Hacking Party : attaquez Korben.info

HackingParty01

Hacking Party, financé par les internautes, est un jeu de société imaginé par Korben & My Witty Games. En Novembre 2012, entre la communauté de Korben et celles des jeux de société, le jeu remporte en franc succès en raflant 28 400 € (20 000 € étaient demandés). Devant l’enthousiasme des internautes, Korben et My Witty Games annoncent fièrement qu’ils rajoutent un plateau !!  Les 550 internautes ayant participé à la campagne de financement furent alors super heureux (en tous les cas moi, oui).

J’ai donc reçu ce jeu aujourd’hui et sans trop attendre j’ai commencé une partie. Mais avant d’aller plus loin, je voudrai quand même vous dire que ce jeu est :

  • le premier projet auquel j’ai participé financièrement
  • le jeu de société qui m’a donné envie de découvrir le reste des jeux de société (donc sans Korben, je ne connaîtrai pas Keyflower ni la communauté ludique bien sympa que j’ai rencontré) 

HackingParty02

Alors comment on joue ? Pas si vite, petit, sinon on s’y perd ! D’abord : le gagnant est le premier arrivé à 12 points de réputation et c’est en hackant les différents sites que l’on acquiert sa notoriété.

Le jeu se compose :

  • d’un plateau 
  • de tuiles « Embleme »
  • de tuiles « sites » qu’on va attaquer
  • de cartes « hackeurs » (chaque joueur démarre avec une équipe de 6 hackeurs)
  • de cartes recrues (qui complètent notre équipe d’hackeurs au fil des tours)
  • de cartes « random » (qui affaiblissent nos attaques)
  • de 6 meeples pour marquer les scores

HackingParty10

La partie se compose de plusieurs tours :

  • on place les sites à attaquer sur le plateau (nombre de sites placés = nombre de joueurs)
  • on attaque :
    • En même temps, chaque joueur place ses cartes face cachée (hackeurs et éventuellement ses autres cartes piochées ) devant les sites qu’il souhaite attaquer ou défendre
    • le joueur ayant placé ses cartes en premier pose son emblème sur le centre du plateau et ainsi de suite
  • on résout les attaques :
    • pour chaque site, on dévoile les cartes jouées, on compte le nombre de points d’attaque en rapport au nombre de points de défense du site
      • il y a des cartes d’attaque : donnant un certain nombre de points d’attaque et il y a des cartes de défense : permettant de rajouter des points de défense au site pour faire échouer l’attaque des adversaires.
    • si les hackeurs ont plus de points d’attaque que le site n’a de points de défense, on pioche une ou plusieurs cartes random (qui vont donner au site des points de défense supplémentaires ou pas)
    • si, avec ces cartes, les hackeurs ont toujours la majorité de points, ils gagnent des points de réputation, se partagent les cartes random (c’est là qu’il vaut mieux avoir terminé son placement en premier, car on choisit sa carte) et piochent de nouvelles recrues.
    • si par contre, les points d’attaque ne suffisent plus, les hackeurs sont arrêtés pour certains et ne pourront pas être joués lors du prochain tour.
  • Certains hackeurs échappent à la police, d’autres rapportent + de points de réputation, et encore d’autres permettent de piocher plus de cartes. Bref, le placement ici est donc très important

HackingParty16

Au début, c’est un peu galère de suivre les règles et le comptage des points mais après un ou deux tours ça passe tout seul. Heureusement.

Alors qu’est ce que j’en pense ?

A la lecture des règles, je me suis dit « merde les sites sont peu protégés, on va gagner à tous les coups! » et bien non car au fil des tours on a trouvé ça intelligent. Avec une partie à notre actif, on pense que pour gagner des points, vaut mieux aussi prévoir d’en faire perdre ! Bref, un bon casse tête !

Les plus :

  • Placement pas si simple que ça 
  • Les sites à forte défense sont pris d’assaut (pour les conquérir ou bien les défendre… dur de choisir et de deviner ce que vont faire les autres)
  • Bonne ambiance autour de la table
  • Règle bien écrite et bien illustrée
  • les icones des tuiles sites sont intuitives
  • Variante découverte prévue dans la règle
  • j’ai reçu en plus du jeu : un poster A4 plastifié de Hacking Party & l’extension « Temple » du jeu chronos

Les moins :

  • Ce jeu sera difficile à sortir : trop familial pour le thème et thème pas assez intéressant pour les familles. J’aurai aimé du coup un jeu dont le thème aurait été plus approfondi, plus spécialisé pour les informaticiens
  • il manque quelque chose pour voir les placements des autres
  • Une récompense pour ceux qui ont défendu le site serait bien agréable (variante/extension ?) à condition qu’on soit pas le seul à attaquer évidemment.
  • Ne se joue pas à deux ?
  • On ne sait plus trop qui pose quoi (hormis ses hackeurs) des petits marqueurs supplémentaires auraient été bien sympa
  • Pour atteindre les 12 points on a du remettre sur le plateau les sites déjà hackés (ou alors j’ai loupé un wagon?), donc il n’y a pas assez de sites.
  • Il n’y a pas assez de place pour mettre nos cartes d’attaque ou de défense (et pourtant on a joué à 3, donc imaginez à 6)

Dans l’ensemble je ne regrette absolument pas ma participation à ce financement. Mais il y a tellement de jeux qui sortent et qui sont meilleurs que j’ai bien peur que celui-ci ne perse pas. Et pourtant il n’est pas si mal, il y a vraiment quelque chose, espérons que des extensions viendront pimenter ce jeu qui est déjà bien relevé !

Le jeu sera disponible en Septembre (pour 50 € je crois, en tous les cas en préco c’est ce tarif). Vous pouvez lire ici tous les articles rédigés par Korben sur son jeu de société.

A propos de GeekLette 664 Articles
Pipelette & Geek à temps plein

2 Comments

  1. Je pense qu’il y a un petit souci de cohérence, sur 2 niveaux.

    – Un design global familial, pour un jeu qui ne l’est pas tellement.
    – Un tarif complètement à côté de la plaque, bien trop élevé, par rapport au matériel dispo.

  2. Le tarif de préco est de 40 €, bien plus justifié je pense pour ce type de jeu.

    Pour avoir participé au financement et donc y avoir joué, je trouve le jeu très bon.

    Il ne percera peut-être pas, pour des raisons je dirai plutôt « économiques »: les éditions witty ayant perdu le procès contre tric-tric, je ne parierai pas sur cette société sur le long terme. D’ailleurs leur plateforme ne propose plus de jeu à financer. A suivre…

    Pour en revenir au jeu, il est effectivement très plaisant, l’ambiance autour de la table est effectivement très bonne. Le jeu se situe pour moi entre un party-game avec une bonne dose de stratégie et de bluff (faut il coopérer ou faire foirer l’attaque ?), ce qui le rend original. Il n’est pas pour autant familial.

    Bien que dans le style « cartoon », je ne vois pas le défaut de cohérence comme l’écrit Foussa entre le design et le public visé par le jeu. Faudrait il que les gamers se cantonnent à des jeux austères ?

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*