Rampage

rampage01

Article écrit par TRUFFE AU VENT

  • Grrrr

 Je ne sais pas de quelle génération vous êtes, mais j’ai été marquée dans ma jeunesse par un jeu vidéo sortant de l’ordinaire, Rampage ! C’était dans les années 80, et cela changeait du gentil mario. Alors vous pensez bien que lorsqu’une excellente maison d’édition, j’ai nommé Repos Production, reprend le concept (tiens, cela me fait penser qu’il faudra vous parler de cet excellent jeu « Concept »), je ne pouvais pas rater cela.

rampage03

  • Voyons ce qu’il a dans l’estomac

Dans Rampage, chaque joueur va diriger un monstre affamé qui va détruire la ville et se gaver de meeples. Pour faire simple, le but du jeu est de manger le plus de meeples et de détruire le plus de bâtiments.

Il faut d’abord installer le plateau de jeu. Cette étape est un peu longue (il va falloir installer les 90 habitants de la ville), mais prenez patience, cela vaut le coup.

Ensuite chaque joueur va tirer au sort un pouvoir et un super pouvoir secret pour son godzilla, ainsi qu’un trait de caractère spécifique qui donnera à chacun une manière de marquer des points bonus.

rampage04

  • Que c’est bon d’être méchant !

A tour de rôle, les joueurs vont réaliser 2 actions aux choix avec leur monstre : déplacement, démolition, projection de véhicules, souffle. Il faudra choisir entre détruire les bâtiments, attaquer les autres joueurs en leur balançant des véhicules… la partie s’arrête lorsque le dernier bâtiment est détruit.

rampage08

  • Ce que j’en pense  

On ne sort pas le jeu tous les jours, mais c’est à chaque fois une vraie bouffée d’oxygène. On jubile à l’idée de lâcher notre godzilla sur un bâtiment, on mange du meeple, on attaque les autres monstres : pour une fois, il faut tout casser !

rampage11
Les plus

  • Un vrai défouloir,
  • Beau matériel (surtout avec les goodies pour habiller les meeples),
  • Pour une fois qu’il faut détruire quelque chose
  • A jouer avec les enfants

Le bonus

  • Une aide de jeu pour compter les points.

Les moins

  • On ne va pas enchaîner plusieurs parties
  • Longue préparation

Disponible chez Philibert à moins de 45 euros

Un jeu de Antoine Bauza, Ludovic Maublanc
illustré par Pierre Lechevalier
édité par Repos Production
date de sortie : 12/2013
de 2 à 4 joueurs
à partir de 10 ans
durée approx. de 45 minutes

 

A propos de GeekLette 618 Articles
Pipelette & Geek à temps plein

2 Comments

  1. Bravo pour l’article.je partage ton avis, j’ai eu l’occasion de faire une partie il y a quelque temps et j’ai trouvé ça très jouissif. C’est un jeu très différent de tous les autres et qui permet de bien se défouler tout en s’amusant beaucoup !

1 Trackback / Pingback

  1. Mysctic Vale – GeekLette

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*