Deus

deus

Un jeu de Sébastien Dujardin
illustré par Christine Deschamps, Ian Parovel, Maëva Da Silva, Paul Laffond
édité par Pearl Games
de 2 à 4 joueurs
durée approx. de 75 minutes
au prix de 42,50 euros

J’étais persuadée d’avoir déjà rédigé un article sur Deus. Je répare donc ma grossière erreur. Heureusement, il ne sera pas compliqué de vous expliquer les règles de Deus car vous devrez développer votre civilisation en jouant des cartes. Une multitude de possibilités s’offrent donc à vous en 2 actions (oui oui seulement 2) :

  • Construire un bâtiment : cela vous permettra de poser la carte sur votre plateau, d’ajouter votre bâtiment sur le plateau central et d’activer les cartes de même catégorie de votre plateau dans un ordre précis. Selon ce que vous construisez vous pouvez aussi attaquer un village barbare ou ériger un temple.
  • Faire une offrande aux Dieux : les offrandes permettent de changer les cartes de votre main et d’obtenir quelques ressources ou PV.

deus05

Les bâtiments sont de différents types :

  • Bâtiments maritimes qui permettent de vendre et/ou acheter de la marchandise
  • Bâtiments de production qui permettent de récolter des ressources
  • Bâtiments scientifiques qui permettent d’ignorer les Dieux et d’échanger ses cartes
  • Bâtiments civils qui permettent de gagner des PV ou de l’or en fonction des bâtiments construits
  • Bâtiments militaires permettent de voler de l’or ou des PV aux autres ou bien attaquer les villages barbares. Les unités militaires peuvent aussi se déplacer …
  • Temples

deus14

Le jeu s’arrête lorsque tous les villages barbares ont été attaqués ou bien que tous les temples ont été construits. On termine alors le tour et on compte les PV.

Voilà c’est tout bête et pourtant très riche !!! Autant le préciser de suite, il faut aimer les combo de cartes car c’est tout le sens du jeu. Ceux qui n’ont pas l’habitude de ce type de jeu, comme moi, trouveront dans Deus un très bon jeu avec une courbe d’apprentissage élevée. Ceux qui maîtrisent les combos par contre y trouveront un jeu simple et efficace à partager. Le jeu se joue en une heure, les  règles sont claires, précises et rapides. Les activations de cartes (celles qu’on exécute lorsqu’on construit un bâtiment de même type) reste le sel du jeu et propose donc un très grand choix de stratégies. Ce qui est encore plus marquant cependant c’est la possibilité de bloquer l’expansion des autres sur le plateau principal (et modulable!). Ça fait grincer quelques dents au passage c’est toujours bon à prendre. Et la tension devient palpable lorsque la partie est bien entamée car le plateau principal commence à être occupé… et la place se fait rare.

J’aime particulièrement la double action : poser une carte sur son plateau/jouer celles posées précédemment et construire son bâtiment sur le plateau principal où les batailles de territoires vont bon train.

Même à deux le jeu reste plaisant. La promesse du nombre de joueurs sur la boite est donc tenue.

deus09

Les plus 

  • Bon rapport durée / stratégie
  • Règles ultra simples
  • Nombreux choix de tactiques avec les combos
  • Chouette système d’activation des cartes de même catégorie
  • Bonne rejouabilité
  • Délicate adaptation aux cartes qu’on a
  • L’expansion des autres qu’on peut bloquer
  • Tension en fin de partie
  • Plateau modulable
  • Jeu fluide et accessible
  • Se joue aussi bien à 2 qu’à 4

Les moins

  • Pioche de cartes aléatoire mais une variante officielle propose cela : Une seule fois dans la partie, chaque joueur peut choisir l’action Construire un bâtiment sans tenir compte de la couleur de la carte Bâtiment qu’il joue. Il devra la jouer par contre face cachée et payer le coût en or selon l’endroit où il la pose.
  • Hormis sur le plateau central, chacun joue dans son coin
  • Petit soucis de couleur sur le bois

Avec une aussi courte durée et cette profondeur de jeu, Deus mélange les genres (combo/placement/conquête) et offre des parties toujours agréables à jouer. Un must have de cette fin d’année.

Un jeu disponible chez Philibert 

 

A propos de GeekLette 635 Articles
Pipelette & Geek à temps plein

3 Comments

  1. Je l’ai acheté en pré-commande à Essen et j’y ai joué plusieurs fois depuis.
    La mécanique se comprend et s’explique très bien. La première partie est très plaisante.
    Un seul gros défaut quasi-rédhibitoire pour moi : la frustration de la pioche.
    Si vous pouvez passer outre ce jeu est une valeur sûre.
    Peut-être qu’en vieillissant je deviens trop exigeant. Ou peut-être que ce Pearl Games n’est pas fait pour moi.
    J’attends avec impatience le prochain : La Granja.

  2. Notre favori du moment : après avoir enchaînés les parties de ginkgopolis il y a un temps , voici un nouveau Pearl games qui nous ravit !
    Facile à prendre en main , des parties renouvelées grâce aux cartes et au plateau , une vraie réussite !
    je vais prendre un abonnement Pearl games 🙂

  3. Très bon jeu à 2, dès la 3 ème partie on maîtrise assez bien les cartes, leurs effets étant assez facilement mémorisable et pas alambiqués. Attention par rapport à ce qui est dit dans l’article pour la fin de partie dès que les conditions sont remplies il faut
    « terminez le tour en cours afin que chaque joueur ait joué le même nombre de fois. Ensuite, jouez un dernier tour complet durant lequel chaque joueur pourra choisir une dernière action » ce qui change pas mal de choses sur les majorités.

1 Trackback / Pingback

  1. Une valise de jeux de société ? - GeekLette

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*