Ma fantastique année ludique !

Etant très fraîchement arrivé sur le blog, vous (ami(e)s lecteurs ou lectrices) ne me connaissez pas encore très bien. Le récit de cette année ludique – assez incroyable pour moi – devrait nous permettre de faire plus ample connaissance.

Comment en suis-je devenu chroniqueur sur le blog ? Quel est mon parcours ludique ? … Si je vous dit qu’il y a un an à peine, je ne connaissais pratiquement rien au monde du jeu ! Enfin rien … remettons un peu de contexte. Entre 2006 et 2011, j’ai vécu dans la sympathique ville de Nancy, dans un premier temps pour mes études, puis pour mes premiers jobs. En septembre 2008 s’ouvre à quelques pas de chez Pistache et moi le premier « bar à jeux » de la ville : La Feinte de l’Ours !

C’est un endroit que je vais fréquenter de temps en temps – j’aime jouer depuis toujours – sans pour autant être dévoré par une insatiable passion. D’ailleurs, mes autres hobbies épuisent déjà une grande partie de mon temps et de mon argent – à l’époque, je suis batteur dans un groupe de rock qui tourne plutôt correctement et j’assouvis de manière gargantuesque ma passion pour la BD (environ 1 700 albums dans mes rayonnages aujourd’hui). A la Feinte de l’Ours, je découvre néanmoins quelques « classiques » tels que 7 Wonders, Dixit et Pandémie.

En 2011, on déménage pour la région Parisienne et on atterrit dans les Yvelines, à Maurepas. Nouvelle région, nouveau boulot, on ne connait pas grand monde et niveau ludique, c’est le calme plat ludique pendant plus de 3 ans

Puis, arrive le 25 décembre 2014, la date qui va tout changer ! En effet, nous sommes en Lorraine et en soirée, nous retrouvons des amis que nous n’avions pas vus depuis longtemps et notamment Christopher Matt, le graphiste adéquat et sa copine Marjo. Qu’ont-ils reçu pour Noël ? Des jeux bien sûr ! On enchaîne alors quelques parties de Wazabi, mais surtout de Camel Up et de 7 Wonders.

Notre intérêt pour le jeu de société est pleinement relancé, dès notre retour à la maison nous fonçons chez Picwic (c’est à côté de chez nous et l’on ne connaissait que cela à l’époque…) pour acheter 7 Wonders et Pandémie afin de partager cette passion renaissante avec nos quelques amis ! À la caisse de chez Picwic, un petit jeu-concours Asmodée de type tirage au sort pour gagner un séjour à Cannes pour le Festival International des Jeux. Tiens c’est quoi ça ? Ça a l’air sympa ! Pistache remplit donc le bon de participation, même si on se dit que c’est le genre de concours où on ne gagne jamais

Et bien pas du tout ! On a gagné \o/ et nous voilà partis pour le FIJ 2015 avec en prime 2 nuits à l’Hotel Martinez, excusez du peu !

Nous ne connaissions alors pas du tout le monde ludique et ses acteurs, nous avons croisé beaucoup de personnalités, nous avons participé à la soirée de remise des Prix Lidja et des Cocktails d’or au milieu de dizaine d’auteurs, d’illustrateurs, d’éditeurs et de barbus célèbres sans s’en rendre compte et sans comprendre un mot de ce qu’ils racontaient.

Niveau jeux, on s’est d’abord orienté vers ce que l’on connaissait déjà et on a participé 2 fois aux excellents « Pandémic Survival » organisés par Filosofia et incarnés par Fayçal. Par la suite, nous sommes un peu plus aventureux et découvrons Colt Express (grandeur nature), Loony Quest, Concept ou la réédition de Cash n’Guns. Les gens que l’on croisent sont sympas et l’ambiance est vraiment géniale. Sur le stand de Moonster Games, de sympathiques « bénévoles » nous font découvrir Miniville et Crossing. Nous sympathisons avec l’un de ces « bénévoles » et échangeons nos numéros : Ian Parovel. C’est en rentrant chez nous et en ouvrant notre Colt Express que nous comprenons que ce n’était pas vraiment qu’un « bénévole » !

Malgré notre manque de « maturité ludique », ce premier Festival de Cannes a été une expérience délicieuse, de laquelle nous avons rapporté plein de souvenirs (dans tous les sens du terme).

Ian nous recontacte quelque temps après pour nous proposer de participer à une soirée ludique à Saint-Germain-en-Laye, ce que nous acceptons avec plaisir. Cette soirée fut la première d’une longue série : longue série de rencontres et longue série de découvertes ! C’est lors de ces soirées que nous faisons la rencontre déterminante de Geeklette et de Micha 🙂 !

L’article étant déjà suffisamment long (et ce n’est pas fini…), je ne vais pas vous détailler toutes ces soirées, mais parmi les rencontres, on peut noter celles de : Bérénice, Helena, Neil, Charles, Dominique, RaphFendoel, AcariatreBenwa,  …
Et parmi les découvertes celle de : Abyss, Antarctica, Splendor, Elysium, Discoveries, EvoRussian Railroads, Blooood Raaaage

Permalien de l'image intégrée


Notre insatiable (enfin, MON insatiable) passion pour les jeux de sociétés était donc lancée ! En moins d’un an, j’ai acheté une centaine de jeux et joué plus de 220 parties.

Après ce premier Cannes mémorable, nous avons eu envie d’écumer quelques-uns des beaux festivals organisés durant l’année. Nous avons eu la chance de parcourir les stands de :

Une première pleine de poussière, mais 2 jours vraiment agréables. Nous avons pas mal flâné et testé quelques jeux que j’avais pledgé (10′ to Kill, Master Islands), nous avons également pu tester Mafia de Cuba. Je retiens également le gros tournoi de Five Tribes, sans doute le jeu que j’ai le plus apprécié cette année, avec une belle seconde place.

Jeune festival très dynamique et sympathique, à l’image de Bruxelles. Une première journée pluvieuse avec peu de monde, ce qui nous a permis de tester pas mal de jeux : Piratoons, 7 Wonders Duel, The 7th Continent et le proto d’Outlive (le prochain Kickstarter de la Boite de Jeu).

blog

Le deuxième jour est plus ensoleillé, et donc plus enclin à la flânerie. On a quand même pu tester Kenjin, Sabordage (un OriGames qui devrait sortir pour Cannes), Doctor Panic et Crazy Time, après lequel j’ai été interviewé par Radio Contact :

Téléchargement direct ici et disponible aussi sur iTunes

Un autre jeune festival qui se tenait à Orléans pour la seconde fois. Le cadre du Campo Santo est juste magnifique,  toute la Team Tric Trac (les locaux de l’étape) est présente et prend le temps de papoter. L’ambiance est très détendue et l’on est loin du bain de foule de Cannes ou de Paris est Ludique, c’est appréciable. On a pu, entre autres, y tester Flick’em UpRaptor, Taverna et l’excellente première extension de Colt Express

Comme je dois définitivement avoir un physique de radio, nouvelle interview de France Bleu Orléans (dont je n’ai pas réussi à retrouver l’extrait…).

Durant cette année, nous avons également eu l’énorme chance d’obtenir des invitations pour l’AsmoDay, cet événement ludique assez exceptionnel (le précédent ayant eu lieu en 2011). Nous avons pu y tester Naqala, la future bombe ludique 2017  de Days of Wonder signé Bruno Cathala !

Encore une fois, beaucoup de rencontres, d’échanges et de bons moments. On retiendra surtout l’immersive partie de Mafia de Cuba avec Neil et Fendoel (qui en a profité pour m’interviewé, oui… j’ai encore été interviewé – retrouvé le podcast sur le site de Proxi-Jeux), l’anthologique fou rire avec M.Manu nous racontant les aventures de la Team Moonster en Corée, ma pitoyable partie de 7 Wonders Duel face à Charles Chevallier (j’en entends encore parlé ! ^^) et enfin le tout petit Chili Con Carne préparé pour les participants :


Encore un peu courage, nous arrivons presque à la fin de l’article ! J’aimerais le terminer en citant les autres personnes qui ont fait de cette année ludique une réussite :

Fred, le serial backer qui pledge plus vite que son ombre, croisé par hasard sur Ulule  et habitant aussi à Maurepas. Denis, gérant de la ludique et sympathique boutique en ligne Jumanji Shop, Maurepasien également. J’ai pu partager avec eux, de nombreuses soirées et après-midis jeux des plus agréables, découvrant notamment, Deus, Mice and Mystics, Black Fleet, Love Letters, Complots, Vye, Tiny Epic Galaxies …
Avec ces deux-là nous devrions également donner le jour cette année à une nouvelle Asso’ Ludique basée, vous l’avez deviné, à Maurepas ! 🙂

Peggy, ludothécaire à la Maison des Jeux de Trappes, que j’ai eu la chance de croiser lors d’un Twitapéro chez Alexis. Une chaleureuse ambiance et de très bons moments lors des soirées à la maison des jeux (avec Florent, Bébert et les autres !) et une fois de plus des découvertes : Shakespeare, Parfum, Viceroy, Mexica, Zombies : La Blonde, la Brute et le Truand, Tunhell, Celestia

Ils ont déjà été cités, mais une grosse mention spéciale pour Ian, Micha et Geeklette qui m’ont ouvert les portes de ce fantastique monde ludique, qui m’ont permis de devenir chroniqueur sur ce blog et avec qui j’ai découvert de façon privilégiée de nombreux jeux (c’est la dernière liste « en vrac », promis) : Mysterium, Dice City, Niet, l’Auberge Sanglante, Iki, Ryu, the GalleristSettlers, Roll for the Galaxy,..

Je vous laisse avec mon TOP 5 de l’année et avec la bonne résolution que mes prochains articles seront plus courts (un peu). Je vous souhaite à toutes et à tous une EXCELLENTE ANNÉE LUDIQUE, en espérant vous y croiser !

1. Fives Tribes

2. Blood Rage

3. Abyss (malgré des premières parties laborieuses) [GeekLette : on aurait du commencer par ça dans l’article]

4. The Gallerist

5. Je suis faible et n’arrive pas à trancher donc à ex-æquo :
7 Wonders Duel, Russian Railroads et Antarctica

A propos de GeekLette 547 Articles
Pipelette & Geek à temps plein

8 Comments

  1. Hello,
    Bien belle année riche en événements et en moments inoubliables.Bienvenu dans le monde ludique qui offre énormément d’opportunités de rencontrer des gens autour d’une même passion.
    Très belle année à toi !

  2. ouaahhhh! Je suis cité dans un article !! Et ben ça! Merci à toi Ben (pour info, j’ai un Tricherions à te faire tester).

    Belle prose, remplie d’expériences ludiques. Je te rejoins sur le 1er de ton classement : Bruno restera définitivement mon auteur fétiche (je t’aime Bruno 😀 ). Antarctica ne serait pas dans mon classement (j’aime pas trop le thème).

  3. @ Emi : Merci beaucoup 🙂

    @fred-serial-backer : C’était la moindre des choses 😉 . Motivé pour tester Tricherions, ça fait un moment qu’on c’est pas réuni autour d’un jeu ! Et puis faut vraiment qu’on arrive à caler l’AG constitutive.

  4. Bon alors moi aussi j’ai habité Nançy – une seule année mais je suis né à côté – moi aussi j’ai une grosse collec BD et moi aussi j’habite Orléans – ah non, je ne suis pas passé au Campo Santo cette année pour cause d’emploi du temps pas compatible.
    Bonne année ludique 2016…

  5. De sacrés hasards et de la chance, et youpla des rencontres qui changent une vie 😉 Pour moi le déclencheur de ma (raisonnable) passion pour les jeux de société a été le festival de Cannes en 2011, j’étais en formation pas très loin pour ma reconversion professionnelle et ça a été une grosse claque! Comme toi j’ai rencontré des « bénévoles » sympas, je me suis rendu compte après coup que c’était un des auteurs du jeu qui m’avait expliqué les règles lors du off le jeudi soir Oo

    Bienvenue à toi, et (ça vaut pour toute l’équipe) au plaisir de se croiser au FLIP de Parthenay (c’est le gros salon le plus proche de La Rochelle)!

  6. @Li-An : La seule différence c’est que n’habite pas à Orléans, mais j’aimerai bien, ça à l’air d’être une chouette ville ! 😉 Bonne année ludique à toi également.

    @Rouxbarbe : Merci ! Effectivement, le FLIP fait partie des festivals que j’aimerai découvrir (avec notamment LudiNord et Alchimie à Toulouse).

  7. Comme je comprends que tu es à Maurepas, et si ce n’est pas déjà fait, pense à venir faire un tour à l’association de jeux de plateau de St Quentin en Yvelines, Queimada.org ! JdP tous les mardi et vendredi soir !

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*