Magnats sur Magnastorm! (avec concours)

Concours terminé: Fab (Fabrice A) a remporté le jeu Magnasorm et a été contacté par email. Bravo à lui

2–4 joueurs, 12 ans et +, 70 à 100 minutes
Auteurs: Bauldric & Friends
Illustrateur: Michael Menzel
Editeur: Feuerland Spiele (localisé par Super Meeple)
Boite de jeu offerte, on possédait déjà la VO et avions déjà joué
53,90 € en version française chez Philibert

Prenez garde, après la lutte contre les ténias géants ou le rachat de ses fautes en tant « qu’ex-ordure », dans les précédentes chroniques, ce blog ne vous épargne rien et vous balance maintenant sur une planète intrigante mais hostile car balayée par des tempêtes magnétiques ; on vous aura prévenus !

GeekLette nous le disait il y a peu, en ce moment Super Meeple a le nez fin en matière de création et localisation : Glen More Chronicles, Maracaibo (à venir), Crystal Palace… Avec ce nouveau partenariat signé entre Super Meeple et Feuerland Spiele pour la localisation de leurs jeux, Super Meeple s’offre une gamme de jeux que nous, chez GeekLette, adorons! Le positionnement en matière de jeux experts est plutôt très bien lancé !

Magnastorm ne déroge pas à ce constat, et propose une mécanique intéressante et originale de placement d’ouvriers et de course sur le plateau principal.

Contexte et règles

Vous et votre équipe explorez Magnastom, très agitée par une terrible tempête, mais qui semble avoir abrité une civilisation hautement développée. Votre but, récolter le plus de connaissances possibles et en faire bénéficier votre nation ; mais les concurrents ont également la même idée, il va falloir faire vite… Le décor est planté, l’immersion dans le thème bien présent, c’est parti pour la lecture des règles.

Et là, gros point noir à la prise en main  ! Je ne peux que conseiller vivement de trouver un joueur charitable qui les aura digérées avant de se lancer dans une partie ! Il est fort dommage qu’un jeu aux mécaniques fluides et aux phases de jeu bien identifiées donne lieu à des doutes, des erreurs dans les illustrations (but du jeu), des erreurs de traductions (cf. le scientifique Kim-Kin Park activable une fois par manche et non par tour). Cela donne une drôle d’impression, de retour en arrière dans le pages pour confirmer la compréhension etc.… Pas le moment le plus agréable du jeu, alors qu’il mérite clairement de persévérer.

Le matériel est d’excellente facture, un sans faute !

Mécanique

Une super mécanique de placement d’ouvriers est proposée, ce qui donne une expérience de jeu intéressante dès le départ :

Ouvriers neutres au départ

Phase 1, on déplace, depuis le plateau supérieur vers le plateau d’actions, des ouvriers neutres (les plus nombreux, accessibles à tous les joueurs), les siens voire ceux des adversaires dans certains cas pour effectuer les actions proposées sur le plateau d’action d’en dessous : gain de revenus ou déplacement sur la carte. Toutes ont des coûts différents (certaines ont des bonus associés). Lorsque le plateau supérieur est vide, on procède à la phase d’administration (comptage des revenus, points et influences, détermination de l’ordre du tour et on intervertit les plateaux : le plateau d’action devient le plateau supérieur, faut pas faire tomber les ouvriers héhé) et on poursuit une nouvelle manche, sauf si les conditions de fin de partie sont remplies (score à atteindre ou 4 manches maxi).

Sur la carte, on effectue les déplacements de nos équipes grâce au scout-runner pour poser des labos-tortues (trop mignons….oups, pardon !) sur les spots les plus intéressants en terme de découvertes scientifiques, et gagner ainsi des connaissances et de l’influence sur les zones. Attention, tout cela se fait en fuyant la tempête qui poursuit nos troupes et oblige à sans cesse aller de l’avant (un labo-tortue ensablé ne sert à rien, dans la vraie vie comme dans ce jeu…).

Point central du jeu lié à ces types d’action : le recrutement d’administrateurs ou de scientifiques : les administrateurs peuvent être recrutés en payant leur coût en fonction des cases occupées dans les colonnes du plateau supérieur; les scientifiques rejoignent les équipes avec le meilleur niveau dans un type de découverte à la phase administration… Ils ont souvent beaucoup de pouvoirs et filent de sérieux coups de pouce, ce qui suscitera évidemment la convoitise de vos adversaires et donne lieu à des débauchages sauvages chez les concurrents !

Un point tout aussi particulier : la course aux objectifs : ils sont limités et être premier à les réaliser rapporte plus. Ils sont évolutifs selon la manche de jeu dans laquelle on se situe et demandent de se séparer de certains éléments : labos-tortue (oh non…mes précieux !), niveaux de recherche etc.

plateau perso

Au final, le premier à atteindre un nombre de points de victoire/réputation (entre 23 et 27 selon le nombre de joueurs) met fin à la partie et enclenche le décompte final, qui aura également lieu automatiquement au bout de la 4ème manche si personne n’atteint ces seuils autour de la table.

Alors ?

Pose d’ouvriers, objectifs prioritaires, course sur la carte, lutte pour les majorités et les commandants ainsi que les scientifiques, tout cela donne une interaction permanente entre joueurs et une tension continue autour de la table, c’est clairement un très bon moment de jeu ! Il séduit et donne envie d’y rejouer. S’il ne tourne pas trop mal à 2, je pense qu’il délivre le meilleur de lui même à 3 ou 4 autour de la table. En effet, à 2 une suprématie scientifique peut vite s’installer et donner un avantage irrécupérable au 1er, alors qu’à 4 difficile de monopoliser l’ensemble des scientifiques ou administrateurs.

Dommage 

De très nombreuses cartes artefacts sont proposées (120!). Bizarre, alors qu’on en joue aucune dans la partie ? Elles récompensent en fait les joueurs selon leur classement en fin de partie et sont utilisables sur les suivantes pour fixer l’ordre du tour et acquérir des bonus… Beaucoup de cartes, on aurait bien intégré ça dans le jeu tout court, sur les secteurs explorés par exemple…

hein qu’ils sont mignons?

J’ai un doute sur la rejouabilité à long terme car les cartes objectifs (8) , les cartes administrateurs et scientifiques ne sont pas illimitées (16 en tout) et stratégiquement, le système de course et de tempête sur la carte oblige à à avoir la même vision : droit devant !

Au final, Magnastorm propose un excellent moment de jeu, des sensations agréables et une tension permanente entre joueurs. Calculer le placement des ouvriers et arbitrer à chaque tour se fait avec plaisir et de façon tellement plus limpide que ce que laissent envisager la première lecture des règles ! L’attention est focalisée sur les points à gérer mais sans lourdeur ni sensation indigeste. Et encore une fois Super Meeple propose un jeu avec du matériel de qualité et un niveau expert pour un prix qui ne frôle pas l’inflation ressentie (par mon banquier surtout) ces derniers temps…

Autour de la table

Avis de GeekLette

Malgré que je sois d’accord sur la rejouabilité et j’ai trouvé le truc : y jouer 4 à 5 fois par an permet à ce jeu de perdurer. J’espérais vraiment une extension pour palier à ça. Je n’ai jamais joué à 2 à ce jeu, donc je n’ai pas d’avis sur cette configuration mais j’y prends toujours du plaisir à jouer, quelle que soit la période. Faut dire que le thème me botte bien 🙂

Du coup, j’aime Magnastorm depuis ma toute 1ere partie (incomplète car on n’a pu jouer qu’une heure sur rendez-vous) à Essen !!

  • ce jeu sait marier le thème et les mécaniques,
  • il y a de l’originalité dans la prise et la pose d’ouvriers : on se partage les ouvriers neutres (on peut dire des prestataires lol), on peut utiliser nos ouvriers et ceux des autres aussi (sous conditions)
  • les ressources à payer ne sont pas toujours les mêmes, il peut être utile d’avoir des ressources de la couleur de l’adversaire, notamment pour voler euh pardon recruter quelques commandants, lol
  • il y a de l’interaction sur les commandants donc si vous recrutez un commandant chez un autre joueur, il perd un point de victoire…hihi (et il ne faut pas laisser les meilleurs commandants aux autres)
  • sur le plateau, une sorte de mini course non seulement pour la zone mais aussi pour l’emplacement, sur les ouvriers et emplacement choisis, sur les pistes technologies, sur les objectifs ; oui on ne joue pas seul à Magnastorm et heureusement !!
  • la durée de partie est très raisonnable pour ce niveau de profondeur,
  • Magnastorm attire les experts car gagner la course aux points nécessite d’enchaîner/comboter correctement sans perdre de tour inutilement.

Bref, une superbe réussite pas assez connue en France.

Avis de Nico

« Mon avis se limitera à mes expériences de jeu en duo, je pense qu’effectivement le jeu dévoile très certainement son plein potentiel à 3 voire à 4 joueurs.

A 2 joueurs en revanche, j’estime qu’il y a un énorme avantage donné au premier joueur. En effet, celui-ci peut largement prendre de l’avance sur 2 pistes de science (sur 3 à 2 joueurs) sans que l’autre joueur ne puisse le rattraper, du coup à la fin de la 1ère manche il est quasi sûr de récupérer 2 scientifiques, et vu la puissance des pouvoirs de certains personnages, l’avantage donné déséquilibre le jeu.

Il est quasi impossible pour le 2ème joueur de rattraper le retard sur les pistes de science. Je trouve également que les pouvoirs des commandants « admin » sont bien moins violents que leurs homologues scientifiques, et qu’il est en plus très facile des les récupérer chez le joueur adverse. Du coup, le 2ème joueur qui déjà galère sur la science se fait piquer facilement ses commandants Admin! Imaginez la suite, ça sent la correction, surtout que celui qui prend le contrôle d’un commandant d’un autre joueur gagne 2 points de victoire, et que l’autre joueur en perd un, la double peine !

Pour terminer, je trouve malgré tout le jeu excellent, on a vraiment la sensation de faire la course contre la tempête, il est très important d’anticiper et de se déplacer rapidement pour que nos labos-tortue nous rapportent le plus de ressource/points, les stations de téléportation sont un des éléments cruciaux du jeu, même si à 2 , en général c’est le joueur en tête qui les construit… »

En conclusion: Magnastorm est une belle découverte de début d’année ! A consommer sans modération !

Justement, si vous souhaitez vous lancer dans l’exploration de MAGNASTORM, GeekLette vous propose de gagner une boite VF du jeu, de quoi se faire plaisir un mois avant Cannes, non ?

Il vous suffit de répondre à la questions suivante en commentaire :

Quel jeu de Super Meeple attendez-vous le plus en 2020?

Nous ferons le tirage au sort le 15 Février 2020 donc répondez avant le 14 à 23h58 🙂

N’hésitez pas non plus à nous suivre sur les réseaux sociaux (car en cours d’année, nous proposerons un concours uniquement pour les followers) : Twitter, Facebook, Instagram

Par contre, je ne vous demande qu’une seule chose : une seule participation par foyer.

111 Comments

  1. Magnastorm est intriguant … en tout cas les meeples sont superbes !

    Pour super meeples, je ne vais pas faire original, Rome & Roll m’attire énormément. Mes roll & write préférés sont Welcome et Steamroller pour le moment. Celui ci pourrait peut être les détrôner.

  2. Supe article pour un jeu qui a lair top (pose d’ouvriers, tension permanente, n’en dites pas plus vous avez toute mon attention !)
    Ppur ce qui est de mes attentes chez SUPER MEEPLE, jattends avec beaucoup d’impatience de découvrir ROME & ROLL . Grand fan de roll&write (welcome,vraiment très futé, pour citer mes deux préférés) voir cette mécanique s’appliquera à ce qui s’apparente a un jeu de gestion type expert me rend très curieux. Alors on va croiser les doigts!

    • Hello !
      De mon côté, je trouve les récentes et prochaines sorties de Super Meeple intéressantes et je suis bien curieux de découvrir Destin de voleur…

  3. Leur catalogue 2020 est encore plus excitant que celui de 2019…difficile de n’en retenir qu un… Je dirais Merchants Cove qui m’intrigue beaucoup…

  4. Salut, grand amateur de Pfister c’est évidemment Maracaibo que j’attends le plus !
    Et très intéressé par Magnastorm du coup… Ah merci ! ^^’

  5. Clairement morocabaio… HEu non marocibaio… BOrdel j’y arrive pas. MA-RO-CA-BO-AI !! ARRRRRRHHHHH !!!! bon le dernier pisfter quoi…. Heu pfitser… Peufistaireu… AAAAAAAAAAARRRRRRRRRRRRRRRHHHHHHHHHHHH !!!!!!!!!

  6. J’aurais dit : The Artemis Project.
    Il m’a pas mal intrigué lors sa campagne KS mais je n’avais pas franchi le pas.
    Après vos retours me font craindre un jeu un peu « trop léger » (attention, c’est relatif par rapport à ce que je recherche :))

  7. Bonsoir, je trépigne d’impatience en attendant la localisation de Maracaibo. Merci pour le concours et les articles et avis toujours bien construits et argumentés.

  8. Hello !
    Maracaibo sans aucune hésitation !
    Les premiers tests de la version anglaise semblent être unanimes sur la qualité et le plaisir ludique de ce jeu.

  9. Merci GeekLette pour ce nouveau concours ! Ce Magnastorm m’intrigue, alors je me fends d’un petit commentaire 🙂
    Après la réédition de trilogie des masques, incontournable, c’est vrai que Super Meeple n’est pas loin du sans faute ! Et pour le coup, je ne vais pas faire très original mais la sortie que j’attend le plus est également Maracaibo

  10. Et bien pour moi ça sera Destin de voleur (même si Maracaigo et Genesia me font de l’oeil aussi ;-)).
    En tout cas Super Meeple font très fort en ce moment !

  11. Merci pour cette présentation !!
    Pour ma part, ayant manqué le projet participatif de SUPER MEEPLE, j’attends en 2020… Above and Below !
    Et merci Supee Meeple

  12. Après ce super article, j’ai vraiment envie de découvrir ce jeu.
    Pour les sorties 2020, mon choix ce tourne vers Rome&Roll. Mais d’autres m’attirent aussi…..

  13. Maracaibo parce que le jeu est excellent selon un ami qui a pu le tester et en qui j’ai toute confiance 🙂 et puis la boîte fait rêver, on a l’impression de partir en vacances !

  14. Bonjour, merci pour ce concours (ouf, j’arrive à temps 🙂 ).
    Je suis très intéressée par Rome & Roll (j’aime beaucoup les roll and write, si c’est un peu plus complexe que d’habitude, tant mieux et l’Antiquité reste un de mes thèmes préférés).

Répondre à Ludovic Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*