Flamme Rouge

Article écrit par BDPhilou


Un jeu de Asger Harding Granerud
Illustré par Jere Kasanen et Ossi Hiekkala
Edité par Gigamic
8 ans et +
2 à 4 joueurs
30 à 45 minutes
36 euros chez Philibert

Flamme Rouge Mania !

Amies lectrices, Amis lecteurs, sachez que l’auteur de cet article ne sait pas faire du vélo ! Oui, oui, c’est vrai. Quand je le dis, personne ne me croit. Pourtant, c’est un fait, je n’arrive pas à tenir plus de 5 secondes sur un vélo sans me casser la figure… une sombre histoire d’oreille interne apparemment. Alors autant vous dire que la diffusion du Tour de France à la télé me passionne autant qu’un documentaire sur la reproduction des huîtres albinos en Alaska du Sud Est. Il en a été de même pour l’annonce de la sortie de « Flamme Rouge » : un jeu simulant une course de cyclisme. Cependant, le passionné de jeux de plateau que je suis, n’a pas pu s’empêcher de se pencher sur son cas car les avis positifs pleuvent de partout : Twitter (où beaucoup de joueurs en parlent avec des éloges) ou encore Trictrac où Monsieur Phal (Cycliste invétéré) en personne ne loupe pas une occasion de dire tout le bien qu’il pense de Flamme Rouge… Mais tout cet enthousiasme est-il dû à la passion du vélo ou à un véritable plaisir de jeu ? Réponse dans ce test.

Faut pédaler !

Dans Flamme Rouge, chaque joueur incarne une équipe composée de 2 cyclistes : Un Rouleur et un Sprinteur. Après avoir constitué le parcours à l’aide de tronçons de routes modulables les joueurs placent leurs 2 figurines de cyclistes devant la ligne de départ. Le gagnant sera celui qui dépassera en 1er la ligne d’arrivée avec l’un de ses 2 cyclistes. Pour cela, chaque joueur dispose de 2 paquets de cartes : 1 propre à chacun de ses coureurs.

A bicycletttttttttttttttttttttteuuuuuuuuuux !

Le tour de jeu est extrêmement simple :

Chacun pioche 4 cartes dans chacune de ses 2 pioches et en choisit 1 de chaque. Les autres cartes sont défaussées et seront utilisables plus tard dans la partie. Ensuite, par ordre d’avancée dans la course, les joueurs posent face visible devant eux les cartes sélectionnées et en applique l’effet. Celui-ci est très simple : il suffit d’avancer d’autant de cases que la valeur inscrite.

Attention cependant, toute carte jouée est définitivement retirée du jeu pour la partie. Ainsi, jouer toutes ses cartes de fortes valeurs en début de partie pourra vous laisser nettement à la traîne lors du sprint final. De plus, on se retrouve parfois bloqué par les autres joueurs, ceci empêchant de pouvoir réaliser la totalité des déplacements autorisés. L’aspect simulation n’est pas en reste puisque les montées et les descentes influents directement sur la valeur des cartes jouées. Par exemple, en descente, comme les cyclistes pédalent moins, il est impossible d’avancer de moins de 5 cases. Idéal pour se débarrasser de cartes de faibles valeurs et avancer tout de même d’une distance raisonnable. A l’inverse, en montée, inutile de jouer une valeur supérieure à « 5 ». Votre coureur a de la peine et ne pourra pas avancer plus. A cela s’ajoute les effets d’aspiration en fin de tour ou encore ceux de la fatigue qui se concrétisent par l’ajout dans votre pioche de cartes de déplacement de valeur « 2 » (la plus basse).

Les Plus :

  • Des règles simples mais simulant fort bien les contraintes d’une vraie course de cyclisme,
  • Des figurines bien sympas,
  • Les courses avec des montées et des descentes (plus tactiques),
  • Un jeu intergénérationnel : Papy peut y jouer avec son petit fils de 8 ans avec le même plaisir,
  • La modularité des courses,
  • Le temps de partie adapté.

Les Moins :

  • Les parties assez « plates » sur terrain plat,
  • On a parfois du mal à distinguer son Rouleur de son Sprinter.

Ça roule ?

Flamme Rouge est un excellent jeu de course familial. Il réussit surtout l’exploit de proposer une vraie simulation avec des règles d’une simplicité presque déconcertante. Il n’en demeure pas moins stratégique lorsqu’il faut choisir de jouer immédiatement ou conserver pour plus tard les cartes de plus fortes valeurs. Quoi qu’il en soit, le sprint final sera un grand moment de suspens et d’intensité. Bref, si vous êtes un amoureux du vélo et/ou si vous cherchez un bon jeu familial intergénérationnel, Flamme Rouge est fait pour vous car, effectivement, il est à la hauteur de sa réputation !

A propos de GeekLette 522 Articles
Pipelette & Geek à temps plein

1 Trackback / Pingback

  1. Dans « la »… non « les » valises de truffeauvent - GeekLette

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*