Hope : une galaxie en 3D

Article écrit par BDPhilou

Hope
Un jeu d’Olivier Grégoire
Illustré par Marcelo Bastos
Edité par Morning
2 à 4 joueurs / 12 ans + / 60 minutes

49,90 € chez Philibert

L’Univers régresse, mais pas ton cerveau !

Dans le jeu d’Olivier Grégore, vous incarnez des agents de la H.O.P.E. (Human Organisation to Preserve Existense) chargés, dans un futur lointain, d’empêcher l’Univers de s’auto anéantir. Pour cela, chacun dispose d’un vaisseau, de colons et de cartes Technologies. Pour stabiliser l’Univers et éviter « La Régression » -synonyme d’extinction de l’Humanité- il faudra parcourir les différentes galaxies pour Terraformer rapidement le plus de planètes. Mais attention, pour réussir votre mission, il faudra dompter les 3 dimensions qui composent l’Univers et, éventuellement, démasquer le traître qui se cache parmi les joueurs.

Hope-timisation

HOPE est donc un jeu coopératif avec, éventuellement, un traître. Cependant, dans tous les cas, il n’y a qu’un seul vainqueur. Dans le cas où, en fin de partie, l’Univers est stabilisé (mission réussie), c’est le joueur qui a le plus de pionniers sur le plateau de mission qui remporte la partie. Pour qu’un traître soit déclaré vainqueur, il faut que l’Univers ait régressé (Le marqueur de Régression arrive au bout de la piste de Régression avant les joueurs) mais également avoir le plus de colons sur le plateau de jeu.

Une fois le très joli matériel mis en place (plateaux individuels, les tuiles personnages avec des capacités spéciales, les colons en pastique du plus bel effet, etc.), la partie peut débuter. Ce qui surprend immédiatement, c’est l’aspect général du plateau de jeu. Celui-ci est composé de tuiles « galaxie » comprenant une planète à terraformer et 3 zones symbolisées par 3 couleurs (Bleu, Violet et Rouge). Chacune de ces couleurs représentes une dimension. Pour se déplacer dans l’Univers, il faudra maîtriser ces 3 dimensions : Un sacré challenge.

Space Hope-éra !

Durant son tour, un joueur doit effectuer les 3 étapes suivantes :

1ère Etape : Naviguer ou Polariser :

  • S’il choisit de Naviguer, le joueur prend en considération la couleur (c’est-à-dire la dimension) de la partie de la tuile galaxie sur laquelle il se trouve. Il existe 3 points d’attraction sur le plateau de jeu faisant directement référence aux couleurs des 3 dimensions présentes sur chaque tuile galaxie. Le joueur peut choisir d’avancer ou de reculer son vaisseau en se déplaçant de tuile en tuile MAIS uniquement par rapport au point d’attraction. Il peut traverser d’autres couleurs mais doit arrêter son trajet sur une dimension de même couleur que celle de départ. Il est également permis de Naviguer en se déplaçant comme bon vous semble d’autant de galaxies que vous le souhaitez mais uniquement par le biais de dimensions connectées d’une même couleur.

 

  • S’il choisit de Polariser, le joueur déplace simplement son vaisseau sur la dimension suivante en sens horaire de la même tuile galaxie.

 

2ème étape : Terraformer ou non :

  • Si le joueur vient de Naviguer, il a le droit de Terraformer. C’est-à-dire qu’il peut poser autant de ses colons qui le souhaite sur les dimensions de mêmes couleurs des galaxies qu’il vient de traverser (Par exemple, sur toutes les dimensions bleues parcourues). Pour cela, il doit défausser les cartes « Technologie » demandées pour chaque galaxie sur lesquelles le joueur souhaite poser 1 ou 2 colons.
  • Si le joueur ne préfère pas Terraformer, il complète sa main de cartes « Technologie » en fonction de son niveau actuel.

Chaque fois qu’une galaxie est terraformée complétement, les colons qui s’y trouvaient sont placés sur une piste dédiée et la tuile est retournée (symbolisant sa stabilisation). Durant la partie, il sera possible d’obtenir de précieuses médailles permettant par exemple d’améliorer sa main de cartes ou d’obtenir des déplacements supplémentaires. Il sera possible aussi de récupérer des bonus placés sur les galaxies stabilisées.

3ème étape : Régresser.

L’univers qui se délite peu à peu est symbolisé par un marqueur de régression qui avance sur une piste sinusoïdale. Cette piste croise par moment celle des colons. Si aucun colon n’est là pour la stopper, la tuile galaxie non terraformée sur laquelle se trouve la grande figurine de la régression est retirée du jeu.

 

Les plus :

  • Un matériel de très bonne facture et une édition globalement très réussie.
  • Le design des personnages vraiment joli.
  • Des règles claires pour un concept visuel à priori pas évident.
  • Une aide de jeu claire.
  • L’idée des dimensions obligeant à penser ses déplacements de façon totalement différente de n’importe quel autre jeu : Une vraie originalité de gameplay.
  • Les variantes « traitre » et « Bug » ainsi que la possibilité de varier la difficulté du jeu à volonté.
  • L’aspect coopératif qui ne laisse toutefois la victoire qu’à un seul joueur ! 😊
  • Un temps de partie respecté (60 minutes).

Les moins :

  • Le plateau qui peut paraître déconcertant à analyser et qui rebutera de fait certains joueurs.
  • Une première partie est indispensable pour bien comprendre à la partie suivante comment optimiser ses tours.
  • Une boite un peu épaisse (Je n’ai plus place dans ma ludothèque 😉).
  • Les daltoniens vont souffrir ! 😉

Hope-timisme

Hope est un jeu étonnant car sa principale qualité sera également ce qui déroutera le plus les joueurs : Son plateau ! En effet, celui-ci est modulable et offre à chaque partie une aire de jeu différente mais qu’il va falloir appréhender. Les tuiles « galaxie » avec chacune 3 couleurs pour symboliser les 3 dimensions demanderont forcément un temps d’adaptation pour les yeux. Comment déplacer au mieux son vaisseau en profitant idéalement de l’attraction de chaque dimension ? That is the question ! Passer ce cap, le jeu est très fluide et on comprend rapidement que Terraformer -notamment les galaxies les plus proches de l’extérieur du plateau- est le cœur de la réussite d’une partie. Hope est donc un jeu moins complexe qu’il n’y parait de prime abord. En effet, une fois la lecture de son plateau amadouée, l’ensemble des règles s’assimilent facilement. Dès la 2ème partie on comprend mieux les opportunités qui s’offrent à nous à chaque tour. Morning propose donc un jeu avec une vraie identité graphique et une originalité de gameplay bien réelle. Si vous adhérez au concept des déplacements en 3 dimensions (condition siné qua non !), nul doute que Hope comblera vos attentes.

Comment obtenir le jeu ?

Le jeu a été financé avec succès sur Kickstarter  et vous pouvez vous le procurer chez Philibert à 50 €

A propos de GeekLette 532 Articles
Pipelette & Geek à temps plein

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*