Time Masters

 timemasters03

Article écrit par Micha

Le premier atout de Time Masters est l’univers graphique créé par Dimitri Piot. Dans une ambiance stream punk, vous allez participer à un tournoi des maîtres du temps. Le jeu ayant déjà été présenté ici et là, je vais le décrire rapidement et présenter mes impressions.
Ce jeu repose sur une mécanique de deck building. Chacun va commencer avec le même set de cartes, et le deck va s’enrichir tour par tour. Pour cela il va falloir jouer des sorts pour pouvoir recruter de nouvelles cartes. Il existe trois types de cartes : les sorts, les concentrations et les temporisateurs. 

Les sorts ont des effets sur le jeu. Ils ont également un coût qui faut payer en Ké (« monnaie » du jeu). Les concentrations permettent de regagner des Ké. Et les temporisateurs comme leur noms l’indique permettent de préparer des sorts pour le tour suivant.

timemasters01

A la fin de votre tour de jeu, en fonction du nombre de sorts joués, vous allez pouvoir recruter de nouvelles cartes dans les 5 pioches devant vous : les 5 sphères de consciences (sphère de niveau 1, niveau 2…). Si vous avez joué 4 sorts, vous pouvez récupérer la première carte de la sphère de niveau 4, ou celle de la 3 plus celle de la 1…

timemasters11

Plus la carte est dans une sphère élevée plus son effet est puissant et plus elle rapporte de points. Dès que deux sphères sont vides, cela déclenche la fin de partie. Le joueur ayant récupéré le plus de points est déclaré vainqueur.
Tout d’abord, ce jeu est issu d’un projet participatif sur la plateforme Ulule. La campagne fut un succès et le jeu fut produit. Le produit final est d’une grande qualité. Cela est vraiment agréable de voir la réussite, la concrétisation, l’aboutissement du chemin parcouru entre l’idée d’un auteur jusqu’à cette belle boîte aujourd’hui dans de nombreux foyer.

timemasters07

Ensuite, le travail des visuels est remarquable. La cohérence graphique donne un réel pouvoir de séduction au maître du temps qui sommeille en chacun d’entre nous.
La mécanique de jeu est simple et limpide. Ce qui donne une bonne accessibilité au jeu. La diversité des cartes permet d’imaginer une multitude de combos possibles et offre donc une bonne rejouabilité. Il faut donc un certain nombre de parties pour déceler toutes les subtilités et donc ce jeu s’adresse aux amateurs du style. 

timemasters06

Vous avez manqué la campagne du projet ? Pas de souci, Time Masters est désormais distribué par Iello. Vous pouvez donc le trouver chez Philibert pour la somme de 24,95 €
Vous pouvez suivre l’actualité de Mushroom Games sur leur page Facebook ou sur Twitter. Et si vous avez envie de le tester, quoi de mieux de venir directement sur leur stand au festival Paris Est Ludique.

Les plus :

  • L’univers graphique
  • Réussite d’un beau projet participatif
  • La rejouabilité 
  • Possibilité de programmation
  • Un vent frais dans la gamme de deck building 
  • Simple comptage des points
  • Mise en place rapide
  • Temporisateurs appréciés
  • Belle réussite pour un premier jeu 

Les moins

  • S’adresse à une niche de joueurs 
  • Quelques incompréhensions thème/mécanique 
  • Attente parfois longue  et l’impression de jouer seul sauf quand on s’émerveille des combos des autres.

 

Un jeu de Pierre-Emmanuel Legrain
illustré par Dimitri Piot
édité par Mushroom games
date de sortie : 16/05/2014
de 2 à 4 joueurs
à partir de 13 ans
durée approx. de 45 minutes

A propos de GeekLette 656 Articles
Pipelette & Geek à temps plein

3 Comments

  1. Oui bah le Micha en question il ‘ma revendu son exemplaire 🙂

    après 4/5 parties du jeu mon ressenti est mitigé…

    c’est un jeu assez mécanique au final…un peu froid…peu d’interaction…peu d’opportunités d’écarter des cartes de la partie…un peu chacun dans son coin…un peu répétitif…jouissif quand on arrive à faire un bel enchainement mais un peu ennuyeux dans l’ensemble…le jeu est pas du tout bouclé en 35 minutes…et certaines parties s’étalent vraiment en longueur quand on arrive à piocher dans toutes les sphères…et à un moment on se dit « bon, c’est bientot fini ».

    bon apres je peux introduire les cartes dr mops et phal pour rendre le jeu + gai (j’ai pas dit gay) avec un coté « elixir »…

    j’ai envie d’aimer ce jeu car il a de bonnes choses mais sans doute qu’il manque des choses pour en faire un jeu sufissamment complet riche et addictif, dommage.

    Personne à qui j’ai présenté le jeu n’ a vraiment accroché

  2. Et bien c’est dommage que la mayonnaise n’a pas pris avec vous.
    Énormément de joueurs me donne du feed-back quand à la rejouabilité et l’envie de progresser dans ce jeu.
    Des dizaines de parties, toujours différentes, font qu’ils reviennent avec motivation de battre l’adversaire.

    Désolé pour toi

    N.

  3. Je partage l’avis de Lordsavoy, j’ai était emballé par ma première partie au salon Iello et je l’ai acheté dans la foulée mais malheureusement revendu très rapidement. Je reproche surtout un trop grand nombre de parties où l’un des joueurs combote à fond et l’autre se morfond, prenant le plus vite possible dans les 2 sphères de plus faible niveau pour arrêter le massacre.

    Plein de bonnes idées, très joli matériel mais pas pour moi.

    PS: je conçois que certains joueurs y trouvent leur compte et je souhaite plein de réussite à mushroom games pour la suite. Nous avons passé un moment très sympathique avec son représentant sur le salon.

    Manu (Pouss’kubb Essonne)

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*