Pandémie le remède

>>> Article écrit par BDPhilou

Pandemie_remede-01

Epidémie… de Pandémie !

Est-il encore besoin de présenter « Pandémie » de Matt Leacock ? Un succès planétaire dans le domaine du jeu coopératif. Sans doute l’un des meilleures (certains diront même « LE » meilleur) jeu coopératif du marché ! Il faut dire que derrière son esthétisme général assez froid, se cache un trésor de mécanique à base d’éradication de virus qui envahissent peu à peu la surface du globe… Devant un tel succès, des extensions sont logiquement déjà parues. Mais ce n’est pas tout, en plus de spins-off « non officiels » (L’ile interdite et Le Désert interdit), nous avons eu droit cette année au très sympathique « Pandémie : Contagion » dans lequel les joueurs incarnent une maladie devant se développer dans les grandes villes du monde (dont Essen 😉 ). Le dernier rejeton de la famille « Pandémie » vient juste de paraitre chez Filosofia. Il s’agit de « Pandémie, le remède ». Attention, il ne s’agit pas d’une extension mais bien d’un jeu à part entière, reprenant exactement le même thème que le jeu original mais en incluant une mécanique totalement nouvelle à base de (brouettes !) de dés.

Pandemie_remede-07

Sauvez le monde à coup de dés !

Lorsque l’on ouvre pour la 1ère fois la boite de « Pandémie, le Remède » on ne peut être que surpris par la quantité astronomique de dés. Vraiment ! Pensez donc : il y en a 48 uniquement pour symboliser les 4 types de maladie. Mais ce n’est pas tout, à cela s’ajoute 37 autres dés spécifiques attribués en fonction des rôles incarnés par les joueurs. Ainsi chaque set de dés destiné au joueur est propre à chaque rôle (Médecin, Planificateur, Généraliste, etc.). La boite renferme également des pistes de propagation pour les maladies et les éclosions ainsi que 6 tuiles « Région » représentant une partie du monde. Des cartes « Evènement » seront également de la partie. Les joueurs iront d’une région à l’autre grâce aux pions de couleur les symbolisant.

Pandemie_remede-11

T’as un plan pour sauver le Monde ?

En début de partie, 12 dés sont lancés et placés en fonction de leurs résultats sur les régions correspondantes (celles-ci sont numérotées de 1 à 6). Il ne peut y avoir au maximum que 3 dés de la même couleur sur une même région (mais plusieurs couleurs peuvent coexister au même endroit).

Les règles de « Pandémie, le remède » sont assez simples à assimiler. A son tour, le joueur actif lance les dés associés à son rôle. Il peut les relancer autant de fois qu’il le souhaite sauf ceux affichant le symbole « Contagion ». Il applique ensuite comme il le souhaite les résultats obtenus :

  • La face « Avion » : Permet de déplacer son pion sur la région de son choix.

  • La face « Navire » : Permet de déplacer son pion sur l’une des 2 régions adjacentes.

  • La face « Seringue » : Permet soit de prendre un dé maladie de votre région actuel pour le placer au centre de la table OU de prendre l’un des dés maladie du centre de la table pour le remettre dans le sac.

  • La face « Echantillon » : Permet de prendre un dé maladie du centre de la table puis de le placer AVEC le dé affichant la face « Echantillon » sur la carte rôle du joueur actif. Ainsi ces dés sont « bloqués » jusqu’à ce que le remède de cette maladie soit découvert.

  • La face « Contagion » : Oblige le joueur à avancer le marqueur de la piste de propagation d’un cran.

Pandemie_remede-05

Il existe également d’autres symboles propres à certains personnages (comme par exemple le Médecin qui peut obtenir plusieurs symboles « Seringue » sur une même face).

Après avoir attribué l’effet de ses dés, le joueur peut donner tous les dés maladie d’une même couleur (qui sont bloqués sur sa carte rôle) à un autre joueur se trouvant sur la même région.

De plus, si le joueur le souhaite, il peut lancer tous les dés « maladie » d’une même couleur bloqués sur sa carte pour tenter de trouver le remède. Si le résultat est supérieur ou égal à 13, le remède est trouvé sinon, c’est un échec et le joueur conserve les dés bloqués.

Enfin, le joueur doit réaliser la propagation de la maladie. Pour cela, il lance 3 dés maladie pris au hasard dans le sac et les lance. Il place ensuite ces dés sur les régions associés. Si une région contient déjà 3 dés maladie de cette couleur, alors une éclosion à lieu et la maladie d’étend à la région suivante (ce qui peut engendrer de nouvelles éclosions).

Pandemie_remede-13

Ok ! Mais comment on gagne ?

Pandémie, le Remède demeure un jeu coopératif. Ceci implique donc que les joueurs gagnent ou perdent ensemble. Si le marqueur de propagation et/ou celui d’éclosion arrivent à leur maximum, la partie est perdue ! Il en va de même s’il n’est plus possible de piocher des dés de maladie dans le sac lors de la phase de propagation. Il n’existe donc qu’une seule façon de gagner : Trouver les 4 remèdes avant que l’un des événements cités se produise.

Pandemie_remede-08

Les Plus :

  • L’effet du « Joueur Leader qui joue pour tout le monde » quasi inexistant (LE gros point fort du jeu, selon moi),

  • Installation rapide,

  • Plus fun que l’original,

  • Parties rapides même à 5 joueurs,

  • Edition soignée,

  • Personnalisation des dés en fonction du rôle incarné.

Pandemie_remede-02

Les moins :

  • Le thème moins évident à intégrer que dans la version originale du jeu,

  • Le jeu original restera sans doute meilleur pour beaucoup du fait de son thème plus présent.

Conclusion : Difficile de jouer à « Pandémie, le Remède » sans penser au jeu original. Cependant, bien que reprenant la même thématique à la virgule près, il s’agit bien d’un jeu à la mécanique totalement différente. Assez déroutant au 1er abord, le tour de jeu s’appréhende bien mieux dès la 2ème partie. L’ensemble est très plaisant à jouer et -surtout- évite le gros défaut du jeu original : celui du joueur « Leadeur » se sentant obligé de jouer pour tout le monde : « Toi tu vas New York, toi tu me passes telles cartes à Paris et moi je trouve le remède à Seattle ». Ouf, cette situation lourdingue ne se déroulera jamais avec cette nouvelle déclinaison de Pandémie. Ceci est dû au fait que chaque joueur à son propre set de dés et n’a donc pas forcément les mêmes facultés que les autres. Durant son tour, on pourra donc demander leurs avis à ses partenaires de jeu mais on ne sera jamais obligé de les suivre. Un énorme plus ! Sans compter que les parties sont plus dynamiques et excèdent rarement 30 minutes. Après, clairement, les joueurs devront faire un effort d’immersion dans le thème. Le fait de collecter des dés « maladie » et d’obtenir 13 ou plus avec afin de trouver un remède n’étant pas forcément des plus facile à assimiler thématiquement. Bref, que vous connaissiez ou non le jeu original, Pandémie, le remède est un jeu à découvrir d’urgence !

Un jeu de Matt Leacock
édité par Filosofia
de 2 à 5 joueurs
à partir de 13 ans
durée approx. de 30 minutes
Chez Philibert

A propos de GeekLette 564 Articles
Pipelette & Geek à temps plein

1 Comment

  1. Hello Philippe (un long moment que je n’ai pas eu de nouvelles de ta part, au passage), voici un article bien détaillé.
    J’y ai joué à Cannes et même si j’avais bien aimé car j’adore Pandémie, et on a vraiment l’impression de jouer à Pandémie, je n’y avais pas vu un intérêt primordial à part le côté variante aux dés et le fait que cela pouvait représenter une version « voyage ». Cela dit je pensais l’acheter. Mais quand j’ai vu le prix j’ai changé d’avis. Peut-être que je suis passé à côté de la « mécanique différente » mais en fait pour ce prix là je ne le trouve pas suffisamment intéressant. Quant à la version « voyage » je n’ai pas vu la boite en vraie mais elle me semble conséquente. Au prix de contagion (qui a un format voyage lui) j’aurais sauté sur « le remède » sans hésitation, mais là, trop cher.
    Jean-Luc

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*