Federation : les meeples prennent le pouvoir dans la galaxie

2–4 joueurs, 14 ans et +, 60–120 Min
Complexité BGG : 3.65 / 5
Auteurs: Dimitri Perrier, Matthieu Verdier
Illustrateur: Miguel Coimbra
Editeur: Explor8
Boite pledgée sur KS, donc achetée, par GeekLette
Disponible en VF à 67,50 € chez Philibert et chez Ludum

Pour les affamés de jeu de placement d’ouvriers, je vous incite à l’acheter en cliquant sur les liens ci-dessus ; je vous fais gagner du temps, ne me remerciez pas 🙂

Parlons prix immédiatement. Car les tarifs font jaser et c’est normal. Les prix ont augmenté, on va devoir être sélectif. Très sélectif. C’est pourquoi je parle de Federation.

Mon numéro 1 du Spiel de cette année (chutt, mais il me reste Tiletum à découvrir parmi ma sélection).

Une partie en 2021, 4 parties en 2022. Il m’en faudrait encore 10 pour être rassasiée avant Noel tellement j’aime ce jeu.

Alors oui je spoile un peu…

Parlons mécaniques car pour moi c’est le plus important, pas vous ?

Le placement d’ouvriers. Ma mécanique préférée ! Déjà, ça commence parfaitement bien.

Il va être extrêmement compliqué d’expliquer le jeu sans parler du Sénat et des jetons double face.

La Fédération souhaite intégrer un nouveau peuple. On est en 2442 ! (j’aime bien la date ^^), la compétition fait donc rage entre les peuples : vous, amis joueurs !

Et vous allez envoyer vos ambassadeurs au Sénat pour faire pencher la balance… vers votre loi préférée (à chaque manche) et vers les grands projets que vous convoitez (durant toute la partie).

Les ambassadeurs ont deux faces … et oui ce serait trop simple sinon. Ces ouvriers sont des jetons de poker avec deux faces différentes :

  • Une face vote (où on va pouvoir voter pour la loi de droite ou de gauche mouhaaha) et aussi pour la majorité sur la ligne du Sénat.
  • Une face financement (où l’on va permettre, si on est assez nombreux à le faire, de valider des grands projets : PV en fin de partie)

Alors je vous arrête de suite, je n’aime pas la politique dans le jeu de société, donc rassurez vous il n’est pas question ici de voter/financer quoi que soit mais plutôt de faire pencher la balance d’un côté ou d’un autre pour qu’on gagne plus de PV sur les planètes qu’on aura foulé ou les éléments de jeux dans lesquels on aura assuré 🙂 Oui ok le thème est plus effacé quand je le dis comme ça lol

Lorsque vous posez votre jeton, à votre tour :

  • vous récupérez des ressources si votre jeton est côté financement avec une ou plusieurs ressources visibles
  • vous validez une mission spéciale si votre jeton est côté financement (la mission débloquée est la même que l’emplacement de votre pion)
  • vous faites l’action de l’emplacement sur lequel vous l’avez posé (quelle que soit la face choisie)
  • vous pouvez, en plus, envoyer un vaisseau en mission spéciale sur votre plateau à condition d’avoir débloquer la mission et de ne pas déjà l’avoir réalisée.

Exemple: vous mettez votre pion face financement sur la planète bleue, vous validez la mission spéciale « planète bleue », vous jouez la planète bleue (sur laquelle vous vous êtes posés) et vous pouvez envoyer un vaisseau sur cette mission, donc jouer 2 fois la planète bleue.

Tout s’imbrique tellement bien !!

Les actions sont diverses :

  • Il y a 5 planètes : Recruter des érudits, Construire des sites de production… Faire progresser des pions et gagner des ressources ou en échanger ou gagner les fameux jetons d’altération qui serviront une fois et qui changeront la face de vos ambassadeurs (superbe idéeeeeee)

Tout ça pour gagner des médailles auprès de chaque planète et plus vous en avez…. plus vous avez de points. Sachant qu’il y a deux médailles à récupérer… ailleurs… et elles sont liées aux missions spéciales dont UNE est très très spécialeeeee !!! Heu attendez je reviens, je vais jouer… ça me donne trop envie de refaire une partie. La bave coule… y en a partout :p

  • Puis vous pouvez placer vos ambassadeurs sur des emplacements un peu plus basiques : gagner de l’accréditation (plus on en a, plus nos vaisseaux vont loin), gagner ou augmenter un dé qui assistera un ambassadeur et qui lui donnera plus de valeur sur le vote… être le premier joueur, construire des vaisseaux …

Je ne vais pas tout détailler ici car d’autres le font mieux que moi mais les grands principes sont là 🙂

Ce qui peut déplaire 

La perfection n’existe pas, faut bien trouver de quoi dire… sinon ils vont dire que je suis une vendue ! Ah non, c’est bon j’ai acheté le jeu :p ouf

  • Les illustrations ne plairont pas à tout le monde et c’est ce qui a freiné beaucoup de gens je pense. Moi perso, vu le kiff ressenti quand j’ai joué à ce jeu, il aurait pu être noir que j’aurai encore bavé (référence à un peu plus haut… enfin si vous ne lisez pas tout :p )  (j’y avais joué avant la campagne, c’est ce qui m’a fait pledger car je ne pledge plus actuellement, trop de choses qui arrivent tardivement alors que je n’en ai plus envie mais ce n’est pas le sujet)
  • Oui, c’est mieux à 4 mais à 2 et 3 ça marche très bien et les enjeux / tensions sont ailleurs. Il y a des tuiles qui vont empêcher le placement de nos ambassadeurs.
  • A 2 joueurs, le dernier joueur peut faire mal sur les majorités et il change pas si le dernier ne veut pas changer de place lol (à moins que j’ai raté un truc dans les règles, je vais voir si l’éditeur ou les auteurs lisent tout lol)
  • La mise en place est un peu longue

Ce qui va plaire

  • Le placement d’ouvriers à double face avec jeton d’altération est juste INCROYABLEMENT EFFICACE
  • Le placement offre en plus beaucoup de choix : la face de l’ambassadeur selon ressources et/ou action, loi à voter ou non, ligne à gagner ou non, grands projets à financer ou non. Du génie ! Ce sénat donne envie 🙂
  • L’interaction est du coup partout (attention, on ne va pas voler des ressources mais on va se gêner tout le temps)
  • Les règles sont très bien écrites et à la première lecture on se dit « ho j’aurai fait autrement » et quand on explique le jeu, on s’orgnise comme dans les règles, j’ai bien rigolé sur ma connerie.
  • Des alliances se créent ! Si un joueur vous suit sur un vote ou un financement, c’est bénéfique pour les 2. Sauf qu’on ne veut pas forcément aider ou bien au contraire, on peut bloquer une case pour éviter qu’un vote ait lieu sur cette ligne ou qu’un financement ait lieu sur le grand projet … Et ça, c’est monumental encore ! Ca se voit moins à 2 mais à 4 c’est une tuerie là. Et justement à 2, c’est plus compliqué de financer des projets, parfois ça tient à un poil de cul et c’est rageanttttttt lol
  • Les points de victoires sur la planète verte : si on y va trop tard, on aura moins de points, si on y va trop tôt on aura encore moins de points.
  • La rejouabilité est belle car on change les érudits, les éléments de la planète verte… mais en plus, il y a plusieurs stratégies à aborder, pas dans le même ordre et selon ce que les joueurs vont jouer etc
  • L’équilibre entre vouloir être partout et être nul part à la fois est très satisfaisant
  • On va devoir faire des compromis : est ce qu’on attend au risque de perdre l’emplacement, la médaille, l’érudit ou bien autre chose. On se remet constamment en question, souvent pensant que les autres ne nous ont pas vu venir… mais attention lol
  • Une édition soignée qui fait que la lisibilité est parfaite, on revient pas 30 fois dans la règle, l’iconographie est claire. Bon allez, j’aurai aimé la peluche du premier joueur qu’on voit sur les stands :p La prochaine fois, je veux bien un Add-On Peluche ENORME !
  • Le jeu ne dormira pas dans la ludothèque. Même après Noel, même en 2024. Rendez vous en 2024 pour vous confirmer tout ça !

Conclusion

Sous des airs du 5ème élément (le jeton premier joueur me rappelle la Diva), Federation propose tout ce que les joueurs d’euro games attendent d’un jeu de placement d’ouvriers.

Ah ben non… finalement elles se ressemblent pas trop

 

Les auteurs ont su élever le placement d’ouvriers à un niveau supérieur, jamais égalé. D’ailleurs, si le placement d’ouvriers et la mécanique de majorité sont vus et revus dans le monde du jeu, Fédération propose quelque chose de nouveau qui le rend spécial car les choix sont douloureux, les compromis encore plus. Je n’avais pas ressenti ça depuis Russian Railroads. D’ailleurs, Ultimate Railroads, aujourd’hui, je le trouve presque trop simple (sans avoir jouer les extensions). Federation apporte un niveau de complexité, profondément bienvenue pour les joueurs de placement d’ouvriers.

Et pourtant, les règles s’apprennent facilement, se lisent vite, même si tout s’imbrique. C’est encore là une des forces majeures du jeu. Posez vous au coin de la cheminée, lisez les règles au calme, vous n’aurez besoin que d’une lecture.

Une exceptionnelle découverte pour nous sur cette fin d’année.

La note de 8.3 sur BGG (pour 233 votes) est clairement méritée. J’aurai même mis plus personnellement. D’ailleurs j’ai voté à 9/10 sur BGG.

2–4 joueurs, 14 ans et +, 60–120 Min
Complexité BGG : 3.65 / 5
Auteurs: Dimitri Perrier, Matthieu Verdier
Illustrateur: Miguel Coimbra
Editeur: Explor8
Boite pledgée sur KS, donc achetée, par GeekLette
Disponible en VF à 67,50 € chez Philibert et chez Ludum   (<= si vous souhaitez aider le blog, vous pouvez acheter le jeu via ces liens et les boutiques reversent un % au blog 🙂 )

En plus sous le sapin, ça va claquer !!!! Grosse boite, bien lourde et matos de qualité !

A propos de GeekLette 693 Articles
Pipelette & Geek à temps plein

1 Trackback / Pingback

  1. Noel 2022 : la sélection ludique pour faire plaisir (et surtout aux joueurs de jeux de société) – GeekLette

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*