouge et une ressource jaune), Vision (violet, en combinant gratuitement une ressource bleue et une ressource rouge), Sagesse (vert , en combinant bleu & jaune). Chaque ressource commune est reliée à un type de compagnon vous permettant de comboter un petit peu selon ce que vous choisissez de faire avec les ressources héroïques. La vision (violet) permettent l’obtention des reliques, la Sagesse (vert) permettant d’améliorer vos traits/caractéristiques et le Courage (orange) permettant de vous battre contre des monstres. Les ressources sont intimement liées puisque pour mettre un cube d’influence sur le Courage (orange) il faut dépenser un cube d’influence de la ressource rouge et un cube d’influence de la ressource jaune.
  • La profondeur de jeu réside principalement dans la tonne de choses à faire mais c’est vous qui choisissez la manière, l’ordre, la ou les spécialisations que vous souhaitez… car oui… celui qui aura la majorité de cartes dans les 6 couleurs de ressources aura des points d’honneurs supplémentaires et franchement, ne laissez pas vos adversaires s’envoler sur les majorités… choisissez bien vos combats : il n’y a pas que des monstres et vos quêtes à surveiller sur l’île… il y a aussi les adversaires.
  • Les conditions de fin de partie changent. En effet, vous avez une quinzaine de cartes de fin de partie et allez en piocher 2 pour commencer. A chaque fois qu’un joueur dépasse 30, 45, 60, 75 points, une nouvelle carte est piochée. Si l’une des conditions de ces cartes arrive, on finit la manche en cours, on en refait une et on compte les points de fin de partie. A vous de voir si vous vous envolez côté PV pour mettre fin à la partie plus vite.
  • L’histoire que raconte chaque partie, le matériel et l’aventure qu’on choisit participent à l’immersion parfaite de ce jeu ; vous êtes laissés pour morts sur une île inconnue… en ruines… qui cache des secrets (reliques, monstres, compagnons, animaux à dompter…). L’immersion est telle que chaque partie est différente, chaque rencontre avec les compagnons est différente, les combinaisons se dévoilent à chaque partie … encore et encore…
  • Tous les éléments du jeu (cartes/cubes/ressources) s’imbriquent parfaitement pour peu qu’on utilise sa conviction correctement pour avoir du choix, maîtriser le hasard et donc choisir les éléments qui correspondent à l’aventure qu’on veut vivre à cet instant précis (et surtout choisir la carte qui combote bien… et qui va vous avantager sur telle ou telle action / lieu).
  • Il s’agit d’un jeu expert dans sa manière d’optimiser les éléments et de les lier. Les chemins vers la victoire sont nombreux ! C’est frustrant de pas pouvoir tout faire en même temps… la patience et la ruse vous mèneront loin… mais observez, scrutez, examinez, guettez, surveillez vos adversaires, car vous devrez souvent rebondir et arrêter de rêvasser près de l’eau. Ce n’est pas forcément celui à la traîne dans les PV qui va perdre… Ouvrez l’oeil… et le bon.

La seule chose qui me perturbe, l’unique chose d’ailleurs, ce sont les tuiles d’aptitude qu’on peut obtenir à la place des cartes et qui comptent dans le calcul des majorités. J’en suis à 3 parties et je trouve que ça casse le rythme. Car plutôt que de prendre des cartes et de prendre part à l’aventure, on peut prendre ces tuiles… Et on a vu qqn gagner avec 2 cartes achetées durant toute la partie mais avec plein de tuiles d’aptitude. Dommage. Vraiment. On va essayer une partie dans laquelle il faut posséder au moins une carte de la couleur pour obtenir l’aptitude pour voir si cela rend le jeu plus équilibré.

Bref, malgré ce léger défaut, ce jeu propose plein d’aventures différentes car la version retail (tout autant que la version KS) propose aussi les modules supplémentaires. Et le pitch fait saliver : « Chacun de nos voyages est unique, même les expériences les plus élémentaires apportent de grands défis, de la diversité et de la satisfaction. Cependant, certaines âmes ont faim de quelque chose de plus. Un désir bouillonnant dans leur esprit, de nouvelles expériences, de nouvelles opportunités, de chemins différents vers de nouveaux horizons. Pour aller plus loin. »

  • Extension Trahison : L’extension Trahison vous permet de perturber les autres tout en faisant souvent des gains personnels plus importants … au détriment de l’honneur. => Testée, pas indispensable parce que je préfère la gestion à l’attaque directe.
  • Extensions territoires: ce sont des nouvelles tuiles de lieux à utiliser à la place des tuiles standards (dompter les animaux en fait partie et on joue tout le temps avec celle-ci maintenant). On n’a testé que celle-là d’ailleurs. (il y a le joaillier pour faire rentrer des « ressources » joker, les pierres sacrées pour la téléportation, les ruines du temple pour avoir des quêtes secrètes en plus, etc… ).
  • Extension guildes & Monuments (ma préférée pour l’instant) qui allège les frustrations tout en proposant un vrai jeu de gestion de pouvoir/ressources et qui permet de se focaliser sur l’essentiel : l’aventure et l’immersion ! En effet, vous avez une 4ème action qui représente les faveurs de votre guilde et c’est assez puissant car ça permet de comboter plus vite et d’apprécier encore plus le jeu! Et puis, on peut construire un bâtiment à l’effigie de notre guilde qui rapporte 15 points!!! (cf ci-dessous, mon arbre n’a pas été construit, car je joue très mal hahaha)
  • Extensions Mythes & Merveilles: pour des batailles héroïques ! Tous les joueurs participent à l’événement quand il se produit (un monstre avec du butin à offrir contre quelques fessées en coop). => pas encore testée.

J’ai lu pas mal d’avis qui s’attaquaient au hasard (alors qu’il suffit de dépenser de la conviction pour avoir du choix), à la mort de leur compagnon (là encore, dépensez de la conviction et votre compagnon sera juste fatigué…) etc… Soit ils n’ont pas lu les règles attentivement, soit ils ne sont pas allés au bout du jeu. Effectivement, il peut y avoir des petits points de règles qu’on oublie vite malgré l’aide de jeu fournie.

Mais, vous l’aurez compris ; j’adore ce jeu. J’ai envie d’y jouer TOUS LES JOURS tellement il propose de possibilités et d’aventures. C’est rare de trouver un jeu qui rassemble, à ce point, gestion et immersion.

MERCI LIAN’ POUR LA DECOUVERTE

Avis de El Stefano

Vindication se révèle au fil des parties une belle pépite. Entre exploration, gestion de ressources, majorité, bastooon, le jeu offre un panel stratégico-ludique à la fois intense, profond et de grande intelligence. Oui je suis emballé. On pourra lui reprocher certains aspects légèrement hasardeux mais rien n’empêchera le joueur de faire preuve d’opportunité et de flexibilité. Si l’interaction peut sembler froide, ne pas garder un œil sur vos adversaires pourrait être fatal. Il faudra donc contrer rapidement sur les majorités et les possessions de territoires. Et encore je nous vous parle pas du matériel et des différents inserts. Vindication, moi j’en redemande.

Avis de Mr NeiL

Conseillé par un de nos chroniqueurs avec des arguments plus que recevables, j’ai cherché puis acheté le jeu, et là je ne peux dire qu’une chose, MERCI !!!!!!!!! Le jeu est vraiment très très bien, les règles plutôt simples, la profondeur du jeu est immense, mais en plus dans la boite de base il y a plusieurs mini extensions. Le jeu est un mélange des meilleures mécaniques mais tout ça est organisé de façon magistrale. Merci pour la découverte et vivement ma prochaine partie avec l’ajout d’une ou plusieurs extensions.

Pour information, la version retail est juste magnifique…

  • Elle propose le jeu version KS sans les cartes communautés et le Hulk de l’extension (on n’a donc pas la figurine mais ce n’est pas grave). Evidemment les add on n’y sont pas non plus. La version retail vaut la peine donc car un bon nombre de Stretch Goals ont été atteints.
  • elle ne contient pas la grosse extension Leaders & Alliance

Pour rappel, la VF est disponible en PDF, toutes les cartes sont traduites dans ce même livret.

Attention les autres fichiers des cartes en français qu’on trouve sur le net et qui vous permettent de franciser votre jeu (avec de beaux autocollants) comportent des fautes et des oublis. Suivez bien la règle officielle et corrigez-les avant de vous lancer dans le collage… définitif. Je comptais le faire mais je n’ai pas encore eu le temps. Du coup, je lance un appel si quelqu’un a déjà fait le correctif.

A propos de GeekLette 613 Articles
Pipelette & Geek à temps plein

4 Comments

    • je le dis un peu dans l’article, c’est une version KS avec des strech goals débloqués comme les boites de rangement… donc oui c’est justifié (même si peut-être des gens auraient préféré une version retail moins chère) Mais ce qui rentabilise un jeu c’est surtout le nombre de parties. Si tu penses n’en faire qu’une et le laisser sur l’étagère c’est sur que c’est carrément trop cher.
      En tous les cas, pour moi, il fait partie de ces jeux que je ne revendrais jamais : anachrony, scythe, feudum, cerebria et on voit que le prix de ceux là est à peu près le même. Vindication c’est aussi une grande boite (même taille à peu près qu’anachrony)

  1. Une seule partie à 4 joueurs au compteur, mais un énorme plaisir. J’ai hâte de le ressortir avec quelques modifications de tuiles disponibles et l’extension guildes et monuments. Merci à Geeklette pour la recommandation sur les extensions à utiliser !

    • contente de pas être la seule à bcp aimer ce jeu, les extensions m’ont été proposées par Lian’ et j’aime aussi beaucoup cette configuration.
      après on testera tout, c’est sur 🙂

2 Trackbacks / Pingbacks

  1. Magnats sur Magnastorm! – GeekLette
  2. Confinement: semaine 2 – GeekLette

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*