Dragon Age Inquisition

►►► Article écrit par @Mlle_Krikri

DAI_Cover

Bioware et Besthesda ont presque systématiquement ma préférence lors de mes achats de RPG néanmoins, j’ai toujours boudé la licence Dragon Age. Je dois bien reconnaître que c’était sans connaissance du produit et véritablement sur « image ». J’avais pourtant eu entre les mains une version démo/presse de Dragon Age II mais j’avais pris cela pour un Hack n Slash sans véritable ambition… Un peu comme si j’avais joué à une simple scène de combat de Mass Effect sans avoir pu profiter de tout l’enrobage !

J’ai donc profité de la sortie de Dragon Age : Inquisition pour me faire mon avis sur ce qu’est vraiment cette licence. Et excusez du peu, mais en plus j’ai testé l’édition deluxe achetée sur Amazon. Elle me semblait plus intéressante de par la différence de prix avec l’édition classique (au moment de l’achat). Elle comprend le jeu, bien entendu, un trône purement décoratif (mais très classe) pour décorer Fort Céleste, une monture absolument hideuse au possible, une licorne qui ressemble à un cheval décharné de mort-vivant avec une épée qui lui traverse la tête de bas en haut, des plans d’artisanats d’armes pour toutes le casses, des plans d’armures également, une monture déguisée en tortue et la bande originale à télécharger…. Bref, que du cosmétique ou presque. Cela n’aurait entre nous pas valu le coup d’acheter cette version plein tarif ! Néanmoins, je dois reconnaitre que cela donne un aperçu du soin qui a été accordé à l’esthétique dans ce jeu… sans parler du scénario !

DAI_combats

C’est un peu téléphoné au départ. La commodité de l’amnésie ! C’est aussi pratique que la reconstruction corporelle de Shepard dans Mass Effect 3. Mais qu’importe on plonge dans l’histoire devant des graphismes somme toute respectables. Je ne dirais pas que c’est magnifique car je reste déçue par l’expression des personnages. Deux choses me choquent dans ces cinématiques : l’expression des yeux et les cheveux statiques… Bon pour les cheveux, je veux bien faire preuve d’indulgence car très peu de cinématiques (voire aucune lol…) arrivent à rendre réellement bien… même chez Square Enix alors c’est pour dire ! Concernant les yeux, cela me perturbe un peu ce manque d’expressivité surtout que sur PS4 on serait en droit d’attendre un rendu physique au moins aussi proche que celui des jeux de PS3 qui brillaient dans ce domaine (Last of Us, Beyond two Soul, Heavy Rain… bon je sais, deux sont de Quantic Dream…).

Malgré tout, on se laisse bercer par un récit très sombre vous faisant apparaître comme la cause de beaucoup de maux ! Après avoir réussi à vous disculper de ce dont on vous accuse, vous partez à l’aventure, libre de vos mouvements ! Si les premières minutes sont véritablement réservées à la prise en main, la suite vous laisse libre de voyager à votre convenance et de charger tour à tour les zones que vous voulez explorer et qui se déverrouillent les unes après les autres selon vos rencontres, les missions et l’avancée de l’histoire. Dans tous les cas, vous l’aurez compris, pas d’open world ici…

Je dirais à première vue que le monde est très basique, dans le pure style « Salle / Monstre / Trésor ». Les zones de jeu sont assez grandes pour les principales mais les secondaires sont moyennes voire très petites. Elles sont accessibles par une carte générale ou la carte d’état-major de votre camp de base. Les temps de chargement sont respectables, on regrettera simplement que la lecture prévue pour agrémentée le temps d’attente soit tout bonnement impossible car au bout de quelques secondes l’écran devient noir et le reste pendant tout le temps du chargement (environ 70 secondes selon les zones).

DAI_cinematique

Il s’avère que les quêtes annexes (qui ne sont pas si secondaires que cela…) remplissent un double rôle, celui d’agrémenter le récit d’une part mais aussi de jouer le jeu du « collectible » en vous forçant à récupérer çà et là des items (des sortes de cristaux) d’autre part. Le véritable intérêt réside dans la lecture des éléments à récupérer et l’immersion dans l’univers, sans parler du rassemblement d’informations nécessaire à la bonne compréhension de l’équilibre géopolitique que vous tentez de maintenir. Concernant les objets à récupérer, vous trouverez ces fameux cristaux qui servent à déverrouiller les portes d’un temple mystérieux, vous trouverez également des bouteilles pour remplir votre cave personnelle (LOL), vous trouverez également des plans qui conduisent à des trésors fabuleux… En outre, vous aurez la possibilité au cours de vos voyages de collecter nombreuses matières premières, minerais, plantes, cuir… bref tous les bons ingrédients pour un artisanat complet et complexe…

L’artisanat est très simple, vous avez des plans (achetés, lootés, trouvés…) qui comportent des emplacements pour y insérer les matériaux et c’est à peu près tout. Les matériaux sont variables et de tous types et ils correspondent à un niveau de jeu/personnage. Cependant, cela ne vous interdit pas d’aller dans des zones de niveau plus élevé pour récupérer des matériaux bien plus puissants. En outre, vous aurez des schémas/plans pour agrémenter vos équipements (garde pour les lames, bras et jambes pour les armures, par exemple) afin de les rendre encore plus performants. Généralement cela vous permettra de changer d’une part le design (c’est là que l’on voit le soin du détail !) et en changer les caractéristiques (passer d’un Force +2 à un Force +8). J’avoue que j’ai du mal à bien sentir l’intérêt des caractéristiques sur mon propre personnage, cependant il est indéniable sur les compagnons ! Jusqu’à présent, le stuff d’artisanat reste supérieur au stuff looté pour ce qui est des items gris et bleus. Concernant les items violets, c’est déjà le cran au dessus et c’est dur de trouver mieux pour le moment. Il me reste des matériaux de grade 4 à collecter et à mon avis, ils permettent de crafter des objets de meilleur qualité que les loots. Les loots sont étroitement liés au niveau des mobs ce qui rend l’artisanat plus intéressant sur le long terme…

DAI_zonesdejeu2

Les compagnons sont aussi nombreux qu’il existe de classe et de spécialité, c’est-à-dire 9. Vous pouvez incarner un mage, un guerrier ou un voleur sachant qu’il existe 4 espèces jouables (dont l’intérêt réel m’échappe encore !). Les soins étant assurés par les mages il faudra être prudent dans le choix de la composition de votre équipe. On retrouvera cette dualité chez les voleurs qui font office de combattant distance ou corps-à-corps et chez les guerriers qui sont soit DPS CAC soit Tank… Comme dans un MMO, on retrouve ce concept de classe spécialisé avec une fonction obligatoire ! J’ai essayé sans grand succès de monter une équipe sans Tank et c’est un vrai calvaire dans un combat à niveau égal contre l’ennemi. Ce n’est pas impossible, c’est juste très difficile de gérer l’aggro des mobs (Agressivité de l’ennemi) d’autant que les casteurs sont véritablement en carton ! Il faut ajouter à cela que lorsque vous verrouillez la cible, la caméra se fixe sur elle et vous aurez bien du mal à vous déplacer dans certaines zones ou lieux exigus !

Mais pour palier ce « problème » vous pouvez effectuer tous vos combats en mode tactique. Une pression sur le pavé sensitif de la manette PS4 et vous déclenchez le mode tactique. La vue bascule aussitôt à la verticale et vous pouvez donner vos ordres de placements directement, assigner les cibles à chaque membre du groupe, définir les sorts à lancer et continuer le combat… C’est un atout considérable si vous voulez faire l’aventure en mode hardcore pour platiner le jeu ! Certes vous allez quadrupler la durée de vie du jeu mais franchement quel plaisir ! Plus loin encore, vous allez pouvoir configurer l’I.A. définir le seuil à partir duquel les équipiers doivent se soigner, combien de potion doivent-il laisser de coté pour vous, quelle personne ils doivent protéger ou suivre, quels sorts doivent-ils utiliser, bannir ou spammer (utiliser en boucle) à chaque fois que le cooldown (temps de recharge) le permet. Bref, que du bonheur pour les fans d’optimisation. L’optimisation présente dans les MMO se retrouve très largement ici, y compris dans la constitution du stuff…

DAI_zonesdejeu

A bien y réfléchir, beaucoup de choses font penser à un MMO… La construction de l’artisanat, la construction des zones d’évolution progressives, les quêtes, l’intrigue générale… Je me suis même surprise à me dire qu’une des zones de jeu ressemblait fortement à Feralas (Zone forestière dans World of Warcraft). On suit la route, on évolue en expérience, on se stuff, on tue le boss du coin et on passe au suivant… J’irais jusqu’à dire qu’il n’y a rien de bien original si ce n’est que tout est scénarisé, toutes les cinématiques sont magnifiques, rares sont les bugs, y compris les bugs visuels ! Exception faite d’un méga bug qui fait littéralement planter le jeu quand vous réinitialisez vos points de compétence… Plutôt gênant… Le seul moyen de contourner est de sauvegarder puis charger dans la foulée… Etrange, d’autant qu’il n’est toujours pas corrigé… Mais mis à part celui-là, je n’ai rencontré que des défauts de placements d’items… Bref rien de bien grave. Faut dire que j’ai pas mal arpenté le jeu, pendant plus de 90 heures à ce jour. Un pur bonheur et je fais durer pour terminer chaque zone avant la quête finale c’est pour dire à quel point je savoure ce titre.

Chaque personnage de l’équipe vous racontera son histoire, avec le lot de quêtes associées un peu comme Mass Effect. En outre tous les personnages ou presque sont « romançables« , sans distinction de sexe et j’apprécie tout particulièrement. Et chaque personnage est doté d’une personnalité propre qui le rend plus ou moins sociable (avec ses opinions politiques, ses propres sympathies, ses peurs…) ce qui anime votre groupe durant vos pérégrinations. C’est un pur plaisir que d’entendre Sera se prendre la tête constamment avec Vivienne et Cassandra ! Bref, ce jeu est captivant, vivant, il a une âme !

DAI_détails

Est-ce un bon investissement ? A coup sûr ! On pourra faire quelques parallèles avec Star Wars The Old Republic, Skyrim, Mass Effect  et même la licence Neverwinter Nights mais quoi qu’il en soit le jeu reste unique sans faire preuve d’une originalité prononcée, il n’en demeure pas moins tellement personnalisable qu’on a tout de suite envie d’y rejouer une fois la partie terminée. Je n’attache pas réellement d’importance aux trophées mais ceux de Dragon Age : Inquisition sont très intéressants et pas du tout rébarbatifs pour une fois et franchement ils me donnent envie de platiner le jeu, c’est pour dire !

A propos de GeekLette 636 Articles
Pipelette & Geek à temps plein

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*