Twin Tin Bots

twin-tin-bots-19

Article écrit par @BDPHILOU

 

 

Isaac avait raison !

« La différence entre l’être humain et le robot n’est peut-être pas aussi significative que celle qui oppose l’intelligence et la bêtise ». C’est sur cette jolie citation d’Isaac Asimov que j’ai décidé de débuter mon article sur Twin Tin Bots. Ce jeu de la société Flatlined Games est la parfaite illustration ludique de la phrase prophétique du célèbre écrivain. Il faut dire que dans cette création de Philippe Keyaerts (auteur de SmallWorld, Evo ou encore Olympos), les joueurs vont programmer des robots afin qu’ils exécutent au doigt et à l’œil des manœuvres permettant de récupérer de précieux cristaux perdus sur un terrain vague… Enfin, en théorie car dans cette entreprise rocambolesque, les êtres humains que nous sommes ne sont finalement peut-être pas les mieux placés pour superviser leurs déplacements.

twin-tin-bots-14

La programmation de robots pour les Nuls.

Chaque joueur débute la partie avec un petit plateau individuel permettant de poser des tuiles de programmation pour chacun de leurs 2 robots. Sur le plateau de jeu principal représentant un terrain vague, les joueurs poseront les 2 figurines de leurs automates ainsi qu’une usine. Durant la partie, des cristaux de différentes valeurs apparaitront sur la surface de jeu. Le but pour les joueurs sera de programmer au mieux leurs robots afin qu’ils s’emparent de ce butin pour le ramener idéalement à leur usine (ou à celle d’un adversaire). Le joueur ayant amassé le plus de points de victoire de cette façon, emportera la partie.

Concrètement à son tour de jeu, le joueur doit réaliser l’une des actions suivantes :

  • Placer une tuile programmation sur l’une des trois cases libres de l‘un de ses robots (il en pose 2 au 1er tour),
  • Permuter 2 tuiles de l’un de ses robots,
  • Retirer tuile déjà posée,
  • Retirer toutes tuiles programmation attribuées à un seul de ses robots.

twin-tin-bots-17

Les tuiles programmation permettent d’agir sur vos robots de la façon suivante :

  • En les avançant,
  • En réalisant des rotations vers la droite ou la gauche,
  • En prenant les cristaux,
  • En lâchant les cristaux, etc.

Ensuite, le joueur doit appliquer tous les ordres réalisables sur son plateau individuel de la gauche, vers la droite.

twin-tin-bots-12

Et généralement, tout ne se passe pas exactement comme on l’avait prévu. Il faut dire que s’il est assez simple de programmer un robot, il l’est nettement moins de prévoir les destinés de deux androïdes aussi obéissants que stupides. Il n’est pas rare de foncer sur un robot concurrent ou de voir le cristal que l’on convoitait tant, finir dans les bras mécaniques d’un autre… sans parler des robots faisant n’importe quoi suite à une programmation un peu trop vite exécutée !

Les plus 

  • Des figurines très mimis et agréables à manipuler.
  • Un matériel globalement de très bonne qualité (Jolies cristaux, carton épais, etc.).
  • Un plateau de jeu toujours lisible.
  • La simplicité des règles qui cache un vrai jeu de réflexion et de programmation.
  • Un thème totalement en accord avec la mécanique du jeu.
  • Des méninges qui tournent à plein régime.
  • Le temps de partie adapté.
  • Les variantes intéressantes (et encore plus casse-tête !) incluses dans la boite de base.

twin-tin-bots-10

Les moins 

  • Des tours de jeu parfois longs.
  • La tendance chez certains joueurs (dont moi) à laisser un robot faire n’importe quoi pour se concentrer exclusivement aux mouvements du 2ème (mais c’est aussi ça qui est drôle).

twin-tin-bots-18

Où est Goldorak ?

Ne vous y trompez pas, Twin Tin Bots a beau proposer des règles très accessibles et un design général accrocheur, il n’en demeure pas moins avant tout un jeu de programmation (et donc de réflexion !). Cela signifie qu’à la moindre erreur de votre part, vous verrez votre robot partir dans des directions des plus incongrues. Heureusement, la durée de partie annoncée sur la boite (moins d’une heure) est parfaitement respectée et évite au joueur trop peu visionnaire de « subir » le jeu trop longtemps. L’ensemble est très cohérent, amusant et en parfait accord avec le thème. Un jeu agréable et très malin que je ne peux que vous encourager à découvrir au plus tôt.

twin-tin-bots-05

Jeu financé par une campagne Ulule

Un jeu de Philippe Keyaerts
Illustrateur Kwanchai Moriya
Edité par Flatlined Games
2 à 6 joueurs.
A partir de 13 ans.
45/60 minutes

A propos de GeekLette 656 Articles
Pipelette & Geek à temps plein

1 Comment

  1. Un jeu assez agréable et nettement moins aléatoire que Robot Rally (déjà que les jeux de programmation sont très chaotiques, surtout à plusieurs). C’est un très bon jeu dans sa catégorie (genre qui ne laisse personne indifférent : on adore ou on déteste ^^). Juste deux bémols : pas daltonien-friendly (seule la couleur distingue les robots d’un joueur à un autre) et peut-être un design un peu trop familial (on va pas se mentir, c’est pas trop un jeu familial 😛 ).

    Ah, et pour avoir eu la chance d’y jouer en compagnie de l’éditeur (et l’auteur non loin, qui ne jouait pas), il décrivait les mouvements chaotiques des robots comme (essayer de) tenir deux enfants dans un supermarché : chacun veut aller dans une direction opposée et c’est chaud de gérer les deux à la fois. Bah c’est une assez bonne image pour le jeu ^^ (quoique… un jeu où on doit vraiment tenter de contrôler des gamins, qui veulent se ruer sur les bonbons, ça aurait un thème vraiment original et excellent pour le coup 😛 Car bon, « jeu de programmation = robot », c’est très banal)

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*