BraveRats

braverats

Article écrit par BDPhilou

Les rats quittent le navire !

Juste avant de quitter l’édition 2014 de Paris Est Ludique (au passage, BRAVO aux organisateurs !), j’ai fait un petit crochet par la boutique de l’évènement. La raison était simple, je tenais absolument à repartir avec la petite boite d’un jeu rapide et malin que j’avais découvert le jour même sur le stand de Blue Orange. Son titre ? BraveRats !

De quoi je me mêle, Gibson ?

BraveRats est une sorte de bataille (en mieux rassurez-vous !) qui se joue exclusivement à 2 joueurs. Chacun incarne un clan de rats : Les Yargs ou les Applewood et va essayer de remporter la partie en 3 manches de 4 plis chacune.

braverats04

A bon chat, bon rat !

Le moins que l’on puisse dire, c’est que le matériel est on ne peut plus simple : 16 cartes + une règle de jeu… et c’est tout. On a rarement vu plus minimaliste. En fait, chaque clan est composé des 8 mêmes cartes numérotées de 0 à 7. Chacune d’elle représente un personnage avec sa valeur et son pouvoir propres. Si chaque clan bénéficie d’illustrations spécifiques (superbes au passage !), il s’agit bien strictement des mêmes cartes au niveau des pouvoirs et des valeurs. Le choix du clan que l’on incarnera n’a donc qu’un aspect esthétique et n’influera en rien sur votre façon de jouer.

Fais comme un rat ?

A son tour, chaque joueur choisit une carte et la pose devant lui. La carte avec la valeur la plus haute l’emporte. Jusqu’ici, vous vous dites : « Ok, c’est une bataille en fait ce jeu ? ». Et bien oui et non car, fort heureusement, les pouvoirs viennent tout chambouler et ils remettent assez fréquemment en question une victoire qui semblait acquise. Par exemple, le musicien, avec sa valeur « 0 » semble être le personnage le plus faible du jeu… et bien non, car son pouvoir permet d’annuler la manche et de mettre les 2 cartes jouées de côté. Ainsi, le gagnant du prochain pli, gagnera les deux manches d’un coup. Je peux citer également le Général de valeur 6 qui permet, lors de votre prochain pli, d’ajouter +2 à la valeur de la carte que vous jouerez. Ceci ajoute une vraie subtilité au jeu et permet de vraiment s’interroger sur le choix de la carte à mettre en jeu. Ainsi, chaque pli remporté est mis de côté. Dès qu’un joueur en gagne 4, la manche est gagnée. Du coup, les trois manches passent très vite (en 5 minutes, comme annoncé sur la boite) et on a très envie d’enchainer sur une nouvelle partie.

braverats03

Les plus :

  • Graphismes super attachants,
  • Règles comprises en 2 minutes,
  • Bien plus subtile qu’il n’y parait,
  • 5 minutes la partie !
  • La version japonaise offerte sur simple demande (en ayant acheté le jeu de base évidement),
  • 7 variantes incluses dans les règles,
  • 1 tableau récapitulatif de tous les cas de figure afin d’éviter tout malentendu sur les pouvoirs,
  • Vraiment tout public,
  • Facile à transporter,
  • Ne prend pas beaucoup de place sur la table.

Les moins :

  • Forcément, les fanatiques des jeux avec plein de matos vont faire une crise cardiaque,
  • Seulement pour 2 joueurs.

Comme un rat dans sa paille !

Pour ceux qui ne verraient en BraveRats qu’une simple bataille avec de jolis dessins, ravisez-vous ! Le jeu de Blue Orange est en fait bien plus subtil qu’il n’y parait. Un véritable tour de force lorsque l’on sait que chaque joueur n’a que 8 cartes en main. Il faut reconnaitre que Seiji Kanai a vraiment su tirer l’essence de son jeu pour arriver à un résultat aussi efficace. Ajouter à cela des illustrations superbes, la possibilité de se procurer gratuitement la version japonaise ainsi qu’un paquet de variantes et vous obtenez un jeu familial amusant, rapide et qui ne prend pas de place dans les bagages ! A moins de 10 euros la boite, je me demande pourquoi se priver ! 🙂

Un jeu de Seiji Kanai
illustré par Christophe Swal
édité par Blue Orange
date de sortie : 03/04/2014
à 2 joueurs exclusivement
durée approx. de 5 minutes

A propos de GeekLette 656 Articles
Pipelette & Geek à temps plein

2 Comments

2 Trackbacks / Pingbacks

  1. La valise de TruffeAuVent - GeekLette
  2. Terrible monster

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*