Coups de coeur Avril 2018

Une rubrique qu’on aime bien chez les chroniqueurs du blog.

Coup de coeur de GeekLette : Anachrony

Auteur: Dávid Turczi avec Richard Amann, Viktor Peter
Editeur : Mindclash Games
1 à 4 joueurs de 14 ans et plus, jusqu’à 2h de jeu
Ce mois-ci a été très riche pour moi, près de 60 parties jouées, dont deux gros jeux : Terraforming Mars (que je ne connaissais pas et que j’ai adoré) et Anachrony auquel je rêve de rejouer tous les jours, chaque matin, chaque midi, chaque soir que j’y pense !
Lian’ vous en avait parlé il y a peu. Et il ne tarissait pas d’éloges. Grâce à un couple de joueurs (et amis) sur Toulouse, j’ai pu goûté à la perle ludique.

Je ne vais pas réécrire ce qu’a déjà rédigé Lian’ sur les règles mais je vais vous donner mon impression.

On a encaissé les règles sans broncher, les puzzles se sont assemblés petit à petit et après un premier tour on avait compris le jeu. On n’a pas pris une claque ludique, mais plutôt une tornade dans la gueule tellement le jeu est bien rythmé, bien pensé et en plus magnifique. Les règles ne sont pas si effrayantes que ça, mais le jeu est exigeant. Très exigeant. Faut bien comprendre les conditions de points de victoire et jouer en fonction de notre faction et son idéologie. J’ai aimé la partie du début à la fin, même après la partie je voulais remettre ça !!! C’est un de ces jeux dont on ne se remet pas. 

J’ai adoré tout cela :

  •  vous pouvez commencer la manche avec 1 à N bonus, mais ces bonus, non remboursés avant la fin de partie vous coûteront quelques PV déjà bien difficiles à obtenir
  • pour rembourser ce que vous avez emprunté (les bonus), il faudra retourner dans le temps… grâce à vos centrales préalablement construites et faire un bon dans le temps pour rembourser 1 bonus… LOL
  • les figurines participent à l’immersion de ce monde post apo. Elles sont vendues à part avec quelques extensions. Chez Philibert, il vous en coûtera 40 € mais ce sera amplement rentabilisé car quand l’occasion se présentera vous y jouerez , encore et encore.
  • l’enchaînement des phases : préparer les exosquelettes (les mettre sous tension), y placer des pilotes et les envoyer faire des actions selon le type de pilote je suis fan !!! Il faut donc penser à tout : combien d’exosquelette j’envoie, qui je vais y mettre et ou vais je aller, et si qqn prend ma place ? ai je d’autres options ?
  • le réveil des ouvriers fatigués, fallait y penser… soit on les force et ça nous coûte des PV soit on leur donne à boire et ils repartent comme en 40.
  • les emplacements du plateau sont chers, très chers et le choix des constructions est très important pour sa stratégie à long terme. J’ai adoré mon pouvoir de payer une eau en moins pour chacune de mes actions :p ça rendait les emplacements beaucoup moins chers que pour les autres lol
  • tout le sel du jeu réside dans le bond en arrière mais pour ma première partie j’ai décidé de ne pas profiter des bonus (je voulais comprendre le jeu avant), et j’ai gagné. Toutes les stratégies semblent donc être super bien pensées et surtout équilibrées. Hâte de faire des bonds dans le temps pour rembourser ma dette ! Même si cet élément est excitant, j’ai adoré ma partie sans lui. Ce qui prouve bien que le jeu est complet, entier…
  • Après 3 manches, la météorite va tomber et les exosquelettes seront plus chers, mais ce qui est génial c’est qu’on place des tuiles bonus de fous furieux sur les emplacements ! Ces tuiles permettent de faire 2 fois l’action, de payer moins cher, etc… et ça déchire !!!! tout le monde fonce sur ces bonus et là les points pleuvent, il faut donc être prêt et finalement on se rend compte que durant toute la partie on se prépare à l’impact. Et je trouve ça excellent !
  • les conditions pour monter au conseil dépendent de votre idéologie (aussi à préparer dès le 1er tour)
  • le thème est parfait pour moi 🙂
  • Ce jeu est exigeant mais hyper fluide ! Incontournable !

Je suis encore sous le choc ; faut qu’on prévoit une autre soirée jeu ou alors je vais vous piquer la boite pour jouer seule ! mdr

Anachrony est disponible chez Philibert à 60 €  et avec les figurines cela donne un jeu à 100 €. Mais quel jeu !!!!

Coup de coeur de Gégé : Fugitive

Auteur: Tim Fowers
Editeur : Fowers games
2 joueurs de 10 ans et plus, 30 minutes
Figutive propose à 2 joueurs d’endosser le rôle de fugitif ou Marshall. Le fugitif aura pour but de monter jusqu’au 42ème étage sans se faire attraper par le Marshall. Le Marshall, lui, devra deviner l’étage où se trouve le fugitif pour gagner.
Pour cela, les joueurs dispose d’au moins 42 cartes (et oui mdr). On place la carte 0 au centre de la table et on trie mélange 3 tas de cartes : de la 4 à 14, de la 15 à 28 et 29 à 41. Les 3 tas sont placés face cachées et serviront de pioche.
On donne au fugitif 4 cartes : 1, 2, 3 et 42.
Le fugitif pioche ensuite  :
  • 3 cartes dans le Paquet 1 (#4-#14)
  • 2 cartes dans le Paquet 2 (#15-#28)
  • 0 dans le Paquet 3 (#29-#41)

Chaque carte a 2 indications :

  • un numéro de Cachette (#0-#42)
  • une capacité de Sprint représentée par des empreintes de pas (+1 ou +2).

Le Fugitif joue ses cartes en les plaçant comme Cachette ou en les sacrifiant pour Sprinter. Le Marshall utilise ses cartes pour déduire où le Fugitif se cache, et en les conservant, pour réduire le nombre d’options du Fugitif.

Premier tour du Fugitif : Le Fugitif place 1 ou 2 cachettes (des cartes étages face cachée à côté de la carte 0 sur le centre de la table)
Premier tour du Marshall :

  • Le Marshall pioche un total de 2 cartes, d’un même paquet de cartes ou de deux différents.
  • Le Marshall essaye de deviner une ou plusieurs cachettes du Fugitif.

Tours suivants du Fugitif :

  • Le Fugitif pioche 1 carte dans n’importe quel paquet.
  • Le Fugitif peut placer 1 carte Cachette (si la valeur de la carte n’excède pas de plus de 3 la valeur
    de la carte Cachette précédente)
  • s’il utilise des cartes sprint car la carte cachette souhaitée est à + de 3 étages au dessus de la carte précédemment jouée, il fera plus de bruit donc les cartes servant au sprint sont placées de manière à ce que le Marshall puisse les voir.

si on fait tour de jeu voici à quoi pourrait ressembler face visible les étages visités par le fugitif (dans une partie normale, les cartes sont face cachées)

  • il peut décider de passer.

Tours suivants du Marshall :

  • Le Marshall pioche 1 carte de n’importe quel paquet.
  • Le Marshall essaye de deviner une ou plusieurs cachettes du Fugitif à l’aide de son
Jusqu’à ce que le Marshall devine ou que le fugitif s’échappe !
Hyper malin, règles très simples, il faut avoir de l’instinct pour échapper au Marshall. En piochant dans les paquets, le Marshall élimine les étages et selon le sprint ou pas il sait a peu près où se trouve le fugitif mais aura t il assez d’instinct pour le dénicher ? Un petit jeu de cartes très original qui ravira les joueurs de Mr Jack. 

Coup de coeur de NJ : The Sanctuary

The Santuary : endangered species est un jeu de Przemek Wojtkowiak édité par Cube Factory of Ideas en 2017. Nous avons flashé dessus à Essen pour sa thématique écolo : chaque joueur construit un sanctuaire où il va installer, protéger et faire prospérer des espèces animales en danger avec l’aide de volontaires et rangers.

Il se joue de 2 à 4 joueurs. C’est un jeu de placement d’ouvriers sur des cartes placées aléatoirement en ligne plus ou moins longue selon le nombre de joueurs. A chaque tour on installe une nouvelle ligne de cartes.  L’originalité tient dans le déblocage des actions possibles qui se fait par la ligne de vue.

Le volontaire bleu pourra faire l’action principale, c’est à dire celle du haut, de la carte sur laquelle il est placé, ainsi que toutes les actions secondaires, c’est à dire celles du bas, des cartes adjacentes jusqu’à ce qu’un autre volontaire (à lui ou un autre joueur) ou une barrière de ronces lui bouchent la vue.

Toutes les actions d’un volontaire se font dans n’importe quel ordre et à la suite. En revanche, on ne mélange pas les actions des deux volontaires. Il s’agit donc de trouver les meilleures combinaisons et de bien réfléchir pour enchaîner de manière pertinente les actions. Les volontaires activés sont couchés mais continuent de faire barrage pour les autres. On ne peut placer un volontaire si cela en empêche un autre d’avoir au moins une action secondaire.

Certaines actions principales impliquent un malus, matérialisé par un point d’exclamation. Il s’agit d’une menace sur une des espèces animales et des points en moins en fin de partie. Il faut donc trouver le bon équilibre entre des actions intéressantes et des menaces trop lourdes à assumer.

Les actions possibles permettent de scorer de différentes manières en fin de partie :

  • Installer une espèce d’une couleur
  • Faire croître l’espèce en la faisant pivoter d’un cran (en général pour un cube)
  • Augmenter le bien être d’une espèce en posant un « pouce »

=> A la fin, on multipliera le nombre d’individus de l’espèce par le nombre de pouces

  • Enlever du plateau personnel un token « Land approved » et le mettre sur la ligne à gauche dans la case correspondant au tour
  • Faire monter un token « Land approved » d’une case, sachant que chaque token rapportera les points de la case dans laquelle il se trouve à la fin de la partie
  • Installer un étang ou une forêt sur un des terrains libérés des tokens « Land approved », ce qui rapportera les points de victoire indiqués sur le plateau
  • Envoyer des ressources dans le centre de management (2 cubes identiques rapportent 3 points en fin de partie)
  • Envoyer des ressources dans le magasin de la bonne couleur (1 cube vaut 2 points en fin de partie)
  • Recruter un ranger qui permettra, une fois par tour et pour un cube, de jeter une menace
  • Se procurer une trousse de soins qui permettra, une fois par tour et pour 2 cubes, de faire croître une espèce

  • Prendre une tuile d’amélioration de magasin (une seule par couleur) qui donne soit une action très forte une fois dans la partie, une action bonus à faire à chaque tour, un bonus permanent ou une manière de scorer uniquement pour le joueur

C’est donc un jeu assez tendu car il faut bien organiser ses actions, et le nombre de tours est limité.

La rejouabilité est assurée par l’aléatoire des cartes.

Il y a de l’interaction au moment du placement des volontaires (une fois dans le sens inverse et une fois dans le sens des aiguilles d’une montre), car on peut mettre la stratégie d’un autre joueur par terre en bloquant sa ligne de vue. Il y a aussi des cartes qui permettent de copier les actions des autres ou de leur refiler des menaces…

Le jeu est en anglais mais il n’y a aucun texte sur les cartes et l’iconographie est bien faite.

Le jeu se prend donc rapidement en mains, il est fluide et on passe un très bon moment en sauvant des ours polaires, des pandas ou des perroquets.

Disponible chez Philibert à 49,90 € en anglais et polonais.

Coup de coeur de MrNeil : Ex-Libris 

Age minimum: 12, Nombre de joueurs: de 1 à 4 joueurs, Durée par joueurs: 30’

Auteur: Adam P. McIver
Illustrateur Jacqui Davis, Adam P. McIver, Anita Osburn
Editeur: Lavka Games, Portal Games, Renegade Game Studios

49,50 € chez Philibert

Dans Ex Libris, vous êtes un collectionneur de livres rares et précieux. Récemment, le maire et le conseil du village ont annoncé un poste de Grand Bibliothécaire: un poste prestigieux (et lucratif) qu’ils ont l’intention d’offrir au villageois le plus qualifié !

Il faudra donc avoir la plus belle bibliothèque, la plus fournie, la mieux rangée,  comportant le moins de livres maudits, et le plus de livres rares.

Pour ce faire, nous aurons 3 ouvriers (dont 1 spécialisé dans la version plus expert), à poser sur différents lieux de la ville, afin de choisir, échanger, piocher des cartes comportant un certain nombre et type de livres.

Il faudra aussi tenir compte de l’équilibre de la bibliothèque, du rangement par ordre alphabétique et seulement sur 3 rangées de cartes.

La rejouabilité du jeu est juste énorme !!!! En effet il y a 18 lieux uniques avec une capacité unique, 12 ouvriers spécialisés avec chacun un pouvoir différent, 152 cartes livres, pour un total de 510 titres tous différents (et drôles).

Chaque lieu a un certain nombre d’emplacements pour recueillir les ouvriers, si il n’y a plus de place il faut se rabattre sur les autres. Au départ, il y seulement un nombre de lieu identique au nombre de joueurs de disponible, par la suite un de ces lieux sera encore disponible et on remettra autant de lieux que de joueurs et ainsi suite, donc le nombre d’emplacements augmente au fur et à mesure de la partie. Chaque joueur dispose aussi de sa maison pour y poser un ouvrier, chaque maison a un pouvoir lié à son ouvrier spécialisé (dans une partie d’initiation tous le monde a le même lieu avec le même pouvoir).

A la fin de la partie, le décompte est le suivant :

  • A1 VÉRIFICATION DE L’ORDRE ALPHANUMÉRIQUE : Chaque joueur vérifie la Collection de son voisin de droite. Retournez face cachée les cartes qui ne suivent pas l’ordre alphabétique ni numérique.
  • A2 DÉCOMPTE DES CATÉGORIES : L’agent du FBI appelle les Catégories une à une et chaque joueur annonce le nombre de Livres qu’il possède dans la Catégorie correspondante. L’agent reporte ces nombres sur le formulaire.
  • B1 BONUS DE STABILITÉ : Chaque joueur compte son plus grand rectangle de Livres. Chaque carte de l’ensemble vaut 1 point.
  • B2 RÉCOMPENSE DES LIVRES POPULAIRES : Les joueurs qui possèdent le plus de Livres dans cette Catégorie se partagent la récompense comme suit : le premier gagne 15 points, le second 9 points et le troisième 4 points.
  • B3 PÉNALITÉS DES LIVRES BANNIS : Chaque joueur perd 1 point pour chaque Livre Banni qu’il possède dans sa Collection.
  • B4 BONUS DE DIVERSITÉ DES CATÉGORIES : L’agent vérifie pour chaque joueur quelle est la Catégorie qu’il possède le moins (hors Livres Bannis) et multiplie par 3 ce nombre afin de calculer son Bonus de diversité.
  • B5 RÉVÉLATION & POINTS DE SPÉCIALITÉ : Chaque joueur révèle sa carte Catégorie et marque 2 points pour chaque Livre dans sa Bibliothèque qui correspond à sa Spécialité.

= TOTAUX INDIVIDUELS DE LA SECTION B : Les joueurs calculent leurs points notés dans la section B. Le joueur qui a le plus de points gagne la partie.(texte emprunté sur le site de Renégate France)

Le décompte se fait une « Ardoise type veleda » fournit, ce qui est plutôt malin, sympa et pratique.

Ex-Libris est très vite expliqué, vite pris en main, très malin, et permet à ma fille de réviser son alphabet. On peut dire que c’est un coup de cœur familial.

Coup de coeur de Cilou : XI’An

2 à 4 joueurs

14 ans et plus

Editeur : Matagot

42,90 chez Philibert

C’est d’abord le visuel qui m’a attiré vers ce jeu lors du festival du jeu de Toulouse ! La curiosité également parce que jamais entendu parlé ! Et faut le dire moi j’aime bien découvrir les trucs dont personne ne parle lol !

Bref on s’est assis à la table avec 2 amis et on a trouvé un gentil bénévole pour nous expliquer ! J’ai envie de dire heureusement car les règles n’étaient pas très faciles à lire ! Mais il faut dire aussi que les conditions festival ne sont pas les meilleures non plus pour étudier une règle du jeu.

Mais si on met de côté ce petit détail et bien ce jeu a été une vrai bonne surprise car créer une armée en terre cuite, on ne l’avait jamais vu.

Le tour de jeu est au final assez simple :

  • On pioche 4 cartes qu’on répartit 2 par 2. Petits choix cornéliens puisqu’à chaque fois 1 carte va servir pour son pouvoir et l’autre pour sa puissance !
  • Une fois les dilemmes tranchés on révèle tous le premier duo de cartes et on joue donc dans l’ordre de sa puissance et on réalise son action bonus
  • Puis on choisit une des 4 actions disponibles sur le plateau (peindre, placer une statuette, prendre de l’équipement ou des bonus)

Là aussi des choix à faire car les places sont limitées et en plus si un adversaire est déjà placé, on doit lui donner un sou ! Ahlala c’est dur !

Les tours s’enchaînent au final avec beaucoup de fluidité ! Un peu de gestion (les ressources nécessaires à la peintures évoluent), un peu de placement et des choix à faire (placer des statuettes fait gagner des points immédiats / les peindre un peu moins mais si ça permet d’être majoritaire à la fin…) , un peu de « salade de points à la fin »…

En tout cas sur ma table on a tous passé un excellent moment et on avait tous très envie d’y rejouer ; ce qui est plutôt bon signe !

Bref vous l’avez compris Xi’an est une jolie découverte dont peu de personnes parlent et qui mérite pourtant que vous vous y arrêtiez un petit peu.

Et puis quand même construire des statues de terre cuite pour l’empereur c’est quand même la classe non ?

Coup de coeur de BDPhilou : Conan

Conan / Un jeu de Fred Henry / Edité par Monolith / 2 à 5 joueurs / 60 à 90 minutes. Conan a été livré aux « bakeurs » en octobre 2016 et j’y joue encore ! Preuve que ce KS valait le coût. Pour plus de détails sur le contenu de la boite ainsi que sur la mécanique centrale, je vous invite à (re) lire mon article datant de la parution du jeu.

Je me suis remis à jouer à Conan lorsque j’ai reçu la V.2 des règles il y a quelques mois. Beaucoup plus claires, elles m’ont donné envie de m’y remettre. Dans ce jeu à scénario, la majorité des joueurs incarnent le barbare musculeux ou l’un de ses acolytes. Un autre joueur se charge d’activer toutes les créatures ennemies du plateau à l’aide d’une « tablette » spécialement dédiée. Le gameplay est donc asymétrique et fonctionne à merveille. Chaque partie a un objectif et un nombre de tours propres ce qui a tendance à créer une tension en fin de partie assez appréciable. J’ai donc redécouvert un jeu fun et vraiment agréable à plusieurs tant la cohésion des héros est essentielle à leur réussite. Après un bon nombre de parties, je pense que la configuration idéale est de 4 joueurs. Si vous avez un groupe d’amis qui aime jeter des brouettes de dés c’est sans doute le bon moment pour s’y (re)mettre ! Fight !
Conan est disponible chez Philibert au prix de 89 €

Coup de coeur de TruffeAuVent : Jeanne d’Arc, la bataille d’Orléans 

2 à 4 joueurs, à partir de 8 ans, disponible en précommande sur le site du jeu www.jeannedarclejeu.com 

Dans ce jeu à venir, vous allez incarner un des compagnons de Jeanne et combattre à ses côtés pour déloger les sales anglais d’Orléans.

Si tous les joueurs combattent ensemble contre les anglais, il ne s’agit pas du tout d’un jeu coopératif : à la fin de la partie, le joueur ayant le plus de points de gloire pour ses actions au combats sera déclaré vainqueur.

Il s’agit d’un jeu de placement et de majorité. 
Le plateau de jeu présente 5 zones de combat où les anglais se sont retranchés. il y a des positions à venir investir par les troupes des joueurs et celle de Jeanne.

Le jeu va se jouer en un nombre de tours finis qui peuvent être de 2 type : soit un tour de préparation aux combats, soit un tour de combat où Jeanne nous indiquera quelle zone va être attaquée à la fin du tour.

En résumé, à chaque tour, les joueurs vont pouvoir recruter des troupes et les déployer sur les zones de combat. Ces actions se font grâce à des cartes récupérées, un peu à la manière des aventuriers du rail (mais en mieux :), je n’aime pas du tout les aventuriers du rail…)

Lorsque Jeanne donne un ordre d’attaque, à la fin du tour nous regarderons les forces en présence sur la zone concernée. Toutes les zones inoccupées seront « comblées » par les troupes de Jeanne (car on ne refait pas l’histoire, qu’on se le dise : les anglais seront mis dehors !!!).  On regarde alors qui est majoritaire, en tenant compte des troupes de Jeanne : le joueur en majorité aura 5PV, le 2eme 2PV. Chaque participant à la bataille aura également un 1PV.

On joue ainsi tous les tours, toutes les zones seront résolues. Puis on calcule les scores.

C’est une excellente découverte : j’ai pu y jouer ce week-end, le jeu était en démonstration pendant les fêtes johanniques à Orléans. Il y a une version familiale et une version avancée. Sur une durée raisonnable (1h15 à 4), pas mal de tactique pour s’adapter aux événements (je ne vous ai pas tout dit…), un peu de bluff et déduction des mouvements adverses. 

Articles qui peuvent vous intéresser :

 

A propos de GeekLette 528 Articles
Pipelette & Geek à temps plein

4 Comments

    • C’est l’article qui réunit tous les chroniqueurs, j’aime bien aussi. Fugitive, je l’ai pris à Essen avec Burgle Bros, et ça a été une très belle surprise.

  1. et en plus, les règles de Fugitive ont été traduites en français par votre serviteur et sont disponibles sur BGG (soyez indulgents, c’est seulement la deuxième trad à mon actif)

2 Trackbacks / Pingbacks

  1. Les jeux du mois d’Avril 2018 - GeekLette
  2. Coup de coeur du mois de Mai 2018 - GeekLette

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*