Quelques attentes 2018

En plus de ce que vous avez pu voir sur mes attentes du FIJ 2018, l’année 2018 n’est pas en reste. Pour éviter de vous faire lire 36 000 lignes, j’ai du faire des choix drastiques sur ma liste lol

Black Angel 

Auteurs: Sébastien Dujardin (Deus,  Troyes, Tournay), Xavier Georges (Carson City, Troyes, Tournay) , Alain Orban (Troyes, Tournay)
Illustrateurs: Ian O’Toole (Alien Frontiers, The Gallerist,)
Editeurs: Pearl Games

(par les auteurs de Troyes et Tournay et illustrations par Ian O’toole qui a déjà fait Alien Frontiers 2 à 4 joueurs pour des parties de 2h)

La fin du monde est proche! Pour sauver l’humanité d’une planète en destruction, il va falloir exécuter un plan de sauvetage aux petits oignons grâce au vaisseau nommé « Black Angel ». A la tête d’une armée de robot situés dans le vaisseau, on devra traverser la galaxie et coloniser quelques planètes (planètes militaires, technologiques et commerciales). Chaque joueur représente une grande nation, qui se partage le Black Angel mais pas leur technologies telle que la robotique 🙂 L’exploration sera possible à travers la construction de mini vaisseaux qu’on enverra aux confins de la galaxie. Lorsqu’un joueur envoie ses vaisseaux explorer, il posera une carte planète qui lui donnera des bonus. Les joueurs adversaires peuvent profiter de la carte « planète » uniquement si l’un de leurs vaisseaux s’y trouve.

photo de Vind’Jeu

Côté mécanique de jeu, le principe des dés de Troyes a été repris sauf que les dés vont de 0 à 3. On va pouvoir réserver des dés (dès leur lancer) afin que les adversaires ne puissent pas les utiliser.

A son tour de jeu, un joueur peut jouer une carte puis prend un dé (à lui ou pas). La valeur du dé représente le nombre de fois que l’action choisie pourra être jouée. Le joueur peut aussi choisir de relancer les dés.

Et on va jouer comme ça jusqu’à ce que le vaisseau arrive à destination. C’est à chaque lancer de dés que le vaisseau avance et les planètes déjà explorées ne seront plus disponibles, donc vos pouvoirs vont disparaître. Et le lancer de dés, au contraire des autres de jeux de ce type, va nous permettre d’avoir des bonus s’il reste des dés non utilisés…

C’est le premier jeu que j’aimerai tester à Cannes !!!! Je bouillonne et j’ai les yeux qui brillent à la lecture des règles ici et là sur internet.

Parlons des actions sur lesquelles on va poser notre dé :

  • Dans le vaisseau, le dé sera placé pour :
    • Récolter des ressources
    • Piocher des cartes
    • Obtenir des capacités ou PV
    • Déplacer un de ses vaisseaux
  • sur les planètes, le dé ne pourra être placé que sur vos planètes pour jouer l’action en question. Et comme c’est vous qui choisissez la carte planète à poser à la fin de votre exploration (déplacement de vaisseau), c’est plutôt bon, voire très bon.

Photo de Vind’Jeu

Les cartes à jouer permettent de monter sur une piste de capacité, selon la piste vous pourrez améliorer / accélérer vos constructions de vaisseaux, produire plus de ressources, construire plus de robots.

Bref, comme dit vind’jeu, gérer vos dés, vos ressources et vos robots, ainsi que vos cartes va demander de la cervelle ! Et pourtant, moi qui suis moins gros jeu ces derniers temps, je trouve celui ci passionnant pour plusieurs raisons :

  • le thème est superbement représenté : dans les actions, dans le visuel, dans l’histoire qu’il raconte
  • relancer ses dés quand on n’a pas tout utilisé était une erreur dans les autres jeux là ce sera stratégique
  • pouvoir acheter des dés aux adversaires pour faire des actions (gros bordel en vue lol)
  • les vaisseaux 3D avec le robots dessus
  • l’idée d’explorer et de découvrir la galaxie
  • l’idée de perdre ses planètes car le vaisseau mère est trop loin

Ça tient du génie ! et dire qu’en plus, une version legacy et une version coop serait en réflexion une fois le jeu sorti, je ne tiens plus sur ma chaise ! Otys est mon coup de coeur 2017, je penche pour Black Angel sur l’année 2018. Bravo à Seb !!

Outlaws: Last Man Standing (2 joueurs, + de 10 ans, 20 minutes)

Auteurs: Jérémy Pinget (Conan)
Illustrateurs: Arnaud Demaegd (Caylus, Unlock, Sherlock H. Detective Conseil, Myrmes, Shakespeare)
EditeursHoly Grail Games

Pledgé sans aucune hésitation sur Kickstarter, ce jeu propose, à 2 joueurs, de s’affronter dans un duel sans merci !

Dans ce jeu de bluff et de déduction, vous jouez le rôle d’un gouverneur dans le Far West cherchant à battre votre rival par tous les moyens nécessaires. Vous disposez de partisans qui vont protéger votre personnage (le gouverneur).

Les partisans et le gouverneur, ayant chacun une capacité spéciale, sont disposés face à leur joueur et donc cachés à l’adversaire.  Pendant le jeu, ces personnages se déplaceront, révélant leur identité pour collecter des jetons et utiliser leurs capacités.

Les joueurs doivent donc gérer intelligemment les informations qu’ils obtiennent et révèlent, en appâtant et en piégeant leur adversaire pour accomplir l’une des trois conditions de victoire. Le premier joueur à le faire atteindra la puissance, la gloire et surtout la victoire.

Les trois façons de gagner :

  • La méthode du « bon » : Gagner l’élection. Certains des jetons face cachée sont des «votes» que vous pouvez utiliser pour obtenir l’élection de votre gouverneur. Si vous avez plus de votes que votre adversaire, alors vous pouvez utiliser votre gouverneur pour commencer une élection et gagner la partie.
  • La méthode de la « brute » : Si vous tuez le gouverneur adverse avec votre tueur à gages, vous gagnez automatiquement l’élection. Un homme mort ne peut pas être président, c’est aussi simple que ça.
  • et la méthode du « Truand »: Si vous arrivez, grâce à votre shérif, à déjouer la tentative d’assassinat de votre adversaire, ça ne fera que baisser sa réputation et vous remporterez l’élection et donc la victoire. Un scandale détruira un homme aussi sûrement qu’une balle …

Votre objectif est donc de cacher votre gouverneur parmi vos autres personnages pendant que vous cherchez un moyen de gagner la partie. Vous et votre adversaire pourrez regarder les cartes des autres, les déplacer, et même en verrouiller certaines! Vous devrez utiliser autant de tromperie et de bluff que possible pour gagner car, que ce soit par l’argent ou le plomb, seul un de vous en sortira indemne!

A son tour de jeu, deux actions sont possibles :

  • se déplacer qui consiste à échanger la position de 2 personnages, ou de remplacer l’un des personnages par l’un du saloon
  • regarder un jeton objet qui consiste à révéler un de ces personnages et à regarder le jeton objet qui sépare ce personnage de celui qui a en face, le joueur adverse ne pourra pas regarder le jeton sans s’il fait cette action
  • prendre un jeton objet qui consiste aussi à révéler un de ces personnages mais aussi à prendre le jeton placé en face de lui puis décaler les jetons pour remplacer l’espace ainsi libéré par un nouveau jeton (faut donc pas oublier où sont les jetons quand ils sont décalés et devant quel personnage qu’on bouge aussi).
    • les jetons balles ne peuvent être pris que par le tueur à gages
    • les jetons menottes ne peuvent être pris que par le shérif
    • les bulletins de votes vous permettent si vous en avez plus que l’adversaire de déclencher une élection
    • le jeton élection ne peut être déclenché que par le Gouverneur, à condition que le joueur
      actif possède plus de Bulletins de Vote que son adversaire
  • utiliser la capacité spéciale d’un personnage :
    • The Governor – Le Gouverneur n’a pas de capacité spéciale. Son seul avantage est de pouvoir
      récupérer le jeton Élection s’il possède plus de Bulletins de vote que son rival.
    • The Hitman (tueur à gages) – Après l’avoir révélé, défaussez un jeton Balle pour révéler le
      personnage adverse en face de lui. S’il s’agit du Gouverneur, votre tentative d’assassinat est
      fructueuse. S’il s’agit d’un autre personnage, votre tentative échoue : le jeton Balle est perdu et les 2 personnages sont replacés dans leur position normale.
    • The Sheriff – Après l’avoir révélé défaussez un jeton Menottes pour révéler le personnage adverse en face de lui. S’il s’agit du Tueur à gages, vous parvenez à l’arrêter. S’il s’agit d’un autre personnage, votre arrestation échoue : le jeton Menottes est perdu et les deux personnages sont replacés dans leur position normale. Le Shérif peut également être révélé pour tenter d’arrêter le Bandit. Révélez le personnage adverse en face de lui : s’il s’agit du Bandit, ce dernier est immobilisé. Sinon, l’action est sans effet. (cette action ne nécessite pas de jeton Menottes). Enfin, si le Shérif se trouve à côté du Gouverneur lorsque le Tueur à gages tente d’assassiner ce dernier, vous pouvez défausser un jeton Menottes pour déjouer l’assassinat et coffrer le Tueur à gages.
    • The Indian – Après l’avoir révélé, vous pouvez révéler le Personnage adverse en face de lui.
    • The Storekeep (le quincaillier) – Après l’avoir révélé vous pouvez intervertir (sans en prendre
      connaissance) 2 jetons parmi les 3 devant lui et ses deux voisins, ou l’un de ces 3 jetons avec
      un jeton de la Réserve.
    • The Lead Dancer (meneuse de revue)– Après l’avoir révélée, prenez (sans la révéler !) l’une
      des deux figurines à droite ou l’une des deux figurines à gauche du Personnage adverse en face
      d’elle. Décalez le Personnage en face de la Meneuse de revue (et éventuellement le personnage
      à côté de lui) pour combler l’emplacement ainsi libéré, puis placez la première figurine en face
      de la Meneuse de revue.
    • The Reporter (journaliste) – Après l’avoir révélé, nommez un Personnage et révélez la
      figurine adverse en face du Journaliste. Si vous aviez nommé le bon Personnage, prenez un jeton Journal et mettez-le sur sa carte : cette dernière restera révélée jusqu’à la fin de la partie. Sinon, l’action est sans effet et vous perdez un jeton Journal. Chaque joueur ne peut utiliser la capacité spéciale du Journaliste que 3 fois par partie (qu’elle soit réussie ou non). Si vous n’avez plus de jetons Journal, vous ne pouvez pas utiliser la capacité spéciale du Journaliste.
    • The Bandit – Après l’avoir révélé, vous pouvez désigner le Tueur à gages ou le Shérif,
      puis révéler le personnage adverse en face du Bandit. Si vous révélez le Tueur à gages et que
      vous l’aviez annoncé, vous pouvez voler un jeton Balle à votre adversaire. Si vous révélez le
      Shérif et que vous l’aviez annoncé, vous pouvez voler un jeton Menottes à votre adversaire.
    • The Reverend (pasteur) – Après l’avoir révélé, vous pouvez libérer le Bandit immobilisé s’il
      se trouve directement à sa gauche. De plus, si le Shérif adverse arrête le personnage (Bandit ou
      Tueur à gages) situé directement à la gauche du Pasteur, vous pouvez révéler ce dernier pour
      annuler l’arrestation. S’il s’agissait du Tueur à gages, le jeton Menottes de votre adversaire est
      tout de même perdu.
    • The Mayor (le maire)– Après avoir révélé le Personnage immédiatement à la droite du Maire pour utiliser sa capacité spéciale, vous pouvez choisir de révéler également ce dernier afin d’augmenter
      la portée de la capacité activée : une capacité ciblant la figurine adverse en face du Personnage
      activé peut alors s’appliquer aux figurines adverses voisines. Le Tueur à gages, le Bandit et la
      Meneuse de revue ne peuvent pas profiter de ce pouvoir.

Horizons (2 à 5 joueurs, 1h, 14 ans et +)

Découvert grâce à Pixie Games, ce jeu vous propose de contrôler une espèce qui voyage à travers la galaxie. Trouvez de nouvelles étoiles, explorez de nouveaux mondes, collectez des ressources précieuses et rassurez vos alliés pour gagner le plus de terrain dans l’expansion de votre empire! Construire des colonies et des collecteurs de ressources pour conserver le contrôle dans divers systèmes stellaires de plus en plus encombrés.

Le joueur avec le plus de points gagne la partie. Les joueurs marquent des points en acquérant des connaissances, en explorant de nouveaux mondes, en accomplissant des missions et en plaçant des structures pour obtenir un contrôle majoritaire sur chaque système stellaire.
À votre tour de jeu, vous disposez de 2 actions parmi :

  • Explorez : Piocher une tuile et placez la. Prenez une connaissance.
  • S’adapter : ​​Activez un habitat et / ou prenez le meilleur allié de n’importe quelle pile.
  • Construire : Construire un bâtiment
  • Récolter : Gagnez 1 ressource par bâtiment de récolte posé
  • Comploter : Piochez deux cartes mission ou 1 carte allié et 1 mission.

Le jeu se termine lorsqu’un joueur place sa dernière colonie. Et l’on compte les points en fonctions des missions, des majorités etc…

D’une efficacité exceptionnelle, rapide, fouillé, sans grande originalité mais j’ai aimé ma partie test et j’ai envie de remettre ça, j’ai failli voler une boite c’est pour dire 🙂 

 

Dice Hospital (1 à 4 joueurs, 10 ans et +, 45 à 90 min)

Auteurs: Stan Kordonskiy, Mike Nudd
Illustrateur: Sebastian Koziner, Sabrina Miramon
Editeurs: Alley Cat Games, Maldito Games

Les joueurs gèrent leur propre hôpital dont les patients proviennent d’un central. Représentés par des dés, les patients devront passer de service en service jusqu’à la guérison (valeur la plus haute du dé) et ainsi pouvoir sortir.

Chaque patient sorti rapporte des points et le joueur avec le plus de points gagnera la partie.

Chaque tour est composé des phases suivantes :

  • Admission du patient pendant laquelle on pioche des dés, on les lance et les place dans des ambulances. Les joueurs vont ensuite choisir une ambulance, c’est le n° de l’ambulance qui décidera de l’ordre à la phase suivante.
  • Amélioration de l’hôpital : les joueurs vont pouvoir obtenir un nouveau département ou une nouvelle carte spécialiste
  • Activation de l’hôpital : phase dans laquelle on va essayer de guérir les patients et les faire sortir. Les départements guériront les patients selon couleur / valeur du dé, les spécialistes pourront être déplacés pour activer leur pouvoir sur leur lieu d’arrivée.
  • Patients négligés : phase dans laquelle les patients ignorés verront leur valeur de dé diminuer ; s’ils arrivent à ZERO ils sont morts.
  • Patients sortants : phase pendant laquelle les patients guéris rapportent des points
  • Changement d’équipe : phase pendant laquelle on prépare le tour d’après

Je trouve le thème extrêmement bien traité (valeur de dé = santé du patient), d’où mon pledge (même tardif). J’ai vu plusieurs tables à Essen et suite à la lecture des règles j’ai fini par aller sur KS pour faire un late pledge.

 

Master of the galaxy (2 à 4 joueurs, 10 ans et +, 1h à 2h)

Auteurs: Timofey Bokarev, Konstantin Seleznev
Illustrateur: Anton Kvasovarov
Editeurs: Ares Games, Igrology

Désolée, j’adore les jeux au thème spatial…

Ce jeu de draft et de bag building (financé sur KS) propose aux joueurs de devenir le maître de l’univers (rien que ça) et pour ce faire, il y a 3 stratégies :

  • construire 9 bases spatiales (exploration, peuplement)
  • dominer vos adversaires dans la diplomatie, l’économie ou la science
  • exterminer vos rivaux.

Selon les règles, téléchargeables sur BGG, voici quelques informations sur la mécanique :

  • Chaque tour de jeu d’un joueur est composé de 3 phases : collecte des ressources, allouer ces ressources, défausser ou jouer des cartes.
  • L’allocation de ressources sert notamment à : Installer une planète, Établir une route, Construire une base spatiale, Recevoir une carte, Mettre en place une carte de développement, Voler une ressource, Accomplir un programme d’espèces, Prendre part à un conflit
  • Jouer des cartes sert en fait à initier des conflits et défausser permet de récupérer des ressources (il faudra donc choisir entre le conflit et le développement).

Ma foi bien envie de tester pour voir 🙂 En fait, c’est surtout les visuels qui m’attirent j’avoue. Les règles ou la mécanique ne semblent pas bien original, mais ce n’est pas forcément ce que je cherche non plus. C’est dans le vieux pots…

Rise of the Queensdale (2 à 4 joueurs,12 ans et +, 60 minutes)

Auteurs: Inka Brand, Markus Brand (qu’on connait bien avec Exit,Clochemerle et Rajas of the ganges)
Illustrateur: Michael Menzel (Agra, Andor, Bruges, Catan, colonne de feu, …)
Editeurs: Alea, Ravensburger Spieleverlag GmbH

Allons droit au but : Ce jeu est un Legacy de gestion de dés ! (ce qui pique forcément ma curiosité). Sa sortie en Allemagne (donc en allemand) est prévue pour Mars 2018, et pour la version anglaise on devra attendre Août (Gen Con). Mais qui est derrière la VF ????!!!! (attention du texte en veux tu en voilà comme dit cet article sur BGG).

Ce jeu est décrit comme compétitif qui nécessitera 25 parties (apparemment l’auteur dit 18 à 29 parties) d’environ 1h. Le gagnant de chaque partie se verra attribuer des avantages mais pas trop pour éviter l’effet fugitif (afin que les autres puissent quand même prendre plaisir à jouer).

Grâce à cette interview , et d’autres choses vues ici et là, j’ai pu avoir quelques informations supplémentaires :

  • on disposera d’une ventouse pour changer des éléments disposés sur le plateau (LOLLL)
  • les joueurs vont rendre hommage la reine, décédée depuis peu
  • les joueurs disposent d’un objectif commun à chaque partie mais aussi d’objectifs personnels
  • les éléments de jeu découverts petit à petit pourront être temporaires ou permanents
  • Une fois les objectifs atteints, les joueurs avancent d’une époque et tirent partie des avantages de leurs précédentes parties (tout le sel du legacy)
  • l’objectif global est de remporter la dernière partie puisque ce sera le gagnant du jeu
  • fondamentalement, les joueurs utilisent des dés qui leur permettent d’effectuer certaines actions pour construire leurs propres quartiers et en tirer les bénéfices durables. Au début, tout se ressemble, mais cela va bien sûr changer au cours des parties.
  • C’est une commande directe de Ravensburger et ils ont tous bossé dur (3 ans de dev notamment à cause des tests qui prennent beaucoup de temps, chaque nouvelle règle doit être testée dans plusieurs contextes et puis même les petits changements affectent plus globalement les règles des parties suivantes)
  • 18 à 29 parties pour finir le jeu.

Le temps de traduction (hein ? les éditeurs ?) nous laissera le temps de faire Pandemic Legacy 2 et Charterstone. Donc les éditeurs français, faut se bouger là, surtout que les auteurs ont de la bouteille !!!

A propos de GeekLette 528 Articles
Pipelette & Geek à temps plein

2 Trackbacks / Pingbacks

  1. FIJ 2018 : Jour 2 - GeekLette
  2. Origins Games Fair - GeekLette

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*