Krysalis : prototype

 krysalis17

S’il est un temps que les joueurs préfèrent c’est bien la pluie ! Rien de tel que les gouttes pour se retrouver autour d’un verre, euh d’un jeu! Enfin l’un n’empêche pas l’autre. Le café Meisia nous a donc ouvert ses portes (une première découverte pour moi : un bar à jeux du 10ème à Paris, qui fait aussi boutique).

Bref, c’est donc comme ça que nous (Fendoel et moi) avons fait la rencontre de l’un des auteurs de Krysalis, Corentin, qui nous a présenté ce jeu de rôle rapide.

Il faut que je vous le dise, quand Corentin a sorti le matos, je me suis vue dans une campagne kickstarter ! Le jeu américain par excellence : figurines, plateau post apocalyptique, indicateurs de combat ! Bref, la classe !

krysalis12

Et le thème est tout autant remarquable : dans le but de simuler la vie sur Mars, une équipe (composée de scientifiques, civils, médecins et militaires) est enfermée dans une station de la zone 51. Mais après 2 ans de simulation, le QG interrompt les communications. L’équipe pense alors à un exercice de survie, mais 2 semaines s’écoulent et le QG ne répond toujours pas. L’équipe décide alors de sortir de la zone… et là c’est le drame !!! Aucune trace d’humain, mais des monstres ont bien pris possession des lieux.

Krysalis propose dans cette horreur plusieurs missions avec pour chacune d’elles un plateau dédié. Ces missions offrent plusieurs conditions de victoire allant de la fuite à l’affrontement en fonction de ce qu’on a choisi de jouer. Car en effet, les 2 joueurs s’affrontent : l’un jouant les monstres, l’autre les humains.

Corentin_krysalis

D’ailleurs, les humains comme les monstres ont plusieurs caractéristiques physiques :

  • le déplacement qui indique le nombre de cases maximum sur lesquelles l’on peut déplacer le monstre ou l’humain
  • la force qui est l’indicateur de combat
  • la résistance qui est l’indicateur de défense
  • le moral (plus il est bas, plus les blessures risquent de décourager l’humain ou le monstre et du coup l’immobiliser pour un tour)

Les humains possèdent aussi des caractéristiques d’équipement : couteaux, fusils, explosifs, grenades, arbalètes en fonction de leur spécialité de combat (corps à corps, distance, les deux)

krysalis02

Les monstres eux ont des particularités aussi (que je connais moins puisque j’ai joué les humains) mais ils ont des griffes spéciales par exemple (ok ok je préfère les humains, j’ai le cœur d’une résistante).

Alors comment qu’on joue ?

On choisit une mission, on installe le plateau et on place les figurines (monstres/humains) à leur emplacement dédié. En effet, on va devoir gérer non pas un personnage mais plusieurs.

krysalis14

Le jeu se joue en plusieurs tours.

Chaque joueur reçoit 5 cartes (permettant entre autre de mieux utiliser l’équipement de leurs personnages, de voler un tour à l’adversaire ou de se déplacer de cases supplémentaires.

  • A chaque tour, le D10 décidera qui commence
  • Le tour d’un joueur se passe ainsi :
    • le joueur active un personnage : il le déplace d’un nombre de cases max autorisé par ses caractéristiques, il peut le faire combattre et/ou utiliser une carte d’action (pour mieux se battre ou se déplacer…)
    • le combat se joue comme suit : l’attaquant tire un D10 et additionne le chiffre avec sa force. A cela on déduit la résistance de l’attaqué. Et suivant le résultat : soit on touche à peine l’attaqué, soit on lui donne des blessures qui l’affaiblisse et donc le joueur adverse doit tirer le D10 pour voir si son personnage a encore le moral (LOL j’adore ça), soit il meurt.
  • si une carte a été jouée, on en pioche une autre (on doit toujours en avoir 5 en main) et on passe au joueur suivant.

Une particularité importante cependant c’est qu’un joueur DOIT activer TOUS ses personnages une fois par tour et une seule fois.

krysalis08

Les plus 

  • Illustrations sympathiques et adaptées au thème
  • Bonne ambiance autour de la table
  • Règles et parties rapides
  • Missions variées avec niveaux de difficulté qui renouvelle bien les parties
  • Caractéristiques des personnages bien pensées et complètes, sans être trop chargées d’information
  • Les figurines donneront un plus au jeu
  • Extensions possibles pour pimenter , renouveller le jeu

Les moins 

  • Malheureusement un peu déjà vu
  • Part de hasard importante mais d’un autre côté il faut s’adapter et c’est là l’intelligence du jeu

 

Désolée pour les photos, peu de lumière, appareil un peu vieux, flash difficile à mettre car tout est plastifié.

A propos de GeekLette 656 Articles
Pipelette & Geek à temps plein

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*