Ark Nova : quand développer son Zoo demande intuition et réflexion !

1–4 joueurs, 14 ans et +, 90–150 Min
Complexité: 3.74 / 5
Auteur: Mathias Wigge
Illustrateurs: Loïc Billiau, Dennis Lohausen, Steffen Bieker, Christof Tisch
Editeur: Feuerland Spiele (Super Meeple pour la VF)
Boite offerte par Super Meeple [et précommande non annulée pour qu’on ait le jeu 2 fois dans le groupe… il tourne très bien à deux] Sortie seconde quinzaine de Mars 2022 en VF
62,90 chez Ludum, même prix chez Philibert

Essen aura fait parler de Ark Nova. Beaucoup. Malgré le nombre de sorties limite incalculable, Ark Nova s’est frayé un chemin sans caillou… Les joueurs de gros jeux sont assez unanimes :

Ben , des recettes ludiques : « Au-delà du fait que c’est magnifique, et que thématiquement on est servi (même dans la cohérence des actions, et ça c’est chouette), ça tourne super bien, on cherche la voie qui va nous faire gagner, on mise sur les oiseaux, les reptiles, les gros animaux, les petits, ceux d’Afrique… »

Laurent Lecomte : « Ark Nova est riche, complexe et long (3:30 hors règles à 2p en première partie et je ne pense pas vouloir un jour tenter une partie à 4p, les tours pouvant être très courts mais aussi très longs même sans trop d’AP) mais fluide et agréable à jouer. Il est en revanche peu original, beaucoup de ses mécaniques tenants du simple recyclage (le coté Terraforming Mars du tableau de carte est évident en plus des autres influences citées ci-dessus). Rayon regrets, à part quelques cartes « take that »(faibles), l’interaction est également hyper limitée et c’est chacun dans coin la plupart du temps. Mais la sauce prend vraiment bien et je suis impatient d’y retourner, la courbe de progression étant clairement importante. Je lui prédis un beau succès aussi bien public (des amateurs avertis) que critique ! »

Le labo des Jeux: « C’est très moche comme argument mais c’est pourtant le cas : cette flamme. Oui ce sentiment que ce jeu est bon, bien équilibré, et le plaisir, la satisfaction de créer, valoriser ce que l’on veut. Dans Ark Nova, même le dernier est content de ce qu’il a réalisé. Le jeu est extrêmement plaisant à jouer. On planifie ce que l’on souhaite créer et au final on y parvient. Un sentiment déjà vu dans Terraforming ou Underwater Cities et, personnellement, c’est tout bon ! »

Alice: « **Ark Nova** de Mathias Wigge: On en a largement parlé ici, un des hits de cette fin d’année où on gère son zoo avec des cartes animaux, sponsors et « conservation »… Perso j’adore On retrouve un peu des sensations à la terraforming mars, mais avec bien davantage un phénomène de rush et de choisir ce qui est pertinent *maintenant*. L’interaction est assez subtile et a son intéret (oui, ce n’est pas le plus interactif, mais il ne faut pas jouer dans son coin non plus). Je le trouve bien mieux à 2 ou 3. » Puis quelques jours plus tard: « Ark Nova à deux ce matin, et wahou c’est vraiment top ! Même si l’interaction n’est pas au coeur du jeu (elle existe un peu parfois) »

Ce qui ressort le plus de tous ces avis et ce qu’on retient en premier, en dehors du fait que ce soit un must have, c’est qu’en plus d’une interaction (trop?) limitée, le downtime est moins bien exploité à 3-4 qu’à 2 joueurs. On pressent que le jeu a du coup quelques défauts.

Mais du coup, pourquoi plait il alors qu’il a autant de bons points que de mauvais? Ark Nova, diamant d’or (rappelons le) serait-il le jeu de l’année 2022 ?

L’arrivée de la version française chez Super Meeple va permettre à bon nombre de joueurs de mettre la main sur cet objet ludique pour qu’on ait encore plus d’avis étayés. Et merci d’ailleurs à Super Meeple de nous avoir envoyés une boite pour cet article aussi spécial que peut l’être le jeu.

Ce qui est marrant dans cette chronique, c’est qu’on va enfin pouvoir mettre en lumière ce qui nous tracasse depuis des mois ! La raison pour laquelle nous n’écrivons quasiment plus… Les jeux parfaitement calibrés qui cochent toutes les cases, dont rien ne dépasse, se font exclure de nos ludothèques après une dizaine de parties. Oui, oui…. Deviendrait on exigeants ? Peut-être que oui mais ce n’est pas la seule raison.

Et on va vous la donner de suite : la perfection on s’en moque… ce qui n’était pas le cas il y a quelques années… on est d’accord. Ce qu’on veut c’est être immergé !!!!!!!!! On exige l’aventure, on veut être transporté dans un univers riche.

Le plaisir chasse donc les défauts.

On peut citer plein des jeux avec de gros défauts et qui tiennent leur promesse sur l’immersion et (comme dirait Vir) l’agréabilité… : Feudum, Star Wars Bordure Extérieure, Empires of the Void II, Magnastorm, Vindication… Ils ont des défauts, parfois d’horribles défauts, mais ………….. la partie ressemble plus à un terrain de jeu qu’à une optimisation mathématique. Il y a un thème exploité et on s’éclate ! On ne voit pas le temps passer. On pense aussi à Insondable très critiqué mais les joueurs jouent presque debout, ils jouent leur vie !

Ark Nova me fait un peu penser à ces jeux à thème tant attendus… Il n’est pas sans défaut (interaction manquante, pioche de carte parfois pas très agréable…) mais voir son zoo évoluer, au fil de la partie, nous réjouit. Et au passage, si on peut envoyer quelques pions désagréables aux adversaires, c’est du bonus ! Ou piquer les seul(e)s universités/partenariats qu’ils peuvent avoir. Même si ce n’est pas non plus au cœur de nos préoccupations durant la partie lol

Un peu de mécanique quand même?!

Si vous ne connaissez pas du tout Ark Nova, il est assez simple sur la base des règles (d’ailleurs celles-ci sont très bien écrites et traduites 🙂 Transludis n’en est pas à son premier coup d’essai pour les jeux riches en univers. On voit l’expertise et la rigueur.

A votre tour (et jusqu’à la fin du jeu) vous allez jouer une des cartes qui se trouve en dessous de votre plateau et une fois jouée, vous retirez la carte, vous décalerez les autres vers la droite et celle retirée viendra en place numéro 1.

5 cartes sont disponibles au total et elles ont une force de 1 à 5. Plus vous jouez une carte de droite (force 5), plus l’action sera puissante.

Il y a 3 choses importantes à savoir sur la mécanique

  • Il n’y a pas de manche, un joueur peut faire avancer un marqueur de « pause » jusqu’à ce que la pause soit exigée pour tous et là une phase de revenus s’active pour tous (c’est ça le downtime dont tout le monde parle sur internet) d’ailleurs il n’y a pas que les revenus mais j’abrège 🙂
  • Vos cartes actions peuvent être améliorées pour qu’elles soient encore plus puissantes… choisissez bien lesquelles…
  • la piste des PV est comme sur Rajas of the Gange : votre piste de conservation + piste d’attrait vont finir par se croiser et il faut qu’elles se croisent sinon vous serez en négatif !!!

Vous imaginez en 5 cartes ce qu’il est possible de faire ? Ca a pas l’air comme ça mais les 5 actions sont à la fois simples mais difficiles à jouer. Elles permettent de :

  • construire des éléments sur son zoo (pavillon, kiosque, enclos standards ou non)
  • accueillir de nouveaux animaux dans le zoo (pour ça il faut un enclos qui respecte les conditions de vie de l’animal, et parfois même l’animal est très agaçant car il demande comme mon petit panda roux préféré d’avoir déjà fait de la recherche, donc d’avoir des badges de recherche).
  • piocher des cartes ou prendre une carte de la rivière (ou mieux si vous avez amélioré la carte, évidemment)
  • activer un mécène pour ses pouvoirs permanents et/ou ses PV de fin de partie
  • vous associer ! (participer à un projet de conservation, faire des partenariats avec d’autres zoo et universités, faire des dons…)

Vous voyez, c’est très riche ! 5 pauvres cartes qui donnent une belle leçon de mécanique aux gros jeux à 50 Pages de règles lol Rappelons quand même que cette mécanique existe aussi sur Civilization : Une aube Nouvelle.

Terraforming Zoo ?

Le jeu a été comparé maintes fois à Terraforming Mars et on connait bien les 3 raisons de cette comparaison:

  • la montagne de cartes (et donc de possibilités)
  • les badges sur les cartes
  • l’agréabilité

Comme vous le constatez, le gameplay des 2 jeux n’a rien à voir et disons le haut et fort, Ark Nova procure surtout le même plaisir que Terraforming Mars.

Par contre, dans Ark Nova vous devrez jongler avec les balles de l’intuition, de la chance et de la réflexion… car autant dans Terraforming Mars, vous piochez / draftez (pour ceux qui le font), autant dans Ark Nova, va falloir s’adapter aux cartes que vous avez en main.

En quoi le plaisir du jeu est là ?

Ark Nova propose non seulement une tonne de cartes pour une rejouabilité presque infinie mais en plus on a l’impression que chaque tour participe à embellir notre zoo. Puis… à force de faire saigner votre cerveau, la magie opère… le feu d’artifice de combo agit et vient consacrer votre zoo. Cette impression de montée en puissance est unique. C’est ça la force de Ark Nova.

Un autre gage de qualité du jeu, c’est que vous rejouez la partie dans votre tête pendant des jours. Alors le reste… c’est sommaire.

La Team Vivarium est dans la place !!! petits mais costauds !!! :p

8 meilleures idées sur Lézard gif | gif, animaux, pogona

Un truc à rajouter WTF ?

Mais c’est quoi ce pion de pause ???!!! on ne sait même pas dans quel sens le poser sur le plateau ?!

Vous vouliez qu’on trouve des défauts non? :p En voilà un de taille… 😀

Du coup on a remplacé le pion par une petite tasse à café 3D du plus bel effet. Enfin on va la refaire pour la remplir et la peindre 🙂 Le STL peut être trouvé ici

Ah mais au fait quel est SON vrai défaut?

J’ai beaucoup lu sur BGG qu’il y avait des problèmes avec la pioche de cartes. De sérieux problèmes. Je n’y croyais pas trop. J’avoue, je la jouais fière genre « ils savent pas jouer ces moldus » mouahahaha (avec le petit rire de sorcière imbue de sa personne)

Et il y a une partie… où j’en ai chié. Soyons clairs. Les cartes ne se valent pas, les cartes ne sortent pas toutes, oubliez les stats, les calculs… Va falloir faire avec !

C’est frustrant parfois, mais l’accomplissement arrive au bout du chemin.

C’est là qu’on se dit que ce jeu peut être traité de tous les noms, il ne répond pas aux codes des gamers, on joue dans son coin, la chance tourne (ou pas)… et pourtant la satisfaction est immense, on en redemande !!!

Du coup, accrochez vous bien à ce que vous avez, c’est une course!!! Priez que ça sorte, serrez les fesses, construisez et filez droit vers la victoire !

Avis de Vir

Dernièrement, j’ai beaucoup joué avec les vieux chaudrons et valeurs sûres de la ludothèque, les derniers essais de nouveautés n’étaient pas très concluants… Ah cette partie d’Excavation Earth d’un ennui profond… Et si je n’ai pas eu la même sensation avec Golem, mes 2 parties ne m’ont laissée ni un souvenir impérissable, ni l’envie d’y revenir rapidement, alors que j’en attendais un peu plus.

Alors quand GeekLette me propose une partie d’Ark Nova, intéressée je suis, mais je ne sais pas si je vais avoir droit à un effet zoo genre réserve de Sigean ou juste bof, 2 cages et un lama pelé…

Et pourtant, le jeu mérite le bruit qu’il provoque. C’est vraiment très agréable à jouer et de plus en plus, au fur et à mesure des parties. Un jeu qui donne vite envie de prévoir la prochaine partie, c’est un très bon signe. Il n’est pas parfait (mais même Projet Gaia ne l’est pas;)), pas archi novateur mais très bon sur ce qu’il propose et il le fait clairement (règles au top, fiche avec les symboles rencontrés très pratique).

En particulier l’échelle des actions de 1 à 5 qui gagnent en puissance à chaque tour et des actions améliorées en cours de partie . J’ai adoré ce système (qui fait que je garde Civilisation aube nouvelle dans la ludothèque malgré ses affrontements sommaires) et je suis ravie de le voir repris dans ce jeu.  

J’apprécie les plateaux asymétriques et leur rejouabilité, même si niveau qualité on a vu mieux, (c’est fin, ça va finir comme underwater cities cette histoire, avec de futur plateaux améliorés). Les pistes d’attrait et de conservation qui se croisent, c’est original, comme pour Raja, mais il faut jouer plusieurs fois pour bien se rendre compte du calcul de points final (ouch le score négatif à – 6!!), mais cela donne un côté course vraiment sympa, agrémenté d’une action pause qui peut bien enquiquiner les adversaires quand elle tombe à point (mais le jeton tasse, ouch, c’est pas permis!)

Et si je n’étais pas emballée par le visuel réaliste des cartes, (une bizarre impression de collectionner des autocollants panini comme dans mon enfance), au final ça rend plutôt pas mal, les badges sont lisibles. Clairement, je n’ai pas vu les heures de jeu passer, dans les parties à 2 comme à 3 joueurs (pas testé à 4 mais l’expérience ne me rebuterait pas). L’interaction n’est pas franche ni trop agressive, les jetons venins ou constriction peuvent bien gêner ou ralentir mais ne changent pas le cours de la partie, sauf si les reptiles s’enchaînent ? (pas eu ce cas). 

J’apprécie le mélange course, gestion de cartes (une pile de fou à la mise en place, on ne découvrira pas tout et cela peut frustrer si on a la loose, par exemple aucun piaf ne sort alors qu »on a tout misé dessus) et optimisation des actions, la construction de son zoo perso  avec les p’tits bonus à attraper lors des constructions), le tout dans un thème bien exploité (bon, conservation ok, mais on exploite un zoo quand même) . Les parties ont toutes été différentes, du fait des nombreuses cartes, ce qui peut donner des départs assez poussifs, il faut vite switcher de stratégie et ça peut vite tourner mal! Mais l’ensemble donne une belle courbe d’apprentissage, un opportunisme débridé dans le choix des cartes et l’envie d’y retourner rapidement.
A essayer absolument ! « 

Et Gully, il en pense quoi?

il est resté avec nous durant notre première partie, la boite a la bonne taille pour lui 🙂 Faites plaisir à votre chat 😉

Petit rappel

1–4 joueurs, 14 ans et +, 90–150 Min
Complexité: 3.74 / 5
Auteur: Mathias Wigge
Illustrateurs: Loïc Billiau, Dennis Lohausen, Steffen Bieker, Christof Tisch
Editeur: Feuerland Spiele (Super Meeple pour la VF)
Boite offerte par Super Meeple [et précommande non annulée] Sortie en Mars 2022 en VF

Pour aider le blog, vous pouvez commander chez Ludum & Philibert avec les liens ci-dessous
62,90 chez Ludum, même prix chez Philibert

Pour rappel, Super Meeple présentera Ark Nova sur son stand 05.01 au FIJ 2022

Pour aller plus loin?

Planet Zoo sur steam est un jeu vidéo de simulation de zoo dont ma collègue n’arrête pas de parler 😉 Je m’attendais pas à cette beauté mais je n’y ai pas joué et je ne compte pas y jouer. Je suis déjà assez sur l’ordinateur comme ça 🙂

A propos de GeekLette 693 Articles
Pipelette & Geek à temps plein

3 Comments

    • Entre ARK NOVA , BITOKU et DUNE IMPERIUM, mon cœur balance et je ne sais plus quoi acheter ( je n’aurai pas le temps de jouer aux trois, et financièrement je préfère me limité a un jeu ) . C’est sans compter d’ancien jeux auquel j’aimerai rejouer prochainement ( SCYTHE , TERRAFORMING MARS )…..AAAGHHH

1 Trackback / Pingback

  1. FIJ 2022: les jeux dans notre radar - GeekLette

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*