Origins Games Fair

Le festival des jeux Origins 2018 ouvre à Columbus, Ohio le mercredi 13 juin, avec un espace de jeu et quelques événements. La salle des exposants ouvrira, quant à elle, le jeudi 14 juin et la convention se terminera le dimanche 17 juin. BoardGameGeek sera sur place durant les 5 jours, et fera du direct (démo & interviews). Le programme de diffusion sera disponible environ une semaine avant l’ouverture du festival.
BGG a mis en ligne une première liste qui viendra s’étoffer au fur et à mesure. Celle-ci comporte 80 jeux pour le moment. Il y a beaucoup moins de nouveautés qu’à Gen Con ou au Spiel mais par le passé ce festival a quand même atteint 200 références.
Evidemment, il y a quelques jeux qui me tapent dans l’oeil et je vous partage les infos que j’ai trouvé, pour la plupart, sur BGG.
Commençons par deux jeux que l’on connait déjà grâce à Pixie Games :
  • Horizons que j’attends fermement (2 à 5 joueurs de plus de 8 ans, 1h environ)
  • et Sailing Toward Osiris. (2 à 5 joueurs, de plus de 14 ans, 1h30)
J’avais déjà présenté Horizons ici mais je vous remets quelques infos là. Horizons vous permet avec 2 actions par tour, d’explorer la galaxie, de construire des bâtiments, de récolter des ressources etc… et celui qui a le plus de points gagne la partie. Dit comme ça c’est sur c’est très réducteur mais je pense encore à ma partie jouée avec Pat et MrNeil et j’avais adoré. Le jeu est beau et permet en moins d’une heure de faire le tour de la galaxie et d’y faire des rencontres qui nous bonifieront nos actions. Que du bon pour ceux qui n’ont pas envie de faire un gros jeu mais qui souhaitent quand même réfléchir un peu.

Sailing toward Osiris (ou Osiris pour faire plus simple) joué en Juillet dernier et dont j’ai déjà parlé ici est un jeu de placement d’ouvriers carrément plus exigeant que Horizons. Gros avantage c’est qu’il se joue à 5, pour un jeu de gestion de ce type c’est plutôt rare et du coup vraiment agréable quand on se retrouve à 5. Je me souviens de ma partie hyper frustrante, je manquais de tout mais en très petite quantité et c’est d’autant plus rageant. Hâte d’y rejouer.

Welcome sera aussi présent lors du festival ! Belle nouvelle !! Car on adore par ici. D’ailleurs il revient en stock à la fin de la semaine 🙂 

Coimbra (2 à 4 joueurs, 14 ans et plus, 1h30)

Eaggertspiel / Plan B / Next Move (je n’y comprends plus rien) présenteront aussi Coimbra avec quelques idées très originales. L’objectif de Coimbra est de marquer le plus de points possible. Il y a plusieurs façons de marquer des points, comme aller en pèlerinage et visiter des monastères, financer des expéditions et gagner des pièces de monnaie etc. Chaque stratégie a des bonus associés.  Quelques informations prises ici et là:

  • les joueurs « drafteront » trois dés qui seront utilisés pour acheter des cartes à PV ou à pouvoirs. Les dés sont en fait utilisés pour enchérir sur une carte, le montant est justement la valeur du dé (mais vous choisissez avec quelle ressource vous allez payer : soit des sous soit des gardes. Le montant détermine aussi l’ordre du tour des joueurs, celui qui a le plus payé sera premier.
  • La couleur des dés draftés déterminent aussi le type de revenus qu’on aura en fin de manche
  • Ces dés sont de 4 couleurs différentes (ces couleurs représentent des pistes qui permettront d’augmenter de plus en plus vos revenus) : Gris pour les gardes, Orange pour les pièces de monnaie, Violet pour le pèlerinage et Vert pour les points de victoire. Vous aurez votre socle à votre couleur pour y poser le dé.
  •  Les expéditions / voyages, les pèlerinages et la visite des monastères sont encore un mystère pour moi. Mais je cherche des infos 🙂 

Le jeu est considéré comme gros. Hâte de voir ça de plus près.

City of Gears (2 à 4 joueurs, 45 minutes, plus de 8 ans)

J’ai aimé la couverture et le thème steampunk.
C’est un jeu d’exploration, de contrôle de zone, de placement d’ouvriers. Vous vous battez pour revendiquer la propriété des ruines d’une métropole d’horlogerie abandonnée. Chaque partie se joue en moins d’une heure.
A chaque tour, vous lancez un certain nombre de dés de production et activez les tuiles Cités, puis vous déplacez vos automates et effectuez diverses actions selon vos ressources (comme dessiner et placer des engins pour réactiver des zones de la ville, saboter le travail des adversaires et activer des pouvoirs à vapeur). Pendant la partie, vous développerez votre usine avec des pouvoirs spéciaux qui la différencieront et vous fourniront de puissants bonus.
Au fur et à mesure que la ville est révélée et que ses capacités sont découvertes, les joueurs doivent préparer des plans pour accroître leur prestige et gêner leurs adversaires afin qu’une fois le jour de l’ouverture arrivé, ils sortent victorieux!

Dice Settlers (1 à 4 joueurs, 14 ans, 1h)

Il sera aussi jouable en démo. J’en ai parlé il y a peu de temps sur les jeux que j’ai financé via KS 🙂

Teotihuacan: City of Gods (jouable en démo) 2 à 4 joueurs, 12 ans et plus, 2h)

C’est la surprise du jour : placement de dés & placement de tuiles !
Info prises de BGG : Accumuler de la richesse, gagner la faveur des dieux pour devenir le meilleur constructeur de la Pyramide du Soleil.
Dans Teotihuacan: Cité des Dieux, chaque joueur commande une force de dés ouvrier, qui grandit à chaque mouvement. À votre tour, vous déplacez un ouvrier (dé) autour d’un tableau modulaire, en choisissant toujours l’une des deux zones de la tuile où vous vous trouvez: l’une vous offrant une action (et une mise à niveau), l’autre vous offrant un bonus puissant (mais mise à niveau).
Tout en gérant leur main-d’œuvre et leurs ressources, les joueurs développent de nouvelles technologies, grimpent les marches des trois grands temples, construisent des maisons pour les habitants de la ville et élèvent la légendaire et époustouflante Pyramide du Soleil au centre de la ville.
Chaque partie se joue en trois époques. À l’approche de l’aube des Aztèques, les efforts des joueurs (et leur capacité à nourrir leur force de travail) sont évalués au total trois fois. Le joueur avec le plus de célébrité est le gagnant.

Broadhorns: Early Trade on the Mississippi (disponible à la vente) (2 à 4 joueurs, 14 ans et plus, 1h30)

C’est un jeu de pick up and deliver ! j’adore !!!
Dans Broadhorns, les joueurs prennent le rôle de marchands basés à St. Louis qui financent des expéditions de marchandises le long du fleuve Mississippi au début du 19ème siècle. Le jeu se joue sur une année et donc 4 saisons avec pour chacun d’elle un défi à relever. Pendant le jeu, les joueurs financeront un certain nombre de voyages : ils devront se procurer un bateau (connu sous le nom de broadhorn ou flatboat) et acheter du fret.  Une partie de la cargaison est périssable, donc le temps presse. Plus les bateaux livrent loin, plus les revenus sont importants. Les bateaux comporteront donc des marchandises (périssables ou non) et des voyageurs ! Ce sont, si j’ai bien compris, les voyageurs qui vous permettront de passer par le mississipi ou non.
A voir si le jeu réinvente le pick up and deliver déjà de trop nombreuses fois exploité.

Beta Colony (2 à 4 joueurs, 12 ans et plus, 1h30) 

Il me fait de l’oeil aussi mais il y a encore trop peu d’informations. Je pense qu’à l’approche de la Gen Con et du Spiel ça devrait pleuvoir en news. C’est un jeu de placement d’ouvriers type dés. Le joueur actif lance ses dés, les autres copient le résultat sur leur propre dés. Les joueurs font deux actions (une par tour) ; chaque action utilise deux dés. Les joueurs utiliseront un dé pour se déplacer et un dé pour activer l’endroit où ils se sont déplacés. La couleur et la valeur de la matrice affectent la façon dont chacun des sept emplacements uniques est utilisé. Les joueurs construiront des gousses de colonisation dans chacune des trois colonies pour gagner la confiance des colons et les conduire à la gloire!

Epoch: Early Inventors (2 à 4 joueurs, 12 ans et plus, 1h30)

Il me fait aussi de l’oeil mais j’y avais joué il y a très longtemps (2015) et on avait relevé quelques erreurs qui nous ont pourri un peu la partie. A retenter quand même car en 3 ans il a du beaucoup changer
 Il ne faut pas oublier de parler extension et The networks semble avoir la sienne en vente à ce festival.

The Networks : Telly Time

L’extension de ce superbe jeu propose neuf genres et une nouvelle manière de «faire des pauses» pour obtenir un bonus de genre. Telly Time est livré dans une petite boîte, qui contient 59 cartes et 35 petits jetons en plastique. 45 cartes sont de nouvelles émissions de télévision avec 3 nouveaux genres :
  • Les shows de chat ont un pouvoir spécial: au moment où vous en développez un, vous pouvez faire pivoter toutes les étoiles et publicités dans l’un de vos créneaux horaires (y compris celui dans lequel se déroule le chat show).
  • Les Quiz Shows ont aussi un pouvoir spécial: à la fin de chaque saison, vous pouvez utiliser n’importe quel quiz actif dans votre gamme pour convertir de l’argent en spectateurs à un taux de 1 M $ à 1 visionneuse, jusqu’à 3 M $ pour 3 Quiz Show dans votre liste.
  • Les émissions pour enfants n’ont pas de pouvoirs spéciaux, mais ont tendance à attirer beaucoup de spectateurs, et vous pouvez les remplir avec des publicités. Il y a quand même une grosse pénalité si ces émissions ne sont pas visibles aux bons horaires

 Notez que vous devez avoir le jeu de base The Networks pour pouvoir jouer à Telly Time.

Warning :
Telly Time est partiellement compatible avec The Networks: On the Air. L’auteur ne recommande pas de le jouer avec les émissions On The Air, mais il fonctionnera très bien avec les étoiles, les publicités et les cartes réseau de On the Air.
Telly Time est cependant entièrement compatible avec The Networks: Executives. Les cartes Mogul fonctionnent de la même manière, sauf que vous les ramassez lorsque vous déplacez le marqueur sur votre O-Meter-Bonus Genre jusqu’à la fin.
A propos de GeekLette 528 Articles
Pipelette & Geek à temps plein

1 Comment

  1. Coimbra c’est effectivement un gros jeu. Apres une partie je le définierais comme un croisement entre Lorenzo et Marco Polo. A la base, on draft des dés pour un multi usage qui fait mal à la tête 🙂

2 Trackbacks / Pingbacks

  1. La NewsLette de Mai 2018 - GeekLette
  2. Sélection GenCon 2018 – GeekLette

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*