Tharsis : un jeu de plateau expert, joué sur Switch

Date de sortie initiale : 12 janvier 2016
Développeur : Choice Provisions
Concepteur : Zach Gage
Genre : Jeu vidéo de stratégie / jeu de plateau sur PC/Console surtout ! mdr
Moteur : Unity
Plates-formes : Nintendo Switch, PlayStation 4, Xbox One, Microsoft Windows, macOS, Wii U, Mac OS

Nombre de joueurs : 1 seul

Langue: français (sur Switch, je n’ai pas regardé pour les autres plateformes mais je pense que c’est pareil).

Gégé cherchait des jeux pour Noel sur l’eshop de Nintendo et elle est tombée sur Tharsis. Profitant d’une offre à -60%, on a sauté sur l’occasion.

J’ai fait une partie, puis une 2ème … et me voilà après 24 parties, jamais gagnées mais durant la dernière, j’étais à deux doigts d’y arriver comme vous pourrez le constater sur les screens.

Pourquoi j’en parle ici? Et bien, les jeux de société quand on peut pas jouer avec les copains, c’est bien d’avoir la console pas loin. Comme TruffeAuVent a parlé de Board Game Arena, et bien continuons sur notre lancée, les jeux sur Switch. D’ailleurs, Wingspan sort le 29 Décembre sur Switch.

Comme premier jeu, on a choisi de vous parler de THARSIS.

But du jeu

Dans Tharsis, vous choisissez 4 astronautes pour jouer une partie. Chacun a un pouvoir spécifique. Ces astronautes vous permettront de gérer le vaisseau spatial voyageant vers Mars (en 10 semaines donc 10 tours).

Dès l’achat du jeu, vous ne pourrez sélectionner que les 4 astronautes disponibles de base… mais vous débloquerez les autres au fur et à mesure de vos parties (même perdues ; ce qui m’a bien arrangée).

Une fois les 10 tours effectué, pour gagner, vous devez

  • Avoir au moins 1 personnage dans le module de contrôle de vol (la tête du vaisseau)
  • avoir sauvé votre vaisseau des plus gros dégâts afin qu’il ait au moins un point de vie.

Sur l’image ci-dessous, je suis arrivée au tour 9 (SUPER FIERE !!!!) et le mécanicien venait de mourir dans un des modules (MOINS FIERE!!!) … C’était donc perdu d’avance, le vaisseau ne pouvait pas encaisser les dégâts que vous voyez en haut à gauche (en blanc ses points de vie, en rouge les dégâts).

Règles du jeu

Ce que vous verrez le plus souvent, c’est cet écran: il représente vos 4 astronautes, le vaisseau (et ses modules), les dégâts que vous devrez réparer.

L’objectif de chaque tour sera de déployer un à un vos astronautes dans un module, lancer les dés de l’astronaute actif et assigner ces dés. Une relance sera possible par astronaute (et un personnage a la capacité gratuite de relancer une fois de plus).

Caractéristiques de vos astronautes

Je vous montre mes 4 astronautes préférés et leur pouvoir si l’on assigne un dé sur leur classe quand on les déploie [dé nécessaire à l’activation de leur capacité : un dé de valeur 5 ou plus pour 3 de mes astronautes, valeur 1 ou plus pour le commandant].

  • Le docteur permet de donner un point de vie à l’équipage présent dans le même module que lui
  • Le mécanicien (mon préféré et indispensable!) permet de donner un point de vie au vaisseau
  • Le commandant permet de réparer une partie d’un module. Effectivement, avec un dé de valeur 1, je répare 4 incidents de mon module. Le pouvoir est génial (quand il est bien utilisé)
  • Le psychologue qui permet de réduire le stress de 20% de l’équipage présent dans le même module que lui.

Fiche d’un astronaute

Comme vous pouvez le constater, il y a plusieurs éléments à prendre en compte quand vous jouez, mais ce n’est pas terminé, car sinon ce serait trop simple.

Que se passe-t-il à chaque tour?

A chaque tour, vous pourrez utiliser 1 seule fois chaque astronaute. Vous le déployez dans un module, lancez les dés et assignez les dés. Une fois tous vos astronautes joués, le vaisseau subit les conséquences de ce que vous n’avez pas réparé et vous aurez des choix drastiques à faire pour le prochain tour (comme: tuer un astronaute pour nourrir les autres) mais j’y reviens plus tard.

Les dégâts

Evidemment ça commence gentiment… mais plus le temps passe, plus les dégâts sont importants et moins vous avez d’astronautes pour affronter les problèmes…

Comme vous pouvez le constater sur l’image (lors d’une des premières parties que j’ai faites) :

  • 5 semaines se sont écoulées (en haut de l’écran, on voit le compte tour / l’avancement)
  • Il me reste 3 astronautes (ceux présents en bas à droite)…
  • 5 modules doivent être réparés (évidemment on ne va pas pouvoir déployer les 3 astronautes dans 5 modules…)

Vous voyez le gros bordel maintenant ? et il vous reste 5 tours à tenir… autant vous dire que dans cet état là c’est mort…

Du coup, vous allez assignez vos astronautes selon plusieurs éléments:

  • les dégâts vont-ils faire perdre des points de vie à mon vaisseau (plus qu’il n’en faut pour encaisser) [chaque trait rouge sur les dégâts des modules correspond à un dégât fait contre le vaisseau]
  • les dégâts vont-ils faire des points de vie, des dés, … à mes astronautes

Et selon la santé de vos astronautes et celle de votre vaisseau, vous déploierez vos astronautes dans un ordre précis…

Le vaisseau et ses modules

Le vaisseau disposent de 7 modules qui ont leur propre caractéristique. Celle-ci s’active de la même manière que celle d’un personnage : par assignement de dés de valeur suffisante.

  • Le module contrôle de vol va permettre d’annuler les blessures lorsque les astronautes se déplacent (et oui, si un astronaute se balade entre les modules défectueux, ils perdent un point de vie pour chaque module quitté)
  • La serre va permettre de récupérer une nourriture (qui permet de donner 3 dés à un membre de l’équipage entre 2 tours) par contre, il faudra assigner 3 dés de même valeur.
  • Le module de survie permet de donner 2 dés à l’astronaute actif
  • Le module des opérations permet de réduire le stress de l’astronaute actif
  • Le laboratoire permet de récupérer tous les points d’assistance (cela évite de perdre des dés par exemple). L’assistance est de plus en plus nécessaire lors de votre voyage. Elle permet d’éviter une blessure, un dé qui tombe dans le vide, un dé qui stagne. Plus vous avancez dans la partie, plus les réparations sont difficiles.
  • Le module médical permet à l’astronaute actif de récupérer tous ses points de vie
  • Le module de maintenance permet de réparer le vaisseau et lui donner quelques points de vie selon le nombre de dés assignés.

Donc, en plus de prendre en compte les caractéristiques des astronautes, il faudra aussi prendre en compte les caractéristiques de chaque module et évidemment, dans quel ordre on déploie les astronautes et dans quel module.

Comment se passe les réparations et les assignations de dés?

Sur l’illustration ci-dessus, j’ai envoyé mon mécanicien dans le module de survie.

Les dés sont lancés et j’ai rarement eu ce résultat donc j’ai pris un screenshot. Me voilà avec 3 dés de valeur 6. Pour réparer complètement le module, il faut assigner des dés dont la somme doit être égale ou supérieure à 14 et pour donner un point de vie au vaisseau, il faut un 5 ou plus (puisque c’est mon mécanicien qui joue : à chaque tour j’essaye, grâce à lui de donner des points de vie à mon vaisseau).

Le problème qui se pose est donc :

  • Est-ce que je répare le module avec mes 3 dés sans donner de point de vie au vaisseau ?
  • Ou est-ce que je répare avec 2 dés (donc réparation partielle à 12 sur 14) et je donne un point de vie au vaisseau? Mais si je fais ça, je devrai envoyer un second astronaute uniquement pour faire un dé à 2… ah mais il pourra aussi assigner ses autres dés sur la capacité du module à condition de faire un double….

Plus on avance dans les tours, plus vos astronautes devront être autonomes et puissants! Mais c’est pas toujours le cas ! ils sont épuisés, stressés, et presque morts !

Que faire des dés non utilisables?

Lorsque vous avez réparé le module (ou pas), vous pouvez décider d’assigner des dés sur le centre de recherche.

Le centre de recherche offre des pouvoirs aléatoires: en effet vous allez dépenser ces dés assignés au centre de recherche contre des bonus : +3 Points de vie au vaisseau, +18 en réparation, +1 dé à tout le monde… il est génial ce centre de recherche et carrément indispensable à votre survie !

Par contre, le centre de recherche n’accepte qu’une seule fois chaque valeur de dé (1 fois le 1, 1 fois le 2…), si on veut en remettre il faut les dépenser.

Heureusement quand on connait bien le jeu, on sait quels sont les pouvoirs et on peut remplacer (contre 1 dé) le contenu des pouvoirs.

Par contre, tout dé non utilisé est perdu. Vous ne pouvez pas re assigner votre astronaute à un autre module s’il lui reste des dés. La grosse difficulté est aussi là: l’assignation des dés.

Entre les tours que se passent-ils ?

Ca y est ! vous avez déployé tous vos astronautes, le tour est fini !!!

Entre chaque tour, vos astronautes vont vous faire des propositions :

  • je veux gagner des points de vie contre 1 dé
  • on veut des dés contre des points de vie du vaisseau
  • je peux mourir pour vous et donner des points de vie à chacun ou au vaisseau

L’impact de chaque choix est visuel : en rouge ce qu’on perd, en vert ce qu’on gagne à chaque fois qu’on survole le choix. C’est bien fait !

D’ailleurs, vous vous posiez peut-être la question : A quoi sert le stress ?? Plus vos astronautes seront stressés plus ils vous proposeront des choix débiles, avec un impact énorme sur leurs collègues ou pire le vaisseau. Donc maintenez votre équipage grâce au psychologue et/ou au module dédié !

Les choix sont donc cornéliens car le stress monte chez tout le monde. Un peu genre : « tu veux mourir du choléra ou de la peste? »

Une fois votre choix fait, vous allez devoir assigner de nouveaux dés… mais à qui???? Et allez-vous tuer l’un des leurs pour que les autres survivent ?

Ci dessous un écran où je n’ai rien gagné… je n’ai pas eu plus de dé à leur accorder et l’astronaute mort a déjà servi… Pour rappel nourriture = dé.

Oui, dans ce jeu, habituez vous à perdre les premières parties ! Le challenge est grand 🙂

Mais, même si on perd, on obtient un score et voici mon meilleur score

Trop de cannibalisme… peut-être ! mdr

Voilà, je pense que vous savez tout !!! 🙂

Avis

Les plus

  • Le jeu est extrêmement tendu et addictif
  • Evidemment, chaque partie semble unique car les dégâts, les conséquences, les choix ne sont pas les mêmes
  • On refait chaque partie dans sa tête se disant  » ah j’aurai du faire ça » !
  • L’ensemble du jeu est ingénieux (mécaniques magistralement bien rendues): les pouvoirs de chaque astronaute, les capacités des modules, le centre de recherche, les choix liés au stress, le cannibalisme …
  • Le mode facile est déjà bien compliqué !!!
  • Il faut réfléchir à deux choses importantes: 1/ l’ordre des déploiements et dans quel module va chaque astronaute 2/ l’assignation des dés une fois dans le module et c’est là que votre stratégie peut tomber à l’eau… car des jets de 5 dés qui donnent 5 blessures, qui font crever l’astronaute, ça m’est arrivé ! Le fun des dés nous stresse quand même un peu mdr
  • Attention au cannibalisme, en abuser n’est pas bon pour le moral des troupes
  • On sacrifie, on suppute, on calcule, on prie… on gère l’impossible. Superbe challenge non?
  • L’interface est agréable et lisible
  • Le déblocage des personnages est possible même quand on perd (heureusement pour moi mdr)
  • Le score de fin permet de se rendre compte de l’évolution de notre stratégie
  • J’ai super hâte de gagner une partie mais j’espère qu’il y aura d’autres choses après : j’ai vu des genre de hauts faits / missions à réaliser.
  • Les parties sont rapides et donc le jeu est punitif / frustrant ! Ca en fait un jeu expert avec du hasard certes, mais l’équilibre est bon. Vous devez savoir dans quel ordre gérer les crises
  • Prix raisonnable (11€ sur Switch)
  • Un jeu qui s’adapte parfaitement à un joueur solo et à la période de confinement
  • Je pensais la durée de vie de ce jeu beaucoup trop courte. Si on fait que gagner, on n’aura plus envie d’y jouer. Et bien il parait que…  » il faut multiplier les combinaisons d’astronautes et victoires pour réussir à débloquer « la vraie fin » du jeu. » <==== ho quel suspens!!!!

Les moins

  • On ne peut pas annuler l’assignation d’un dé (donc ne vous trompez pas avec la manette ! mdr)
  • La première partie est fastidieuse (le didacticiel n’est pas complet et passe trop vite), ce n’est qu’au fil des parties qu’on comprend le puzzle
  • on aurait aimé un poil plus de narration, mais j’imagine que ce n’était pas l’objectif des développeurs.

Pour le trouver sur Switch c’est par ici.

A propos de GeekLette 636 Articles
Pipelette & Geek à temps plein

1 Comment

Répondre à Trukmuch Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*