Cappuccino de Charles Chevallier

 

Cappuccino_08

Pour 2 à 4 joueurs, accessible dès 7 ans, ce jeu de bistro, nommé Cappuccino, est un gage de simplicité et d’efficacité. Après avoir déposer les gobelets sur la table, chaque joueur choisit sa couleur de gobelet. Et une seule règle suffit pour expliquer le déroulement de la partie : saisissez vous d’un gobelet ou une pile de gobelets de votre couleur et posez tout ça sur n’importe quel gobelet ou pile adjacente de taille égale ou inférieure.

Tous les mots sont importants :

  • jouez avec les gobelets de votre propre couleur ou avec une pile dont le gobelet supérieur est de votre couleur,
  • la notion d’ « adjacent » est important, donc si il y a un espace entre deux gobelets ça forme une séparation (protectrice)
  • la taille des piles est à prendre en compte, on peut manger un pile de taille inférieure ou égale 😉

Mais vous l’aurez compris le jeu est très très simple à comprendre.

Cappuccino_09

Et un phénomène se répète lorsque le jeu est sorti. Il attire!! Et tout le monde veut l’essayer. Son accessibilité fait que tout le monde comprend très vite : je te mange, tu me manges, je m’échappe, et à la fin celui qui a la plus grosse pile qui l’emporte……….. si si je laisse cette phrase douteuse!! ^^ en fin de partie pas besoin de comptage, le gagnant est celui qui a la plus… vous avez compris.

Un jeu simple, rapide et fin donc fun. 

Ok mais il y a autre chose.

D’où vient cette attractivité? L’édition. 

Cappuccino_06

Matagot  a vraiment soigner l’édition pour donner à ce jeu abstrait une ambiance : le titre : Cappuccino, des couleurs : nuances de crème et de chocolat, la boîtes aimantées… Et surtout les gobelets en forme de dosettes. La qualité de fabrication est telle que petits et grands sont attirés par l’objet en lui-même et après une phrase d’explication, la fameuse : « saisissez vous d’un gobelet ou une pile de gobelets de votre couleur et posez sur n’importe quel gobelet ou pile adjacente de taille égale ou inférieure », on se met à jouer.

Un joli aimant que sont ces 64 gobelets. La partie avançant, les gobelets prennent en verticalité et cette dimension rend le jeu facilement reconnaissable même de loin.

Les petits clins d’œils se sont glissés en haut de chaque gobelet pour les rendre plus identifiables : du latte art, un chat (kiki la petite sorcière?) ou le panda de Takenoko (forcément un panda ça attire!! Malin ^^).

Bref posez le et observez le phénomène.

Cappuccino_02

Ça reste un jeu léger mais vous pourrez y jouer avec votre petit neveu Louis ou votre mamie Michelle : Cappuccino saura les séduire et ils en redemanderont.

Les règles précisent une version deux joueurs avec deux couleurs chacun ainsi qu’une mise experte, où l’on prédispose le jeu pour se faire une stratégie… Celle-ci est longue pour pas grand chose de mon point de vue : la répartition globale des couleurs ne doit pas être franchement différente entre la mise en place experte ou stochastique. Certes on peut calculer et prévoir ses coups pour optimiser (si si c’est possible, sans atteindre l’analysis paralysis pour autant ^^ ), mais le plaisir de ce jeu réside et reste lorsqu’il est posé sur le comptoir et que n’importe quels convives venus prendre un café viennent se faire happer dans une partie de Cappuccino

 

Cappuccino_03

Les plus :

  • Règles simples
  • Partie courtes qui s’enchaînent
  • L’édition qui en fait presque un objet de collection
  • Agréable à manipuler
  • Simple mais tactique (dilemme : jouer sur une plusieurs piles, équilibre à trouver dans l’attaque et la défense …)

Les moins :

  • Variante expert longue pas forcément dans le feeling du jeu
  • La qualité du jeu se ressent un peu dans le prix

 

Un jeu de Charles Chevallier
édité par Matagot
de 2 à 4 joueurs
à partir de 9 ans
durée approx. de 15 minutes

A propos de GeekLette 636 Articles
Pipelette & Geek à temps plein

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*