Festival des Jeux de Cannes : le salon de tous les possibles

 

Ce qu’on a adoré du festival !

  • Présentes du jeudi au samedi inclus, on a trouvé que c’était plus respirable qu’avant
  • L’espace dédié aux Jeux de Rôle / Jeux de figurines est très accueillant avec les baies vitrées qui apportaient de la luminosité et une vue splendide (pour ne rien gâcher). Un peu isolé car on doit passer par le coin famille pour l’atteindre mais clairement cet espace supplémentaire était nécessaire, merci aux organisateurs. (Vous pouvez le voir sur la photo ci-dessus : d’ailleurs il y avait encore des boites d’Hybris… ça n’a pas duré… lol)
  • On a pris le temps de discuter avec quelques éditeurs/distributeurs, spéciales dédicaces à :
    • Explor8 (Federation POWER!!!! merci pour le badge ^_^)
    • Le Scorpion Masqué (merci beaucoup Joelle pour cet échange et vos nouveautés),
    • Ravensburger (MERCI LAETITIAAAA pour ton accueil, ton expertise et ton enthousiasme !!!! et Dragibuz POWER!!!),
    • Captain Games (Gégé a mangé tous les chocolats…),
    • Neoludis (Rachel et Nico, Earth c’est moi qui voulais y jouer en prums avant que vous en parliez mais je vous ai laissé vous battre),
    • Sorry We Are French (une team toujours au topppp),
    • Aurora Games et son auteur favori (Alexis et Stéphane)
    • Guillaume d’Okkazeo, un échange riche et fort sympathique!
    • … j’en oublie pleinnnn
  • L’espace pro avec les show rooms est essentiel au bon fonctionnement du festival : on en a bien profité cette année, plus que les années précédentes, ce qui permet aussi de désengorger les allées du festival. On a même joué à Mindbug sur une table libre côté Espace Pro, ça nous a permis de souffler un peu et reposer nos jambes/pieds.
  • On n’a jamais eu à faire la queue pour manger puisque nous mangions à 11h30 et dans les coins il y a parfois des resto (que les festivaliers oublient vite)
  • La présence forte des éditeurs / auteurs / distributeurs / illustrateurs / professionnels fait plaisir à voir. J’en profite pour vous dire que l’Alchimie du Jeu à Toulouse se déroule 5-6-7 mai 2023, on espère vous y voir aussi…
  • La cérémonie des As d’Or a été habilement organisée : plein de surprises, de chansons, beaucoup d’ambiance. Les nominés et les gagnants ont une très forte visibilité grâce à ce prix. Es-Tu Game a, en plus, vraiment assuré, malgré les bébés à gérer 😉

Mon festival idéal ?

Oui. Le festival des jeux de Cannes ressemble exactement à l’idée que je me fais d’un festival :

  • Présence forte des professionnels (distributeurs, éditeurs, illustrateurs, auteurs, traducteurs, …)
  • Avant premières (vente ou démo)
  • Espace boutiques
  • Espace Pro / show room
  • Prix reconnus (As d’Or et Graal d’Or)
  • Conférences
  • Espace prototypes
  • Expositions
  • Cloisonnement des stands (enfant, familles/initiés, experts…)

Ce qui pourrait être amélioré, si vraiment on chipote c’est le passage à la sécurité qui devrait ouvrir plus tôt pour effectuer les fouilles qui s’imposent, ainsi à 9h tout le monde pourrait rentrer plus rapidement. C’est comme ça que font Japan Expo, TGS etc… et autre petit point à améliorer mais c’est côté éditeurs et j’imagine que c’est pas simple : c’est le temps d’attente pour jouer à des jeux « experts ». Soit ne permettre qu’une heure de jeu, soit prendre des rdv (comme le fait Feuerland à Essen, ou comme l’immense et regretté AsmoDay), soit ouvrir plus tard pour les joueurs experts ? (ce serait mon rêve…) Bon ok, j’essaye de trouver des idées lol

En tous les cas, Cannes est à 95% le type de festival qui me correspond. Et les éditeurs redoublent d’idées ingénieuses pour rendre les stands toujours plus attractifs. Il faut dire que le nombre de sorties n’aident pas non plus lol

Allez, sans plus attendre 🙂

Les jeux joués 

Je tiens à préciser que parfois nous n’avons fait que des parties partielles et parfois nous avons joué plusieurs parties ! Donc ce sont des avis parfois à chaud parfois non.

 

Avis rapide et notes sur 5 pour ceux qui ont la flemme de lire le reste de l’article.

En bas de l’article vous trouverez Disney Lorcana et la galerie de photos du festival

Les jeux jouésNote de GégéNote de GeekLetteAvis
Demain tu m'as tué (3 parties)54,5Jeu abstrait tactique et calculatoire. Mon type de jeux préféré, et en plus évolutif/legacy
Pagan44,5Asymétrie parfaite, jeu un peu méchant, bluff pas si simple
Gosu X (2 parties) 44Combo avec les clans / Placement de cartes astucieux (surtout qu'on pète les cartes adverses)
Star Wars le deck building4,54Un deck building simple mais terriblement efficace avec le twist d'attaquer les cartes de la rivière
Sky Team 44Jeu de dés équilibré ! (bizarre de dire ça) complété par des scénarios pour éviter la répétitivité
Paths of Civilizations4,53,5Simplicité des règles pour une profondeur et une durée de partie raisonnables. Parfait entre midi et deux
From the Moon 3,53Bien aimé mais il ne nous a pas marqué pour toutes les raisons évoquées dans l'article
Sides43Party Game un peu plus difficile et très sympa voire différent à 2 (chose rare)
A.R.T. Project3,53Coopération très bien pensée, sans leader pour un jeu très malin dont la thématique est bien représentée
Time Collectors3,53Jeu de collection avec des dés qui peut punir les adversaires quand on pique les cartes. Triche facile par contre
Earth 3,54Un poil trop solitaire mais on a bien kiffé les combos de cartes et la mécanique. En plus, il n'y a pas temps mort

 

On a complété chaque titre, plus bas, pour vous donner une idée précise des conditions dans lesquelles le jeu a été joué et combien de fois. 

A.R.T. Project (une partie entière jouée sur le stand de Lumberjacks)

 

Vous luttez, ensemble (jeu coopératif) contre « La Main Blanche », une organisation responsable de nombreux vols d’œuvres inestimables à travers la planète. Votre équipe de spécialistes, les meilleurs dans leur domaine, va voyager du Japon à Rio de Janeiro en passant par la Scandinavie afin de récupérer des œuvres d’art volées. Parviendrez vous à rassembler, ensemble, suffisamment d’indices dans le temps imparti pour arrêter ce pillage culturel ?

Mécanique: Chaque joueur pioche deux cartes de mission au début de chaque manche, puis tous les joueurs décident de l’ordre dans lequel les cartes sont résolues (sauf qu’un joueur ne peut jouer qu’une carte sur les 2 qu’il a reçu). Vos réserves de jerrycans, vos armes, vos alliés et vos indices sont tous communs, et leur gestion est essentielle. Lorsque vous jouez une mission, vous dépensez des ressources communes et trouvez des indices qui seront utiles à tous. Essayez de sauver sept œuvres avant que les villes ne tombent entre les mains de l’organisation ennemie ou que l’un d’entre vous ne meure.

Autant vous dire que le jeu n’est pas si simple et c’est ce qui nous a d’ailleurs beaucoup plu. En terme de règles il n’est pas compliqué à appréhender mais à jouer, il demande une certaine réflexion (et un peu de chance aux dés lol). Heureusement le Meeple Vert a un lancer bien chanceux et on a passé un excellent moment avec eux.

On a gagné. On a gagné ? (n’est ce pas?) Bon ok… on a enlevé 2 caisses au même endroit, chose qu’on ne devait pas mais pas grave, la partie a été bien animée et le jeu n’est pas ennuyeux (moi qui pensais qu’un jeu coopératif c’était gnan gnan…), là on jouait nos vies !

En plus, personne n’a fait son leader (en gros, ils m’ont calmées tout de suite), on s’est tous écoutés, concertés… on a partagé nos points de vie gagnés / perdus. Donc ce fut une agréable surprise.

Est ce qu’on veut rejouer à A.R.T. Project ? Oui

Est-ce qu’on veut acheter A.R.T. Project ? Oui, pour jouer en famille. (on ne le sortira pas lors des soirées jeux entre les copains avec qui on joue à des jeux plus costauds et surtout COMPETITIFS).  Par contre, vu que j’ai bien aimé (moi, GeekLette), il se peut que ça plaise aux copains qui ne jouent jamais aux jeux coopératifs? Sait on jamais.

Attention, on ne dit pas que ce jeu est inoubliable. Mais il nous a convaincu par sa mécanique, sa thématique bien retranscrite, ses illustrations, l’ambiance autour de la table, ses différents plateaux qui proposent des variantes, et puis Florian a de beaux yeux non? 🙂 OK rien à voir (faut quand même aller vérifier les yeux de Benoit pour équilibrer tout ça lol).

1–6 joueurs, 10 ans et +, 30 Min
Auteurs: Florian Sirieix, Benoit Turpin
Illustrateur: Vincent Dutrait
Editeur: Lumberjacks Studio
Sortie Octobre 2023 en VF / Lien Philibert, déjà en précommande à 33,90 € chez Ludum

En plus, pour ne rien gâcher, on a trouvé le stand de Lumberjacks, lui, inoubliable !!!! On espère que l’an prochain ils vont pousser plus loin la thématique bucheron car ça dépayse et ça fait un bien fou.

Ah oui, et le petit rire jaune de fin de festival, on a raté LUMEN : le jeu, la vente, Bruno et Corentin, … bref, les boules. Trop de jeux… Pourtant visuellement il déchire ! Bref, on est verte et jaune aussi.

Gosu X (2 parties jouées pendant le festival, à l’appartement, au calme)

2 joueurs, 14 ans et +, 20–40 Min
Sur une idée de Kim Sato
Illustrateur: David Sitbon
Editeur: Sorry We Are French (boite offerte par l’éditeur d’ailleurs)
Jeu en VF à 29,90 € chez Ludum, 30,90 € chez Philibert

On en a déjà parlé dans l’article dédié mais on continue parce qu’on a aimé et c’est MrNeiL qui a écrit l’article, pas moi :p

Du coup, rapidement, il s’agit d’un jeu d’affrontement avec des putains de coups fourrés qui font mal !

Les joueurs ont le choix entre 8 clans. Chaque joueur en aura 3. Les deux autres clans (ceux non choisis) imposent des règles pour la partie. Et là c’est du génie !

Bref, une fois que vous avez choisi vos clans selon les règles, vous allez jouer vos clans pour faire un tableau de cartes en tenant compte du type de carte, sa puissance et ses pouvoirs et SURTOUT selon ce que le joueur adverse joue !

Autant vous dire que je me suis fait rouler dessus par Gégé. 2 fois. Mais ce n’est pas ça qui va m’arrêter.

Ce qu’on a particulièrement aimé, en plus de la mécanique simple & efficace, c’est la courbe d’apprentissage. Ca me rappelle Marvel SNAP là dessus. Plus vous jouez, plus vous trouvez des astuces, plus vous comprenez les cartes et leur efficacité (si jouées avec telle ou telle autre carte) et surtout, plus vous jouez plus vous combottez pour EXPLOSER l’autre. Il est donc indispensable que les 2 joueurs aient le même niveau de connaissance du jeu. Parfait pour un jeu en couple (solide, le couple, car la défaite rend colérique).

Comme dit Manu (Sorry We Are French), il faut avoir le temps d’y jouer et rejouer pour apprécier chacun des clans. Et puis pour trouver les clans qui vont avec notre manière de jouer, agressive ou pas ou partiellement.

Et l’univers ? Quel beauté ! Les cartes sont sublimes et j’avoue espérer que celles proposées pour les tournois seront disponibles pour ceux qui n’y participeront pas. Ou alors j’inscris Gégé …. Ah ! Mais oui !!! Ok je vais l’entrainer…. ni vu ni connu.

Envie de rejouer à GOSU X ? Oui, évidemment et plus d’une fois !

Envie d’acheter GOSU X ? Oui, acheté à Cannes. En deux exemplaires pour le ramener aux copains de Cahors ^_^

Petit regret de ne pas avoir pu jouer à leur prochaine sortie : Sur les traces de Darwin, car chez SWAF, il y a toujours un petit twist malin qu’on apprécie beaucoup.

Earth (une partie jouée dans l’espace pro, au calme)

1–5 joueurs, 13 ans et +, 45–90 Min
Complexité BGG: 2.73 / 5
Auteur: Maxime Tardif
Illustrateur: ?
Editeur: Inside Up Games (Lucky Duck Games pour la VF)
Jeu en VF à 44,90 € chez Ludumchez Philibert

Earth est dans la lignée de Terraforming Mars et Ark Nova. Déjà ça parle à beaucoup 🙂

« C’est un jeu de construction de moteur dans lequel 1 à 5 joueurs ont pour objectif de créer des écosystèmes autosuffisants. Jeu aux règles simples, il offre quand même de multiples façons de scorer. »

Mécaniquement il est épuré : Le joueur actif a le choix entre 4 actions. Tout le monde fera l’action, mais pour le joueur actif elle sera bonifiée (et pas qu’un peu). Il pourra : jouer des cartes, obtenir du terreau (pour jouer des cartes), poser des cubes sur les cartes jouées (thématiquement c’est de l’eau) et faire croitre ses canopées.

Rapide et terriblement efficace, Earth pousse le joueur à jouer dans son coin pour construire un moteur de dingue… mais si les uns n’observent pas les autres, c’est la défaite assurée car des objectifs sont demandés. On a ce côté course qui apporte un peu de compétitivité. Et en plus des objectifs, si vous observez bien les autres, vous jouerez l’action que les autres n’ont pas envie de jouer… et ça c’est jouissif.

Par contre, ce côté solitaire est quand même bien (trop) ancré dans le jeu, c’est ça qu’on a moins aimé. Malgré que le jeu soit très bon mécaniquement et visuellement on voit bien notre écosystème, la petite touche thématique.

Envie de rejouer à Earth ? Gégé : oui une seconde partie pour confirmer ma note et l’achat. GeekLette : oui.

Envie d’acheter Earth ? Gégé : après une partie, non. GeekLette : oui mais va falloir le sortir avec les copains, plus qu’en couple du coup (méchante Gégé).

Immense merci à Julien de Lucky Duck Games pour l’explication des règles : sur deux tables en même temps ! Et vous pouvez voir l’actualité de Lucky Duck Games résumée sur mon autre site Boardgame.fr grâce à l’interview menée par Un Monde De Jeux et Penelope Gaming

 

From the moon (2 manches jouées sur le stand de La Boite de Jeu)

Donner notre avis sur ce jeu après 2 manches est un peu compliqué.

Le jeu avait tout pour plaire :

  • Mécaniquement : choix d’actions parmi 5, clair / précis, sans question à se poser, sans excès, il est épuré et ça se voit, ça tourne très bien !
  • Les différents ouvriers sur le rover, qui offrent des capacités différentes, sont très appréciés autour de la table
  • Visuellement, le jeu en met plein la vue (les figurines + les rovers)

Mais :

  • On ne ressent absolument pas le thème, ça reste justement un peu trop « mécanique » (si vous vous foutez du thème, vous allez par contre A.DO.RER !)
  • C’est assez répétitif (et sur 2 manches, ça fait très mal) : aller chercher des ressources, les échanger (upgrade de plateau, ouvriers, objectifs…).
  • Le pire pour moi a été que je n’ai eu aucune satisfaction à faire des points car je n’ai jamais manqué de ressources : je regardais les ressources des autres, j’allais chercher les ressources qui me manquait pour marquer le plus de Points de Victoires (et éviter de me faire voler l’objectif sous le nez). Du coup, je n’ai pas trouvé ça passionnant car ni tendu, ni épique. Il manque cette montée en puissance qu’on apprécie dans les jeux experts.

Envie de rejouer à From the Moon ? Oui pour confirmer notre premier avis basé sur une moitié de partie.

Envie d’acheter From the Moon ? après une seconde partie si nous avons tord, oui

1–4 joueurs, 14 ans et +, 90 Min
Auteurs: Johannes Goupy, Gilles Lasfargues
Illustrateur: Miguel Coimbra
Editeur: La Boîte de Jeu
Financé sur KS / Et d’ailleurs, la dernière news annonce une sortie fin d’année 2023 (au lieu de Février 2024)

 

Sky Team (une partie jouée sur les tables de rendez-vous Le Scorpion Masqué, merci à Joelle)

 

Sky Team propose à deux joueurs (uniquement!) de faire atterrir un avion (en toute coopération, mais sans trop discuter… on n’est pas là pour tergiverser mais pour atterrir) ! Rien que ça ! Et vous nous connaissez, non seulement on aime et on vit à Toulouse, mais en plus je bosse pour Airbus et j’adore ça. Du coup, j’ai surkiffé ce jeu !!! Mais pas que pour son thème dont on sent clairement, quand même, l’expertise.

Les éditeurs ont bien compris les objectifs actuels : des règles simples et des jeux profonds. Bravo. C’est réussi de ce côté là !

Chaque joueur joue soit le pilote soit le co-pilote. Et chacun va devoir lancer ses dés et les affecter silencieusement un par un sur les bons emplacements dans le cockpit pour équilibrer l’axe de votre avion, contrôler sa vitesse, déployer les volets, sortir le train d’atterrissage, contacter la tour de contrôle pour dégager votre trajectoire, et même prendre un petit café pour améliorer votre concentration suffisamment pour changer la valeur de vos dés.

Déjà je peux vous dire que ça claque thématiquement ! Ca nous parle et ça change tellement des autres jeux !

Mais en plus, Le Scorpion Masqué a été au bout du thème en proposant des variantes : « De Montréal à Tokyo, chaque aéroport offre son lot de défis. Faites attention aux turbulences, le voyage pourrait être très mouvementé ! » On a pu voir le module de gestion du kérogène par exemple, mais le nombre de scénarios et modules additionnels est tout simplement hallucinant (21 au total) tant il y a de belles trouvailles que vous découvrirez vite. On va aussi pouvoir débloquer des compétences. Bref, il y a de quoi faire !

Envie de rejouer à Sky Team ? Oui et plutôt deux fois qu’une !

Envie d’acheter Sky Team ? Oui. Sans aucune hésitation.

2 joueurs, 10 ans et +, 20 Min
Auteur: Luc Rémond
Illustrateurs: Eric Hibbeler, Adrien Rives
Editeur: Le Scorpion Masqué
Sortie Octobre 2023 en VF / Lien Philibert, 26,50 € chez Ludum

En parlant du Scorpion Masqué, ils ont de belles sorties à venir :

  • de Zéro à 1000 : sortie Mai 2023
  • Decrypto Edition Anniversaire limitée avec 440 nouveaux mots
  • Sky Team est prévu pour le mois d’Octobre
  • Dead Cells, un dungeon-crawler qui offre une expérience de jeu coopérative rogue-lite inspirée du genre Metroidvania jouable de 1 à 4 joueurs, pour des parties d’environ 45 minutes. Par la Team Kaedama et sur KS au printemps. Ce qu’on a aimé dans le jeu c’est son côté Legacy (on va débloquer de nouvelles zones de départ, garder des objets d’une partie à l’autre…). On ne pledge plus d’ailleurs… mais pour ce jeu, cet éditeur, cette équipe d’auteur… bah voilà on en sera !

Pagan (une partie jouée à la maison, au retour de Cannes)

Beaucoup en parlent de ce jeu, et autant vous dire que c’est mérité.

Puisque Pagan est mon coup de cœur du salon (moi GeekLette). On a joué à la boite presse après le salon, quelle erreur ! Mon gros regret est, du coup, de ne pas m’être jetée sur le tapis et les extensions, voire les upgrades vendus sur le salon. Tant pis pour moi. Tant mieux pour le porte monnaie.

Pagan propose à deux joueurs (uniquement) d’incarner l’un le chasseur, l’autre la sorcière. Chaque joueur a son deck et une partie de la mécanique est commune, une autre partie est dédiée à chaque joueur (chasseur ou sorcière).

C’est assez rare donc je dois le dire : depuis que j’ai joué à Pagan, je ne pense qu’à ce jeu. J’ai percé à jour la sorcière et même ça ce n’est pas le plus jouissif. J’adore Star Wars Rebellion pour le jeu du chat et de la souris. Et bien j’ai retrouvé les mêmes sensations dans Pagan. Et vous savez que Star Wars Rebellion est mon numéro 1 de tous les temps donc trouver un jeu plus rapide, plus simple (même moins épique, pas grave), est pour moi la bonne surprise de ce début d’année.

Ce jeu réussit le doublé : mécanique parfaite et thème bien exploité. C’est pour moi une nécessité maintenant. Avec le nombre de jeux qui sort, ce duo est devenu un critère (éliminatoire). L’un ne va plus sans l’autre. On joue maintenant depuis 10 ans de manière régulière et je n’ai plus envie de jouer aux euro games que j’appelle dorénavant tableurs Excel. J’ai besoin de plus. Et Pagan me l’apporte.

Envie de rejouer à Pagan ? Gégé: oui. GeekLette: oui tous les jours lol

Envie d’acheter Pagan ? J’ai eu la boite presse (par surprise, car je ne l’ai pas demandée) et je vais acheter les extensions sans hésiter lors de ma prochaine commande.

2 joueurs, 12 ans et +, 30–60 Min
Complexité BGG: 3.00 / 5
Auteurs: Kasper Kjær Christiansen, Kåre Storgaard
Illustrateur: Maren Gutt
Editeur: Maldito Games (Super Meeple pour la VF)
Sortie fin Mars 2023 : 31,50 € chez Ludum31,90 € chez Philibert

J’en profite pour parler des autres jeux qu’on attend chez Super Meeple:

  • Terra Nova (version simplifiée de Terra Mystica) Q2 2023
  • Obsession été 2023
  • Septima Octobre 2023
  • Voidfall Octobre 2023

Demain tu m’as tué / That time you killed me (3 parties, à la maison, avec le jeu de base acheté sur le festival, sans commencer les scénarios)

LA BOMBE LUDIQUE POUR LES JOUEURS DE JEUX ABSTRAITS

Coup de coeur de Gégé ! Le voilà ! Forcément, elle adore les jeux abstraits !

A chaque partie, on trouve des petits coups à faire, des placements pour se protéger, des placements pour attaquer. La courbe d’apprentissage est, non pas raisonnable, mais assez tendue, pour moi qui joue très peu aux jeux abstraits.

Devant vous, il y a trois plateaux : passé, présent et futur. Une copie de vous est présente sur les 3 ères. A votre tour, vous devez:

  • Choisir une copie de vous, qui deviendra votre pion actif, sur l’ère où votre focus est présent (pion flèche que vous voyez sur le screen)
  • Faire deux actions avec ce pion : déplacer le pion actif, pousser les copies des autres pour les éliminer, changer d’ère (si vous reculez vous créez une copie de vous, si vous avancez sur l’espace temporel, vous n’aurez pas de copie)
  • Déplacer votre focus sur une ère différente (comme ça le joueur sait où vous allez jouer à votre prochain tour)

Les actions, comme ça, ne sont pas très flatteuses. Mais je peux vous dire que ça marche très très très bien. Le cerveau grille à chaque tour car il faut anticiper un max!

Le but est de pousser les copies adverses contre le mur – coin de chaque plateau – (ça les élimine) ou contre une autre copie adverse (ça élimine les deux). A la fin de votre tour, si vous avez chassez les copies adverses de 2 plateaux, vous gagnez !

Non seulement le jeu de base est déjà très bien mais en plus, il y a 4 scénarios avec boites surprises à découvrir. On a ouvert le premier chapitre pour voir, et on est conquises !

On pense déjà à notre prochaine partie (après Clank! Legacy qu’on doit terminer, il reste 2 parties pour finir).

Demain tu m’as tué est juste énormissime pour les joueurs qui aiment les jeux abstraits.

Envie de rejouer à Demain tu m’as tué ? Oui, assurément et de finir les chapitres !

Envie d’acheter Demain tu m’as tué ? On a déjà acheté la boite sans même y avoir joué et on est bien contentes de ce choix.

2 joueurs, 10 ans et +, 15–30 Min
Complexité BGG: 2.57 / 5
Auteur: Peter C. Hayward
Illustrateur: Jor Ros
Editeur: Pandasaurus Games (Iello pour la VF)
44,90 € chez Ludumchez Philibert

Il y a quelques autres sorties Iello qui nous intéressent :

  • Starship Captains : il a de la gueule sur la table (déjà sorti)
  • The Great Split (Mai 2023)
  • Ancient Knowledge (Septembre 2023) : gros regret de pas avoir pu y jouer pendant le festival

Paths of Civilizations (On a joué trois quarts de partie dans le bureau pro, au calme, de Captain Games)  

 

Attention, il s’agit d’un prototype !!!

C’est un jeu de civilisation qui nous vient de Captain Games ; une jeune maison d’édition créée par Cédrick Caumont (co-fondateur de Repos Prod).

Ce jeu peut dérouter au début mais son originalité a un gout de reviens y assez prononcé.

En effet, il n’y a pas de tour à proprement parler. A chaque manche, les joueurs vont choisir 4 de leur 5 cartes en main pour les placer soit à gauche soit à droite de leur plateau personnel. La 5ème carte est perdue.

  • A gauche ce sont les ressources carrées : prière, merveilles, leaders, philosophes…
  • A droite ce sont les ressources rondes : sciences, militaire, religion…

Les ressources carrées permettent d’atteindre les objectifs de la manche, de récupérer de puissantes cartes (mais pas en main), des bonus aussi.

Les ressources rondes permettent uniquement d’acheter une carte par manche (elle viendra remplacer la 5ème carte que vous avez défaussez au début de la manche).

Ca déroute énormément car il y en a partout mais au final une fois qu’on a compris la mécanique et les conséquences de chacune des ressources, on est complètement absorbé par le jeu et on essaye d’optimiser. Il y a un choix assez dur aussi sur l’achat de notre 5ème carte: est ce qu’il ne vaut pas mieux monter sur la piste pour acheter une carte plus puissante à la prochaine manche… Et puis, l’achat de cette carte va donner des bonus plus ou moins importants… Tout ça se calcule.

Nous avons fait 6/7 manches sur 9 en une heure. Donc le jeu est très court pour un jeu de civilisation mais ça tourne, c’est malin, rapide, voire presque addictifs.

Seul bémol c’est le thème qu’on ne ressent pas trop. Je vous parle des ressources carrées, rondes… le thème n’est pas vraiment là. Mais il est suffisamment intéressant mécaniquement pour qu’on s’y attarde.

Envie de rejouer à Paths Of Civilizations ? Oui, clairement

Envie d’acheter Paths Of Civilizations ? Oui car on pourrait y jouer entre midi et deux mais ce ne sera pas une boite qu’on sortira lors d’une soirée jeux (trop court). Du coup, il conviendra aux joueurs qui n’ont pas le temps mais qui veulent quand même réfléchir un peu. Ces jeux là sont assez rares, je trouve, car il faut contenter les joueurs en peu de temps. Et Paths Of Civilizations y arrive très bien.

A retrouver chez Captain Games aussi, Sides. Très surprise du jeu. Les joueurs doivent faire deviner à un autre joueur un mot. Mais pour ça ils ne peuvent utiliser qu’une lettre qui se trouve sur les extrémités. Le mot doit commencer par cette lettre. On enchaine les mots sans regarder le temps qui passe.

Time Collectors (une partie jouée à la maison)

Ce jeu, on l’a acheté parce que Gégé a été attirée, l’animateur a très bien pitché les mécaniques et les illustrations sont à tomber !!! On s’attendait à un jeu familial mignon / commun. Et finalement, on s’est latté toute la partie !!! On faisait en sorte que l’adversaire n’ait pas les cartes qu’il voulait. Et c’est devenu un terrain de jeu marrant, jouissif et compétitif !

Vous allez lancer vos dés derrière votre paravent (ce jeu n’est pas pour les tricheurs :p ) et les mettre dans un ordre précis pour que ça donne une date genre 1977 ou 8031. Car oui on parcourt l’espace temps pour aller chercher des reliques, des cristaux, des animaux … pour les collectionner et faire le plus de PV.

Une fois que tout le monde est prêt, on révèle tous nos dés et le chiffre le plus haut commence… sauf qu’il a le droit de modifier la valeur d’un dé en dépensant un cristal (ou deux pour modifier deux dés). Et plein de trucs se passent : si vous vous retrouvez sur la case d’un adversaire, vous devez lui donner un cristal (sauf si vous n’en avez pas : jouissif) et vous piquez la carte sous son nez … ou bien vous jouez une date très élevée pour gagner 2 cristaux et virer une carte de votre choix (celle où se trouve l’adversaire….) LOL Là où le jeu est trop gentil c’est qu’on remplace la carte éliminée ou prise. Bon, parfois heureusement pour nous quand même.

Du coup pendant la partie entière on s’est bien pourri la vie ! On est passé d’un jeu familial tranquille et magnifique à un jeu de guerre sans nom. Ca nous convient tout à fait et en plus ça dure 30 minutes ! Et je peux vous dire qu’on a hâte de tester ça à 4 pour voir le joyeux bordel que ça engendre.

Une très agréable surprise : un jeu familial impitoyable dans un écrin de toute beauté. Oui j’ai mon côté gnan gnan aussi, il n’y a pas que les jeux experts dans la vie hein ! :p

Attention, on n’est pas sur le jeu de l’année du blog (forcément on joue à plus costaud), mais sincèrement en famille on a passé un très bon moment, on le ressortira avec plaisir de temps en temps.

Envie de rejouer ? Oui, en famille !

Envie d’acheter Time Collectors ? On l’a fait et on va certainement aussi l’offrir à ma nièce.

2–4 joueurs, 10 ans et +, 20–40 Min
Auteurs: Mareva Beauchamps, Florian Sirieix
Illustrateur: Martin Maigret
Editeur: Lubee Edition
31,50 € chez Philibert, 31,50 € chez Ludum

Star Wars : le deck building (une partie jouée à la maison)

 

Star Wars le Deck Building a été acheté les yeux fermés et vite fait, bien fait vu l’engouement autour de Star Wars.

On y a joué à notre retour de Cannes et je m’attendais à une pelletée de règles indigestes (bah un peu comme Star Wars Rebellion, avouons le) et finalement c’est un deck building assez simple sauf qu’il y a des twists TRES sympas.

Ce jeu se joue à 2 : l’un incarne l’Empire l’autre Les Rebelles. Chacun a donc son deck de départ. Le but ? détruire 3 bases adverses.

Comme un jeu de deck building, vous allez jouer les 5 cartes de votre main pour acheter d’autres cartes (et améliorer votre deck), attaquer ou bien, faire pencher la FORCE de votre côté…

Tout ce qu’il y a de plus classique MAIS

  • La rivière de cartes est composée de 3 types de cartes : celles pour l’Empire, celles pour les Rebelles et les neutres. Attaquer une carte dans la ligne galactique (la rivière) la retire du marché et parfois, vous permet d’obtenir une belle récompense.  Evidemment, l’Empire attaque les cartes des Rebelles et inversement. On s’en est donné à coeur joie… c’était presque plus marrant que de détruire les bases adverses. Surtout que les cartes du coup sont à orienter côté Rebelles ou Empire et l’adversaire voit toujours les récompenses qu’ils gagnent s’il attaque la carte de la rivière.
  • Vos bases arriveront une par une et VOUS choisirez quelle base vous voulez jouer selon son pouvoir une fois que votre base active est détruite. Allez-vous choisir une base avec une belle défense ou une base avec un super pouvoir ?
  • La Force au début de la partie est côté Rebelles qui gagnent du coup à chaque tour une ressource (qui permet d’acheter des cartes) et en contre partie, c’est l’Empire qui démarre la partie.

J’ai joué Les Rebelles, j’ai tout fait pour essayer de faire défausser l’adversaire et éviter les GROS dégâts mais j’ai perdu. Je ne connais pas les stats exactes, mais il y avait BEAUCOUP moins de cartes Rebelles dans la rivière que celles de l’Empire. Thématiquement, c’est logique… mais à jouer, c’est très dur pour le moral, comme à Star Wars Rebellion.

En plus d’être simple, ce deck building promet quelques tours bien épiques… Gégé a même voulu faire un tour de plus, car elle ne voulait pas gagner tout de suite. Grave erreur, j’ai failli gagner… si j’avais réussi à épurer mieux mon deck, son envie de continuer de jouer lui aurait été fatale lol

Ce jeu est rapide et se veut accessible donc on accepte volontiers la part de chance sur le tirage des cartes de la rivière (ligne galactique).

C’est ça qui nous a étonné, on pensait que la partie durerait au moins 2 h mais pas du tout. Les dégâts se font facilement, il faut maintenant en faire ASSEZ et il en manque toujours un, comme les ressources, il en manque toujours une, pour acheter la superbe carte. C’est ce côté tendu sur les ressources qu’on a apprécié, enfin surtout mon adversaire…

Belle prise que cette petite boite surtout quand on récupère le faucon millenium et Han Soloooooo (thème très bien représenté du coup) !

En une partie, on a vu un tiers des cartes (90 cartes) et vu l’espace restant dans la boite et le thermoformage on imagine qu’il y aura des extensions 🙂

Bref, très contentes de cet achat et de cette première partie.

Envie de rejouer à Star Wars le Deck Building ? Oui, assurément.

Envie d’acheter Star Wars le Deck Building ? On l’a déjà fait, à Cannes.

2 joueurs, 12 ans et +, 30 Min
Auteur: Caleb Grace
Illustrateurs: Jake Murray et 34 autres
Editeur: Fantasy Flight Games
Jeu en VF à 33,90 € chez Ludum,  même prix chez Philibert

 

Disney Lorcana

Impossible de clôturer l’article sans parler de Disney Lorcana. LE JEU que j’attends depuis des mois et qui arrive à grand pas ! On a pu avoir plein d’informations mais celles ci ne doivent pas être divulguées. On a signé un contrat de confidentialité. Rassurez vous on n’a pas eu des tonnes d’informations non plus. Même les animateurs n’ont pas eu le droit de présenter la mécanique par exemple. Donc on a beaucoup parlé du lancement, du nombre de cartes, …

Je remercie Ravensburger et Laeticia pour ce moment inoubliable. L’univers Disney n’a rien à envier aux autres et ce jeu va certainement déplacer les foules… Je pense prendre en congés le jour de sa sortie pour vous en parler très vite. Le Premier Chapitre – jouable à partir de 8 ans – sortira le 18 août dans les boutiques spécialisées, puis le 1er septembre chez les revendeurs culturels avec un premier lot de 204 cartes. Un nouveau chapitre avec de nouvelles cartes sortira chaque trimestre.

Pour information à Cannes, au festival des Jeux, il y avait deux stands Disney Lorcana : le stand public et le stand Pro. Ces photos ont été prises sur le stand public.

Je rêvais d’avoir le pin’s et nous en avons eu deux. Merciiiiiiiiiiiiiiii Ravensburger !

En parlant de Ravensburger, on a aussi quelques jeux très attendus :

Conclusion rapide

Festival au top, on est ravies des jeux joués et ramenés. On a essayé de poster le plus possible mais c’est pas évident quand on est concentrées (à jouer ou discuter). On trouvera bien une formule qui marche à un moment donné (ou pas lol)

A l’année prochaine !

Photos – Galerie du FIJ 2023

« de 2 »
A propos de GeekLette 726 Articles
Pipelette & Geek à temps plein

3 Comments

  1. Merci a toi pour tous les petits clins d’œil enthousiastes dans ce retour de Cannes, ça fait chaud au cœur !
    Et bravo pour ce bel article qui donne envie de tester plein de jeux ! Pour les animateurs, ces retours sont très agréables à lire car nous voyons peu de choses du festival (mais on profite un maximum des rencontres ^^).
    Au plaisir de se revoir et de nouveau discuter entre passionnées ^^

    • Merci pour ton message Laetitia ^_^ C’est entièrement mérité car vous bossez comme des dingues et on sent clairement la différence entre un animateur et un passionné. par contre je ne te remercie pas d’alléger mon porte monnaie lol car chez Ravensburger il y a du très lourd qui sort (et en plus les puzzles…). Faudra que je te prenne en photo notre mur : 2 puzzles ravensburger lol… on se refait pas 🙂
      merci d’avoir lu en tous les cas 🙂

  2. À chaque fois, je me dis que je vais aller à Cannes et à chaque fois, je loupe le coche…
    Merci de me permettre de vivre par procuration l’évènement 🙂
    (Qui sait, l’année prochaine j’arriverai peut-être à m’y rendre !)

2 Trackbacks / Pingbacks

  1. Essen Spiel 2023 : la sélection – GeekLette
  2. Listes et sélections de Noel 2023 : les professionnels du jeu nous régalent autant qu’un bon repas de Noël – GeekLette

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*