Regard croisé sur deux jeux de Charles Chevallier : Intrigo et Guilds of Cadwallon

intrigo01

Article écrit par Micha

Monsieur Charles Chevallier est un des auteurs français les plus prolifiques de ces dernières : Nautilus (Libellud), Jurassic (Ilopeli), Cappuccino (Matagot) ou encore gentleman cambrioleur et Continental Express (Bombyx) et d’autres figurent sur le CV de l’auteur. Son actualité est bien remplie avec la sortie récente de Sultaniya (Bombyx), magnifiquement illustré par Xavier Collette, descriptif ici. Et surtout, à la fin août, toujours chez Bombyx, toujours magnifiquement illustré par Xavier Collette, co-signé avec Monsieur Bruno Cathala, le très attendu, Abyss !!!

abyss

Mais comme annoncé dans le titre, je voulais revenir sur deux « anciens jeux » de l’auteur : Intrigo et Guilds of Cadwallon.
Mais alors pourquoi? Et pourquoi deux jeux?
Tout d’abord parce que Guilds of Cadwallon est un projet qui fut kickstarté. Il fut financé avec succès. Mais malheureusement, il est très rare de le trouver en France, problème d’édition il me semble. Donc une envie de présenter ce jeu sûrement passé inaperçu en France. De plus, il ressemble et diffère d’Intrigo, qui fut réédité par Edge en 2013. Donc voilà une occasion de présenter les deux jeux.

guildofcadwallon03

Guilds of Cadwallon est co signé par Charles Chevallier et Gaëtan Beaujannot. Il se joue entre 2 à 4 joueurs, de 8 ans et plus, pour des parties de 30minutes environ. Édité par Cool Mini Or Not, connu notamment pour les Zombicide, c’est tout naturellement qu’on trouve des petites figurines sympathiques dans cette boîte au format Citadelle. Le jeu repose sur des mécanismes de placement, prise de position et de majorité. Sans rentrer dans les détails, les joueurs vont à tour à tour, poser une de leurs figurines dans le but de remporter les cartes. Ces cartes sont plus ou moins influentes, et rapportent plus ou moins de points de victoire. Des règles simples d’addition et de multiplication permettent de calculer les points en fonction du nombre de cartes récupérées dans chacune des guildes. Le jeu s’enrichit par la présence des cartes actions qui ne font pas parties des guildes et vous permettent d’agir sur le jeu ou vous rapportent des points de victoire en fin de partie. Des miliciens aux points négatifs viennent également perturber le positionnement de vos figurines. Des contrats apportent des règles optionnelles ce qui permet une grande variabilité. C’est un jeu rapide, simple, facile d’accès, renouvelable, avec des minifigs mignonnes, et illustré avec brio dans un thème fantastique médiéval.

guildofcadwallon10

Intrigo, quant à lui, fut d’abord éditée par Hazgaard Editions puis réédité par Edge. Charles Chevallier s’est associé à Catherine Dumas et Pascal Pelemans (comme pour Gentleman Cambrioleur). Ce jeu se joue de 2 à 4, à 10 ans et + pour 30 minutes. Dans celui des familles de la noblesses italiennes se font la course pour devenir le nouveau Doge de Venise. Trois étapes constituent le gameplay : une première de draft de cartes (cartes des différentes familles), puis une étapes de pose, puis la dernière est une étape de résolution. Ici aussi le placement et la majorité vont être le nerf de la guerre pour cette course à l’influence. Des cartes pouvoirs (qui coûtent de plus en plus chères) permettent une forte interaction et d’intervenir sur les cartes familles déjà posées. C’est un jeu de cartes très malin, d’une grande beauté graphique, et surtout très fourbasse. Il est donc moins accessible que Guilds of Cadwallon mais par sa première étape de draft et le cartes pouvoirs, Intrigo est sûrement plus profond. Un autre argument en sa faveur est son édition. Cette petite boîte offre un matériel de qualité pour un prix à peine supérieur à 10€ (chez Philibert)

intrigo04

Ces deux jeux bien que présentant des mécanismes similaires de prises de position et de majorité, ils ne s’adressent pas exactement au même public et ne procurent pas le même plaisir ludique. Guilds of Cadwallon, plus accessible, peut donner accès à des jeunes joueurs ou joueurs occasionnels sur ces mécanismes. Il peut amener à Intrigo qui est plus chafouin. J’espère que Guilds of Cadwallon arrivera à avoir une version française.

guildofcadwallon07

Guilds of Cadwallon :
Les + : accessible / rapide / malin / cool mini / bonne rejouabilité.
Les – : pas trouvable en France / donc un peu cher en import VO

Intrigo :
Les + : fourbasse / profond / l’édition / le prix
Les – : les joueurs doivent avoir un niveau homogène

 

A propos de GeekLette 656 Articles
Pipelette & Geek à temps plein

4 Comments

  1. Article super sympa qui me fait penser que je n’ai toujours pas jouer à ma belle p’tit boite d’Intrigo. Faut que j’y joue! 😉

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*