Japan Expo 2014

Japan Expo 1

 

Article rédigé par BDPhilou

Photos par Fafa

 

On est sur quelle planète ?

Ami lecteur, imagine un lieu où tu pourrais croiser 15 clones du Héros de One Piece, manger des boulettes à base de poulpes, acheter des oreilles de chat (en peluche !), être photographié sur le dos d’un cochon virtuel ou encore recevoir un tas de câlins venant de parfait(e)s inconnu(e)s… Impossible, penses-tu ?  Et bien non ! Ce monde idyllique, étrange, parfait, loufoque, kawaï (barrez les mentions inutiles) existe bien. Il s’appelle la Japan Expo 2014!

Japan Expo 2

Nao : le robot favori de GeekLette

Un Indien dans la ville

Autant vous le dire tout de suite, je ne suis pas féru de manga. J’ai beau avoir comme pseudo « BDphilou », c’est surtout la BD franco-belge qui m’a toujours fascinée. Plus jeune, j’avais tout de même adoré le dessin animé « Akira » qui reste une référence du genre Manga mais à part celui-là, peu ont retenu mon attention. [ remarque de GeekLette : va falloir te mettre à l’ordre du jour en manga]

Dans ces conditions, pourquoi aller à la Japan Expo ? D’autant plus que je ne suis pas fichu de citer le moindre personnage secondaire de Naruto ou de chanter le moindre générique de dessins animés apparus après 1985 ? Et bien c’est simple : La Japan Expo, c’est une expérience en soit !

Japan Expo 4

Viens du côté loufoque de la Force !

Pour celles et ceux qui ne savent pas du tout ce qu’est la Japan Expo, sachez qu’il s’agit d’une sorte de salon immense basé au parc des expositions de Paris Nord Villepinte. Et qu’y voit-on ? Une somme incroyable de stands plus ou moins en rapport avec le Japon en général et la « Jap’animation » en particulier.

Au menu de cet événement beaucoup d’activités différentes :

  • Du shopping dans les innombrables boutiques du salon vendant de tout et souvent n’importe quoi : Qui souhaite acheter des pattes de chats en peluche ? Ou des porte-clefs en forme de Cup Cake ? Ou des peluches très « kawaïs » représentant des lamas (oui, je cherche encore le rapport avec le Japon), des bouteilles de jus de fruits avec des vrais bouts de fruits à l’intérieur ? Et des tas d’autres objets aussi inutiles qu’indispensables.
  • Des cours d’art martiaux, de catch (!?!), de calligraphie, de majong, de cuisine et – au beau milieu du bruit assourdissant du salon- de Yoga !
  • Des restaurants vendant tout un tas de spécialités asiatiques aussi savoureuses qu’inattendues. Bon, ne comptez pas sur moi pour vous donner mon impression sur les menus, j’avais lâchement acheté mon sandwich à la gare juste avant d’entrer dans l’expo ! 😉
  • Des scènes où des groupes de chanteuses japonaises –inconnues du commun des mortels européens- dont la moyenne d’âge ne doit pas dépasser 15 ans, font un véritable carton à l’applaudimètre.
  • Des conférences plus ou moins surprenantes. Ainsi, on pouvait écouter religieusement le créateur de la série de jeux vidéo à succès « Crazy Taxi » qui expliquait comment il avait conçu son jeu… ou aller quelques dizaines de mètres plus loin pour voir une foule immense acclamer une grosse peluche jaune qui avait un mal fou à se mouvoir et qui ne faisait que crier dans un langage incompréhensible !
  • Des stands pour le moins curieux où l’on vous propose de vous asseoir sur un cube et devant un fond vert. Un cliché et 2 minutes plus tard, vous repartez avec une photo de vous sur un cochon virtuel avec écrit : « Seven Deadly Sins ». Pourquoi ? Comment ? Il s’est passé quoi là ? Autant de questions qui resteront sans réponses !
  • Des stands de jeux vidéo représentés un peu par Sony et beaucoup par Nintendo. C’était d’ailleurs la partie du salon la plus bruyante. Il faut dire que les animateurs confondaient visiblement les verbes « commenter » et « hurler » pour décrire ce que tout le monde pouvait pourtant voir sur des écrans géants.
  • Mais SURTOUT : il y a du Cosplay !

Japan Expo 14

« Japan Expo, tu n’es pas de notre galaxie ! »

Japan Expo 11

Bon désolé pour cette référence vieillotte au générique de Capitaine Flamme, mais comme je l’ai dit plus haut, je ne suis pas super à jour sur les dessins animés japonais plus récents 😉 Donc, pour en revenir à nos sushis, et contrairement à ce que l’on pourrait croire, le point le plus intéressant de la Japan Expo ne se trouve pas forcément dans les différents stands et activités proposés. Non ! C’est bel et bien dans ses allées que se trouve tout le « sel » de cet événement. En effet, bon nombre de visiteurs sont des « Cosplayeurs ». Comprenez par là qu’ils ont fait le déplacement pour déambuler dans le salon intégralement déguisés en héros de manga et/ou de jeux vidéo. Mais attention, n’imaginez pas le costume tricoté à la va-vite par Tati Huguette la veille de la kermesse de fête de fin d’année du petit dernier. Ici, il s’agit vraiment de costumes souvent impressionnants. On sent que la plupart des Cosplayeurs a dû passer un temps considérable à concevoir les moindres détails de leurs habits. Cela va du plus simple (Le Héros de One Piece avec sa veste rouge et son chapeau de paille était très bien représenté) à des costumes tout bonnement impressionnant ou confondant de réalisme. Alors, même si, comme moi, vous ne connaissez que le 10ème des personnages croisés dans les allées du salon, il est évident que vos yeux seront naturellement attirés par toutes ces créations. Ainsi, Ariel la petite Sirène côtoie Cobra avec son cigare, la Princesse Amidala discute avec une infirmière zombie et le spartiate de « 300 » fait la queue au fast-food avec une guerrière semblant tout droit sortie de la préhistoire ! Surréaliste et très amusant à la fois. D’autant plus que tout ce beau monde est très facilement abordable et se fera une joie de poser pour n’importe quel objectif sur simple demande de votre part. Certains vous donnent même une carte de visite pour que vous puissiez jeter un œil à leur site internet présentant chacun de leur costume !

Vous l’aurez compris, déambuler dans les allées du salon est une attraction de chaque instant.

Japan Expo 21

Free Hugs ?

Pour conclure ce petit compte rendu, je m’aperçois que j’ai oublié de vous parler de beaucoup de choses. Par exemple, on pouvait remarquer les emplacements pour les dédicaces d’auteurs japonais très connus qui n’étaient pas si éloignés de ceux des jeunes dessinateurs amateurs cherchant à percer en présentant leur premier fanzine. J’ai également oublié de mentionner la présence d’un clone de Freddy Mercury passant l’aspirateur sur scène avec un panda géant (!!??). Et puis comment ne pas évoquer les personnes se baladant avec leurs pancartes « Free Hugs ». Comprenez par là qu’elles se proposent de vous serrer dans leurs bras, comme ça, juste pour le plaisir ! Je pourrais aussi vous parlez un peu de jeux vidéo en vous racontant rapidement que j’ai pu assister à un combat du prochain Super Smash Bros (à paraitre en fin d’année sur Wii U) sur écran géant. Il s’agissait de la 1ère présentation publique européenne, si je ne m’abuse. Et les baffes volent bas, croyez-moi ! 😉 J’ai également découvert « Splatoon » (toujours sur Wii U / sortie prévue février 2015). Un jeu d’affrontement à 4 joueurs contre 4 où il faudra être l’équipe repeignant la plus grande surface de l’aire de jeu. Pour se déplacer plus vite, il faut… se transformer en calamar ! ( ???) Un jeu tout à fait en adéquation avec l’esprit du salon : complètement barré et incroyablement attachant ! Bon, il y aurait encore 1000 choses à raconter sur la Japan Expo mais je préfère vous laisser la surprise de les vivre lors d’une des prochaines éditions ! Sayōnara!

Japan Expo 16

A propos de GeekLette 656 Articles
Pipelette & Geek à temps plein

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*