Dans « la »… non « les » valises de truffeauvent

dav

Mes précieux…

Chaque année, j’ai l’impression que le choix est de plus en plus difficile : entre la taille de la ludothèque qui grandit, l’envie de jouer à tout, ce n’est pas simple… Heureusement, on a une grande voiture 🙂

Place aux jeux !!

Avant tout, toujours avoir quelques jeux solo sous la main :

Je suis partie avec Vendredi, très bon jeu solo, avec plusieurs niveaux de difficultés. Vous devez affronter les dangers de l’île sur laquelle vous avez échoué. Nous partons avec un deck de cartes, avec des valeurs faibles, voir très faibles. Lorsqu’un danger est vaincu, la carte est récupérée et ajoutée au deck : chaque carte danger contient également une partie combat avec de la force et/ou de pouvoirs spécifiques. le but est de survivre 3 fois à la pioche des dangers avant d’affronter 2 bateaux pirates.

 

J’ajoute exceptionnellement un livre dans ma valise de jeu : un escape book « le piège de Moriarty » de Stéphane Anquetil. J’ai découvert ce concept un peu par hasard, et j’ai été complètement conquise. Il s’agit d’un livre avec des énigmes logiques à résoudre pour avancer dans l’aventure. Le plus dur a été de le glisser dans la valise sans le faire avant de partir :).

 

Dédicacé lors du PEL !!!

 

Pour rester dans le principe des escape game, très à la mode, j’ai glissé les paquets de carte de Unlock des space cowboys. L’avantage, c’est que ça ne prend pas de place. J’ai pris soin d’imprimer les scénarios téléchargeables pour en profiter un maximum avant de craquer pour la 2ème boite.

PS : Pour ceux qui connaissent, j’aurais dû prendre la boîte …

 

Pour jouer à 2, on a notre petit chouchou bubblee pop, avec les nouveaux bubblees, plus méchants 🙂 : 2 nouvelles couleurs pour 2 nouveaux pouvoirs… les blancs, vraiment vilains malgré leur apparence vont permettre de glisser un bubblee noir sous une colonne de jeu de l’adversaire … tandis qu’avec les oranges vous pourrez voler un bubblee à l’adversaire qui sera alors remis dans la pioche (de sa zone de jeu ou de sa zone de score).

J’ai emmené quelques jeux minimalistes ne prenant pas de place :

Des jeux de la collection Oink games : Insider, deep sea aventure, The Pyramid’s Deadline. J’aime beaucoup cette gamme de jeux ; on trouve des jeux d’ambiance (Insider), un très bon stop ou encore (Deep Sea Aventure), Pyramids (j’adore le design).

 

Et surtout Sherlock 13 : nous enchaînons les parties et il est le jeu le plus joué chez moi cette année.

 

Pour attirer les ados, j’ai opté pour Profiler et Face de bouc.

Le premier permet d’avoir des discussions complètement surréalistes, j’adore. Il s’agit d’un jeu coopératif où un des joueurs doit faire deviner aux autres participants un des 6 personnages présentés. Pour cela, ce joueur a 2 traits de caractères à disposition qu’il doit placer sur une échelle de -5 à 5…

les noms choisis : Nadal, Albert, Mirabelle

Le second, découvert par le bouche à oreille ludique est une vraie bonne surprise. le jeu est constitué de cartes sur lesquelles sont représentés des gentils petits monstres présents en plusieurs exemplaires. A son tour de jeu, un joueur retourne la carte  en haut du paquet. Lorsque le monstre apparaît pour la première fois, le joueur actif lui donne un gentil petit surnom (pas de limite, laisser parler votre imagination). lorsque ce monstre réapparaît il faut alors dire son nom le plus rapidement pour gagner toutes les cartes précédemment découvertes (le joueur avec le plus de cartes gagne la partie). Jouable à partir de 6 ans, il fait l’unanimité même avec les plus grands qui se font vraiment plaisir avec le nom donné aux monstres.

 

2 jeux familiaux ont eu le droit de rejoindre les heureux élus : Flamme rouge et Happy pigs.

Flamme rouge est un jeu de course de vélo: chaque joueur a 2 cyclistes (un rouleur et un sprinteur), qui sont chacun associé à un deck de cartes avec des valeurs particulières. A un tour de jeu, chaque joueur va piocher 4 cartes pour chaque cycliste et en choisir une des 4. les cartes sont révélées et on avance les cyclistes du nombre indiquées sur leur carte. Chaque carte ne sera jouée qu’une seule fois. Ensuite, on applique le phénomène d’aspiration (bonne trouvaille), ainsi que la fatigue. Je trouve le jeu très fun à jouer ! Allez faire un tour sur l’avis de BDPhilou pour avoir plus de détails.

Happy pigs quant à lui vous met dans la peau d’un fermier qui se lance dans l’élevage de cochon. Je l’ai pris car il permet de jouer jusqu’à 6 joueurs et tout le monde joue en même temps : à un tour de jeu, on révèle une carte qui va indiquer le nombre d’actions de chaque type disponibles. Il y a 4 actions possibles : acheter, vendre, nourrir les cochons, faire reproduire nos cochons. Le truc c’est que chacun choisit secrètement son action et elle sont révéler simultanément. les joueurs ayant choisis la même action vont se partager le nombre d’actions disponibles. ce qui peut être bien chiant, surtout à 6 !

 

ET pour les choses plus sérieuses, j’espère convaincre la tribu de jouer à Tikal. Je mise beaucoup sur l’esthétisme du jeu pour les appâter ! C’est bien parti. Là aussi, vous pouvez avoir des détails sur le site par BDPhilou 🙂

 

Comme il restait encore un peu de place, j’ai pu glisser les classiques qu’on a toujours dans les valises : CodeNames, Love letter, Qwixx,  30 carats, Deus, Five Tribes.

Et comme il restait encore de la place (très grande voiture, je vous ai dit ! et un chéri très compréhensif !! ) , j’ai ajouté quelques boites… Au final, on se croirait presque comme à la maison 🙂

Le tout est de bien jouer à Tétris pour ranger les boîtes dans les boîtes

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*