Notre dame (édition 10 ans)

Article écrit par BDPhilou

Notre Dame : Edition 10ème anniversaire
Un jeu de Stefan Feld
Edité par Ravensburger / Alea
2 à 5 joueurs
10 ans et +
45 à 75 minutes
Chez Philibert à 32,50 €

Il est venu le temps des cathédraaaaaaaaaaaaaaleuuuuuuuuuuuuus !

Alea c’est LA marque de Ravensburger qui sent bon le jeu « à l’allemande ». Il s’agit clairement d’une référence en la matière car sous son étendard, on peut retrouver des titres aussi prestigieux que Louis XIV (récemment réédité par Super Meeple sous le titre de Mafiozoo), L’année du Dragon (également réédité dans une édition 10ème anniversaire) et bien entendu le mythique Puerto Rico (Superbement réédité chez Ystari). Parmi ces rééditions, on retrouve Notre Dame d’un « certain » Stefan Feld ! Bref, ici point de gobelins à tabasser ou de dés à faire rouler, non ! Ici, c’est du sérieux : Vos neurones seront mis à contribution pour trouver les meilleures stratégies possibles.

Quand on arrive en viiiiiiiiiiiiille !

Dans Notre Dame, chaque joueur incarne un chef de famille régnant sur un quartier du vieux Paris qui lui est propre. Chacun dispose de 9 cartes représentant les 8 lieux de son quartier ainsi que Notre Dame. A chaque tour, le draft commence : les joueurs piochent 3 de ces cartes puis en donnent 2 à leur voisin de gauche, en garde une et font circuler la dernière de la même façon. Ainsi, chacun à 3 cartes de couleurs différentes. Ensuite, chacun place devant lui face visible l’une de ses cartes, pose un cube sur le lieu de son quartier correspondant et en applique l’effet. Plus il y a de cubes sur un lieu, plus l’effet est amplifié.

Il est ainsi possible de :

  • De récupérer de nouveaux cubes d’influence,
  • D’obtenir des pièces d’Or,
  • De cumuler des Points de Victoire,
  • De faire reculer la progression de la peste,
  • De commanditer un confident pour activer un lieu,
  • De déplacer sa calèche pour parcourir Paris et récolter de précieuses lettres de change,
  • Ou encore de maintenir une influence sur Notre Dame.

Chaque joueur ne joue que 2 cartes, la dernière étant écartée. Ensuite, chacun à la possibilité de soudoyer un personnage spécial afin d’en obtenir des faveurs souvent bien utiles (Recevoir des cubes d’influence, échanger de l’or contre des Points de Victoire, Réduire la propagation de la Peste, activer à nouveau un lieu, etc.).

Les joueurs font ensuite progresser leur jeton Peste sur une piste dédiée. Elle sera source de perte de Points de Victoire si elle n’est pas maîtrisée.

A la fin du tour, on évalue qui sont les joueurs les plus influents sur Notre Dame et l’on se répartie des points de Victoire en fonction.

Esméralda :

  • Un jeu toujours aussi fluide et simple,
  • Une belle profondeur de jeu,
  • Une iconographie globalement réussie,
  • Une mise en place simple et originale (le plateau change suivant le nombre de joueurs),
  • Les nouveaux personnages réellement intéressants à soudoyer,
  • Un jeu de gestion subtile mais à la portée des enfants (un peu gamers quand même) dès 10 ans,
  • Aussi bon à 2 joueurs qu’à 3 ou 4.
  • Une extension pour les Châteaux de Bourgogne incluse dans la boite.

Quasimodo :

  • Aucune refonte graphique : Quel dommage ! 
  • L’ensemble est très « allemand » donc l’ambiance est très studieuse.
  • Un poil trop long à 5 joueurs.

On s’était dit rendez-vous dans 10 ans

Notre Dame est incontestablement un très bon jeu de Stefan Feld qu’il est possible de recommander les yeux fermés. Ceci se justifie par un jeu réellement accessible et des tours très fluides. Mais quel dommage de ne pas avoir profiter de cette édition « 10ème anniversaire » pour revoir en profondeur la charte graphique du jeu… ou au moins celle de la boite ! J’ai bien peur que ce jeu, pourtant très bon, ne trouve pas un nouveau public à cette occasion et c’est fort dommage. Le matériel demeure tout de même très correct mais assez loin des standards actuels. C’est d’autant plus regrettable que les personnages bonus -le seul véritable avantage de cette édition- ont été étudiés pour proposer des parties encore plus variées et intéressantes. Il s’agit clairement d’une belle évolution et non d’un gadget inutile. Notre Dame est donc un très bon jeu à (re)découvrir d’urgence si vous cherchez un vrai jeu « à l’allemande », simple et profond.

A propos de GeekLette 636 Articles
Pipelette & Geek à temps plein

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*