CNES Mag : mon magazine préféré


CNESMag_GeekLette

Un de mes tweets a été imprimé dans le CNES Mag d’Avril 2013. Je profite donc de ce privilège pour les remercier et vous parler de ce magazine auquel je suis abonnée depuis maintenant presque 3 ans.

Le CNES est le Centre national d’études spatiales, ou agence française de l’espace, chargé(e) de proposer une stratégie spatiale au gouvernement français mais pas que 🙂

Le CNES Mag propose diverses articles sur l’actualité du CNES et ses projets ainsi que l’actualité spatiale en général. Il constitue un pont entre le CNES et ceux qui souhaitent s’informer avec ou sans connaissance technique du domaine (mais le jargon associé au spatial s’approprie assez rapidement).

 

cnes_mag

L‘abonnement au magazine (trimestriel) est gratuit, je vous demanderai donc de ne pas en abuser sinon vous pouvez lire le format PDF sur leur site : http://www.cnes.fr/web/CNES-fr/894-cnesmag.php

Alors pourquoi je lis ce magazine ?
Je ne travaille pourtant pas dans le milieu même si le sujet m’a toujours intéressée.
En fait, je crois que ce magazine me fait rêver de part la transmission de l’ambition du CNES. En plus il m’informe des enjeux actuels et futurs du domaine spatial. Mes articles préférés sont toujours liés à l‘aide apportée par le spatial dans le quotidien des gens comme dans les catastrophes naturelles.

La technologie spatiale est partout autour de nous : la météo, le GPS, la médecine, la surveillance des catastrophes naturelles et utilisation des communications satellitaires quand plus rien ne marche (sujet passionnant sur le partenariat de plusieurs pays pour la mise à disposition des satellites), l’internet dans le TGV, les bourses mondiales, et plus ambitieux, la recherche spatiale est la source de beaucoup de technologies utilisées sur terre . Le spatial contribue donc à l’innovation : les extincteurs par exemple (c’est tout con hein).
Je ne vais pas tout vous dévoiler quand même, je vous laisse surfer sur la toile spatiale pour ça 🙂

Et puis, chacun sait que j’ai une tendresse particulière pour la robotique. Domaine dans lequel j’aurai souhaité travailler mais à un moment donné il faut reconnaître ses limites neuronales LOL. Bref, le spatial est truffé de robotique depuis plusieurs années et heureusement les travaux sont un peu plus médiatisés grâce à Curiosity pour l’exploration de Mars. Ce robot bizarrement est vraiment apprécié de tous.

Le sujet du spatial est donc très vaste ; si vaste que chacun d’entre vous peut y trouver des informations intéressantes.

Sensibiliser les gens au spatial est une tâche difficile que réussit parfaitement le CNES Mag.

D’autant que le CNES est très souvent impliqué dans les projets mondiaux. Je crois que dans le spatial il faut savoir accepter l’aide étrangère, c’est ça qui me plait aussi. Autant avant on assistait à une course à qui sera le meilleur, les pays étaient donc très individualistes. Autant là, les partenariats sont de mises, certainement à cause du coût mais tant pis. Les pays s’associent vers une seule et même direction. Ahhhh je pourrai en parler pendant des heures.

Mais pour résumer et arrêter de vous saouler, CNES Mag est en fait pour moi d’utilité publique.

Merci au CNES pour ce magazine toujours rédigé avec passion et contenant un poster toujours super instructif.

A propos de GeekLette 656 Articles
Pipelette & Geek à temps plein

2 Comments

  1. Chère GeekLette,

    merci pour cet article très élogieux sur notre magazine. En quelques mots, vous avez je crois résumé toute l’ambition et l’énergie que se donnent tous ceux qui y contribuent !
    Une petite information complémentaire pour vous et vos lecteurs : CNESMAG sera d’ici la fin de l’année disponible sur tablette, ce qui facilitera encore sa diffusion et sa lecture par le plus grand nombre !

    Séverine, pour la rédaction web du CNES.
    @CNES_France

  2. bonjour,
    c’est moi qui devrais vous remercier. Je bouillonne d’envie de lire votre dernier n° mais je le conserve pour les vacances.
    Dès que le magazine est disponible sur iPad n’hésitez pas à me le dire, je diffuserai du mieux que je peux.
    Encore merci

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*