à l’assaut de mars..

1–5 joueurs, 12 ans et +, 120 minutes
Auteur: Jacob Fryxelius
Illustrateur: Isaac Fryxelius
Editeur: FryxGames (localisé par Intrafin)
49,95 € chez Philibert

Depuis le temps que j’y pense… vous faire partager le plaisir que j’ai à jouer à Terraforming Mars… Aujourd’hui je me lance !!! L’idée est de vous présenter le jeu, mettre en avant ce que j’apprécie et ensuite un petit tour de mes stratégies et tactiques.

J’ai découvert ce jeu il y a maintenant presque 2 ans. J’ai d’abord commencé à y jouer en solo, puis à 2/3/4 joueurs. Voici quelques statistiques en guise d’introduction :

  • Solo : 7 parties solo, 4 victoires
  • 2 joueurs : 130 parties !! mais « seulement » 61 victoires …
  • 3 joueurs : 23 parties, 4 victoires
  • 4 joueurs : 6 parties, 2 victoires

Tout ça pour que cela soit clair : j’adore ce jeu 🙂

Objectif : Terraformer Mars

Dans Terraforming Mars (TM pour les intimes), les joueurs vont œuvrer ensemble pour rendre Mars habitable/viable. 3 paramètres entrent en jeu : l’oxygène, la température et la surface couverte par les océans. Ces 3 paramètres ont une valeur cible et quand ils auront tous atteint leur seuil, les joueurs finiront la manche en cours et le jeu s’arrêtera.

Mais attention, ce n’est pas parce que tous les joueurs collaborent pour améliorer la vie sur Mars qu’on est dans un jeu coopératif : il n’y aura bien qu’un seul gagnant à la fin :). Vous gagnerez des points essentiellement en faisant progresser les paramètres oxygène/température/océan, et en fin de partie grâce à vos forêts et villes. Mais aussi grâce à des cartes, des récompenses et objectifs, mais nous reviendrons dessus plus tard.

Chaque joueur va prendre la tête d’une corporation qui espère faire un maximum de profit avec ce nouvel eldorado. Vous aurez ainsi quelques millions pour vous lancer (oui, dans le jeu on parle en millions, on est quand même sur le projet de terraformer mars), et des bonus spécifiques à chaque corporation.

Votre niveau sur l’échelle de terraformation (appelé NT) représente votre score. Ce score évoluera tout au long de la partie à chaque fois que vous ferez progresser un des 3 paramètres de terraformation, ou par des bonus de certaines cartes. Ce NT sera aussi important pour la phase de réapprovisionnement et vous rapportera de l’argent.

Le déroulement du jeu est assez simple et se décompose en une succession de manches, appelées « générations » (c’est que ça va durer un peu de temps pour arriver à nos fins). Pour chaque génération, nous aurons une phase de réapprovisionnement, une phase de récupération de cartes puis une phase d’actions.

1. Réapprovisionnement

A chaque génération il y aura une phase de réapprovisionnement (où vous allez toucher vos revenus et les productions de certaines ressources), puis une phase où chacun va récupérer des cartes de jeu, et enfin la phase d’actions où chaque joueur jouera à tour de rôle, en réalisant une ou deux actions, jusqu’à ce que tous les joueurs aient passé.

Concernant la phase de réapprovisionnement, chaque joueur touche ses revenus en fonction de sa production, il faut juste noter que pour l’argent, vous aller toucher votre niveau de terraformation ajouté à votre production : Élément à garder en tête :).

2. Récupération de cartes

Après le réapprovisionnement a lieu la phase de récupération de cartes : chaque joueur va avoir 4 cartes en mains… Mais il va falloir payer pour garder celles qui vous intéressent !! A raison de 3 millions par carte, vous avez intérêt à bien réfléchir sur l’investissement…

3. Phase d’actions

Les actions principales sont de 2 types : soit jouer une carte de sa main, soit choisir une action parmi des actions standards, appelées « projet standard ». Toutes ces actions vont vous permettre de vous développer sur le plateau en posant des villes, des forêts (ou des tuiles spéciales grâce à des cartes), de faire progresser les paramètres globaux en posant par exemple des tuiles océans, d’augmenter vos productions de ressources, ou encore de bénéficier d’effets permanents, …

Détaillons un peu les projets standards :

  • Vente de brevets : on a parfois en main des cartes qui ne nous intéressent pas ou plus : vous pouvez défausser des cartes et récupérer 1 million par carte
  • Augmenter sa production d’énergie : l’énergie est utile pour réaliser certaines cartes.
  • Augmenter la température : rapide et efficace 🙂 + 1 NT
  • Placer un océan : Chaque océan posé sur le plateau vous fait marquer 1 NT
  • Placer une forêt : Vous pouvez placer une forêt forcément adjacente à une de vos tuiles déjà présente sur le plateau. Chaque forêt posée sur le plateau augment de 1% l’oxygène et donc vous fait marquer 1 NT
  • Construire une ville : la ville peut être placée où vous le souhaitez, il faut juste qu’elle ne soit pas adjacente à une autre ville. Une ville placée grâce à ce projet standard augmente votre production de million.

Quelques mots sur les ressources

Chaque joueur a un plateau individuel, où il y a une zone de stockage et une échelle de production pour chaque ressource. Ces ressources sont :

  • l’argent : à chaque génération, vous aller toucher votre revenu dont le montant est l’addition de votre niveau de terraformation et de votre production d’argent
  • l’acier : 1 acier vaut 2 millions mais ne peut être utilisé que sur un type de cartes (cartes industries)
  • le titane : 1 acier vaut 3 millions mais ne peut être utilisé que sur un type de cartes (cartes espaces)
  • les plantes : 8 plantes vous permettront de faire une forêt
  • l’énergie : se transforme en chaleur entre 2 générations
  • la chaleur : 8 chaleurs vous permettront de monter la température

Quelques cartes : plus de 200 !!

les cartes que vous pourrez jouer sont de différents types :

Cartes évènements : One shot, représentant un évènement comme une météorite, qui sont souvent très intéressantes et qui peuvent aussi embêter vos adversaires…

Cartes vertes : One shot ; cartes les plus communes, avec beaucoup de types différents qui vont agir sur vos productions, sur le plateau, …

Cartes bleues : cartes qui peuvent avoir un effet immédiat, mais surtout qui ont soit un effet permanent soit une nouvelle action possible à réaliser une fois par génération.

Objectifs/Récompenses

il me reste à vous parler des objectifs et récompenses pour finir le tour d’horizon de jeu (enfin pour le jeu de base, on verra plus tard les extensions !!). Vous avez encore 2 actions possibles à votre tour :

  • Financer un objectif : si vous remplissez les conditions de l’objectif, à votre tour vous pouvez payer 8 millions pour réclamer les points de victoire (comptabilisés en fin de partie). Attntion il ne pourra y avoir que 3 objectifs attribués, premiers arrivés, premiers servis…
  • Financer une récompense : un peu plus subtile que les objectifs … Là, vous allez choisir sur quels axes seront attribués des points de victoire en fin de partie. C’est une sorte de pari pour la fin de partie ! Le meilleur joueur aura 5 NT et le second 2 NT (sauf à 2 joueurs, où il y aura juste 5 NT à prendre). Le premier financement est à hauteur de 8 millions, mais ensuite cela coûte 14 puis 20 millions ! donc un investissement à réfléchir…

And So what ?!!!

Bon voilà, j’ai fait le tour du jeu… je pense qu’il était important de commencer par là ! Pourquoi ce jeu me plait au point d’avoir fait bientôt 200 parties en 2 ans ?

Tout d’abord, la richesse du jeu : il y a énormément de cartes, de corporations de départ et tout cela fait que chaque partie est différente. Vous ne pouvez pas partir en disant que vous allez tenter telle ou telle stratégie, il faudra prendre en compte votre main de départ et votre corporation. Mais ensuite « adaptation » sera le maître mot. Cerise sur le gâteau : il y a de nombreuses extensions sorties et d’autres qui vont bientôt arriver, je vous en parle plus tard 🙂

Ensuite le mélange des genres : Gestion de mains de cartes, gestion sur le plateau. Je me rends compte que j’adore ce bundle 🙂

Et enfin l’interaction : très très forte interaction entre les joueurs !!! Ça peut faire couiner mais que ça fait du bien. les cartes peuvent provoquer des interactions entre joueurs, mais c’est surtout sur la plateau que ça se passe ! le placement des viles et des forêts peuvent vraiment provoquer des réactions chez les adversaires, il y a moyen de « profiter » des actions de vos adversaires 🙂

Dans quelle configuration ?

de mon point de vue, le mode solo est très bon : vous allez avoir un nombre de générations maximum pour amener les 3 paramètres à la cible. C’est extrêmement tendu !

Ensuite, la configuration 2 joueurs est top ! on est toujours en train d’évaluer le score de son adversaire pour estimer son avance ou son retard. Car ne vous y trompez pas : il s’agit d’un jeu où il faut savoir quand mettre fin à la partie, il ne s’agit pas d’essayer de faire le meilleur score ! J’adore cette configuration. En général, on finit le jeu après une bonne dizaine de générations.

J’accepte volontiers une partie à 3 joueurs, mais je suis un peu frustrée puisqu’on va se partager entre les 3 joueurs les actions de terraformation.

Je déteste la configuration 4 joueurs ! déjà c’est trop long entre vos tours de jeu, mais ensuite, j’ai l’impression de ne rien faire dans la partie, c’est beaucoup trop frustrant !!!

En effet… j’avais prévu de vous présenter le jeu, les extensions, vous dire ce qui me plait et parler stratégie/tactique… mais vu la longueur de ce premier épisode, je pense qu’il faudra en écrire un 2ème sinon vous allez frôler l’indigestion :).

D’ailleurs, n’hésitez pas à me dire si un article sur les extensions et un autre sur les stratégies/tactiques vous intéressent !!!

6 Comments

  1. Ce jeu est des plus étonnant… Je crois que c’est le jeu le plus moche de ma ludothèque, mais sûrement un des plus joué. Chaque partie est un vrai plaisir.

    On adore la configuration à 2 avec ma femme. Les parties sont tendues. Il y a course, voir bagarre sur les objectifs et récompenses. C’est parfait.

    On joue avec toutes les extensions sorties à ce jour. Parfois, elles ne sont pas toutes très pertinentes selon le tirage des cartes, mais toujours là pour une petite actions bonus qui va bien. On alterne aussi les plateaux histoire de varier les plaisirs.

    Par contre, on a un grand défauts… C’est qu’on veut jamais terminer la partie. En général, on rempli le plateau, on tire tout au maximum . Ce qui donne des parties épique de 3 à 4h de jeu. La dernière nous a tenue en haleine 4h pour finir à 2 pts près 😀

  2. Super article, j’avoue que je l’ai lu surtout parceque j’avais compris que tes stratégies étaient dans cet article et en arrivant à la fin j’ai tristement constaté que non

    Pour moi c’est un grand OUI donc, et vite avant que la prochaine extension ne t’accapare et retarde tout ça de plusieurs mois

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*