FIJ Cannes 2017 – 1er jour

Comme vous le savez, nous sommes à Cannes pour jouer, rencontrer, rigoler, manger (et tenter de dormir un peu… je dis ça mais je démarre l’article et il est 3h27 !!! donc je vais faire vite si  vous me le permettez !

On a démarré Cannes jeudi soir, au Off, avec le prochain jeu à paraitre chez Matagot : à savoir Treasure Island de Marc Paquien (bien connu pour Yamatai!). Nous n’avons pas de photos puisque l’éditeur n’était pas là pour accepter ou non. Mais sachez que c’est Vincent Dutrait qui est au commande des illustrations et je sais déjà qu’il y en a parmi vous qui bavent ! Alors ce jeu c’est quoi ? C’est un trésor caché par un joueur que les autres devront retrouver grâce à des indices et des fouilles sur une carte bien précise. A son tour de jeu on peut se déplacer, fouiller, se reposer pour gérer son temps (ressource du jeu). Malgré une durée de partie un poil longue, la mécanique tourne très bien et les sensations de fouille et donc de frustration sont là. Les joueurs incarnent des personnages à pouvoir différent (déplacement plus rapide, indices plus nombreux, …) à utiliser au bon moment. Ce qui nous a particulièrement plu c’est le fait de s’approprier la carte du plateau en y traçant nos déplacements et fouilles au stylo veleda.

Après s’être couchées à 3h du matin, on  a commencé la journée du vendredi avec la murder party (ambiance mysterium / avec de nouvelles cartes à venir) chez Libellud. On ne peut pas trop en parler mais c’est un jeu de rôle dans lequel parmi les joueurs il y aura un meurtrier qu’on devra découvrir à l’issu d’une heure d’enquête et de discussion. Première fois que je me retrouve dans un jeu de rôle et je dois admettre que je ne suis pas rentrée dans le sujet, car je n’étais pas à l’aise. Je connaissais peu les gens avec nous. Par contre, hormis ce fait, l’enquête était vraiment sympathique et l’observation des autres joueurs qui étaient à fond m’en a mis plein les yeux. Le décor était splendide aussi ! Et puis on est reparti avec quelques goodies que ma moitié saura apprécier !!! 😀

On a pu, juste après, jouer à une des extensions de Splendor ! Celle des pouvoirs ! On s’est régalé !!! Ca remet en cause un peu mais pas totalement votre stratégie, je dirai même que ça perturbe au début car j’ai BEAUCOUP joué à Splendor et j’ai une mécanique rodée, du coup ça dérange et c’est du très bon ! Car ça renouvelle énormément le jeu sans le dénaturer, mais ça le complique (en tous les cas cette extension). Donc je ne sais pas si tous les joueurs vont apprécier mais les gamers seront ravis. En effet, vos cartes posées serviront à activer des pouvoirs / objectifs / PV ; ces cartes spéciales à activer sont les mêmes pour tous.

On a enchainé avec les extensions de Pillards de la mer du nord ; on déconseille fortement de faire comme nous et de jouer aux deux extensions en même temps (ça alourdit considérablement le jeu). Prises une à une ces extensions proposent :

  • de rajouter un emplacement pour prendre les cartes personnages de nos choix et gagner qq points de force supplémentaire (à défausser une fois utilisés) ou bien de récupérer quelques quêtes laissées quand on pille un endroit contre quelques PV et des butins.
  • de se battre contre les Yarls, des les soudoyer (recruter) ou de fuir!!! On s’inflige du coup quelques points de dégats qui va affaiblir notre équipage

Prises séparément, ces extensions ne sont pas inutiles ; on a beaucoup aimé la partie quête par contre les Yarls se montrent particulièrement dangereux si l’on ne connait pas bien les cartes équipage qui viennent avec. Faut creuser vraiment bien côté Yarls alors que les quêtes sont plutôt simples à comprendre et enchaîner. Ca permet de ne pas laisser vides les emplacements pillés et de renouveler un poil le jeu qui était déjà parfait ! Donc une petite préférence pour l’extension quête, s’il fallait n’en choisir qu’une.

 

MON GROS COUP DE COEUR DE LA JOURNEE c’est STEAMERS !!!!  A paraître chez Bombyx d’ici fin d’année, sans photo ! Tric Trac en parlait l’an dernier (d’ailleurs je ne peux pas mettre de photo mais là bas il y en a une). Florian (co auteur avec Bruno Cathala) nous a fait faire une partie et je dois dire que les illustrations sont magnifiques et la mécanique bien huilée, indispensable pour un jeu steam onirique 🙂 On va devoir récupérer des machines cassées, les réparer, et les associer dans notre atelier. Une magnifique idée déjà (parfois bien exploitée dans d’autres jeux mais ici fortement bien exploitée). A notre tour de jeu, on récupère les ressources de notre atelier, on achète une machine cassée, on fait 2 actions (réparer, démonter, associer, recruter…) et on regarde si nos projets répondent à des commandes. Le premier à répondre à une commande gagne tous les points, le second tous moins 1, le troisième tous moins 2 … etc… Du coup la course aux projets est lancée. L’ordre du tour est donné par l’achat des machines cassées, plus vous payez plus vous êtes premier à jouer 🙂  J’ai particulièrement apprécié le recrutement ; pouvoir et illustrations données… Bref, un must have !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Dernier jeu de la journée c’est l’extension de Kingdomino, qui s’appelle QueenDomino (hihi) !! Je connais peu ce jeu et ça m’a donné envie d’y rejouer donc c’est bon signe. Bruno Cathala nous a expliqué les règles en deux temps trois mouvements , comme d’habitude et la partie a démarré. On peut maintenant recevoir des tuiles permettant de construire des bâtiments qui nous donneront des PV supplémentaires grâce à un système de tour ou de chevaliers. Il y a bien entendu une reine (pour avoir gratuitement des bâtiments) et un dragon (pour détruire un bâtiment disponible) Un jeu que je vais m’empresser de sortir plus souvent à la maison pour approfondir ma stratégie !!! 😀

 

On a raméné Yamatai et Lorenzo Il Magnifico

A demainnnnnnnnnnnnnnnnnnnnn

 

 

 

 

 

 

A propos de GeekLette 611 Articles
Pipelette & Geek à temps plein

2 Comments

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*