Pourquoi jouer ?

« Pourquoi jouer ? »

On m’a posé cette question pas plus tard qu’hier, étonnée je n’ai su répondre que : « ça me détend ». Mais j’ai été frustrée par cette réponse si facile et aussi peu représentative de mes sentiments envers le jeu de société.

Alors que devrait-on répondre si on y réfléchit bien ? [et qu’on a un cerveau pas bien réveillé]

Les rencontres

Quand je pense aux jeux de société, c’est le lien social qu’ils créent que j’ai en tête. Le jeu de société nous rassemble, nous impose de nous voir, nous sociabilise. D’autant plus que quand on vient pour jouer, on est souriant, enthousiaste, exceptionnellement en pleine forme (rien ne saurait ébranler notre bonne humeur pas même le sérieux inébranlable de Nico quand il joue :p )

Le jeu enrichit

Non seulement un jeu a son histoire, son thème, ses anecdotes, ses mécanismes mais jouer une partie affine votre stratégie, aiguise vos talents de négociateur et développe votre réactivité, votre autonomie, votre adaptabilité et même votre sens de l’observation. Imaginez tout cela mélangé aux connaissances acquises lors de la partie (dû au thème, mais pas que). C’est un sacré cocktail que nous offrent les jeux, vous ne trouvez pas ?

La nostalgie ?

De mon époque (pas si lointaine!), les familles s’adonnaient volontiers aux jeux de société : les mystères de Pékin, Scotland Yard, destin même! ou encore Hotel n’avaient plus de secret pour nous. Avec l’arrivée des écrans, des consoles et tout objet connecté, la famille est plus éclatée que jamais… et pourtant quand je joue en famille à Dice Town, tous prennent un malin plaisir à me dépouiller 🙂 Et on remet toujours ça d’ailleurs !

Les enfants voient leurs parents différemment, le neveu d’une amie me disait « j’ai jamais vu papa rire autant » ou encore « merci, j’ai passé du temps avec mes parents ». J’en étais presque choquée. La vie parisienne empêcherait-elle les familles de passer du temps ensemble ? Trop de boulot, trop de tracas, trop de transports… peut-être.

Alors oui, jouer nous rappelle notre adolescence mais jouer permet aussi aux familles / belles familles de se retrouver, sans penser au lendemain et justement voir grandir les enfants qui sortent tout un tas de stratégies qu’on voit venir à des kilomètres 🙂

Et si le jeu était inter-générationnel ?

En parlant famille, je me souviens à LudiNord avoir vu un enfant de près de 12 ans jouer avec son grand-père. Je n’ai pas pu m’empêcher d’approcher pour leur parler. Et c’est le grand père qui me disait avoir traîner son petit fils au festival parce que je cite « je n’arrive pas à jouer avec lui sur la console PX3 » et le petit fils a répondu « Papi, c’est la PS3, pas la PX3 ».

Le jeu de société rassemble petits et grands. Indéniablement.

La diversité

Le jeu de société couvre absolument tous les thèmes, les mécanismes et je dirai même le matériel. Même si le jeu est en plein essor et a encore de quoi faire en terme d’originalité, la diversité de ces jeux permet à chaque joueur en herbe de trouver son ou ses types de jeu. Du jeu apéro jusqu’au jeu pur gamer en passant par les jeux de figurines, et j’en passe. Il y a de tout, pour tout le monde et à tout âge.

Je me souviens de mes débuts dans le jeu de société, j’essayais de jouer à tout pour assouvir cette soif de découverte, et au fil des mois, mes goûts se sont affinés mais on se surprend quand même à aimer un type de jeu dont on n’est pas fan car les joueurs et l’ambiance sont au rendez -vous. Du coup, est-ce que l’ambiance autour de la table est un critère important pour aimer un jeu ? Sacrée question.

Justement ! Et le plaisir dans tout ça ?

Evidemment, on joue pour se détendre et certains jeux sont même particulièrement hilarants comme Le monde est fou,  mais la détente n’est pas forcément synonyme de rires aux éclats, il y a des jeux stratégiques qui stimulent notre cerveau et j’ai l’impression que c’est comme le sport [et le reste?]plus on pratique, moins on s’en passe.

 

 

 Et vous ? Pourquoi jouez-vous ?

A propos de GeekLette 567 Articles
Pipelette & Geek à temps plein

2 Comments

  1. Très bon article Geeklette ! Je crois que tu as cité tous les arguments qui font que l’on ait envie de jouer.Si je devais ajouter quelque chose c’est le plaisir que l’on peut ressentir à manipuler le très beau matériel de certains jeux : Takenoko, Jamaïca, Tokaido, l’age de pierre, 7 Wonders pour n’en citer que quelques un !

  2. Très très bon article qui donne au jeu son role primaire, son role social !!!!!

    J’ai jouer car j’aime partager des moments avec ces personnes. Inventer des situations à vivre avec eux. Titiller leurs neurones et ou essayer de me mesurer à eux !

    Le type de jeu forme les gouts, mais les joueurs font le jeu. Time’s Up avec des mous, sera une sacré emmerde, Keyflwer avec des excités ne présentera aucun intérêt car ils ne voudront pas rentrer dans le jeu comme le mou de Time’s Up.

    Il faut JOUER le jeu. Une expression tellement vraie…

    PS en comparaison
    Quand je vais au ciné c’est autant pour en parler ensuite que pour voir quelque chose de bien.
    Quand je joue a Diablo, je cherche plus a performer, a decouvrir la richesse d’un univers sans investir de ma personne. A rêver, comme dans un bouquin.

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*