4 jeux Essen 2017 dans mon radar

En faisant ma liste de jeux à jouer/acheter à Essen, quatre jeux m’ont particulièrement comblée en terme de thème et de mécanique. Je pourrai presque ne ramener que ces jeux là et je serai quand même très satisfaite de mon Essen (d’ailleurs j’espère que je ne serai pas aussi folle que les années passées, je compte sur mes compagnons : Pat, Fanny et Lionel pour ça).

Agra (2–4 joueurs de + de 12 ans / 90–120 Min)

Les règles VF étant disponibles, j’ai jeté un oeil et je dois admettre qu’un intant-buy s’impose (en plus c’est le même auteur que La Granja). Agra est un jeu de pose d’ouvriers (évidemment, vous vous doutez, j’ai les yeux qui brillent), mais avec une particularité que j’aime bien : en effet à votre tour de jeu, vous allez pouvoir :

  • méditer : coucher des ouvriers et gagner des points de méditation qui permettent d’accéder à des actions uniquement disponibles avec des points de méditation
  • faire une action: en posant un ouvrier (debout) et si vous chassez un ouvrier adverse (debout aussi), celui-ci a droit à des faveurs. Bouhhhh

Il faudra donc bien juger (avec) qui coucher en fonction de l’analyse du jeu des adversaires. Un must have pour moi, d’autant qu’il est beau, grand, fort, etc… ok je sors.

OTYS (2–4 Players, 60 Min)

EVIDEMMENT !!!!!!! Les règles se liront très bien et l’optimisation ravira les gamers (cf Sébastien Dujardin dans la vidéo de Ludovox).

Le spitch et l’intro :

Si votre colonie veut survivre à la montée des eaux, il faudra plonger pour récupérer des ressources et les échanger contre des PV 🙂 

Le tour de jeu est particulièrement simple : chaque joueur va activer un niveau de plongée et effectuer les actions correspondantes, le plongeur du niveau remontera ensuite à la surface pour faire glisser les autres (d’où le nom du jeu OTYS rappelant bien les ascendeurs du même nom)

C’est exactement le type de jeu que je recherche : des règles simples servies sur une mécanique et un thème forts.

Ce que j’aime particulièrement dans ce jeu :

  • Le duo Libellud et Pearl Games : un duo qui se complètent parfaitement ; Libellud pour les illustrations et Pearl Games pour le développement du jeu.
  • On joue avec un thème bien exploité : notre équipe de plongeurs va rechercher des richesses enfouies sous l’eau pour répondre à des commandes. Premier arrivé à 18 points met fin à la partie. Durée : à peu près une heure.
  • On active des niveaux (de plongée) permettant d’avoir 2 pouvoirs : le pouvoir du niveau et le pouvoir du plongeur. Le niveau activé ne pourra plus être utilisé (avant longtemps ou pas selon les améliorations faites lol) et le plongeur remonte à la surface, donc le plongeur du niveau précédent descend au niveau choisi et le niveau choisi n’est plus disponible… donc le plongeur qui est à ce niveau là non plus donc faut le faire descendre si on veut l’utiliser … donc … que de casse tête !!!! miammmm
  • les ressources récupérées ne sont stockées qu’au niveau de plongée sur lequel on les a eu (sauf bonus j’imagine)
  • pour respecter les commandes / contrats, qui apportent des points, on ne prendra les ressources que d’un niveau.

Subtile mélange d’optimisation et de gestion, pour ne pas dire l’un des futurs meilleurs jeux du genre.

Otys est maintenant disponible chez Philibert

Merlin (2 à 4 joueurs de plus de 14 ans, 1h15)

Les règles sont plus lourdes que les deux premiers du coup une partie sera nécessaire avant achat, alors que les deux précédents jeux seront des instant buy et on passera une soirée à y jouer à Essen probablement.

Merlin propose aux joueurs de combattre pour devenir l’héritier du roi Arthur. Combattre est bien grand mot, on n’est pas face à un Cyclade ou un Blood Rage 😉 on est plutôt face à un jeu de gestion (vu l’auteur : Stefan Feld).

Alors pour savoir qui remportera le titre, à chaque tour, le joueur actif va choisir un dé (qu’il a lancé au début de la manche) et déplacer, sur une piste d’actions circulaire, Merlin (si c’est le dé blanc) ou son chevalier. La case où il s’arrête représente l’action à jouer. Evidemment on peut dépenser des ressources pour changer la face du dé.

Le chevalier ne peut être déplacé que dans le sens horaire, contrairement à Merlin et Merlin est déplaçable du coup par tous les joueurs.

La piste circulaire est composée de :

  • Case province permettant de placer nos ouvriers sur les provinces / maçon pour récupérer des ressources permettant de construire des manoirs, Porte-Bouclier pour récupérer des boucliers servant à combattre les traîtres / Porte Drapeau pour des actions bonus … (il y a une erreur sur la règle VF, en cours de rédaction, concernant le dernier ouvrier qui est la Dame d’honneur).
  • Case Points de Victoire permettant de, vous savez, gagner des PV 🙂
  • Case d’influence permettant d’activer des actions sur son propre château (plateau personnel)
  • Case Serviteur pour déplacer un serviteur vers une province voisine
  • Case d’Echange pour échanger des ressources
  • Case Quête pour récupérer des cartes quêtes (ces quêtes sont réalisables à n’importe quel moment du tour)
  • Case Manoir pour construire un manoir

Après épuisement des dés des joueurs, le round est terminé. Il y a des round à l’issue desquels un décompte des points intermédiaires sera fait selon un thème (Traitres, Domaines/Manoirs, Influence / Serviteurs)

Rien de particulier ou d’original si c’est la piste circulaire et Merlin déplaçable par tout le monde, mais j’avoue que ça m’intrigue quand même.

Pioneers (2–4 Players de + de 8 ans, 60 Min)

Vous vous attendiez à Bunny Kingdom ou Imaginarium? Rassurez-vous, ils sont dans mon radar, c’est sans surprise, mais je n’ai pas assez d’éléments pour les décrire (malgré avoir déjà joué à Imaginarium que je conseille fortement!)

Pioneers est disponible chez Philibert

Dans Pionniers, les joueurs s’efforcent de coloniser le pays en transportant leurs pionniers dans des chariots et en les installant dans les villes du plateau. Chaque pionnier a son propre métier et ne peut l’exercer que là où on a besoin de lui. Une fois tous les pionniers d’un chariot posés sur le plateau, le joueur qui les possède gagne de l’argent et des points de victoire. Les joueurs construisent des routes pour relier les villes afin d’élargir leur réseau et de gagner de l’argent lorsque leurs concurrents les empruntent. Les joueurs qui seront parvenus à relier un maximum de leurs pionniers entre eux en déployant judicieusement leur population seront récompensés par des points supplémentaires en fin de partie.
Le joueur qui totalise le plus de points de victoire remporte la partie.

Déjà j’aime le résumé, qu’on retrouve dans les règles.

Le tour d’un joueur se passe ainsi :

  • Revenus : le joueur reçoit ses revenus en fonction des tuiles banquiers qu’il possède
  • Achats : le joueur acheter des routes ou un nouveau chariot
    • S’il achète des routes, il les place immédiatement sur le plateau pour relier les villes. Ces routes sont posées définitivement sauf si bonus particulier via le Sergent
    • S’il achète un chariot, il le place en face de lui et place ces pionniers dedans. S’il n’a pas assez de pionniers il ne pourra pas acheter le chariot. Les chariots sont visibles et disponibles pour les joueurs (jusqu’à l’achat évident).
  • Déplacement et colonisation
    • le joueur peut déplacer la diligence le long des lignes qui relient les villes afin d’atteindre une ville contenant une tuile Pionnier correspondant à l’un des Pionniers de ses Chariots. Le prix dépendra du propriétaire de la route.
    • le joueur doit installer un de ses pionniers dans une ville si la diligence traverse une ville avec une tuile Pionnier (il doit donc s’y arrêter). La tuile pionnier impose le type de pionniers. Il faut regarder les symboles sur les chariots (sauf si la tuile est un Hotel, n’importe quel pionnier fera l’affaire) 🙂
    • le joueur peut effectuer des actions spéciales grâce à la tuile trouvée sur la ville
      • banquier => permet d’augmenter les revenus
      • marchand => permet au joueur de faire l’action achat 2 fois (2 tuiles max de marchand à chaque partie)
      • sergent => permet de construire immédiatement une route (sur une route d’un adversaire ou pas ; interaction ici)
      • barman => permet de renvoyer un pionnier
      • chercheur d’or => permet de récupérer une pépite d’or
      • fermier => permet d’installer plusieurs Pionniers dans la ville
      • hotel => permet de gagner 3$
    • inviter les autres joueurs à mettre leurs pionniers contre 2$.

La partie prend fin selon plusieurs conditions (toutes les routes d’un joueur sont construites ou réserve de chariots vides).

J’ai peur qu’on attende son tour un peu trop longtemps et à partir de 8 ans c’est un peu abusé, je dois donc faire une partie avant de l’ajouter dans mon sac Essen.

Ceci dit, il y a quelques éléments qui attisent ma curiosité :

  • l’optimisation du chargement et du déchargement des pionniers
  • la possibilité aux autres joueurs (dans le sens des aiguilles d’une montre) de mettre eux aussi un pionnier dans la ville ou le joueur actif s’est arrêté, ce qui donne des bonus.

A creuser !

 

A propos de GeekLette 528 Articles
Pipelette & Geek à temps plein

2 Comments

  1. et on aurait le droit de voir le reste de la liste ? 0=)
    ça m’intéresse !!!
    voir si on trouve aussi Battlefold (coup de coeur PEL 2017) ou l’extension de Nations le jeu de dés par exemple … ?

    pas super convaincu par ces 4 là de mon côté en tout cas… Agra semble beaucoup trop long, Otys bien trop casse tête et Pioneers bien trop laid… les goûts et les couleurs comme on dit…

    je vais quand même me pencher sur Merlin en attendant, merci pour la piste !

  2. Super cette liste et merci de mettre des points de règles à l’avance. Parmi ceux-ci je suis très tenté par Agra mais quelque chose m’intrigue après avoir lu une remarque sur TricTrac: le plateau fait beaucoup penser à Caylus avec des emplacements où on semble pouvoir construire le long d’une route..
    En soi ce n’est pas forcément un défaut mais je m’interroge sur la véritable originalité de ce jeu 🙂

1 Trackback / Pingback

  1. Bilan 2017 - GeekLette

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*