Essen à la Maison : Journée 5 (Civilization et DEI) et le Bilan de ce Spiel22

En 5 jours:

  • mes Egyptiens ont conquis l’espace (Civilization)
  • mon atelier d’ébénisterie a fermé tellement j’ai bâclé le travail (Woodcraft)
  • j’ai contribué aux œuvres de Mozart (Lacrimosa)
  • j’ai survécu sur une Terre dévastée par une nouvelle ère glaciaire (DEI)
  • j’ai contribué à la construction des tours, des jardins et des palais de l’Alhambra (Sabika)
  • j’ai abandonné ma ville aux mains des tribus germaniques (Discordia)
  • j’ai façonné des statues pour les placer dans le Mausolée (Terracotta Army)
  • j’ai rallumé le réseau minier de la Lune (Skymines)
  • j’ai ravivé une civilisation vieille de 5 000 ans (Revive)

C’est bien mieux qu’un voyage finalement et il se passe tellement de choses !!! Un marathon de jeux qu’on n’oubliera pas !

Avant d’exposer le bilan, voici les deux derniers jeux auxquels on a joué durant la 5ème journée du Spiel à la maison

Civilization le jeu de plateau

Chaque année, à la période d’Essen, on sélectionne un jeu que les copains auraient raté. Un jeu qui reste dans la ludothèque et qui ressort encore sur les tables. Cette année, El Stefano a sorti Sid Meier’s Civilization. Un jeu qui date de 2010 et dont la dernière extension est parue en 2013. Je verrai bien une big box anniversaire en 2023 du coup lol

Dans Civilization, jeu de civilisation (quelle perspicacité!), les joueurs dirigent chacun une nation à travers les âges. Les nations asymétriques démarrent avec une technologie et d’autres bonus ainsi qu’un pouvoir unique. Il y a 4 manières de gagner : le militaire (défoncer la capitale adversaire, on a joué à deux), conquérir l’espace (avec la recherche de nouvelles technologiques à la manière d’une arbre technologique), avoir accumuler 15 pièces OU avoir atteint la dernière case de la piste culture (21 je crois).

Il y a plusieurs phases que je ne détaillerai pas car le jeu est très connu, vous pouvez trouver les règles ici 

Mais, en gros, chaque manche propose aux joueurs de :

  • changer de gouvernement (si la technologie correspondante a été trouvée lors de la manche précédente),
  • créer une nouvelle cité grâce à vos colons sur le plateau (max 3 si vous avez la technologie correspondante, sinon c’est 2),
  • compter ses points de commerce,
  • activer ses cités et y faire pour chacune une action (produire/construire, investir dans l’art pour des points de culture ou récupérer une ressource).
  • Ensuite, nos colons et armées vont pouvoir se déplacer
  • Et enfin on va pouvoir dépenser nos points de commerce contre une technologie.

Avis de GeekLette 

J’ai pris une claque ludique, non, pardon, je m’exprime très mal : j’ai pris un uppercut ludique !

Comment ai-je pu vivre, respirer, rire, moi, joueuse depuis quelques années déjà, sans connaitre Sid Meier’s Civilization ?! Mais comment une telle chose a pu se produire ?

J’adore les arbres technologiques et les jeux qui en proposent sont très peu nombreux, voire inexistants (non?). Mais ce n’est pas étonnant finalement. Car ce serait tellement difficile de faire mieux que Civilization, que personne ne s’y colle.

L’arbre technologique offert par Civilization est bluffant. On ne pourra pas tout débloquer, tout avoir, les choix sont difficiles, douloureux car souvent, une technologie débloque un bâtiment alors que le pouvoir ne nous intéresse pas. Donc est ce qu’on fait l’impasse sur le bâtiment et on prend autre chose ? C’est un casse tête excellent tellement c’est riche et surtout passionnant de trouver cet équilibre entre notre façon de jouer et les technologies qu’on découvre.

J’ai mis un peu de temps justement à choisir ma faction car je voulais aussi une nation qui booste ma manière de jouer et qui ne soit pas militaire, surtout pour ma première partie. Et finalement j’ai choisi les Egyptiens pour la merveille (en plus grâce à celle piochée, j’avais 1 culture à chaque tour) et la technologie construction en plus de leur pouvoir de construction gratuit (très bien je pense contre quelqu’un qui connait le jeu).

Donc, déjà l’arbre de technologie et les factions asymétriques en mettent plein la vue. Passons aux règles. Expliquées en 30-40 minutes : là encore c’est top ! Et en plus, mécaniquement c’est FLUIDE. Sans être facile hein. La réflexion est au cœur du jeu quand même. Mais ça roule tout seul, l’aide de jeu est parfaite, tout est visible.

Bref, un bonheur ludique à l’état pur. El Stefano m’a fait découvrir Star Wars Rebellion qui est devenu mon jeu numéro 1 de tous les temps après 3 parties, et bien gageons que Civ devrait le suivre de très près.

J’espère y jouer encore et encore. Surtout que mes Egyptiens ont gagné avec une victoire technologique (conquête spatiale découverteeeeeeee).

Décidemment, ce marathon jeux post Spiel 22 est le meilleur que j’ai pu faire jusqu’ici : les copains et les jeux étaient au top ! Souvenirs ludiques impérissables.

Avis de El Stefano

Nous clôturons cet Essen 2022 par une nouveauté de 2010, Sid Meier’s Civilization. Alors nouveauté mais que pour notre Geeklette qui n’y avait jamais joué. C’est chose faite. Elle a été conquise.

Dans ce jeu, il faut construire une civilisation dans une course effrénée puisque le jeu prend fin immédiatement lorsqu’un des joueurs a remporté une des quatre victoires. Donc pas de soupe de points ou de décompte final à  rallonge. Il n’y aura qu’un gagnant, les autres iront sucrer les fraises. Si fraises, il y a !

Selon votre stratégie, vous devrez développer votre pyramide de technologies en fonction et ainsi créer votre Engine personnalisé. Evidemment, vous devrez vous adapter aux terrains découverts, aux tribus qui les habitent et à la stratégie de votre adversaire (qui vous obligera très certainement à modifier vos plans de départs). Car entre vos projets de départs et la découverte du monde, vos aspirations risquent d’être bousculées.

C’est une course, je l’ai dit plus haut. Donc chaque erreur stratégique peut vous faire chuter. Il faut vraiment coller au c…l de vos adversaires. Typiquement, j’ai raté un tour pour développer une technologie et c’est une des raisons de mon écroulement. Ca et le mauvais, très mauvais positionnement de ma deuxième ville.

Des surprises sont à venir avec les cartes cultures qui vous procurent de micros pouvoirs bienvenus et qui peuvent embêter les autres joueurs. De menus avantages qui sur la longueur feront la différence.

Si voulez voulez la paix, préparez la guerre car les autres civilisations ne vous rateront pas d’autant que les derniers développement techno sont franchement axés contre les autres civ. Quel plaisir de pouvoir balancer une bombe nucléaire sur les cités adversaires (plaisir ludique bien sûr. En aucun cas l’auteur du texte valide l’emploi de bombes nucléaires sur les populations civiles).

Bon, ce jeu sera ma dernière branlée d’ Essen. Un must have… si vous le trouvez d’occasion. Au pire vous pouvez vous rabattre sur Civilization une aube nouvelle, que je trouve aussi très bon.

2–4 joueurs, 13 ans et +, 120–240 Min
Complexité BGG : 3.90 / 5
Auteur: Kevin Wilson
Illustrateur: Henning Ludvigsen
Editeur: Fantasy Flight Games

Trouvable sur Okkazeo (mais si vous avez l’extension Sagesse et Stratégie – en vf – je suis preneuse)

DEI : Divide et Impera

DEI est un jeu asymétrique qui propose aux joueurs de jouer une faction dans un Londres gelé. Un plateau presque immaculé qu’on va mettre un peu de temps à monter puisque les tuiles se collent grâce à des pastilles collantes double face. Ce qui permet d’avoir des emplacements au sol et des emplacements sur les toits.

Les joueurs vont jouer leurs cartes afin de répondre à des « commandes » de la caste supérieure. Les cartes vont permettre de recruter, de se déplacer, de récolter… Jusque là rien de bien original. Sauf que le jeu a vraiment quelque chose.

Avis de GeekLette

DEI  a quelques twists très très sympa :

  • La caste leur octroie, à chacune des factions, un drone avec un pouvoir qui lui est propre, mais la caste laisse la possibilité à toutes les factions de les utiliser à condition d’avoir la(les) carte(s) correspondante(s). Du coup quand vous utilisez le drone adverse contre lui c’est magique !!!
  • Les objectifs des manches « passées » peuvent être réalisés mais en gagnant moins de points
  • On ne peut pas entrer dans un territoire si on est pas plus nombreux que la faction présente (faut être plus malin!)
  • Grimper sur les toits ajoute à l’immersion pourtant déjà bien présente
  • on adore les upgrade des factions avec les attributs / compétences
  • la guerre du contrôle des avant postes est féroce !

DEI est une belle surprise pour nous. On a joué à deux, ce qui n’est pas forcément la configuration idéale mais ça a bien marché et ça a permis de découvrir le jeu qu’on rejouera avec grand plaisir.

2–4 joueurs, 14 ans et +, 60–90 Min
Complexité BGG : 3.11 / 5
Auteur: Tommaso Battista
Illustrateurs: Fernando Armentano, Simone de Paolis, Tommaso Incecchi, Giovanni Pirrotta
Editeur: Ludus Magnus Studio, Intrafin
69,90 € chez Philibert, 71,90 € chez Ludum

Bilan

Un dessin vaut mieux que de longs discours! Je vous épargne du coup ! Si vous voulez en savoir plus, vous pouvez vous balader sur le blog et voir nos avis sur les différents jeux joués durant ce Spiel à la maison.

Bref, un bilan ludique exceptionnel pour moi car j’ai vraiment apprécié les jeux, même si parfois je n’étais pas le public.

JE RAPPELLE QUE LES JEUX ONT ETE JOUES UNE SEULE FOIS (sauf Federation, 2 fois)

Pour information, le seul jeu offert que vous voyez sur cette liste est : Skymines. Les autres ont été payés.

Pour rappel, nous, sur Toulouse, n’avons pas été à Essen, c’est la Team Nord qui nous a envoyé les jeux précommandés d’Essen (merci à eux). On a donc du faire une pré sélection en fonction du budget aussi. Et on a pris ZERO risque sur les jeux car l’an dernier nous avions passé 5 jours épuisants sur des jeux qui ne nous ont pas convaincus. Cette année, on voulait s’éclater et c’est réussi. Le top 30 du Spiel22 ne tombe pas du ciel non plus, ce sont des jeux qui ont su convaincre sur le papier (règles) et visuellement.

Le classement de JeuxPaypay

On finit sur une belle note 🙂  visez plutôt :

La boite Mystère pèse un âne mort ! Le tirage au sort se fera quand on sera à nouveau tous réunis 🙂

 

A propos de GeekLette 693 Articles
Pipelette & Geek à temps plein

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*