Coups de coeur de Février / Mars 2021

On aime beaucoup parler des coups de coeur très récents. Il peut y avoir des nouveautés ou pas. C’est selon ce à quoi nous avons pu jouer.

Coup de coeur de GeekLette : Near And Far

2–4 joueurs, 13 ans et +, 90–120 Min
Complexité BGG: 2.83 / 5
Auteur: Ryan Laukat
Illustrateur: Ryan Laukat
Editeur: Red Raven Games (en VF grâce à Lucky Duck Games)
53,95 € en VF chez Philibert

Je l’ai acheté pour ma moitié. Car le thème, la mécanique, l’ambiance auraient du lui convenir parfaitement. Et en fait, j’ai fait coup double ! Elle a adoré mais moi aussi !!!! J’ai hâte qu’elle finisse sa formation pour qu’on commence la campagne.

Near and Far vous propose un placement d’ouvriers mélangé à du déplacement vous permettant de récolter des ressources, combattre et/ou faire des quêtes. A votre tour de jeu, pas compliqué, vous allez choisir un emplacement de la ville et y faire l’action (recruter des coéquipiers, …) ou bien vous allez vous déplacez dans la zone géographique (avec vos coéquipiers) proposée par le scénario que vous jouez. Chaque zone a ses risques, ses rencontres, ses quêtes. Et on est très très vite happé.

J’ai adoré la mécanique, le scénario, les quêtes immersives et le choix de notre équipe quand on part à l’aventure. J’ai retrouvé un brin de WoW dans ce jeu et j’avoue que j’ai trippé ! L’extension est déjà sortie mais nous allons d’abord profiter du jeu de base 🙂

Coup de coeur de Truffe Au Vent : Great Western Trail

1–4 joueurs, 12 ans et +, 75–150 Min
Complexité BGG: 3.71
Auteur: Alexander Pfister
Illustrateurs: Alexander Pfister, Chris Quilliams, Andreas Resch
Editeur: eggertspiele (Gigamic pour la VF)
35,90 € en VF chez Philibert

Retour sur du « vieux » jeu mais du très bon jeu avec Great western trail !! Envie de retrouver un pfister après la déception pour moi vécue avec Maracaibo : oui, je dois l’avouer,  après l’enthousiasme de la découverte,  les parties suivantes (4 au total) m’ont déçue ; une drôle d’impression de tourner un peu en rond, et dans chaque partie les 2 dernières manches m’ont ennuyée. 
Avec Great western Trail, déjà chroniqué sur le site, on part faire du commerce de bétail. Quoi en dire ? Il est excellent !! J’aime la gestion de sa main de cartes à améliorer,  la stratégie liée aux bâtiments construits, le rythme de la partie qu’on peut accélérer selon nos actions de recrutement,  … Bref, c’est de la balle !!!!!

Coup de coeur de Vir : Daimyo

2–4 joueurs, 14 ans et +, 60–90 Min
Complexité BGG : 3.00 / 5
Auteur: Jérémy Ducret
Illustrateur: Dimitri Chappuis
Editeur: Grimspire, La Boîte de Jeu
45 € en VF chez Philibert

On avait  beaucoup apprécié notre première partie à Cannes avec GeekLette, et il me tardait donc de participer de nouveau à la renaissance de l’Empire dans mon salon pour y jouer  plus calmement (optimiser ses actions dans une allée bondée de monde, ça ressemble à de la science-fiction aujourd’hui mais ce n’est pas mon exercice préféré!).

Kickstarter livré avec de l’avance, rien à redire, comme d’habitude avec La Boite de Jeu ! Retour donc en mode 2 et 4 joueurs pour nos premières parties. Si j’avais quelques craintes, le mode 2 joueurs s’en sort honorablement avec l’intervention des mercenaires qui sont plus qu’un simple 3eme joueur fictif. Par contre, c’est à 4 que ce jeu de majorités qui imbrique astucieusement  du draft de dés, de la gestion de ressource, du placement et de la gestion de carte, donne les meilleures parties.

Beaucoup d’interactions et de choix pour optimiser ses actions ; c’est frontal et c’est que l’on cherche dans ce type de jeu. Aucune mécanique révolutionnaire mais tout fonctionne très bien, avec une certaine classe, on sent nos actions monter en puissance au fur et à mesure des manches. Une prise de risque également dans le thème japonisant médiéval-futuro-post-apo bien servi par les illustrations, fouillées dans les moindres détails. Les figurines sont sympas, même si dispensables et à part une lisibilité plus claire sur le plateau et de vrais cubes ressources, il ne manque pas grand-chose! Bref, on a encore envie d’y retourner et ça c’est bon signe!

Coup de coeur de MrNeiL : Nouvelle France

2–4 joueurs, 10 ans et +, 45–60 Min
Complexité BGG: 2.00 / 5
Editeur: Jacques-Dominique Landry
Illustrateur: Jacques-Dominique Landry
Editeur: JackBro Playful Creation
Règles ici

Nouvelle-France est un jeu de stratégie où vous devez placer habilement des blocs de construction pour bâtir trois sites historiques de l’époque de la Nouvelle France au Québec.

À chaque tour, un joueur tire une carte illustrant une forme de bloc de construction et en choisie un parmi les 3 disponible parmi les 9. Il doit ajouter le bloc à l’un des bâtiments en respectant les règles du jeu :

  • Un mur ne doit pas avoir plus de 3 cubes de haut
  •  Les blocs doivent respecter les limites indiquées sur les tuiles de fondation
  •  Les blocs ne doivent pas être insérés sous un autre déjà en jeu.

 Une fois le bloc placé, un point est attribué pour chaque nouveau cube ajouté ou en contact avec la couleur du joueur.

Lorsqu’une carte flocon de neige est tirée du paquet de blocs de construction, le jeu s’arrête et des points sont attribués à chaque joueur en fonction du modificateur de point placé sur chaque bâtiment au début du jeux (2 fois plus de point, le nombre de point, ou 1 point en moins par cube), il y à 3 décomptes.

J’avais loupé le KS, mais plusieurs photos de joueurs sur Twitter m’ont donné envie de le découvrir, alors je suis rentré en contact avec l’auteur pour savoir où on pouvait trouver le jeu, en France une seule boutique en avait acheté, Le Dé Calé (en rupture au moment où on publie l’article). A peine j’avais reçu le jeu que nous l’avons essayé, la règle fait 8 pages, elle est relativement claire.

Le jeu peut être assez méchant avec les adversaires, chaque forme à choisir est composée de 2 cubes d’une couleur et 1 des autres joueurs, donc si vous placez un cube composé de cube de la couleur adverse à l’endroit où le décompte est -1 , ce sera des points en moins pour votre adversaire, ou sous le niveau de la neige après le un des décomptes alors il ne marquera pas de points.

Le jeu est rapide, très bien édité, avec pas mal d’interactions. Un vrai coup de cœur ici.

Coup de coeur de BDPhilou : Arkham Horror Mother’s Embrace

Jeux vidéo (Xbox Séries X/S One / PS4 et PS5)

Asmodée Digital / FFG

Une fois n’est pas coutume, mon jeu de société du mois est… un jeu vidéo ! Bon, pas n’importe lequel puisqu’il s’agit de l’adaptation de la célèbre série Arkham Horror qui fait encore et toujours les beaux jours de FFG (en version jeux de cartes, jeux de plateau, jeux avec une application, etc.).

Ce qu’il faut savoir avant tout, c’est qu’il ne s’agit pas de l’adaptation d’un jeu Arkham Horror en particulier. Le but affiché ici est surtout de retranscrire l’ambiance de la célèbre série de jeux de société.

Le joueur incarne donc un investigateur chargé d’enquêter sur le meurtre pour le moins mystérieux d’une scientifique. Evidement, plus l’aventure avance et plus les évènements paranormaux seront légions.

Attention à votre santé mentale qui, comme dans les jeux de plateau, viendra à défaillir si elle est confrontée à trop d’horreurs. Le jeu se dirige un peu comme un point and clic (même si on dirige directement son personnage et ceux qui le rejoindront dans son équipe).

Lors des combats, il faudra affronter les ennemis au tour par tour (un peu à la façon d’un Final Fantasy ou d’un Yakuza like a Dragon).

Pour l’instant, je n’ai joué qu’aux 3 premiers chapitres et voici mon constat :

Si la réalisation n’est pas folle, elle reste très correcte. Le plus important dans ce type de jeu étant l’ambiance, celle-ci est assurée par un doublage anglais de belle facture (sous-titré en français) mais surtout par le design général des jeux de plateau qui est ici très bien retranscrit. Si la difficulté semble peu élevée pour l’instant, elle peut tout de même augmenter grâce à un mécanique simple : si vous prenez trop de mauvaises décisions, votre santé mentale en prendra un coup et vous obtiendrez un malus dans vos compétences.

Difficile de dire si le jeu s’adresse à un plus large public que celui connaissant déjà les jeux de plateau (notamment « Les Demeures de l’épouvante » dont il se rapproche le plus dans son fonctionnement général). En tous les cas, si l’univers d’Arkham Horror vous plait, je trouve que cette proposition vidéoludique est une belle façon de se replonger dans l’univers en cette période où sortir une bonne vieille boite de jeu entre amis est devenu compliqué.

Coup de coeur de El Stefano et Angie : Rococo

1–5 joueurs, 14 ans et +, 60–120 Min
Auteurs: Matthias Cramer, Stefan Malz, Louis Malz
Illustrateur: Ian O’Toole
Editeur: Eagle-Gryphon Games (Runes Editions pour la VF)
128 € ou 148 € chez Runes selon l’édition choisie
Règles VF ici

Ce qui m’a frappé en premier c’est la beauté du jeu, certes c’est totalement subjectif la beauté et comme le disait Platon : « Il faut en effet que l’homme arrive à saisir ce qu’on appelle forme intelligible, en allant d’une pluralité de sensations vers l’unité ». Perso je comprends rien à cette citation mais il n’en demeure pas moins que Rococo est beau.

Par gourmandise, une dernière citation de mon perroquet du Brésil qui me disait toujours «  rooococo, c’est boooo ! ». Oui je touche le fond en ce moment. Désolé.

Quant au thème, il a le mérite d’être original, qu’il plaise ou non ce sera selon chacun. Moi en tout cas ça me change des sempiternels zombies. Alors oui, je vais laisser s’exprimer mon talent caché de modiste.

Réalisez vos actions grâce à un deckbuilding très abordable façon dominion. Ici chaque carte vous offrira la possibilité de faire plusieurs actions, donc de nombreux choix judicieux à effectuer.  En découle une grande combinaisons de stratégies. Le jeu propose une belle compétition entre joueurs pour aller subtiliser les différents points de victoires disponibles et ce le plus rapidement possible pour ne pas se les faire piquer sous le nez. Course aux ressources et aux modèles. Bastoooon !!!!!

L’interaction est bien au rendez-vous. Je vous assure que la bataille entre joueurs est à tous les niveaux et il vous sera difficile de jouer seul le nez sur votre plateau.

Les quelques derniers tours sont un peu poussifs (peu d’emplacements encore disponibles) mais comme l’interaction reste présente du début à la fin c’est pas bien méchant. Rococo est un très bon jeu de majorité qui tout en nécessitant un bon investissement de vos neurones n’en est pas pour autant trop complexe. En somme que du plaisir. Autant en profiter. Une chouette découverte dirait la Hulotte.


A propos de GeekLette 636 Articles
Pipelette & Geek à temps plein

2 Comments

  1. Joli sleevage de table.
    C’est pour protéger la table ou le jeu?

    Near and far et roccocco ont l’air très chouette.
    Merci pour la revue mensuelle!

    • LOL c’est pour protéger la table car il y a un billard dessous. C’est la seule table gamer qu’on ait trouvé pas chère avec la largueur souhaitée 123 cm (d’ailleurs 110 cm auraient suffit).
      Near and Far et Rococo sont mes 2 coups de coeur du mois 🙂 Deux types de jeu totalement différents mais franchement je me suis éclatée.

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*