Pikmin 3

pikmin3_01

Cet article vous est offert par @BDPHILOU que je remercie énormément.

Introduction
C’est en juin 2002 que sortait sur la Nintendo GameCube le tout 1er épisode d’un Objet Vidéo-Ludique Non Identifié : Pikmin ! En effet, ce jeu vidéo était une étrangeté comme seuls les programmeurs japonais savent les imaginer. Ce 3ème épisode de Pikmin ne déroge pas à la règle : pour sauver la planète Kopai de la famine, 3 astronautes partent en mission. Leur but : atterrir sur une planète inconnue afin d’y récolter des fruits pour les ramener sous forme de jus aux habitants de Kopai. Mais nos 3 héros vont être soumis à un problème de « taille » ! En effet, cette nouvelle planète, semblable à la Terre en apparence, a un faune et une flore gigantesque pour nos 3 astronautes. Pensez donc : une simple flaque d’eau prend des allures de lac et le moindre insecte apparait aussi massif qu’un monstre de plusieurs mètres de haut. C’est dans cet univers hostile que les 3 compères vont devoir trouver les précieux fruits. Pour les aider dans leur quête, ils vont pouvoir compter sur l’aide inattendue des Pikmins : Sorte de bestioles végétales aussi serviables qu’utiles.

pikmin3_02

Le Gameplay
Depuis le 1er opus de la série, le gameplay de la série Pikmin est sensiblement le même. Vous dirigez dans cette épisode trois astronautes qui vont faire pousser des Pikmins (comme des plantes) pour ensuite leurs affecter des tâches précises. Vous pouvez vous balader dans cet univers bucolique avec un maximum de 100 Pikmins qui vous suivront comme de gentils toutous. Il existe 5 types de Pikmin :

  • Les rouges qui résistent au feu.
  • Les bleus qui résistent à l’eau.
  • Les jaunes qui résistent à l’électricité.
  • Les noires en forme de caillou qui cassent la glace.
  • Et enfin les roses en forme de mouches qui peuvent voler.

Grâce à ces petites bestioles, le joueur devra découvrir divers environnements, affronter des insectes ou des animaux et surtout utiliser les capacités de chaque type de Pikmin afin de récolter le plus de fruits possible. Evidemment, toute la subtilité du jeu repose sur la bonne utilisation des différents types de Pikmins. D’autant que nos chères bestioles sont aussi dociles qu’éphémères. En effet, il n’est pas rare que lors d’une mission, plusieurs Pikmins y laissent leurs vies. L’un des challenges secondaires étant d’ailleurs de finir le jeu en ayant limité au maximum le nombre de victimes chez les Pikmins : plus facile à dire qu’à faire, croyez-moi !

Comme nous sommes sur Wii U, il fallait que Nintendo ajoute des nouveautés à son Gameplay.

pikmin3_06

  • Première nouveauté : le jeu est intégralement jouable au GamePad (la manette avec écran tactile). Cela signifie que si votre moitié veut regarder Master Chef et que vous souhaitez continuer votre partie, il n’y a pas de souci ! Vous n’avez pas besoin de votre téléviseur pour jouer (et croyez le père de famille qui écrit ces lignes, c’est un énorme plus ! 😉 ).

 

  • Deuxième nouveauté : Le GamePad permet également d’afficher le plan des lieux où évoluent les 3 héros. Mieux, il est possible d’affecter à chacun des personnages principaux un groupe de Pikmins et de les envoyer sur un point précis de la carte avec un simple doigt ! Le jeu devient alors multitâches : « J’envoie un groupe attaquer une bestiole en sud pendant qu’un autre va chercher un fruit à l’ouest dans une grotte et que le dernier groupe construit un pont ».

 

  • Dernière nouveauté : La HD ! Cela fera surement sourire les possesseurs de PC, de PS3 ou de Xbox360, mais cet épisode de la série PIKMIN est le 1er à être (enfin !) en Haute Définition. Pour ce type de jeu où l’ambiance repose presque exclusivement sur la variété des décors et la lisibilité des actions des Pikmins, c’est bien plus agréable ! A tel point que, pour les besoins de ce test j’ai rejoué à Pikmin 1 version Wii (car je vous rappelle que la Wii U est 100% compatible avec les jeux et les accessoires Wii). Et là, c’est le choc : Le jeu a vraiment mal vieilli graphiquement. Sublime à l’époque (il y a 11ans !), il apparaît aujourd’hui comme une bouillie de textures mal numérisées. Cela en devient presque injouable ! Alors forcément, lorsque l’on voit Pikmin 3, avec ses graphismes fabuleux (l’eau plus vraie que nature, les plantes colorées, les insectes papillonnant autour de votre groupe, etc.) et sa lisibilité parfaite, on ne peut que se réjouir.

pikmin3_04
Les défauts 
Vous l’aurez compris, de par sa jouabilité astucieuse au GamePad et grâce aux apports de la HD, ce Pikmin gomme pas mal des défauts de ses prédécesseurs. Cependant, il faut souligner que la précision du « lancé de Pikmins » n’est pas toujours au rendez-vous. Rien de bien grave, même si c’est toujours rageant de perdre des Pikmins suite à ce léger défaut. Mais ma plus grande déception vient du niveau final. Sans vous gâcher la surprise de fin, je dirai simplement que l’ultime niveau fait bien pâle figure par rapport à la qualité globale du jeu.

pikmin3_05

Conclusion de Pikmin 3 
C’est plus de 7 mois après la sortie de la Wii U, la nouvelle console de salon de Nintendo, qu’apparait enfin le 3ème épisode de la série Pikmin. Ce jeu vidéo était particulièrement attendu pour 2 raisons : tout d’abord, bien que mineur dans son oeuvre, Pikmin est une série imaginée par le génial Shigeru Miyamoto qui n’est autre que le Papa de Zelda, Donkey kong et Mario (excusez du peu!). Ensuite, parce que Pikmin 3 devait, à l’origine, paraître le jour du lancement de la Wii U. Il n’en fut rien et les ventes catastrophiques de la Wii U, du à son manque cruel de jeux lors de ses 1ers mois de vie, montrent à quel point les bestioles végétales de Nintendo étaient attendues de pieds fermes par les joueurs.
Alors, que vaut ce jeu qui se retrouve, bien malgré lui, ambassadeur du renouveau de la jeune console de Nintendo ? Pour moi, la réponse est sans appel : PIKMIN 3 est un Chef d’oeuvre ! Les graphismes sublimes, l’ambiance unique, la construction des niveaux remarquablement pensés et la profondeur du jeu en font l’un des jeux majeurs de la Wii U et sans doute aussi le plus beau à ce jour.
Attention cependant, son univers et sa jouabilité très étonnants pourront en rebuter certains. De même, le jeu est bien plus exigeant qu’il n’y parait. Il vous faudra un temps d’adaptation à sa maniabilité (pourtant satisfaisante) ainsi qu’à la gestion intelligente de vos Pikmins. A ce titre, d’ailleurs, je conseillerais plutôt ce jeu à un public d’au moins 12 ans ou plus jeune mais avec un adulte pour les aider. En effet, Pikmin 3 demande tout de même un investissement en neurones pour pouvoir réussir à récupérer tous les fruits. Si toutefois vous arrivez à entrer dans cet univers « à la microcosmos », vous découvrirez un jeu beau et rafraîchissant qui vous tiendra en haleine une bonne vingtaine d’heures.

Pikmin 3 est disponible ici pour ceux qui le souhaitent

Article signé de @BDPHILOU

A propos de GeekLette 656 Articles
Pipelette & Geek à temps plein

2 Comments

  1. Excellent test du jeu, je me tâte sur l’achat ou non de la Wii U, on verra dans lesmois à venir, en fonction aussi de ce que propose la concurrence mais la série Pikmin est l’une de mes favorites ^^ !

    • Attention Akira, comme tout ceux voulant acheter une Wii U, il y a un conseil très important : attendre le 4 octobre : la console Deluxe passe de 349 euros à 299 euros! Mieux, elle sera vendu avec Zelda The Wind Waker HD (Le remake du Chef d’Œuvre sortie sur GameCube). Sinon, tous les jeux typiques de Nintendo vont être disponible entre novembre 2013 et juin 2014 : Mario 3D World, Donkey Kong, Wii Party U et SURTOUT MarioKart 8! 🙂 Et Rayman Legends, qui est enfin dispo, est une vraie tuerie! 🙂

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*