Assassin’s Creed Unity

Article écrit par @Mlle_Krikri

AC unity

J’ai l’habitude de faire des précommandes longtemps à l’avance sur les grosses sorties et tout particulièrement les éditions collectors. Le dernier Assassin’s Creed Unity n’a pas échappé à la règle ! J’ai ainsi pu récupérer une foultitude de DLC ainsi qu’une magnifique montre à gousset grace à l’édition spéciale d’Amazon.

Après un déballage méticuleux, j’insère la biscotte dans le toaster et la PS4 commence à installer le jeu. Première surprise pour moi, le temps d’installation est très lent, mais d’un autre coté lorsque l’on sait que la ville de référence pour ce titre est Paris, on se doute bien que le contenu doit être colossal. Seulement voilà, à peine le jeu installé, il est nécessaire de télécharger deux mises à jour importantes… et comme dans la majorité des jeux, même si l’on peut jouer il reste indispensable pour se connecter aux serveurs d’Ubisoft.

Les serveurs d’Ubisoft… Mais depuis quand est-il nécessaire de connecter un compte UPlay pour jouer ? Mmmmh… Depuis quelques versions du jeu en fait… Certes cela apporte des « bonus » mais quelque part c’est surprenant parce que quand j’achète un jeu sur console, j’aime bien que les fonctions online soient liées à mon compte PSN… et surtout ne pas être obligée de créer un compter sur un autre site (en l’occurence le site éditeur) pour accéder au contenu du jeu ou à du contenu privilégié. Enfin passons, cela semble être une maladie contagieuse, EA (cf. les deux derniers Mass Effect) nous fait déjà le coup depuis bien longtemps pourquoi pas Ubisoft.

Qu’importe, le jeu est lancé ! Enfin non, est-ce réellement le jeu ? Pas certaine, on commence avec une présentation du fameux logiciel d’Abstergo qui permet d’explorer l’histoire. Mais après une introduction minimaliste (contrairement à Assassin’s Creed III où l’intro représentait quasiment un tiers du jeu) on commence à explorer Versailles puis Paris.

AC04

 

Dans un premier temps, on notera une interface assez similaire à ce qu’on avait l’habitude de voir si ce n’est que le nom d’utilisateur apparait en haut à gauche de l’écran, au dessus de la barre de vie. Dans le menu d’options, on notera d’ailleurs que l’interface est définie en widgets que l’on peut activer ou désactiver à loisirs. Enfin là… non, ça bug donc cela ne marche pas, gageons que la mise à jour en téléchargement règlera ça. Bref, on reste en terrain connu, de même, le système de contrôle du héros Arno est identique. On constatera également qu’un effort a été fait pour améliorer la fluidité des déplacements, il n’est plus obligatoire d’appuyer sur le bon bouton au bon moment pour sauter d’une plateforme à l’autre ou par dessus un gouffre… On pourrait se réjouir de cette « casualisation » si cela pouvait servir à améliorer réellement la prise en main d’Arno. Seulement voilà, ce n’est pas la cas.

On regrettera ainsi que cette simplification déjà initiée au niveau du combat (depuis Assassin’s Creed III) n’améliore pas vraiment les déplacements. On se retrouve en effet avec de nombreux saut non souhaités, des acrobaties improbables rendant impossible certains accès (trappes, échelles, fenêtres…) par exemple Arno sautera systématiquement au dessus d’une trappe de toit (pourvue d’échelle) plutôt que de se suspendre comme on pouvait le faire dans les précédents titres. C’en est tellement pénible qu’il faudra prendre l’échelle dans l’alignement parfait pour descendre sinon c’est tout bonnement impossible. C’est d’autant plus pénible lorsque vous devez vous infiltrer rapidement dans une maison (exemple de la dernière mission du théâtre où l’on doit tuer un brigand particulièrement bien gardé).

Les échelles, véritable problème en combat puisqu’il s’avère impossible de les escalader pour la simple et bonne raison que vous ne pouvez pas quitter votre cible à moins de courir loin d’elle (génial en milieu clos) y compris lorsque vous utilisez des fumigènes pour vous enfuir. Certains diront il suffit d’affronter l’ennemi… Certes mais pour affronter l’ennemi, il faut être relativement bien équipé et être de niveau. Rappelez vous les chevaliers teutons du tout premier Assassin’s Creed, et bien voilà, cela vous donne le rapport de force avec certains ennemis qui peuvent vous tuer en un seul coup, magnifiquement chorégraphié d’ailleurs… Enfin bon, on s’en passerait volontiers surtout lorsque cela arrive 3, 5, 10 fois de suite… Et oui, si vous aviez perdu l’habitude de mourir depuis Brotherhood vous allez vite la reprendre… En effet, il ne sera pas rare de se faire occire par un fusilier ! Une seule balle suffit. Oui, c’est réaliste, mais bien sûr… Bon par contre n’espérez pas tuer un garde de niveau 3 (il existe 5 niveaux marqués visuellement par des petits ronds au dessus de la barre de vie des cibles) avec une seule balle. Il arrive même que certains assassinats foirent lamentablement et que vous vous fassiez transpercer par une lame en un clin d’oeil. C’est tellement furtif que quelques fois on est là, à fixer bêtement l’écran en regardant Arno s’effondrer sans savoir pourquoi. Une balle, une lame, ou je ne sais quoi… C’est un peu comme s’il y avait une latence dans la mort, et c’est très frustrant de ne pouvoir identifier ce qui vous a tué… Enfin pas aussi frustrant que de ne pouvoir faire aucune mission parce que le menu de lancement ne s’affiche plus, pas aussi frustrant que de se retrouver dans un combat non souhaité et de ne pouvoir le fuir parce que le ciblage est persistant… et oui, le ciblage est tellement « assisté » que vous ne pouvez même plus choisir de cibler ou non… Et donc il est impossible de le désactiver sauf à courir très loin comme je l’évoquais précédemment, augmentant artificiellement la difficulté et peut être la durée de vie.

AC05

Très vite, on se dit, « il faut vraiment que je m’équipe » seulement c’est très limité, tout coûte horriblement cher. Y compris le ravitaillement en consommables… C’est presque impossible au début de s’équiper car il faut de l’argent. L’argent, vous l’obtenez en réalisant des missions mais pour réaliser des missions, il faut de l’équipement car elles deviennent très vite difficiles. Et pour avoir de l’équipement, il faut de l’argent… Cercle vicieux ou astuce mercantile ? Parce qu’il existe un moyen de s’équiper rapidement ! Acheter son stuff avec de l’argent réel ! Vous en rêviez ? Ubisoft l’a fait. Afin de gagner du temps vous allez pouvoir acheter des Francs avec des Euros ! Vous pouvez même acheter des trophées commença en débloquant les items à collecter… L’argent réel vous servira également à améliorer vos équipements ! Enfin la présence d’un menu boutique dans le premier menu du jeu aurait dû me mettre la puce à l’oreille, j’avoue…

AC02b

Mais en même temps ce qui choque le plus sur cette génération c’est le temps de chargement qu’on nous impose… Certes le jeu est énorme mais on est sur ps4 là… Les temps de chargement dépassent les limites de l’acceptable sur cette génération de console ! On arrive à plusieurs minutes ! Surtout calculez bien votre coup en utilisant les déplacements rapides… Il est plus rapide de foncer sur les toits que de recharger tout le jeu surtout si vous êtes dans un quartier proche. La deuxième chose qui choque c’est le pop up d’aide qui est un peu trop persistant et qui masque un sixième de l’écran pour ne pas dire grand chose d’ailleurs. En fait c’est plus ennuyeux qu’autre chose car cela masque les textes de missions en plus de masquer l’écran. Bref c’est pénible.

J’avoue aussi volontiers que ACIII bien que visuellement magnifique avait été une déception, tant scénaristique et technique. Sans parler de cette manie de vendre le jeu avec 90% du contenu et obliger les joueurs voulant le terminer à 100% à acheter le DLC… Enfin c’était déjà le cas dans les précédents Assassins Creed… Mais la collecte d’objet, la chasse et les temps de trajets infinis avaient rendu ce jeu inintéressant au possible… Par contre, AC Black Flag m’avait véritablement réconciliée avec la licence en reprenant la seule vraie bonne idée d’ACIII : la navigation en mer. Et du coup, j’avais de grandes espérances pour ce dernier opus… De même, les temps de chargements, la fluidité des déplacements, le framerate… bref il y avait beaucoup de bonnes choses. Et sans pour autant que la barre ait été mise trop haut, on était en droit d’attendre un peu plus d’Assassin’s Creed Unity. On notera la reprise de l’app compagnon à télécharger sur tablette ou smartphone pour voir en temps réel Arno et lui faire faire des missions spéciales pour débloquer du contenu en jeu. Seulement si vous n’avez pas de tablette, il y a des coffres que vous ne pourrez pas ouvrir en jeu… Sympathique, non ? Mais en outre, il vous faudra acheter l’application Premium pour accéder aux cartes en coop, pour débloquer du contenu exclusif à partir de la base de données (déjà présent dans le jeu ! merde alors on doit payer plus pour accéder à ce que l’on a acheté…) débloquer des assassins exclusifs… pouvoir recruter 5 assassins supplémentaires, débloquer de la musique présente dans le jeu, doubler ses points « nomad » (autre monnaie…). Non vous ne rêvez pas, vous cauchemardez même… Pou information, à ce jour, je n’ai toujours pas compris comment débloquer les coffres avec l’application… Donc, intérêt zéro, frustration un.

AC08
Les quelques jours qui ont précédé la sortie du titre ont été parsemés d’articles pour le moins surprenant. Alors que la quasi totalité des sites « professionnels » s’est insurgée de la différence de framerate entre la version PS4 et la version XboxOne personne ne s’intéressait réellement au contenu du jeu. Est-ce la contrepartie des Press Kit que d’être moins regardant sur les contenus ? Je ne saurais dire mais c’est inquiétant… Peut être suis-je trop exigence parce que j’achète mes jeux, enfin passons. Toujours est-il que le véritable problème n’est pas que l’on tourne à 24 fps au lieu de 28… mais peut être que l’on ne tourne pas à 30 ou 40 fps… mais curieusement, tout le monde s’en fichait. Mais une fois le jeu en main, on se rend compte des vrais manques qu’ils soient techniques ou non. Le nombre hallucinant de bugs, dialogues, collisions, déformations, personnages inaccessibles ou invisibles, menus bloqués… silhouettes « online » impossibles à désactiver qui empêchent de faire les missions normalement… tout cela accroît la frustration du joueur devant un produit qui n’est absolument pas fini… Et je ne vous parle pas des serveurs inaccessibles qui rendent certains contenus tout bonnement inaccessibles eux aussi. Alors attardons nous sur ce qui marche… Le crochetage par exemple, ah non, ça ne marche pas, car quel que soit le niveau, c’est aléatoire, faut appuyer au bon moment… très frustrant ça aussi surtout qu’ils auraient pu faire un effort et prendre un système comme celui de Skyrim puisqu’ils en ont largement pompé l’aspect visuel… enfin passons là dessus aussi.

AC01

Y’a bien un truc positif finalement c’est qu’on peut se balader dans un Paris en révolution, visiter la bastille et quelques autres gentillesses, mais en dehors de ça, l’émerveillement n’est pas au rendez-vous pour un titre somme toute assez banal. On retrouvera l’idée de la propriété a acheter et améliorer. Ils ont fait mieux que pour ACIII, ici c’est un magnifique théâtre qui faudra restaurer. En fait, l’astuce si vous ne voulez pas dépenser d’argent réel c’est de miser immédiatement là dessus ! Et attendre que les dividendes tombent pour l’améliorer et ainsi de suite… Sinon vous vous arracherez les cheveux et vous ne pourrez pas progresser sereinement.

Sinon, j’ai un peu passé sous silence le mode en ligne… faut dire que vu le mal que j’ai eu à joindre les serveurs d’Ubisoft… Pourtant l’idée de faire les missions en coopération est bonne ! L’idée d’une guilde d’assassins avec de vraies joueurs me pose un problème, le « Club » qu’il faut créer me dérange sur un jeu ayant vocation à être hors ligne… Il y a confusion des genres et je n’aime pas ça. Bientôt la licence sera intégralement online avec une mission de deux heures en guise de scénario… Assassin’s Creed est un jeu que l’on savoure, on enquête, on étudie, on apprend, on compare l’histoire réelle de l’histoire contée… Mais avec l’invasion du contenu en ligne on perd peu à peu la substantifique moelle qui faisait de cette licence un jeu hors normes.

AC06

Entre les contenus online, les contenus payants, les contenus inaccessibles et les contenus buggés, on se fait royalement suer dans ce jeu. Il y a de bonnes idées mais rien de vraiment original… Est-ce à dire qu’il n’y a rien de bon dans ce nouveau titre ? Bien sur que non, mais honnêtement, ce jeu ne vaut pas 70 €. Au final, combien coûte t’il réellement ? 120 ? 130 € et c’est sans compter le « season pass ». Quitte à passer du temps sur un jeu infaisable autant acheter Dark Souls et compagnie, vous en aurez pour votre argent, avec du online et tout et tout… Mais vous ne mourrez pas à cause d’un défaut de développement, vous mourrez parce qu’il est dur et bien fait !

AC Unity est extrêmement long à charger pour le hardware actuel, il rame sur tous les supports, c’est limite à en devenir injouable, comment est-ce possible ? 2 Go de mise à jour en Day-One, des serveurs absents, du contenu à racheter immédiatement, des défauts récurrents non corrigés, de nouveaux défauts de jouabilité, et l’introduction des micro-transactions pour pouvoir jouer comme on le faisait dans les derniers titres à savoir tout explorer, gagner de l’argent, collecter des armes et armures avant de se lancer dans l’histoire de fond ? Non seulement Ubisoft nous vend un jeu non terminé, en kit et il faut payer en plus pour pouvoir y jouer normalement. Mais de qui se moque t’on ? Je pense qu’on a touché le fond ! En tous cas pour moi, la licence Assassin’s Creed est morte et enterrée.

A propos de GeekLette 630 Articles
Pipelette & Geek à temps plein

6 Comments

  1. Quel dommage! Le Assassin’s Creed 2 dans la Florence de la renaissance m’avait scotché! Pour moi, c’est vraiment le meilleur de la série! 🙂

    Pour Unity, la Révolution Française me branchait énormément mais bon, si c’est raté, c’est raté… De toute façon, je n’ai pas de PS4! 😉

  2. ENFIN !

    Tout d’abord ravi de t’avoir découvert au détour d’un RT sur Twitter, je pense que lirai et commenterai tes écrits pour un bon moment, j’aime ta plume et ton sens critique 🙂

    Il est rare de lire des avis francs sur ce jeu, sans les œillères qui semblent être vendues avec.

    Je vois que tu as axé ta critique sur le côté technique, qui a visiblement pourri ton expérience. Est-ce dû à un accès anticipé et « seulement » le 1er patch pour correction ? Je ne sais pas … perso, bien sûr j’ai eu des bugs, comme tout le monde ai-je envie de dire, mais ça n’a en rien empêché le gameplay.

    Malgré tout ce qui est appelé amélioration ici n’en a que le nom. Le côté spiderman/accroche-tout est plus que pénible à force comme tu le décris, et ce foutu mode Coopératif en ligne …

    D’ailleurs, tu as excellemment explicité ce que j’ai ressenti à ce sujet. AC est un jeu hors ligne bordel. Qu’il y ait du multijoueur oui, mais dégagé du solo. Et pourquoi avoir supprimé le mode compétitif, que j’aimais tellement et qui changeait totalement de l’expérience solo … Je ne vais pas m’étendre ici car j’ai moi aussi bien pavétisé sur mon article traitant de Unity, mais en effet vouloir se concentrer là dessus est une erreur à mon sens. Espérons qu’ils ne poursuivent pas dans cette direction …

  3. Eh bien moi j’adore celui-là, je le trouve bien fait, je n’achète rien en plus de ce qu’on nous propose au fil du jeu et j’y arrive. Pas de bug non plus. Bref, j’adore.

  4. je te trouve un peu dur avec le jeu. il a de nombreux défauts techniques mais il reste vraiment agréable à jouer.
    C’est vrai que l’histoire aurait pu être mieux, que le game play pourrait être plus varié, qu’il y aurait pu avoir plus de séquence de « plate forme » et plus de mystère à résoudre, que l’intérêt de l’histoire secondaire est nul. Bon ça fait bcp dit comme ça et que comparé à AC2 on en est qualitativement très loin.
    mais j’aime retrouver chaque année mon AC et me retrouver dans un univers différend à chaque fois. Avec ses qualités et ses défaut.

  5. A mon avis, si certains d’entre vous ont été déçus avec cet opus, ils vont se rattraper avec le nouvel épisode qui arrive au mois d’octobre et pour lequel les trailers nous font penser que le jeu va être magnifique ! Vivement qu’il arrive !

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*