Lancement d’Ariane 5 (avec ATV4) depuis les locaux du CNES

CNES-ATV4-11

A l’heure où tout le monde parle d’Ariane 6, il ne faut pas oublier qu’Ariane 5 signe depuis peu son 55ème lancement réussi !


Suite à quelques échanges avec le CNES, j’ai été invitée à ce lancement, le 5 Juin dernier. Ariane 5 décollait avec à son bord l’ATV 4 de l’ESA baptisé Albert Einstein, destiné à ravitailler l’ISS.
« Avec plus de 20 t de charge utile à placer sur une orbite basse, très inclinée par rapport à l’équateur, le lancement de l’ATV Albert Einstein était pour Ariane 5 une mission très spéciale. Sa principale particularité consistait en 2 allumages successifs, parfaitement réussis, du 2ème étage du lanceur Ariane 5 ES, développé pour l’occasion. Une performance qui illustre l’efficacité du partenariat construit, depuis l’origine du programme Ariane, par le CNES, l’ESA, Arianespace et leurs partenaires industriels européens. » (source CNES)

La soirée a démarré autour d’un verre au café-restaurant L’arrosoir. En plus de blogueurs très actifs (comme Florence Porcel & Nicolas Tupégabet), la rencontre s’est faite avec Séverine Klein(Chef du service Grand Public du CNES), Christophe Bonnal (Expert à la Direction des lanceurs au CNES ) et Guilhem Boyer (stagiaire dans le service de Mme Klein).

CNES-ATV4-10

J’ai pu faire connaissance avec Mr Bonnal : expert en lancement mais aussi en débris spatiaux. Narrant son parcours avec autant de joie que de détermination, il transmet sans peine à qui veut bien l’écouter cette passion débordante pour la conquête spatiale. Ce qui me fait sourire, c’est que lorsqu’il a parlé de débris spatiaux, j’ai tout de suite pensé à Planetes, la série d’animation japonaise qui conte les aventures d’une astronaute qui intègre la section « débris » avec tous ses rêves de gosse de conquérir l’espace. Sa déception n’en sera que plus grande lorsqu’elle sera traitée d’éboueur de l’espace. Puis au fil des épisodes, la jeune fille a pleinement conscience de l’importance de son métier. Une superbe série que j’ai regardé plus jeune et qui déjà me faisait rêver. Du coup quand Mr Bonnal a abordé ce sujet, j’étais en admiration puisque oui les débris m’intéressent plus que les lancements, grâce à cette série.

CNES-ATV4-02

Bref, il ne fallait pas arriver en retard, on ne nous aurait pas attendu (!), donc nous nous sommes rapidement dirigés vers les locaux du CNES à la Direction des lanceurs. Nos badges bien accrochés, nous avons rejoins la salle pour

  • une vidéo explicative sur les lanceurs
  • l’interventions d’experts du milieu
  • la présentation de l’ATV 4 (exceptionnel!)
  • puis le fameux décompte!!!!!!!!!! comme à la télé !!! si si je vous jure !

La tension était palpable……….. puis un soulagement de réussite se dessinait sur tous les visages

CNES-ATV4-07

Des lancements en live cam, j’en ai vu beaucoup sur mon écran d’ordinateur. D’ailleurs le plus marquant fut certainement l’un des lancements d’Endeavour pour lequel j’avais demandé aux collègues de la sécurité d’enlever les verrous vidéos de chez le client et du coup j’avais entraîné toute l’équipe IAM & sécurité dans le visionnage : on attendait et on discutait conquête!). Mais je dois admettre que le lancement d’Ariane 5 avec l’ATV 4 depuis les locaux du CNES ne se présente qu’une fois dans une vie et c’est mémorable !

Je ne sais comment remercier le CNES pour ça.

L’ISS est pour moi l’invention humaine la plus spectaculaire. Je suis toujours admirative devant les photos qui la composent. Alors en plus avec les sorties extra véhiculaire (je crois que ça s’appelle comme ça) c’est encore plus impressionnant.

Du coup, à peine rentrée d’Egypte, j’ai foncé regarder l’arrimage de l’ATV 4 qui s’est déroulé le 15 Juin.

Une soirée inoubliable déjà par l’exploit technologique, la réussite d’Ariane 5 (55ème lancement réussi d’affilée!), et l’esprit très corporate du personnel du CNES (j’ai toujours été sensible à cet aspect : j’ai adoré travailler pour Airbus pour ça (A380 j’y étais, retour du Concorde à Toulouse j’y étais aussiiiii) puis mon client actuel (que je ne citerai pas) mais avoir une forte envie d’appartenance à un grand Groupe est certainement ce qui fait le succès d’une société.
Je terminerai par une phrase que répétait souvent mon prof d’éco : Il n’est de richesse que d’hommes (Bodin). Ca s’applique parfaitement au CNES.

Un immense merci à Mme KLEIN, au CNES et aux blogueurs très sympathiques (même celui qui a dessiné toute la soirée :p )

Le CNES a, par ailleurs, depuis peu, ouvert son compte G+ , allez les suivre, partagez, intéressez-vous car le spatial est un domaine riche et captivant.

A propos de GeekLette 586 Articles
Pipelette & Geek à temps plein

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*