Essen Spiel21 à la maison (Team Toulouse) : Jour 5 (le petit dernier)

La journée et le festival à la maison se terminent tranquillement …

Les deux teams ont fait un énorme boulot ! Côté Toulouse les lectures des règles ont eu raison de nous lol et côté Essen, plutôt que de jouer / discuter / prendre l’apéro, ils avaient l’article journalier à produire pour que vous puissiez profiter de nos avis.

Pour rappel, ce sont des avis rédigés à chaud parfois lorsque la fatigue était à son maximum.

Quelques réflexions sur les festival à la maison :

  • Un jeu, pour qu’il plaise, doit réunir plusieurs critères : des mécaniques, un thème, une règle précise / claire, un groupe de joueurs en bonne condition (pas de fatigue, pas d’appréhension…). La moindre erreur (de règles, d’édition…) peut parfois faire déborder le vase au sein d’un groupe qui a déjà lu 240 pages de règles différentes.
  • L’overdose nous a touché très vite à Toulouse. Sur un festival, vous vous faites expliquer les règles (au moins en journée), à la maison c’est vous qui les lisez. Les livrets de règles sur les jeux experts dépassent forcément les 10 pages.
  • Le nombre de sorties est tout simplement indécent
  • La boulimie Essen frappe encore
  • L’année prochaine, on va réfléchir à une organisation différente qui permette de cibler beaucoup mieux les jeux qui nous plairont et d’éviter l’overdose. (5 jours c’était un peu cavalier !)
  • On a passé d’excellents moments et pour ça je voudrai remercier la Team Sud
  • Je voudrai aussi remercier la Team Nord pour sa régularité (articles / tweets)

On n’est pas déçus, je me rends compte à la relecture que cela fait très négatif mais pas du tout 🙂 c’est notre premier Essen à la maison et on s’est vraiment marré. Le groupe de joueurs est soudé, on a eu d’énormes coups de coeur pour des jeux (et pas les mêmes mdr), on a eu des désaccords hallucinants sur certains jeux, et on a surtout passé une journée excellente avec Rachel, du Passe Temps.

On en garde donc un superbe souvenir 🙂

Maintenant parlons jeux! quand même vous êtes là pour ça 🙂

Excavation Earth

rhdr

1–4 joueurs, 14 ans et +, 30–120 Min
Weight: 3.65 / 5
Auteurs: Gordon Calleja, Dávid Turczi, Wai Yee
Illustrateur: Philipp Kruse
Editeur: Mighty Boards (Matagot pour la VF / 3E102)
49,90 € chez Philibert49,50 € chez Ludum (43,xx si vous êtes abonnés)

Avis de GeekLette

Cette seconde partie m’a confirmée que j’aime bien ce jeu et je le trouve particulièrement malin sur l’utilisation des cartes (symboles / couleurs). L’édition est soignée, les règles limpides, le jeu manque de fluidité (je l’admets) mais on est sur du calculatoire, ce qui ne convient pas à tous.

Malheureusement, hormis Angé et moi, le jeu n’a pas trouvé son public ce week-end.

Avis de Vir

il y a comme un malentendu avec ce jeu : tout y est en terme de réflexion, de casse-tête, de placement, d’optimisation mais… ça n’a pas pris avec moi. J’ai une vision morcelée du plateau sans effleurer les tenants et les aboutissants. Fatigue? Certainement ! L’aide de jeu m’a plus embrouillée qu’elle ne m’a aidée car elle n’est pas limpide. Pourtant,  je crois GeekLette quand elle me dit qu’il y a du potentiel et, donc ce jeu est à mettre de côté pour y retourner à tête reposée, et pas dans un week-end aussi chargé. Du coup, je me gausse quand même un peu moins aujourd’hui de la position en PLS d’el Stefano.

Avis de Nico

Je n’avais pas de plan en tête et ne voyait pas comment organiser les actions avec mes cartes en main. Les possibilités d’action ne sautent pas aux yeux, il y a embrouille avec la couleur des cartes et/ou le symbole à jouer pour faire les actions. Je suis resté perplexe et sans réelle vision d’ensemble. Comme Vir, à re tester à tête reposée.

Witchstone

2–4 joueurs, 12 ans et +, 60–90 Min
Complexité: 2.70 / 5
Auteurs: Martino Chiacchiera, Reiner Knizia
Illustrateurs: Mariusz Gandzel
Editeurs: HUCH!
Jeu acheté
en VF => 41,90 € chez Philibert, 40,50 € chez Ludum

Witchstone propose de choisir, parmi 5 tuiles, une tuile comportant 2 symboles. Vous allez placer cette tuile sur votre chaudron et si vous connectez le ou les symboles à d’autres symboles identiques vous ferez l’action du symbole autant de fois que vous l’avez connecté. [ 6 actions sont disponibles : sorcières, baguettes magiques, pentacles, cristaux, parchemin, connexions ]

L’idée est absolument géniale ! Ca reprend d’ailleurs la méca de Bonfire pour la rendre plus familiale.

Mais côté Team Toulouse, il y a eu un gros pépin. Alors que la Team Essen a eu un petit coup de coeur pour ce jeu. [comme quoi… les goûts et les couleurs]

Avis de GeekLette

On a malheureusement eu un gros problème lors de notre partie. Tout les joueurs ont réussi à faire TOUT ce qu’ils voulaient. On a donc tous fini à 1 point d’écart. On ne s’est absolument pas gêné, à 3 joueurs. Il n’y a de course que sur les connexions (car on ne peut qu’être seul sur les chemins) et l’armoire à bonus, m’enfin le jeu est absolument pas punitif si vous êtes deuxième à faire qq chose et je dirai même que c’était la fête du slip lors des deux trois derniers tours, on avait des multiplicateurs de dingue! Du coup, à partir du 7ème tour sur 11, j’ai commencé à m’ennuyer sévèrement sachant pertinemment que les autres arriveraient à faire pareil que moi.

A-t-on fait une erreur de règle ?! Je ne sais pas, je vais aller jeter un oeil aux vidéo et je vais relire les règles.

Avis de Vir

Bien plus léger et des actions intéressantes à jouer et comboter sous formes de tuiles que l’on pose dans son chaudron. L’édition de jeu est superbe et le thème extrêmement bien rendu. Pour moi, ce jeu est trop léger pour des joueurs qui veulent se faire un gros jeu mais peut-être un poil trop long pour jouer en famille. J’ai eu l’impression de tout faire sur le plateau, sans réel choix cornélien ni tactique avancée et pourtant on y arrive. Un poil répétitif à la longue.

Avis de Nico

Drôle de partie où nous avons tous orientés notre jeu sur 3 actions de jeu différentes et majoritaires et pourtant nous finissons tous dans un mouchoir de poche à 1 point d’écart chacun. Pas spécialement envie d’en refaire une car j’ai joué bien plus intéressant lors de ce week-end.

Brazil Imperial

1-4 joueurs, 14 ans et +, 1 à 2 h
Complexité : 3.22 / 5
Auteur: Zé Mendes
Illustrateurs: Carlos Eduardo Justino, Vinicius Menezes, Tom Ventre
Editeur: MeepleBR, Super Meeple pour la VF
Jeu offert
Lien d’achat Philibert, Lien d’achat Ludum

Mécanique de jeu et avis de Vir & Nico

Forcément intrigués par le concept d' »Euro X « , c’est à dire le mélange d’un jeu eurogame et d’un 4 X où l’on explore, on s’étend, on exploite les ressources et on se bat contre les adversaires, nous avons installé Brazil Imperial avec la ferme intention d’en découdre. D’autant plus que le parallèle avec Scythe nous inspire forcément.

Et les points communs sautent aux yeux dès la mise en place : sur le plateau individuel de jeu des actions basiques que l’on peut améliorer en débloquant des super ressources = les produits et que l’on ne peut pas enchainer 2 fois de façon identique, des explorations de tuiles aux surprises aléatoires (comme les fameuses rencontres dans scythe), une course aux objectifs qui sont ici individuels et représentés par des cartes de chaque ère, de possible combats avec les adversaires et nos troupes militaires qui se déplacent sur la carte et des cartes combats qui peuvent être jouées pour influer sur son dénouement… Mais le parallèle avec Scythe s’arrête là, on est pas du tout dans les mêmes sensations de jeu.

Côté Eurogame, on retrouve une collection de bâtiments à construire pour pouvoir développer sa ville, qui se débloquent et s’améliorent au fil des changements d’ère et accueillent différents types de bâtiments qui débloquent des points en fin de partie et permettent d’accomplir des missions d’ère.. Des personnages sont également disponibles en « tableau » permettant d’obtenir des améliorations spéciales et uniques. Pour finir, chaque joueur choisit un Monarque aux capacités uniques qui rend le jeu légèrement asymétrique et peut donner une indication de début de stratégie (ou pas). Ces personnages historiques divers intriguent un peu d’ailleurs.

Nous avons joué 2 parties sur 2 cartes différentes, puisque les tuiles permettent de moduler la map en versions plus ou moins belliqueuses. Notre 1ère partie à 4 a été relativement calme, la seconde à 3 plus agressive. On a également apprécié la relative rapidité et fluidité des tours : on joue une action, on se déplace et c’est au suivant. Il y a une multitude de façons d’évoluer et de s’orienter même si le départ en mode développement et collecte de ressource est obligatoire…

Côté déplacement, il permet de construire de nouvelles villes et de s’étendre, de bouger ses unités militaires pour collecter des tuiles Exploration qui sont face cachées sur le plateau, voire d’agresser son adversaire pour s’étendre à ses dépends.

Mais il ne faut jamais oublier que c’est une course et que le premier joueur à valider son dernier objectif d’ère met fin à la partie.

Au final, le décompte des points se fait en fonction des unités militaires déployées, des produits fabriqués, des tableaux achetés, des cartes missions révélées, des tuiles d’exploration collectées, des bâtiments et des palais.

Si la partie n’est pas déplaisante à jouer, nous n’avons pas été enflammés d’un enthousiasme débordant. J’ai eu l’impression de tout et rien faire en même temps. Le calcul des points en fin de partie m’a fait un effet « soupe de points » peu agréable et au final, on ne sait jamais en cours de partie qui mène clairement quand le niveau des joueurs est identique ; je n’ai pas vraiment ressenti le côté 4 X, une partie s’étant déroulée sans aucun affrontement, l’autre avec quelques combats uniquement et ces actions X sont « saupoudrées » sur la partie, en mélange avec les bâtiments et ressources …

Le mélange des genres n’a clairement pas convaincu les joueurs autour de la table.

A noter un livret détaillé et plein d’informations sur les différents personnages historiques et sur l’histoire du Brésil, très intéressant et la démarche est vraiment à souligner dans ce type de jeu.

En conclusion, et au bout de 2 parties uniquement je reprécise, je pense que si j’avais joué ce jeu au début de mon parcours ludique j’aurai vraiment plus apprécié mes parties mais il me manque le quelque chose en plus pour avoir envie d’y revenir encore et encore.

Iki

2-4 joueurs, 13 ans et +, 60-90 minutes
Illustrateurs : David Sitbon, Koota Yamada
Auteur: Koota Yamada
Editeur: Sorry We Are French
Complexité BGG: 2.96 / 5
Jeu offert
49,90 € chez Philibert en VF, idem chez Ludum sauf si abonné: 39,06 €

Après une journée mitigée, on a décidé de ressortir Iki. Il s’agit donc de ma 7ème partie (article à lire si vous souhaitez le découvrir en détail), je voulais une valeur sûre pour terminer le Spiel à la maison.

Iki arrive à nous malmener du début à la fin de la partie. Les parties sont toutes différentes. Selon les artisans en jeu, selon les poses d’artisans, selon les joueurs, selon notre envie de stratégie 1 plutôt que 2, selon le feu qui nous crame les fesses ou nous fait doucement rigoler… Bref, on morfle. Voilà, faut le dire lol

Ceci dit, on en redemande, on est un peu maso. Iki réussit ce tour de force : proposer un jeu aux règles limpides avec une profondeur abyssale, avouons-le. Mon cerveau n’a pas l’air de comprendre Iki… Mes scores d’une partie à l’autre sont totalement différents. Et je me demande encore ce que je fais de bien ou de mal dans ce jeu, tellement les actions sont étroitement liées et le timing tellement important !!!! [ il me semble que j’ai toujours eu un problème de timing dans les jeux, et bien Iki me le fait comprendre 10 fois plus ]

Bravo. Encore une fois, je le redis. L’édition, les mécaniques, la richesse des possibilités, une règle parfaitement claire… un sans faute. Je voudrai lui trouver de réels points négatifs (on a eu du bois cette fois-ci !!!). je vais devoir creuser davantage ce jeu … gniarrkkkk

Fin de festival

Sacré festival :

La photo cachée que j’avais postée avant Essen pour teaser un peu : la voici sans floutage et avec les welcome bags offerts à la Team Sud 🙂 (détails ici)

Je voudrai remercier particulièrement :

  • Les participants / chroniqueurs qui ont répondu présents, le repos de demain sera bien mérité (pour ceux qui bossent pas)
  • MrNeiL pour m’avoir récupérer Golem et Messina à Essen
  • Rachel du Passe-Temps (l’interview sera publiée probablement d’ici 2 semaines)
  • Les éditeurs qui nous ont envoyé des jeux :
    • Devir qui m’ont fait la surprise pour Bitoku,
    • Super Meeple pour Brazil,
    • SWAF pour Iki,
    • Olibrius pour Nouvelles ContRées (j’ai reçu un bouquin cette semaine!!! on va jouer au jeu sans avoir lu le livre hahaha, ok challenge de merde mais on fatigue!)
    • Post Scriptum pour Florenza 10ème anniversaire (j’ai lu les règles et ce jeu mérite tous nos neurones ! Donc à jouer lors d’un week-end calme)
    • Demonic Games (Kristian) pour les pièces en métal et les goodies de Goetia
  • Mon chat … qui ne supporte pas de voir du monde à la maison mais qui est resté patient et m’a laissée dormir la nuit
  • Ma femme qui m’a énormément aidée pour les welcome bags et l’organisation et surtout qui se tape des jeux qui ne lui plaisent pas forcément (belle adversaire… d’ailleurs… dans tous les sens du terme)

OK on se croirait aux oscars, j’arrête là ! MDR

En tous les cas, merci, encore.

Et une olaaaaa pour les lecteurs ! VOUS ! On a dépassé les 10 000 visites en 5 jours !!!!!

Restez pas loin……. suivez bien le blog et les réseaux sociaux …. vous devriez avoir une surprise……

Je reprends les news BoardGame dès demain après-midi, n’hésitez pas à me dire ce que j’ai loupé sur l’actu ludique durant tout ce temps (ça me fera gagner un temps précieux)

Puis je vous remets le lien de tous les articles liés à Essen!

bonne soirée à tous !

A propos de GeekLette 656 Articles
Pipelette & Geek à temps plein

5 Comments

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*