Overseers d’Igiari

Un jeu de Guan Chih Huang
Illustrations (superbes !!) réalisées par le Studio Amatiz
Edité par Igiari
3 à 6 joueurs
30 minutes / 14 ans et +
Chez Philibert à 21,90 €

Article écrit par BDPhilou

Les Gardiens de la galax… Oups, du bien et du mal !

Dans Overseers, les joueurs incarnent des Gardiens chargés de veiller à l’équilibre du bien et du mal afin de recevoir les honneurs de la divinité « Chenghuang ». Pour cela, il faudra être le plus habile pour tirer au mieux profit des vertus et des vices sans se faire remarquer des autres joueurs.

Qui c’est qu’a « Piété » ?

[L’ensemble de la Geeklette Team, se désolidarise de BDPhilou pour ce jeu de mot foireux 😉]

Overseers est un jeu de cartes basé sur le draft et le bluff se jouant en 3 manches. Au début de chaque manche, les joueurs ont 6 cartes en main. Il en existe 6 types différents : Meurtre (en rouge), Bienveillance (en Jaune), Malice (en violet), Honnêteté (en Bleu), Piété (en Vert) et Vol (en gris). Chaque type de cartes rapporte des points de victoire soit individuellement soit en série de 3. De plus, chaque joueur récupère une carte Personnage, face visible, qui lui donnera un avantage certain lors d’une phase définie de la manche. Un joueur incarne le leader et tranchera les éventuelles égalités.

Par-delà le bien et le mal… et le bluff !

Tout d’abord, les joueurs procèdent à un draft de leurs cartes (on garde une carte face cachée et on passe le reste de son paquet à son voisin). On continue jusqu’à ce que chacun ait récupéré 6 cartes. Ensuite, chacun en défausse 1 de son choix face cachée.

Par la suite, chacun décide de mettre :

  • 3 cartes face visible
  • et 2 cartes face cachée

Un dialogue s’ouvre alors entre les joueurs. Le but est de déterminer lequel totalise probablement le plus de points de victoire avec ses 5 cartes. Ensuite, un vote a lieu pour déterminer qui a le meilleur score. Le joueur ainsi désigné doit soit :

  • Admettre qu’il a surement le meilleur score et se sanctionne en retirant de son jeu 2 cartes de SON choix
  • Nier et dans ce cas on vérifie si l’accusation est fondée ou non.

Tous les joueurs révèlent la totalité de leurs 5 cartes et l’on calcule le nombre de Points de Victoire de chacun.

  • Si un joueur avait nié et qu’il a le meilleur score : il se défausse des 2 cartes lui rapportant le plus de Points de Victoire.
  • Si un joueur avait nié et qu’il n’a pas le meilleur score : il ajoute 1 carte de son choix à son jeu en provenance de la défausse (ce qui augmente son score).

Après, le joueur ayant le plus de cartes « vol », désigne un joueur qui doit lui donner une carte de son choix.

Enfin, le décompte final de la manche a lieu et chacun remporte des points de victoire sous forme de jetons de score.

A l’issu des 3 manches, le joueur ayant le score le plus élevé, gagne la partie.

Le bien :

  • Le travail d’illustrations des personnages est superbe !
  • Un matériel lisible.
  • Le rappel du score de chaque type de cartes en bas à droite de chacune d’elle.
  • Mise en place et partie rapides.
  • Les aides de jeux claires avec le moment précis où l’on peut utiliser le pouvoir de chaque personnage.
  • Un jeu de bluff simple et subtile.
  • Pas d’élimination en cours de partie (contrairement à l’excellent Skull and Roses).
  • Un thème très original…

Le mal :

  • … mais qui restera obscure pour certains.

 

Une divinité ?

Merci à Igari d’avoir eu le bon goût de nous proposer la VF d’Overseers. Il apparaît comme une bouffée d’air frais dans le monde des jeux de bluff. En effet, depuis l’excellent Skull and Roses, je n’avais plus accroché à aucun jeu de ce type. Celui-ci est à la fois simple et subtil. De plus, les pouvoirs des personnages assurent un bon renouvellement des parties. A cela s’ajoute un univers enchanteur (auquel hélas certains resteront hermétiques) et superbement illustré qui ajoute au plaisir de jeu. Si vous cherchez un jeu de bluff beau et original, vous pouvez enfiler vos combinaisons d’Overseers sans souci ! 😉

A propos de GeekLette 656 Articles
Pipelette & Geek à temps plein

2 Comments

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*