Skymines : faire revivre le réseau minier lunaire

1–4 joueurs, 12 ans et +,
75–150 Min Complexité
BGG: 3.71 / 5
Auteurs: Viktor Kobilke, Alexander Pfister
Illustrateur: Javier González Cava
Editeur: Deep Print Games
Boite offerte par Super Meeple qui localise le jeu pour le marché francophone

58,90 € chez Philibert, 58,50 € chez Ludum

Skymines : la réédition de Mombasa

C’est en avril 2022 que l’éditeur Deep Print Games a annoncé Skymines qui partage la majorité de son ADN avec Mombasa de Pfister, re-thématisé avec du nouveau contenu supplémentaire.

Et de ce qu’annonce BGG, « en ce qui concerne le gameplay de base, il n’y a rien de très nouveau sur le plan mécanique pour les joueurs de Mombasa. Mais il y a plus…

En dehors de son nouveau thème, Skymines se distingue de Mombasa par son mode campagne et ses modules. La campagne se compose de quatre chapitres, et chaque chapitre s’étend sur une partie avec une configuration spécifique qui inclut un ou plusieurs des modules. Cependant, vous pouvez également jouer à n’importe quel module indépendamment de la campagne.

Le module Cartes de mission comprend six cartes de mission qui ne modifient pas les règles normales, mais offrent des options supplémentaires. Avec les cartes de mission, vous avez des tâches spéciales à accomplir tout au long du jeu, et lorsque vous accomplissez une série de trois tâches, vous débloquez un espace bonus personnel auquel vous seul avez accès.

Le plateau de jeu de Skymines est à double face. L’une des faces est celle de la Lune, que vous utilisez pour le jeu de base et qui est presque identique au plateau de jeu de Mombasa, agrémenté du nouveau thème. L’autre face est celle de la ceinture, qui présente un autre module avec lequel vous pouvez jouer. La carte du côté de la ceinture modifie la façon dont vous développez les entreprises, et présente une nouvelle couche de variété et de défis différents.

Sur la carte de la ceinture, vous placez des avant-postes de compagnies sur des astéroïdes et des navettes de compagnies sur des trajectoires de vol entre les astéroïdes. Les avant-postes de différentes entreprises peuvent même partager les mêmes astéroïdes. C’est un aspect très intéressant à intégrer dans le jeu.

Enfin, il existe des cartes de menace que vous pouvez ajouter. Si vous jouez avec le module de cartes de menace, vous choisissez au hasard l’une des six cartes de menace et la placez face visible entre les espaces navette 11 et 16 du côté ceinture du plateau. Chaque carte de menace a une conséquence spécifique qui affecte tous les joueurs à la fin de la partie si elle n’est pas traitée. Au cours de la partie, les joueurs peuvent faire face à la menace en dépensant de l’énergie, en répondant aux exigences de la carte de menace et en développant une entreprise dont la navette se trouve dans l’espace 11 ou 16. Le joueur qui parvient à y faire face retire la carte de menace du plateau de jeu et la garde pour lui comme action sauvage, ce qui est indiqué au dos de la carte. »

Skymines: ses mécaniques

Les joueurs démarrent la partie avec un deck similaire de cartes d’actions et peuvent acquérir de nouvelles cartes plus puissantes au marché.

À chaque tour, les joueurs choisissent des cartes d’action de leur main, les placent face cachée dans des emplacements d’action (sous le plateau du joueur), puis les révèlent simultanément et vont effectuer au tour par tour les actions de leurs cartes.

À la fin de la phase d’action, chaque carte est déplacée vers un emplacement de repos (au-dessus du plateau du joueur), où elle est inactive jusqu’à ce qu’elle soit récupérée. Deux cartes jouées à ce tour ne peuvent pas être déplacées vers le même emplacement de repos. Et avant de déplacer chaque carte vers un emplacement de repos, les joueurs récupèrent toutes les cartes d’exactement un emplacement de repos. Cela crée une surcharge neuronale pour la prochaine manche puisque les joueurs veulent jouer des actions précises. Donc sachez programmez pour avoir, non pas, le plus d’options possibles mais les actions que VOUS souhaitez entreprendre (tout en observant les autres car des majorités sur les cartes se jouent aussi).

Les actions possibles:

  • Utiliser un type de ressource de vos cartes pour acquérir de nouvelles cartes ou avancer sur l’une des quatre pistes de compagnie.
  • Utiliser des points d’énergie pour développer une entreprise en plaçant des avant-postes sur de nouveaux secteurs sur la Lune, ce qui augmente la valeur des actions d’une entreprise et pas que.

  • Activer un scientifique et télétransmettre vos recherches à la Terre en avançant votre marqueur de télétransmission sur votre piste de recherche, qui fonctionne de manière similaire à la piste de comptabilité à Mombasa
  • Utiliser des cartes de scientifique de terrain pour stocker de l’hélium-3 en avançant votre marqueur d’hélium-3 sur votre piste de char, qui fonctionne de manière similaire à la piste de diamant à Mombasa.
  • Il y a des actions bonus que vous pouvez réclamer pour les bonus majoritaires, les bonus standard et les tuiles bonus si vous pouvez battre vos adversaires.

Skymines : ce qui peut déplaire 

  • Pfister revisite cette mécanique depuis plusieurs années. Et elle est plus efficace dans Blackout Hong Kong qui exploite, en plus, beaucoup mieux le thème. Dans la Team Sud, on aime énormément Blackout Hong Kong. Les cartes de « repos » doivent souvent rester en place pour espérer obtenir un objectif. Du coup, ça nous empêche de les récupérer alors qu’on voudrait les jouer. Dans Skymines, rien ne nous freine.
  • On est rodé sur la mécanique de cartes / repos car on joue beaucoup aux jeux Pfister, le jeu parait donc parfois un peu trop simple à jouer malgré le casse tête des emplacements de repos. J’ai raté une ou deux fois mon déplacement de cartes durant les parties. Sinon j’ai pu faire ce que je voulais en terme d’actions. J’espère que les modules vont apporter leur lot de nouveautés là dessus.
  • Les parts de marché et la crypto monnaie ne m’intéressent pas thématiquement.
  • La configuration 2 ou 3 joueurs est moins intéressante vu que l’interaction est partout. Du coup, les auteurs proposent un joueur virtuel (non obligatoire).

Skymines : ce qui plait

  • Il faut admettre la richesse du jeu : mécaniquement tout fonctionne à merveille et le jeu donne envie d’aller plus loin : la campagne, les autres modules et surtout le dos du plateau qui attire vraiment l’œil. En plus, il y a des objectifs qui vous donne une action personnelle et les 4 parties de la campagne ne se ressemblent pas selon ce que j’ai lu ici et là. Et puis, une campagne de 4 chapitres est parfaite pour nous joueurs de nouveautés. On n’aurait jamais pu faire les 30 parties en peu de temps.
  • J’ai adoré la partie recherche et télétransmission. Vous récupérez des tuiles de recherche via la construction d’avant postes (et autres), ces recherche vont ensuite être télétransmises à condition de jouer les cartes qui respectent les conditions nécessaires. Si dans vos cartes non encore jouées, vous avez les conditions de 3 tuiles recherche, votre marqueur avance de 3. C’est la partie du jeu qui, je trouve, est la plus intéressante thématiquement.

  • Avec les modules (ou même sans, juste la mécanique des cartes au repos), le jeu apporte plein d’options et les joueurs qui aiment la programmation vont s’en donner à cœur joie.
  • Le début de partie est assez unique je trouve car on a très peu de cartes donc peu d’options.
  • L’interaction est partout : sur les cartes actions jouées (un système de majorité), sur le placement d’ouvriers, sur les parts de marché…
  • La règle est simple et la profondeur de jeu est clairement là !
  • Le gameplay compense le thème un peu effacé et pas très bien exploité
  • Le rangement de la boite est top car elle contient des boites en carton avec les symboles de éléments à mettre dedans. On gagne ainsi du temps sur la mise en place.

Conclusion

Je ne parlerai pas de la rethématisation car ce n’est pas là la force du jeu. C’est son gameplay. C’est huilé, c’est fluide, c’est facile à apprendre, alors que votre cerveau va chauffer ! Et quand vous arrivez à enchainer les manches avec les actions souhaitées, c’est un vrai régal !

La mécanique de repos est extrêmement bien pensée et d’une efficacité redoutable car vous allez devoir faire des choix sur le placement de vos cartes au repos. Et je réitère, je lui préfère Blackout Hong Kong (plus récent et donc plus abouti) mais les deux ne font pas doublon car thématiquement opposés et avec des sensations différentes. Ca me donne presque envie de ressortir Blackout Hong Kong qu’on a délaissé pour les nouveautés.

Par contre, là où Blackout Hong Kong n’a pas réussi car fortement méconnu, Skymines va, lui, profiter de la notoriété absolue de Mombasa pour devenir un grand classique, un de ces jeux qu’on doit avoir dans sa ludothèque. Parce qu’il réunit les ingrédients d’une recette réussie : mécanique, profondeur, interaction.  

Achetez le ici : 58,90 € chez Philibert, 58,50 € chez Ludum (pour aider le blog) 🙂

A propos de GeekLette 693 Articles
Pipelette & Geek à temps plein

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*