Coups de coeur Février 2018

Et voilà les coups de coeur du mois de Février 2018 (j’ai du retard ? moi ? non… la grippe, le boulot, la famille, les séries, les jeux…. bah voilà hein peu de temps pour rédiger, trouver les photos, courir après l’équipe pour avoir leurs coups de coeur …), mais j’ai un bon principe : mieux vaut tard que jamais.

Coup de coeur de GeekLette : Santa Maria 

De 1 à 4 joueurs de plus de 12 ans pour une durée de partie d’une heure à 2, mais deux heures à 4 joueurs

 

J’ai longuement hésité entre Santa Maria et Alien Frontiers. Mais Santa Maria a un côté + gamer que Alien Frontier qui est un jeu plutôt simple et rapide, malgré les possibilités. Et puis j’en parlerai dans mon article des jeux joués en Février.

A la fin du Seizième Siècle, les colons se bousculent en direction du Nouveau Monde. Chaque joueur dirige une colonie, produisant les ressources nécessaires à son développement, établissant des routes maritimes, lançant des Conquistadors à la recherche d’or, et augmentant son pouvoir religieux pour recruter et former de nouveaux moines. Après 3 rounds de jeu, chacun représentant une année, le joueur dont la colonie est la plus heureuse (c’est-à-dire celle qui a accumulé le plus de points de bonheur) est déclaré vainqueur.

La mécanique qui ne m’a pas plus dans Wendake me plait dans Santa Maria (allez savoir, je suis chiante probablement). En effet, la mécanique principale est de poser un dé blanc sur une colonne (pour activer les bâtiments de la colonne) ou un dé bleu (pour activer les bâtiments de la ligne). Je le trouve plus souple que Wendake dont les bâtiments une fois utilisés sont mis face cachée. Dans Santa Maria on a beaucoup plus de possibilités car seul le dernier bâtiment utilisé ne sera disponible qu’à la prochaine manche. Et puis on peut payer pour activer un bâtiment disponible (1 sous pour 1 bâtiment, 2 sous pour le deuxième etc…) Bref, gros coup de coeur au FIJ celui-ci, je me suis empressée de le commander chez Philibert, mon dealer préféré. Comptez 40 € pour ce jeu mais des tonnes de plaisir ludique 🙂

Coup de coeur de TruffeAuVent : Trut

Auteur: Pascal Boucher
Illustrateurs: Pascal Boucher
Editeur: Robin Red Games

Je voulais parler de Trut, petit jeu de plis, vieux jeu remis au goût du jour ayant fait l’objet d’une campagne kickstarter qui a plutôt bien marché.

Cela se joue a 4 idéalement en constituant 2 équipes, mais possiblement a 2 également.
Le jeu est constitué de cartes ayant des valeurs de 1 a 8.
Les joueurs vont jouer plusieurs manches. Durant chaque manche, chaque joueur aura 3 cartes en main distribuées aléatoirement. L’équipe qui gagne 2 des trois plis remporte la manche. Il s’agit d’un jeu de bluff car à tout moment on pourra parier sur notre capacité à remporter la manche : on dit alors qu’on «trute», du verbe «truter» 🙂
Pas clair ? Le mieux est d’aller voir la video super bien faite : on sait tout en 3mn
Gros succès à la maison et disponible chez Philibert à 11,50 €

Coup de coeur de Lian’ : The Gallerist

De 1 à 4 joueurs, de 13 ans et plus, de 60 à 150 Min

Auteur : Vital Lacerda
Illustrateur : Ian O’Toole
Editeur :  Eagle-Gryphon Games
Dans ce jeu de Vital Lacerda, chaque joueur incarne le curateur (ou « gallerist ») d’une galerie d’art, dont le but sera de découvrir de nouveaux talents, d’exposer leurs oeuvres, de les vendre à différents mécènes, et d’utiliser leur influence afin de promouvoir les jeunes artistes. The Gallerist est un jeu de gestion que l’on classera parmi les « gros » jeu, où chaque joueur pourra déployer différentes stratégies afin de gagner le plus d’argent au cours de la partie et de faire de leur Galerie la plus prisée de toute la ville.
On ne va pas se le cacher, le titre de Vital Lacerda ne s’adresse pas aux néophytes. Mais derrière une apparente complexité, les mécaniques de jeu se révèlent très simples, faciles à comprendre, et surtout très thématiques. On n’est néanmoins pas face à un énième jeu de gestion ! The Gallerist est en effet original et intéressant de part son thème et ses illustrations très agréables, mais aussi par son approche de la pose d’ouvriers et de la prise d’action, différente de ce que l’on à l’habitude de voir. Ajoutez à cela une multitude de stratégies et d’objectifs disponibles, ainsi qu’un grand nombre d’artistes et d’œuvres à découvrir, et vous aurez une excellente rejouabilité pour un jeu de gestion des plus agréables !

Coup de coeur de Cilou : Welcome

1 à 100 joueurs (rigolez pas c’est possible mais on déconseille sauf si vous avez la place chez vous), de 10 ans et plus, moins de 30 Min
Auteur: Benoit Turpin
Illustrateurs: Anne Heidsieck
Editeur: Blue cocker

Dans ce jeu à cocher, vous incarnez des architectes. Le but est d’agencer au mieux maisons, piscines et barrières pour gagner le plus de points et être sacré meilleur architecte !

Le principe est ultra simple ! Chaque tour, on révèle 3 cartes et 3 petits pouvoirs associés. Chaque joueur joue simultanément et choisit un des couples (pas besoin d’être rapide et de se saisir de la carte tout le monde peut faire la même carte sans aucun soucis !! ).

Une fois qu’on a choisi un couple ; on va noter sur sa feuille le numéro choisi (attention les numéros doivent être croissant sur chacune des rues) et on va éventuellement cocher une case associée au petit pouvoir (une barrière, un espace vert, une piscine…)

Bien sûr plus la partie avance plus on va se mordre les doigts de ne pas avoir laissé assez de place dans telle ou telle rue !

Le but de tout ça ? placer au mieux ses numéros , barrières, exploiter au mieux les intérimaires et valider le plus d’objectifs possibles !

Le jeu s’arrête immédiatement quand un joueur a rempli les 3 objectifs ou quand un joueur a coché 3 fois les cases permis refusé (c’est à dire que 3 fois il n’a pas pu jouer de duo)

C’est simple, malin plaisant et joliment illustré (j’ai bien l’aspect rétro)

Certes il n’y a pas beaucoup d’interactions mais après tout si on s’amuse…

A conseiller à tous les amateurs de Qwixx…

Welcome est disponible chez Philibert à 19,50 €

Coup de coeur de BDPhilou : 3 secrets

Il s’agit d’un jeu de Martino Chiacchiera et Pierluca Zizzi de 2 à beaucoup de joueurs pour des parties de 10 minutes. La petite boite de « 3 Secrets » renferme 52 grandes cartes représentant au verso une illustration avec des personnages dans un lieu donné avec 3 éléments en couleur et tout le reste en noir et blanc.
Au recto, se trouve l’explication du dessin avec le lien qui unit les 3 éléments en couleur aux 3 secrets que renferme cette scénette. On choisit une carte, un seul des joueurs lit le dos de celle-ci et, grâce à une application sur sa tablette ou son smartphone, la partie peut débuter. Tous les autres joueurs posent autant de questions qu’ils le souhaitent au joueur ayant pris connaissance du dos de la carte. Il doit répondre par « Oui », « Non », « Pas Exactement » ou « Hors Sujet ». Dès qu’un des secrets est trouvé, le joueur qui répond aux questions, valide la réponse sur l’application et un nouveau chronomètre se met en marche pour trouver un autre secret.
Ultra simple, incroyablement rapide à mettre en place (il suffit de poser une carte au centre de la table!), le jeu surprend par ses secrets parfois très bien pensés et par l’intérêt qu’il suscite autour de la table. Tout le monde veut savoir le fin mot de l’histoire. Attention cependant, le jeu est recommandé « 18+ » à juste titre. La plupart des secrets sont liés à des meurtres, de la drogue ou des événements assez malsains. Bref, il ne s’agit pas d’un jeu à ne pas mettre entre toutes les mains mais il réussit la plupart du temps son contrat! A découvrir!
3 secrets est disponible chez Philibert à 13,50 €
[BDPhilou en off] Moi, mon ennnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnorme coup de coeur c’est Decrypto MAIS je préfère en faire un article pour le mettre en concurrence avec Code Names.

Coup de coeur de Gégé : Scotland Yard

Joué au FIJ avec Pat et surtout partie gagnée, ce jeu a un petit côté nostalgique qui l’empêche de vieillir. Toujours aussi intéressant et stratégique que la version jouée il y a déjà quelques dizaines d’années. Cette nouvelle version jouée ne change pas la mécanique de jeu bien connue, le jeu a été rajeuni graphiquement. J’ai retrouvé les mêmes sensations de jeu que lorsque je jouais avec mon frère, le traquer, réfléchir à son déplacement, à sa position. Maintenant faut inciter Geeklette à l’avoir à la maison, mais comme elle jouait déjà à Scotland Yard avec son père et sa soeur, ça ne devrait pas être difficile de la convaincre. [GeekLette : oh oui]
A propos de GeekLette 538 Articles
Pipelette & Geek à temps plein

4 Trackbacks / Pingbacks

  1. Par quel jeu moderne commencer - GeekLette
  2. Coups de coeur Avril 2018 - GeekLette
  3. Les jeux du mois de Mars 2018 - GeekLette
  4. La NewsLette #5 septembre 2018 – GeekLette

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*